AccueilUne histoire de la sensibilité

Une histoire de la sensibilité

Auf dem Weg zu einer Geschichte der Sensibilität

Perception et prise en charge des victimes de catastrophe (XIIIe-XVIIIe siècle)

Empfindsamkeit und Sorge für Katastrophenopfer (13.-18. Jahrhundert)

*  *  *

Publié le jeudi 13 novembre 2014 par Céline Guilleux

Résumé

Dans le contexte contemporain, le discours et la gestion des situations de catastrophe ou de mort de masse s'organisent en priorité autour de la place et du traitement des victimes. Cette attitude de la société contemporaine face à la dévastation, qualifiée tantôt de « compassionnelle », tantôt d' « humanitaire » ou bien encore de « tragique », reflète une forme de sensibilité qui suppose en amont la définition de l'événement catastrophique comme un drame. Le succès actuel de la notion de catastrophe, applicable comme grille de lecture à des réalités très différentes, met bien en lumière la valeur anthropologique fondamentale de la condition de victime, laquelle constitue de nos jours une figure centrale de notre rapport au monde. Ce colloque voudrait interroger dans une perspective historique ce lien éthique entre catastrophe et victime.

Annonce

Argumentaire

Dans le contexte contemporain, le discours et la gestion des situations de catastrophe ou de mort de masse s'organisent en priorité autour de la place et du traitement des victimes. Cette attitude de la société contemporaine face à la dévastation, qualifiée tantôt de « compassionnelle », tantôt d' « humanitaire » ou bien encore de « tragique », reflète une forme de sensibilité qui suppose en amont la définition de l'événement catastrophique comme un drame. Le succès actuel de la notion de catastrophe, applicable comme grille de lecture à des réalités très différentes, met bien en lumière la valeur anthropologique fondamentale de la condition de victime, laquelle constitue de nos jours une figure centrale de notre rapport au monde. Ce colloque voudrait interroger dans une perspective historique ce lien éthique entre catastrophe et victime. On se demandera si la condition de victime possède une histoire et si la sensibilité individuelle ou collective envers l'autre subissant un événement traumatique est sujette au changement. À la croisée d'une histoire culturelle, d'une histoire sociale et d'une histoire des émotions, les communications réunies chercheront à explorer, en abordant tant les catastrophes naturelles, que les épidémies, les famines ou bien les massacres de guerre, le rapport à la sphère victimaire qui se dégage des réflexions et réactions des sociétés médiévales et d'Ancien Régime.

Programme

Thursday 11th December

13h30 : Welcome

14h00-14h30 : Thomas Labbé (Université de Bourgogne / Technische Universität Darmstadt), Introduction

14h30-17h00 : Session 1 – Perceiving the Suffering : Pre-modern Patterns

Chair : Pierre Monnet (EHESS, Paris – IFHA, Frankfurt a. Main)

  • 14h30-15h00 : Jutta Eming (Freie Universität Berlin), Exzellenz des Opfers. Zu Hartmanns von Aue Der arme Heinrich
  • 15h00-15h30 : Thomas Labbé (Université de Bourgogne / Technische Universität Darmstadt), Émotions et raison face à la mort accidentelle au XIVe siècle : le De remediis utriusque fortunae de Pétrarque
  • 15h30-16h00 : Coffee break
  • 16h00-16h30 : Patricia Prost (Université de Montreal), Quand le monde s'écroule : deux réactions au tremblement de terre de 1508 en Crète
  • 16h30-17h00 : Alexander Kästner (Technische Universität Dresden), Der Mikrokosmos der Katastrophe. Zum Umgang mit Trauer und Ungewissheit in Leichenpredigten auf Unfallopfer, 16.-18. Jahrhundert
  • 19h00 : Conference Dinner

Friday 12th December

9h00 : Coffee and Tea

9h15-10h45: Session 2 – Social Dimension of Victims in the Middle Ages: Concerns and Limits

Chair: Klaus Oschema (Universität Heidelberg)

