AccueilLes avocats en temps de guerre

Les avocats en temps de guerre

Lawyers in wartime

Représentations d'une profession face à la crise

Representation of a profession in the face of crisis

*  *  *

Publié le mardi 02 décembre 2014 par João Fernandes

Résumé

L'étude historique des barreaux en France a montré que l’avocat n’est pas uniquement un auxiliaire de justice, mais également un citoyen au sens plein du terme, qui, parfois, se fait acteur politique. Il s’exprime aussi aisément à la tribune qu’à la barre. Depuis les grands orateurs de Rome aux avocats qui ont forgé la Troisième république, la figure éminente des défenseurs dans la société civile s’impose. Démosthène, Cicéron, Dupin Aîné, Mirabeau, Portalis, Desmoulins, Robespierre, Gambetta, Berryer, Thiers, en sont autant d’incarnations. Ce colloque ne souhaite pas se focaliser sur une époque, mais bien sur une situation : celle de l’avocat en temps de guerre. Le rôle social du défenseur n’est jamais aussi crucial que lorsque la société doit affronter une période de crise, d’insurrection ou de guerre, comme lors d'un changement de souveraineté, d’une occupation, ou d’une guerre extérieure, qui ont pour conséquence la militarisation de la société civile

Annonce

Argumentaire

L'étude historique des barreaux en France a montré que l’avocat n’est pas uniquement un auxiliaire de justice, mais également un citoyen au sens plein du terme, qui, parfois, se fait acteur politique. Il s’exprime aussi aisément à la tribune qu’à la barre. Depuis les grands orateurs de Rome aux avocats qui ont forgé la Troisième république, la figure éminente des défenseurs dans la société civile s’impose. Démosthène, Cicéron, Dupin Aîné, Mirabeau, Portalis, Desmoulins, Robespierre, Gambetta, Berryer, Thiers, en sont autant d’incarnations. Ce colloque ne souhaite pas se focaliser sur une époque, mais bien sur une situation : celle de l’avocat en temps de guerre. Le rôle social du défenseur n’est jamais aussi crucial que lorsque la société doit affronter une période de crise, d’insurrection ou de guerre, comme lors d'un changement de souveraineté, d’une occupation, ou d’une guerre extérieure, qui ont pour conséquence la militarisation de la société civile. Dès lors, le fonctionnement des institutions politiques s'interrompt, l'appareil judiciaire se grippe, les libertés fondamentales sont suspendues. Le pouvoir en place prend des mesures d'urgence. La Justice devient alors un révélateur. C’est dans et autour du prétoire que s'éprouve le fait social, se mesure l'existence d'un Etat de Droit. Les avocats sont alors en première ligne, autant à l’échelle nationale, internationale et à l’échelle régionale, locale ou municipale. Nice, par les multiples crises qu'elle a connues au cours du seul XIXème siècle, constitue ici un terrain des plus pertinents. Une approche transalpine sur l’histoire des barreaux et des changements de souveraineté et de la justice en Italie, permettra également de mieux mesurer les spécificités françaises.

Programme

Jeudi 11 décembre

14h : Accueil des participants

  • Mme le Président de l’UNS Frédérique Vidal,
  • M. le Doyen de la faculté de droit Christian Vallar,
  • M. le directeur du laboratoire ERMES Marc Ortolani

Président de séance : Marc Ortolani (Pr. Université de Nice Sophia Antipolis)

  • 14h20 : Jean-Louis Gazzaniga (Vicaire Général de Nice, et premier président de la S.I.H.P.A), Ouverture générale du Colloque
  • 14h40 : Jean-François Brégi (Pr. Université de Nice Sophia Antipolis), La sophistique et la crise athénienne.
  • 15h00 : Sophia Adam (Pr. Université Pantéion d’Athènes, Grèce), Un rhéteur athénien et la guerre contre Philippe de Macédoine : Démosthène.
  • 15h20 : Laurent Reverso (Pr. Université de Toulon), Cicéron : un avocat en temps de guerre civile.

15h40 : Pause-café
Président de séance : Jean-Louis Gazzaniga (Vicaire Général de Nice)

  • 16h00 : Dimitri Debord (Avocat à la Cour, A.T.E.R Université Cergy-Pontoise), Avocats et Guerre de Sécession.
  • 16h20 : Malgorzata Ulla (Dr. Université de Clermont-Ferrand), Raphaël Lemkin : avocat, messager de l’humanité, concepteur de la notion de génocide et père fondateur de la Convention pour la prévention et la répression du crime de génocide.
  • 16h40 : Pascal Mounien (Avocat à la Cour, Dr. Université Montesquieu Bordeaux IV), Discours et attitude de l’avocat en temps de guerre, l’exemple du barreau de Bordeaux.
  • 17h00 : Nicolas Derasse (MCF. Université de Lille 2) , La défense en justice des ennemis du peuple durant le régime de la Convention Nationale.
  • 17h20 : Fouzi Rherrousse (Pr. Université de Fez, Maroc). La doctrine d'un avocat en temps de guerre : l'exemple d'Emile Larcher.
  • 17h40 : Serge Defois (Dr. Université de Nantes), L’impact des deux guerres mondiales sur la profession d’avocat, à partir de l’exemple du barreau de Nantes.

