AccueilLa quadrature du savoir architectural moderne : ordonner, distribuer, mesurer et régler

La quadrature du savoir architectural moderne : ordonner, distribuer, mesurer et régler

The four pillars of modern architectural knowledge: ordering, distributing, measuring and organising

Présentation du site web de consultation et d'études des manuscrits des cours d'Antoine Desgodets

Presentation of the consultation web site and manscript studies of Antoine Desgodets' classes

*  *  *

Publié le jeudi 20 mars 2014 par Luigia Parlati

Résumé

Le projet de recherche sous l'acronyme Desgodets, lancé fin 2007 sous ma direction et soutenu par l’Agence nationale de recherche (ANR), devait permettre la mise à disposition des lecteurs, amateurs et spécialistes, d'une première édition critique des quatre cours d’Antoine Desgodets portant sur les ordres, la commodité, le toisé et les servitudes. Prononcés à l’Académie royale d’architecture de 1721 à 1728, les cours d’Antoine Desgodets constituent un jalon important dans la construction et la normalisation du savoir architectural à l’époque classique. Pendant plus de six ans, une équipe pluridisciplinaire d’une vingtaine de chercheurs s’est attelée à repérer les divers témoins manuscrits conservés à travers le monde, soit un corpus de vingt-six manuscrits et sept ouvrages imprimés, pour les transcrire et les collationner en vue de cette édition. Cette présentation, produite dans le cadre de ce travail, constitue les premiers résultats de cette aventure.

Annonce

Présentation

L'enseignement d'Antoine Desgodets à l'Académie d'architecture (1721-1728)

Le projet Desgodets traite la construction et la normalisation du savoir architectural à la période moderne à partir de l’édition en ligne des cours manuscrits dictés à l’Académie royale d’architecture par Antoine Desgodets entre 1721 et 1728. Trois raisons nous ont porté à choisir cette œuvre : 1° Desgodets devient professeur à l’Académie d’architecture, en pleine Régence du royaume, à un moment où l’on veut réformer les dogmes. 2° En choisissant des thèmes nouveaux à enseigner aux futurs architectes, son enseignement participe d’une réduction en art de la discipline architecturale des plus inventives depuis celles de Philibert de L’Orme. 3° L’œuvre de Desgodets intervient à un moment clé de la constitution de la légitimité professionnelle de l’architecte par la prise en compte de la figure de l’expert, intermédiaire entre l’architecte et l’amateur. Dans cette configuration, l’architecte prend sa revanche sur leur concurrent direct, l’entrepreneur du bâtiment agissant depuis longtemps comme maîtres d’œuvre.

Pour toutes ces raisons, les cours d’Antoine Desgodets méritaient d’être reconstitués et livrés à la communauté scientifique comme un texte fondateur du « statut » de l’architecte moderne. À la différence de Vitruve, l’œuvre scolastique de Desgodets ne connaît pas d’édition princeps. Une équipe pluridisciplinaire a travaillé six ans pour rendre compte de toute la richesse de l’enseignement d’Antoine Desgodets dans quatre directions jugées complémentaires : la théorie architecturale (les ordres), la pratique de projet (la commodité), son analyse économique (le toisé) et son approche juridique (les servitudes). Au final, un corpus de vingt-six manuscrits et sept ouvrages imprimés, soit trente-trois documents, a été réuni et transcrit. Cinq manuscrits représentant quatre cours prononcés à l’Académie font l’objet d’une édition critique à laquelle sont rapportés les différents témoins conservés dans le cadre de leur tradition antérieure (sources) et dans celui de leur devenir (réception, publication, reprises par les suiveurs).

Lors de cette réunion, nous avons le plaisir de vous présenter le site qui résulte de cette recherche et ses fonctionnalités.

  • Robert Carvais, Centre de théorie et analyse du droit, CNRS « Le projet ANR Desgodets ».
  • Emmanuel Château, doctorant en histoire de l’art, Centre André Chastel, CNRS et Robert Carvais, CNRS « Le site Les cours de Desgodets ».
  • Guillaume Fonkenell, Conservateur du patrimoine, musée du Louvre « Le traité sur les ordres ». 
  • Hélène Rousteau-Chambon, Université de Nantes « Le traité de la commodité ». 
  • Juliette Hernu, doctorante en histoire de l’art, INHA et Robert Carvais, CNRS « Le traité du toisé ».
  • Robert Carvais, CNRS « Le traité des servitudes ».

Lancement de l’appel à contributions du colloque international sur Desgodets.

Lieux

  • 2, rue Vivienne
    Paris, France (75002)

Dates

  • mercredi 19 mars 2014

Mots-clés

  • enseignement, architecture, projet, pratique, droit, économie, digital humanities

Contacts

  • Robert Carvais
    courriel : rcarvais [at] noos [dot] fr

Source de l'information

  • Robert Carvais
    courriel : rcarvais [at] noos [dot] fr

Pour citer cette annonce

« La quadrature du savoir architectural moderne : ordonner, distribuer, mesurer et régler », Journée d'étude, Calenda, Publié le jeudi 20 mars 2014, http://calenda.org/281338