AccueilLa valeur patrimoniale des économies de terroir comme modèle de développement humain

La valeur patrimoniale des économies de terroir comme modèle de développement humain

The heritage value of terroir-based economies as model of human development

*  *  *

Publié le lundi 08 décembre 2014 par Elsa Zotian

Résumé

Dynamiser les territoires et les terroirs à partir de leur patrimoine agri-culturel ou de leurs cultures traditionnelles à haute valeur ajoutée représente une réponse aux menaces de standardisation et de perte d’identité. C’est aussi un levier de construction d’une politique de développement durable, respectueuse de la diversité des cultures et de leurs spécificités. Pour cette raison, la préservation du patrimoine est désormais pleinement prise en compte dans la dimension culturelle du développement.

Annonce

Argumentaire

Dynamiser les territoires et les terroirs à partir de leur patrimoine agri-culturel ou de leurs cultures traditionnelles à haute valeur ajoutée représente une réponse aux menaces de standardisation et de perte d’identité. C’est aussi un levier de construction d’une politique de développement durable, respectueuse de la diversité des cultures et de leurs spécificités. Pour cette raison, la préservation du patrimoine est désormais pleinement prise en compte dans la dimension culturelle du développement.

Connaître et mesurer les effets de la préservation du patrimoine sur le développement des territoires constitue, par conséquent, une préoccupation majeure des acteurs et des décideurs des politiques publiques, ainsi que des professionnels. Or, ce sont principalement les bénéfices issus de la fréquentation touristique des espaces naturels et des sites résultant d’une reconnaissance internationale, telle la Liste du patrimoine mondial, qui sont pris en compte dans les méthodes de mesure de la contribution du patrimoine au développement.

Partant du principe que cette approche ne saisit pas de manière pleinement satisfaisante tant la diversité actuelle des patrimoines des territoires que la valeur, pour le développement du territoire, du processus d’inscription sur une liste ou d’une labellisation internationale, l’association pour l’inscription des Climats de Bourgogne au patrimoine mondial de l’UNESCO propose de réfléchir aux politiques de développement des territoires fondée sur la préservation patrimoniale des économies de terroir.

Les objectifs sont :

  • Partager l’expression de la diversité des économies de terroir et comprendre la complexité de leurs composantes ;
  • Discuter des processus de labellisation internationale et de leur comparabilité ;
  • Encourager le transfert d’expériences en matière de labellisation internationale d’un modèle de développement agri-culturel à haute valeur ajoutée.

Pour tout renseignement complémentaire et obtenir le programme, www.climats-bourgogne.com/colloque

Programme

Mercredi 18 février 2015

8h00 Enregistrement des participants

9h00 Ouverture de la Conférence

Introduction

Présentation des objectifs de la Conférence internationale

9h15 Conférences introductives Patrimoine et Economie :

  • Erik Orsenna (Académie française, France)
  • Françoise Benhamou (Université Paris 13)

10:20 am– 01:00 pm:  : Session 1 – Les économies de terroir : milieu,  savoir-faire, culture et production

A partir de la présentation d’un large éventail de biens produits (vin, thé, café, riz, agave…), cette session a pour objet de rendre compte  des différents types d’économies de terroir tant par leurs effets sur la formation du paysage et sa conservation, que par la création et le maintien de savoir-faire (vinification…..). La dimension culturelle, anthropologique et philosophique,  du rapport au paysage et/ou au bien produit sera également abordée afin de mettre en lumière la mosaïque des facteurs de durabilité des économies de terroir.

