AccueilCorpus complexes et enjeux méthodologiques : de la collecte de données à leur analyse

Corpus complexes et enjeux méthodologiques : de la collecte de données à leur analyse

Complex corpuses and methodological issue: from the collection of data to their analysis

Appel à communication ICAR colloque doctorants / docteurs (ICODOC), Lyon 2015

Call for papers for the ICAR doctoral and post doctoral conference (ICODOC), Lyon 2015

*  *  *

Publié le vendredi 31 octobre 2014 par Céline Guilleux

Résumé

Pour la première fois, le laboratoire ICAR organise un colloque international pluridisciplinaire de jeunes doctorants / docteurs, impliquant, entre autres, les sciences du langage et les sciences de l’éducation (les deux disciplines représentatives du laboratoire ICAR). Ce colloque a pour thématique : « Corpus complexes et enjeux méthodologiques : de la collecte de données à leur analyse ».

Annonce

Argumentaire

Le laboratoire ICAR (UMR 5191) est spécialisé dans l’analyse multidimensionnelle des usages de la langue dans l’interaction et dans le texte.

Ces analyses sont appréhendées de manière outillée sur des corpus « complexes » de données orales interactives et/ou de données textuelles. On entend par corpus « complexe » un ensemble cohérent de données « multi-modales » - associant au choix de la vidéo, du son, des textes, des traces numériques, des images, etc. - sans nécessairement impliquer un « gros » volume de données.

Pour la première fois, le laboratoire ICAR organise un colloque international pluridisciplinaire de jeunes doctorants / docteurs, impliquant, entre autres, les Sciences du Langage et les Sciences de l’Éducation (les deux disciplines représentatives du laboratoire ICAR).
Ce colloque a pour thématique : « Corpus complexes et enjeux méthodologiques : de la collecte de données à leur analyse » 

Pour cette première édition 2015, nous souhaitons en effet nous concentrer sur la notion de corpus complexes, qu'il s'agisse de corpus oraux, de corpus écrits (textuels), de corpus issus du web (oral-écrit) et/ou de corpus pluri/polysémiotiques. Les visées, les outils et les techniques intervenant dans la constitution de corpus complexes à des fins d’analyse par des chercheurs ainsi que les questions méthodologiques intéressent ce colloque.

Les communications attendues devront apporter une contribution en lien avec le langage et la constitution de corpus complexes / multi-modaux, et dont les méthodes d’approche peuvent être, à titre d'exemples :

  • la linguistique interactionnelle, 
  • l’analyse du discours,
  • les approches pluridisciplinaires de l’interaction, 
  • le traitement automatique des corpus écrits et oraux, 
  • la didactique de l’enseignement / apprentissage des langues, des sciences, des mathématiques et des savoirs professionnels,
  • l’approche en corpus d’un fait de langue, qu’il soit phonologique, morphosyntaxique, lexical, orthographique, ou sémantique.

Sont invités à proposer une communication les doctorants, post-doctorants et jeunes chercheurs dont les objets d'étude sur le langage impliquent la constitution de corpus complexes et s'intéressent aux enjeux méthodologiques du recueil de corpus.

Nous proposons quatre axes de réflexion autour de la posture du chercheur :

Axe 1 : La problématique de terrain : modalités d’approches du terrain et de recueil de corpus

On pourra réfléchir aux exigences multiples qui se posent au chercheur à différentes étapes du recueil de données (quelles que soient leurs formes).

  • Quelles peuvent-être les modalités d’approches du terrain (en termes de réseaux, contacts, forme de négociation, etc.) ? Comment prépare-t-on le recueil de données sur un terrain (autorisation, accès, etc.) ? Quels sont les choix à faire, quels sont les choix qui s’imposent ?
  • Quelles sont les contraintes diverses auxquelles doit penser le chercheur (psychologiques, éthiques, matérielles, institutionnelles, temporelles, techniques, etc.) ?
  • Quelles articulations et mises en cohérence peuvent s’opérer entre les objectifs de la recherche, les contingences du terrain et la constitution de corpus ?

