AccueilFolie et justice, de l'Antiquité à l'époque contemporaine

Folie et justice, de l'Antiquité à l'époque contemporaine

Madness and justice, from Antiquity to the contemporary age

Revue « Criminocorpus »

Criminocorpus journal

*  *  *

Publié le mercredi 26 mars 2014 par Luigia Parlati

Résumé

La revue Criminocorpus ouvre un nouvel appel à contributions ayant pour thème « Folie et justice, de l’Antiquité à l’époque contemporaine ». L’objectif est d’interroger les rapports entre la folie et la justice, au croisement de l’histoire du droit et des savoirs de la folie, depuis l’Antiquité jusqu’à l’époque contemporaine.

Annonce

Argumentaire

À l’époque romaine, le « furiosus » a été pris en charge du point de vue juridique (cura) ou médical, domaines qui ont été étudiés séparément par les historiens du droit et ceux de la médecine. Pour l’époque médiévale et la Renaissance, les sources judiciaires ont été utilisées pour définir la folie et évaluer sa prise en compte judiciaire dans la société médiévale, avec une insistance sur les dynamiques de l’enfermement des « fous » avec les criminels. La question médico-légale de la « folie » aux époques moderne et contemporaine a été également largement traitée, en particulier depuis les années 1970 dans une perspective d’histoire des idées, de sociohistoire des professions, ou d’histoire de l’aliénisme focalisée sur le XIXe siècle. Notre intention est ici de porter l’attention sur la construction et l’analyse des savoirs théoriques et des pratiques, mobilisés dans les rapports entre la folie et la justice.

Une attention particulière sera portée aux moments de controverses, voire de ruptures, dans l’évolution de ces savoirs. Voici une liste non exhaustive de questions pouvant guider les contributions : comment ces savoirs – médicaux, théologiques, juridiques, … – s’articulent-ils dans la diversité de leurs approches ? Quelles sont les oppositions, les convergences, les acculturations repérables ? Comment se construit l’expertise, quelles sont ses critères, ses références cliniques, dans quel cadre de pratiques ?

Enfin, quels sont les lieux où se construisent ces savoirs et ces pratiques ? Il faudra également envisager les limites – ou l’absence – de prise en compte de l’expertise dans le traitement judiciaire de la folie, notamment celles, plus ou moins explicites, consécutives aux représentations collectives.

Soumission des propositions

Les propositions d’articles (une page maximum, avec le nom de l’auteur, quelques éléments biographiques et bibliographiques, ainsi qu’un titre et un résumé de la communication envisagée) sont à envoyer à l’adresse suivante : helene.menard@univ-montp3.fr

avant le 15 juin 2014.

Responsables scientifiques du dossier

  • Hélène Bellanger
  • Hélène Ménard
  • Marc Renneville

 

Dates

  • dimanche 15 juin 2014

Mots-clés

  • justice, folie, histoire du droit, histoire de la médecine, expertise

Contacts

  • Hélène Ménard
    courriel : helene [dot] menard [at] univ-montp3 [dot] fr

Source de l'information

  • Hélène Ménard
    courriel : helene [dot] menard [at] univ-montp3 [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Folie et justice, de l'Antiquité à l'époque contemporaine », Appel à contribution, Calenda, Publié le mercredi 26 mars 2014, http://calenda.org/279845