  • Les Climats du vignoble de Bourgogne : un site culturel (France) Jean-Pierre Garcia, Professeur en géo-archéologie, Université de Bourgogne
  • Systèmes et pratiques de savoirs autochtones des rizières en terrasses d’Ifugao (Philippines) Marlon M. Martin, Directeur d’exploitation, Mouvement de sauvegarde des rizières en terrasses d’Ifugao (SITMo)
  • Le paysage culturel de la province de Bali : le système des subak en tant que manifestation de la philosophie du Tri Hita Karana (Indonésie) J Stephen Lansing, Professeur, Université d’Arizona (USA) and Stockholm Resilience Center
  • Une approche interdisciplinaire des paysages indiens: histoire et évolution  (Inde) Palayanoor Sivaswamy Ramakrishnan, Professeur, Ecole des Sciences de l’environnement, Jawaharlal Nehru University
  • La réserve de biosphère de Kafa : les forêts sauvages de café (Ethiopie) Svane Bender-Kaphengst, Responsable du programme Afrique, Union pour la Conservation de la Nature et de la Biodiversité (NABU)

15h – 18h00 : Session 2 – Le processus de patrimonialisation : un levier de valorisation du territoire

Cette session a pour objet de documenter les différentes phases de mobilisation du territoire au cours des processus d’inscription et de labellisation (Liste indicative, Liste du Patrimoine mondial, Label européen..) de sites agricoles et de paysages culturels. Ainsi, en amont des labellisations, c’est le processus même de reconnaissance patrimoniale, dans ses dimensions locale, nationale et internationale qui est abordé en tant que levier de développement et de durabilité des terroirs, tant dans la capacité à mobiliser des fonds, produire du lien social qu’à mettre en place des normes aidant à l’émergence de l’excellence.

  • De la production locale au marché global: la culture du thé au Jasmin de Fuzhou (Chine) Min Qing Wen, Professeur, Centre du patrimoine culturel et naturel, Institut des sciences géographiques et de la recherche sur les ressources naturelles (CAS), Beijing
  • Le processus d’inscription du paysage viticole du Piémont : Langhe-Roero et Monferrato (Italie) Marco Valle, Gestionnaire de projet, Institut Supérieur des Systèmes Territoriaux pour l’Innovation (SITI)
  • Stratégie de mobilisation du territoire : les actions pour l’inscription des Climats du vignoble de Bourgogne (France) Krystel Lepresle, Directrice, Association pour l’inscription des climats du vignoble de Bourgogne au Patrimoine mondial
  • La solidarité internationale pour la mobilisation des territoires : l’exemple du paysage culturel des plantations à parfums des îles de la Lune (Comores) Said Ahmada Mdziani, Grande Comores Island Technical Unit, Agricultural sector, Union of the Comoros

Jeudi 19 février 2015

8h30 Conférences introductives  Patrimoine et bénéfices économiques et sociaux :

  • Elizabeth Chilton (UMass, Ahmerst)
  • David Throsby (Macquarie University, Sydney)

9h30 – 12h30 : Session 3 – Les bénéfices socio-économiques de la préservation des sites agricoles et des paysages culturels

Cette session a pour objet de faire un état des lieux des bénéfices au sens large (valeurs sociales, biodiversité, écologie, équilibre des genres, droit des communautés, emploi…) générés par les économies de terroir et leur préservation patrimoniale. Elle permettra aussi de faire apparaître la diversité des échelles d’action propres aux économies de terroir (échelle des producteurs, des corporations professionnelles, administratives territoriales, nationales, échelle de la distribution) qui leur donne toute leur place dans une économie mondialisée.

  • Le capital social stratégique élaboré autour du réseau institutionnel du café (Colombie) Mr. Luis Fernando Samper, Intellectual Property Director, Colombian Coffee Growers Federation
  • Considérations méthodologiques dans le processus de patrimonialisation des climats du vignoble de Bourgogne, Yves Luginbühl, Directeur de recherché émérite au Centre national de la recherche scientifique (CNRS)
  • La Réserve de biosphère de l'arganeraie (Maroc) Brahim El Fasskaoui, Enseignant-chercheur, Université de Moulay Ismaïl, Meknès
  • Activités perlières : témoignage d’une économie insulaire (Bahrein) Direction du patrimoine du Bahreïn (to be confirmed)
  • Lavaux : lapplication du Plan de Gestion au bénéfice d’une redynamisation (Suisse) Emmanuel Estoppey, gestionnaire de site, Lavaux Patrimoine mondial
  • L’économie des rizières en terrasses des Philippines et les défis de la pérennité et de la durabilité des rites locaux (Philippines) Rachel Guimbatan-Fadgyas, Mouvement de sauvegarde des rizières en terrasses d’Ifugao (SITMo)