18h00 : Fin de la première journée,

vendredi 12 décembre

matinée
9h : Accueil des participants

  • Ugo Bellagamba, Marc Ortolani, Laboratoire E.R.M.E.S, Université de Nice

Président de séance : Michele Rosboch (Pr. Université de Turin, Italie)

  • 9h20 : Alberto Lupano (Pr. Université de Turin, Italie) Guerre, assedi e avvocati a Casale, capitale del Monferrato, dall'antico regime al 1849.
  • 9h40 : Francesco Aimerito (Pr. Université du Piémont oriental, Italie) Consultations et décisions judiciaires en temps de guerre dans les Etats de Savoie (XVIème – XVIIème siècles)
  • 10h00 : Mario Riberi (Dr. Université de Turin, Italie) Les avocats piémontais dans la «Tourmente révolutionnaire» (1796-1802) : histoires et personnages.
  • 10h20 : Patricia Prenant (Dr. Université de Nice Sophia Antipolis) L’auditeur de guerre : un avocat particulier durant la restauration sarde.
  • 10h40 : Pierangelo Gentile (Dr. Université de Turin, Italie) Gli avvocati alla Camera subalpina di fronte alla guerra del 1848-49.

11h00 : Pause-café

Président de séance : Hervé Leuwers (Pr. Université de Lille 3)

  • 11h20 : Claire Salvy (Attaché principal de préfecture en retraite) De la guerre franco-prussienne au premier conflit mondial : les engagements patriotiques d’une dynastie d’avocats riomois. 
  • 11h40 : Yves Ozanam (Archiviste de l'Ordre des avocats de Paris), L'Ordre des avocats de Paris et la Première Guerre mondiale : attitude du barreau et de l'institution ordinale de 1914 à 1919.
  • 12h00 : Joseph Serrano Daura (Pr. Université International de Catalogne), Le barreau de Barcelone pendant la guerre espagnole (1936-1939).

12h20 : Mélanie Bost (Cegesoma, Ecole Royale Militaire (Bruxelles), PAI « Justice & Populations ») & Jérôme de Brouwer (Pr. Université libre de Bruxelles, Belgique)

  • Les valeurs traditionnelles du barreau en résistance.
  • Le barreau de Bruxelles contre l’Occupant au cours du premier conflit mondial.

13h00 : Pause-déjeuner,

vendredi 12 décembre

Après-midi

Président de séance : Yves Ozanam (Archiviste de l’Ordre des Avocats de Paris)

  • 14h20 : Michele Rosboch (Pr. Université de Turin, Italie), Gli avvocati nelle spedizioni garibaldine
  • 14h40 : Virginie Dusen (Avocate au Barreau de Paris), Krikor Zohrab: l'expérience d'un avocat arménien en temps de guerre (1914/1915)
  • 15h00 : Pierre-Louis Boyer (Dr. Université de Toulouse 1 Capitole), Idéologie politique et vie judiciaire du barreau de Toulouse : l’indépendance entre pétainisme, nationalisme et résistance.
  • 15h20 : Catalina Garay (Avocat au barreau de Berlin, Allemagne), Les juristes allemands sous le Troisième Reich (1933-1945).

15h40 : Pause-café
Président de séance : Michel Bottin (Pr. Université de Nice Sophia Antipolis)

  • 16h00 : Cédric Porteron (Avocat au Barreau de Nice), Jacques Isorni : un avocat combattant de la défense en période de guerre au 20ème siècle.
  • 16h20 : Yasmina Touaibia (Dr. Université de Nice), Le rôle des avocats dans la révolution de Jasmin en Tunisie.
  • 16h40 : Yves Ozanam, Hervé Leuwers, Ugo Bellagamba (table-ronde), Synthèse des communications et perspectives de la Recherche.

17h00 : Clôture du Colloque.

Lieu du colloque

 Amphithéâtre Bonnecarrère
Villa Passiflores
Faculté de Droit et Science politique
Université de Nice-Sophia Antipolis 

Comité scientifique 

  • Ugo Bellagamba, Maître de Conf., laboratoire E.R.M.E.S, UNS.
  • Jean-Luc Gaineton, avocat et ancien bâtonnier au barreau de Clermont-Ferrand, Président de la S.I.H.P.A.
  • Jean-Louis Gazzaniga, Professeur honoraire, Vicaire Général du diocèse de Nice, Président honoraire de la S.I.H.P.A.
  • Hervé Leuwers, Professeur à l’Université de Lille III, Secrétaire général de la S.I.H.P.A.
  • Marc Ortolani, Professeur et Directeur du laboratoire E.R.M.E.S, UNS.
  • Gian-Savino Pene-Vidari, Professeur et Doyen honoraire de la faculté de droit de Turin.

Lieux

  • Villa Passiflores, Amphitéâtre Bonnecarrère, UFR Droit et science politique - Avenue Louis Trotabas
    Nice, France (06050)

Dates

  • jeudi 11 décembre 2014
  • vendredi 12 décembre 2014

Mots-clés

  • avocats, temps de guerre, profession, crise

Contacts

  • Amale Ziad
    courriel : amale [dot] ziad [at] unice [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Amale Ziad
    courriel : amale [dot] ziad [at] unice [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Les avocats en temps de guerre », Colloque, Calenda, Publié le mardi 02 décembre 2014, http://calenda.org/309742