AccueilLes circulations musicales et théâtrales en Europe, vers 1750-1815

Les circulations musicales et théâtrales en Europe, vers 1750-1815

Musical and theatrical circulations in Europe, circa 1750-circa 1815

*  *  *

Publié le mardi 06 mai 2014 par Rémi Boivin

Résumé

Dans l’Europe du dix-huitième siècle, la mobilité des artistes est un fait établi, et les milieux musicaux et théâtraux sont fortement cosmopolites. À l’époque où le classicisme musical, la comédie de mœurs, l’opéra bouffe et l’opéra-comique façonnent le goût, commence à se constituer un répertoire dramatique et musical commun aux diverses parties de l’Europe urbaine. Du point de vue de l’artiste ou de l’amateur-collectionneur, la pratique musicale, tout comme le voyage, la correspondance ou la sociabilité littéraire, a une dimension formatrice et transfrontalière. Mieux encore, la musique elle-même semble offrir un de ces idiomes universels dont rêvent certains philosophes de l’époque. L’objectif de cette rencontre est d’étudier, dans une perspective d’histoire culturelle, la circulation des matières musicales et théâtrales dans Europe de la seconde moitié du dix-huitième siècle, y compris la période révolutionnaire.

Annonce

Argumentaire scientifique

Dans l’Europe du dix-huitième siècle, la mobilité des artistes est un fait établi, et les milieux musicaux et théâtraux sont fortement cosmopolites. À l’époque où le classicisme musical, la comédie de mœurs, l’opéra bouffe et l’opéra-comique façonnent le goût, commence à se constituer un répertoire dramatique et musical commun aux diverses parties de l’Europe urbaine. Du point de vue de l’artiste ou de l’amateur-collectionneur, la pratique musicale, tout comme le voyage, la correspondance ou la sociabilité littéraire, a une dimension formatrice et transfrontalière. Mieux encore, la musique elle-même semble offrir un de ces idiomes universels dont rêvent certains philosophes de l’époque. La musique et le théâtre sont bien plus que des loisirs ; ils sont aussi des expressions identitaires tout comme des objets de commerce et d’investissements. L’objectif de cette rencontre est d’étudier, dans une perspective d’histoire culturelle, la circulation des matières musicales et théâtrales dans Europe de la seconde moitié du dix-huitième siècle, y compris la période révolutionnaire. La rencontre étant interdisciplinaire, l’attention pourra se porter, par exemple :

  • sur les canaux de la circulation musicale et dramatique, de la diffusion des partitions à la mobilité des artistes, aux réseaux et structures de la mobilité ;
  • sur les types d’œuvres largement diffusés (opéras, opéras-comiques, comédies et vaudevilles) et ayant formé le goût du public européen ;
  • sur les agents transmetteurs (diplomates, collectionneurs, imprésarios, artistes, traducteurs) et les mécanismes de réception et d’appropriation ;
  • sur les adaptations et transformation des thèmes dramatiques et musicaux, des œuvres et du goût ;
  • sur les aspects cosmopolites et transfrontaliers des milieux et pratiques musicaux et théâtraux plus généralement.

Le français et l’anglais seront les deux langues du colloque.

Avec le concours du Centre de la Méditerranée Moderne et Contemporaine-MSHS Université Nice Sophia Antipolis, de l’Institut Universitaire de France, de l’Institut de Recherches sur l’Histoire du Septentrion Université Charles de Gaulle Lille 3, de l’Université d’Helsinki

Comité d’organisation

  • Pierre-Yves Beaurepaire (Université Nice Sophia Antipolis-CMMC et Institut Universitaire de France)
  • Rahul Markovits (École Normale Supérieure)
  • Mélanie Traversier (Université Charles de Gaulle Lille 3, l’Institut de Recherches sur l’Histoire du Septentrion)
  • Charlotta Wolff (Université d’Helsinki) 

Organisation matérielle du colloque

Le comité d’organisation prend à sa charge l’hébergement des participants à concurrence de deux nuits et leur restauration sur place, le déplacement restant à leur charge. Lorsqu’un participant n’a pu obtenir sa prise en charge par son institution de rattachement, il pourra à titre exceptionnel bénéficier d’une prise en charge forfaitaire des frais de déplacement, sur présentation des titres de transport accompagnés de la facture réglée. 

Envoi des propositions de communication 

Les propositions de communication, qui ne doivent dépasser 2 000 signes, sont à envoyer, accompagnées d’un bref curriculum vitae, à Pierre-Yves Beaurepaire ( pybeaurepaire@gmail.com ), Rahul Markovits ( rahul.markovits@ens.fr ), Mélanie Traversier ( melanie.traversier@wanadoo.fr ) et Charlotta Wolff ( charlotta.wolff@helsinki.fiau plus tard le 10 mai 2014.

Lieux

  • Université de Nice Sophia Antipolis
    Nice, France (06)

Dates

  • samedi 10 mai 2014

Mots-clés

  • circulation, musique, théâtre, diplomatie, carrière, identité, transfert culturel, cosmopolitisme, intermédiaire culturel, artiste

Contacts

  • Mélanie Traversier
    courriel : melanie [dot] traversier [at] univ-lille3 [dot] fr

Source de l'information

  • Mélanie Traversier
    courriel : melanie [dot] traversier [at] univ-lille3 [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Les circulations musicales et théâtrales en Europe, vers 1750-1815 », Appel à contribution, Calenda, Publié le mardi 06 mai 2014, http://calenda.org/285294