14h30 – 17h00 : Session 4 – Les mesures et les mécanismes de protection des économies de terroir

Cette session présentera les différents dispositifs juridiques destinés à faire reconnaître l’excellence des produits des économies de terroir et à en assurer la durabilité  (externalités). Les interventions traiteront des dispositifs à caractère économique (tels que les AOC) ou  patrimonial (Liste du Patrimoine mondial), éventuellement en comparant leurs mérites et intérêts respectifs, mais aussi de concepts opératoires tels que celui de « bien commun » et d’« intérêt collectif ».  Consacrée aux bénéfices issus de l’application de normes, la session abordera également les engagements pris par les territoires pour mener à bien la préservation patrimoniale (tels que ceux relatifs au plan de gestion des biens inscrits sur la Liste du Patrimoine mondial).

  • Les droits conférés par les systèmes  d’Appellations d’Origine Contrôlée (AOC) et les  Spécialité traditionnelle garantie (STG) et l’inscription au Patrimoine mondial : analyse comparée des protections (France) Marie-Delphine Vivien, docteur en droit, Centre de coopération International en Recherche Agronomique pour le Développement (CIRAD)
  • La certification des vignobles de terroir (France) Norbert Olszak, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
  • La culture du safran dans le Cachemire (Inde) Firdos Ahmad Nehvi, Professeur, Centre de Recherche sur le safran, Pampore
  • Les processus de certification et les systèmes d’indication géographique dans la stratégie de développement local et régional de la Province du Cap (Afrique du Sud) Dirk Troskie, docteur, Directeur de la stratégie et de la planification des affaires, Département de l’agriculture, Province du Cap.
  • Le patrimoine agricole : vers de nouveaux biens communs? Département d’économie, Université de Reims Champagne-Ardenne, France (à confirmer)

Session 5 /Synthèse et conclusion : La valeur patrimoniale des économies de terroir

17h00 – 18h00 : Session 5           

Table-ronde :la valeur patrimoniale des économies de terroir

  • Erik Orsenna & Lionel Zinsou & Jean-Robert Pitte & David Throsby & Elizabeth Chilton & Françoise Benhamou

En résumant les acquis des quatre sessions précédentes, cette dernière session de synthèse devra mettre en lumière les axes méthodologique et politique de la mise en valeur patrimoniale des économies de terroir. Elle pourra également attirer l’attention sur les risques issus de la labellisation (tel que l’hyper-fréquentation des sites) et examiner dans quelle mesure la préservation patrimoniale répond à des attentes des populations des territoires que les acteurs politiques doivent prendre en compte dans les politiques de développement.Un agenda de coopération internationale destinée à partager l’expérience du dossier des Climats et de ses acteurs pourra aussi être établi afin d’encourager l’élaboration de dossiers d’inscription similaires dans les différentes régions du monde, notamment celles sous-représentées sur la Liste du patrimoine mondial

Lieux

  • Collège des Bernardins 20, rue de Poiss
    Paris, France (75005)

Dates

  • mercredi 18 février 2015
  • jeudi 19 février 2015

Fichiers attachés

Mots-clés

  • terroir, économie, patrimoine, développement, histoire, climats, Bourgogne, terroir, economy, heritage, developpment, histoiry, climats, Bourgogne, Burgundy

Contacts

  • Krystel LEPRESLE
    courriel : contact [at] climats-bourgogne [dot] com

URLS de référence

Source de l'information

  • charlotte l'hermitte
    courriel : info [at] climats-bourgogne [dot] com

Pour citer cette annonce

« La valeur patrimoniale des économies de terroir comme modèle de développement humain », Colloque, Calenda, Publié le lundi 08 décembre 2014, http://calenda.org/308448