AccueilExplorations du paroxysme

Explorations du paroxysme

The explorations of paroxysm

Traces, objets, regards (XIXe-XIXe siècle)

Traces, objects, perspectives (19th-21st centuries)

*  *  *

Publié le vendredi 07 novembre 2014 par Elsa Zotian

Résumé

Le présent séminaire se voudrait lieu de rassemblement et de discussion autour de de la notion de paroxysme, exploration collective de ses traces, délimitation des objets qu’elle embrasse, inventaire des outils propres à équiper le regard de ceux qui veulent l’affronter. Se tiendront trois types de séances de travail : les unes consistant à traiter collectivement une « source » (archive, entretien, œuvre d’art, image, musique, parfois le tout ensemble) ou un ensemble documentaire travaillé à l’avance ; les secondes, à débattre avec un intervenant ayant l’expérience de ce type de démarches ; les troisièmes explorant l’un ou l’autre de ces paroxysmes.

Annonce

Argumentaire

Le paroxysme... Sans s’attarder sur la définition d’un terme que l’on peut circonscrire en rappelant qu’en cardiologie il désigne la séquence la plus aigüe d’une affection, rappelons tout d’abord que son usage n’est pas inédit en histoire, qu’Alain Corbin en a longtemps désiré l’étude ; qu’il est déjà employé par certains chercheurs.

Le présent séminaire se voudrait lieu de rassemblement et de discussion de la notion, exploration collective de ses traces, délimitation des objets qu’elle embrasse, inventaire des outils propres à équiper le regard de ceux qui veulent l’affronter.

Le paroxysme est tout à la fois un ensemble d’objets et un multiplicateur sensoriel, au sens où Pierre Chaunu employait ce terme, désignant ainsi les artefacts (télescope et microscope, essentiellement) qui, en prolongeant les sens des Européens des années 1620, leur avaient permis de révéler de nouveaux champs de recherche. Le terme permet en effet d’une part, de faire émerger des objets qui échappaient jusqu’alors à notre attention, et constitue d’autre part en lui même un champ qu’il faut maîtriser à l’aide de concepts.

À ceux qui voudraient sortir du flou de cette brève présentation, on peut préciser qu’on y traitera de guerre, de révolution, de violence, de religieux, de temporalité, de ferveur, de sexe, d’émotions, d’érotisme et d’accouchement, de fête et d’agonies, de musique et d’arts, d’angoisse et de rituels ; qu’on y mobilisera l’histoire dans toutes ses acceptions utiles et les sciences sociales de l’expérience ; que se tiendront trois types de séances de travail : les unes consistant à traiter collectivement une « source » (archive, entretien, œuvre d’art, image, musique, parfois le tout ensemble) ou un ensemble documentaire travaillé à l’avance ; les secondes, à débattre avec un intervenant ayant l’expérience de ce type de démarches ; les troisièmes explorant l’un ou l’autre de ces paroxysmes.

Séminaire en 8 séances. Il aura lieu, une fois par mois, le lundi de 17 heures à 19 heures de novembre 2014 à juin 2015, à l’EHESS au 105 boulevard Raspail, 75006 Paris (Métro Notre-Dame des champs ou Saint-Placide).

Coordinateurs scientifiques

  • Quentin Deluermoz (Université Paris 13, Pleiade / CRH, EHESS/ IUF )
  • Christian Ingrao  (CNRS/Institut d’Histoire du Temps Présent)
  • Hervé Mazurel (Université d’Orléans, Center Georges Chevrier)

Programme

Lundi 10 novembre

  • Agnès Callu  (CNRS-IHTP) : « Du paroxysme solaire : désignation, qualification et contagion du choc esthétique dans le discours malrucien »

Lieu : EHESS, salle 5, 105 boulevard Raspail, 75006 Paris.

Lundi 8 décembre

  • Nicolas Werth (IHTP) : « Deux paroxysmes dans l’histoire soviétique : la Famine en Ukraine – la Grande Terreur »

Lieu : EHESS, salle 5, 105 boulevard Raspail, 75006 Paris.

Mardi 27 janvier

  • David Le Breton (Strasbourg/IUF): « Une anthropologie des limites : douleurs et paroxysmes »

Lieu : EHESS, salle 3, 105 boulevard Raspail, 75006 Paris (NB : 16-18h)

Lundi 9 février

  • Alain Corbin (Paris I) : « Massacres, ferveurs, jouissances… Dialogue autour du paroxysme dans l’œuvre d’Alain Corbin »

Lieu : EHESS, salle 5, 105 boulevard Raspail, 75006 Paris.

Lundi 9 mars

  • Hélène Dumas (EHESS) : «  Temps, lieux et mots du génocide des Tutsi : le paroxysme du dévoilement »

Lieu : EHESS, salle 5, 105 boulevard Raspail, 75006 Paris.

Lundi 18 mai

  • Peter Burke (Cambridge) : « Dionysus versus Apollo in the history of Brazilian Carnivals »

Lieu : EHESS, salle 2, 105 boulevard Raspail, 75006 Paris.

Lundi 15 juin

programme à préciser

Lieux

  • EHESS, 105 boulevard Raspail
    Paris, France (75006)

Dates

  • lundi 10 novembre 2014
  • lundi 08 décembre 2014
  • mardi 27 janvier 2015
  • lundi 09 février 2015
  • lundi 09 mars 2015
  • lundi 18 mai 2015
  • lundi 15 juin 2015

Mots-clés

  • paroxysme, fête, violence, plaisir

Contacts

  • Hervé Mazurel
    courriel : hmazurel [at] hotmail [dot] com
  • Christian Ingrao
    courriel : christian [dot] ingrao [at] ihtp [dot] cnrs [dot] fr
  • Quentin Deluermoz
    courriel : quentin [dot] deluermoz [at] univ-paris13 [dot] fr

Source de l'information

  • Quentin Deluermoz
    courriel : quentin [dot] deluermoz [at] univ-paris13 [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Explorations du paroxysme », Séminaire, Calenda, Publié le vendredi 07 novembre 2014, http://calenda.org/306969