  • 9h15-9h45 : Christian Jörg (Universität Tübingen), Zwischen Migration und Massengrab: die Opfer von Hungersnöten und ihre Darstellung in Schilderungen des hohen und späten Mittelalters (12.-15. Jahrhundert.)
  • 9h45-10h15 : Philine Helas (Biblioteca Hertziana, Roma), 'Si per le guerre, si etiam per altri infortunij del mondo...' Zur Aktualisierung der Hiobsgeschichte in der italienischen Malerei des 14. und 15. Jahrhunderts.
  • 10h15-10h45 : Geneviève Dumas (Université de Sherbrooke), Montpellier face aux 'desffourtunes' : prise en charge, discours et matérialité des victimes
  • 10h45-11h15 : Coffee break
  • 11h15 : Visit of the Lorsch Abbey (UNESCO World Heritage)
  • 13h00 : Lunch

14h30-17h00: Session 3 – The Violence of the Others : Ideological Means of War Victims

Chair : Jens Ivo Engels (Technische Universität Darmstadt)

  • 14h30-15h00 : Guilhem Ferrand (Université de Pau et des Pays de l'Adour), Victimes, psychopathologies et traumatismes de guerre en Rouergue (Aveyron, France, XIVe-XVIesiècles)
  • 15h00-15h30 : David El Kenz (Université de Bourgogne), Les victimes dans les massacres des guerres de Religion : la mort collective a-t-elle un sens ?
  • 15h30-16h00 : Coffee break
  • 16h00-16h30 : Oury Goldman (EHESS, Paris), L'âge des victimes universelles ? Loys Le Roy et la vision globale de la catastrophe au XVIesiècle
  • 16h30- 17h00 : Andreas Bähr (Humboldt-Universität Berlin / Freie Universität Berlin), Leiden und Mitleiden im Dreißigjährigen Krieg
  • 19h00 : Dinner

Saturday 13th December

9h00 : Coffee and Tea

9h15-11h30: Session 4 – A Policy of Victims in Premodernity ? Emotions as Social Leverage

Chair :  Volkhard Huth (IPG Bensheim / Technische Universität Darmstadt)

  • 9h15-9h45 : Mauricio Onetto (University SEK, Conicyt Chile), Catastrophe aux antipodes de l'Europe. Sensibilités d'un vieux monde au Nouveau monde. Le cas du Chili aux XVIeet XVIIesiècles
  • 9h45-10h15 : Chiara De Caprio (Università di Napoli 'Federico II), Domenico Cecere (Università di Napoli 'Federico II), Stratégies de reconstruction et communication après le tremblement de terre de 1783 en Calabre
  • 10h15-10h45 : Dominik Collet (Universität Heidelberg), Hungersnot oder Hungerkrise ? Emotionale Dynamiken und Ihre Nutzung im 18. Jahrhundert
  • 10h45-11h00 : Short coffee break
  • 11h00-11h30 : Gerrit Jasper Schenk (Technische Universität Darmstadt), Final Discussion

Inscription

En cas de participation, veuillez contacter SVP, avant le 1 décembre 2014, en raison d’un nombre limité de places : dressler-mutz@pg.tu-darmstadt.de

Colloque organisé par l'Institut für Geschichte de la Technische Universität de Darmstadt, en collaboration avec l'UMR 6298 ARTeHIS de l'Université de Bourgogne; avec le soutien de la fondation Alexander-von-Humboldt, de l'Université franco-allemande (DFH-UFA) de Sarrebruck, et du Kloster Lorsch (Patrimoine mondial).

Lieux

  • Paul-Schnitzer Saal, Museumszentrum - Nibelungenstraße 35
    Lorsch, Allemagne

Dates

  • jeudi 11 décembre 2014
  • vendredi 12 décembre 2014
  • samedi 13 décembre 2014

Mots-clés

  • catastrophe, victime, sensibilité, compassion

Contacts

  • Thomas Labbé
    courriel : labbe [at] pg [dot] tu-darmstadt [dot] de
  • Suzanne Dressler-Mutz
    courriel : dressler-mutz [at] pg [dot] tu-darmstadt [dot] de

Source de l'information

  • Thomas Labbé
    courriel : labbe [at] pg [dot] tu-darmstadt [dot] de

Pour citer cette annonce

« Une histoire de la sensibilité », Colloque, Calenda, Publié le jeudi 13 novembre 2014, http://calenda.org/308063