Axe 2 : La problématique de traitements : manuel et/ou informatique

On s’interrogera ici sur les choix opérés par le chercheur au moment de traiter ses données, d’un point de vue méthodologique tout en préservant sa/ses problématique(s) de recherche.

  • Quels sont les enjeux épistémologiques liés aux choix de transcriptions et/ou d’annotations (verbales, multimodales, etc.) ?
  • Quelles nouvelles formes de transcriptions, d’annotations (i.e. représentation graphique d’une interaction, d’énoncés, de discours, de mots, etc.) sont aujourd’hui proposées au chercheur ? Quels en sont les avantages et les inconvénients ?
  • Quel impact peut avoir l’usage de logiciels d’annotation sur l’orientation méthodologique de sa recherche ?
  • En quoi le travail de balisage des données peut-il venir enrichir ou alourdir le travail analytique du chercheur ?

Axe 3 : La problématique de l’analyse : approches qualitatives, quantitatives et mixtes

Au niveau de l'exploitation des données, on pourra s'interroger également sur l’articulation possible entre les analyses à la fois qualitatives et quantitatives.

  • Quelles sont les potentialités et les limites d’une analyse quantitative par rapport à une problématique de recherche ?
  • Face à des données (nombreuses et complexes), quels choix (méthodologiques, théoriques, analytiques, etc.) se présentent au chercheur pour exploiter au mieux son corpus (en terme d’efficacité, de représentativité, de pertinence, d’outils d’exploitation, etc.) ?
  • Quel impact l’usage des bases de données, des plateformes outillées dédiées à la recherche peut-il avoir aujourd’hui sur l’analyse quantitative et qualitative de ses propres corpus ?

Axe 4 : La problématique dans la diffusion et la mutualisation des corpus : bases de données, plateformes outillées, etc.

Il y a actuellement différentes plateformes en France dédiées à la mutualisation des données. Un bref panorama informatif du paysage actuel sur cette question sera envisagé en introduction de cet axe. On pourra ainsi développer une réflexion sur la place et l’usage des bases et plateformes outillées aujourd’hui dans la recherche.

  • Comment augmenter la visibilité des travaux et des ressources produites par les chercheurs à partir des bases et des plateformes outillées ?
  • Comment diffuser et mutualiser des corpus - dans toute leur complexité - au sein des bases et des plateformes malgré les contraintes (techniques, juridiques, humaines, etc.) que cela peut parfois représenter ?
  • Quelle est la place, le rôle du chercheur dans ce processus de diffusion et de mutualisation sur des bases de données et des plateformes ?

Les questions abordées autour de ces quatre axes permettront d’enrichir les discussions actuelles sur la notion de corpus « complexes » à laquelle est fréquemment confronté le jeune chercheur.

Ce colloque permettra aux jeunes doctorants/docteurs de présenter leurs recherches et de confronter leurs réflexions avec celles de collègues venus de France ou de l’étranger, mais aussi de créer un réseau avec d’autres équipes/laboratoires de linguistique ou de didactique, ainsi que de renforcer les réseaux existants (i.e. avec Montpellier, Paris, Toulouse, Grenoble, Orléans, Suisse, Belgique, Maghreb, Canada, etc.).

Modalités de soumission

Nous acceptons au choix deux formes de présentations :

  • communication orale
  • poster

Les propositions de contribution devront comprendre un résumé d'au maximum 5000 signes (espaces compris), et une courte bibliographie (non comprise dans le nombre total de signes).

Chaque participant ne peut déposer qu'une seule proposition (communication ou poster). L'évaluation des contributions se fera en double-aveugle. Le comité scientifique et le comité d’organisation d’ICODOC se réservent la possibilité d’orienter les soumissions vers l’une ou l’autre des deux formes après leurs évaluations.

Pour les communications orales (en français ou en anglais), il sera prévu vingt minutes de présentation et dix minutes d’échanges avec la salle.

Les posters seront au format A0, en portrait, en français ou en anglais. Chaque participant disposera detrois à cinq minutes (selon le nombre de présentations retenues) pour présenter oralement son poster (en français ou en anglais), lors d'une session qui sera prévue dans le programme du colloque.

Les propositions sont à envoyer avant le 30 novembre 2014

Pour soumettre une proposition :  http://icodoc2015.sciencesconf.org/user/submit

Inscription obligatoire en ligne avant le colloque pour tous les participants, exterieurs ou membres du laboratoire ICAR. Il est possible de payer les frais d'inscriptions directement en ligne par CB.

Les inscriptions ouvriront prochainement.

Comités responsables de l’évaluation des propositions ICODOC 2015

Comité scientifique

  • AVANZI Mathieu; Univ. Paris Diderot; LLF
  • BADREDDINE Zeynab; Université de Lyon; associée ICAR
  • BALDAUF-QUILLIATRE Heike; Univ. Lumière Lyon 2; ICAR
  • BAUDE Olivier; Univ. Orléans; LLL
  • BERTRAND Roxane; Univ. Aix-Marseille; LPL
  • CHETOUANI Lamria; Univ. de Bretagne Occidentale; CREAD
  • COLÓN DE CARVAJAL Isabel; ENS de Lyon; ICAR
  • CROSS David; Univ. Montpellier 2; LIRDEF
  • DENOUEL Julie; Univ. Paul-Valéry Montpellier 3; Praxiling
  • FILLIETTAZ Laurent; Univ. de Genève; Interaction & Formation (FPSE)
  • GALATOLO Renata; Univ. de Bologne; Dept. Philosophie et Communication
  • GARDELLE Laure; ENS de Lyon; ICAR
  • GUILLOT Céline; ENS de Lyon; ICAR
  • LAMBERT Patricia; ENS de Lyon / IFé; ICAR
  • LEEMAN Danielle; Univ. Paris Ouest Nanterre; ICAR
  • MARCHAND Pascal; Univ.de Toulouse 3 - Paul Sabatier; LERASS
  • MARKAKI-LOTHE Vassiliki; Univ.de Genève; Interaction & Formation (FPSE)
  • MONTE Michèle; Univ.du Sud Toulon Var; BABEL
  • NICCOLAI Gerald P.; CNRS; ICAR
  • OLLAGNIER-BELDAME Magali; CNRS; ICAR
  • PARPETTE Chantal; Univ.Lumière Lyon 2; ICAR
  • PINCEMIN Bénédicte; CNRS; ICAR
  • QUIGNARD Matthieu; CNRS; ICAR
  • RABATEL Alain; ESPE-Université Lyon 1; ICAR
  • RAVAZZOLO Elisa; Univ.de Trente; Dept. Lettres et philosophie
  • SIMON Anne-Catherine; Univ. Catholique de Louvain; Institut Langage & Communication
  • TESTON-BONNARD Sandra; Univ.Lumière Lyon 2; ICAR
  • TRAVERSO Véronique; CNRS; ICAR
  • VEILLARD Laurent; Univ. Lumière Lyon 2; ICAR

Comité d'organisation ICAR

  • CAILLAT Domitille; Univ.Lumière Lyon 2; Doctorante
  • COLÓN DE CARVAJAL Isabel; ENS de Lyon; MCF
  • EMERIT Laetitia; Univ. de Bordeaux; Doctorante
  • IBNELKAID Samira; Univ.Lumière Lyon 2; Doctorante
  • MAITRE Jean-Philippe; Labex ASLAN - CNRS; Post-Doctorant
  • PETIT Kevin; Labex ASLAN - CNRS; Doctorant
  • URSI Biagio; Labex ASLAN - CNRS; Doctorant
  • XU Yiru; Univ.Lumière Lyon 2; Doctorante

Lieux

  • ENS de Lyon - 15 Parvis René Descartes
    Lyon, France (69007)

Dates

  • dimanche 30 novembre 2014

Mots-clés

  • Méthodologie, corpus, terrain, traitement informatique, mutualisation

Contacts

  • ComDoc
    courriel : icar-comdoc [at] listes [dot] ens-lyon [dot] fr

Source de l'information

  • Samira Ibnelkaïd
    courriel : samiraibnelkaid [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Corpus complexes et enjeux méthodologiques : de la collecte de données à leur analyse », Appel à contribution, Calenda, Publié le vendredi 31 octobre 2014, http://calenda.org/304530