AccueilInterrroger le religieux : regards alter/natifs

Interrroger le religieux : regards alter/natifs

Examining the religious : alter/native views

Colloque jeunes chercheurs AECSSR-UQÀM

Graduate Student Conference AECSSR-UQÀM

*  *  *

Publié le lundi 05 janvier 2015 par Elsa Zotian

Résumé

Depuis la fondation du département de sciences des religions de l’UQÀM, l’approche religiologique s’affaire à jeter un regard non-confessionnel sur le religieux et ses manifestations au sein des cultures et des sociétés. La recherche résultant de cette approche tend à dépasser le statu quo académique pour s’intéresser autant à l’objet religieux qu’à la posture qui le sous-tend. De ce fait, une attention grandissante est portée, d’année en année, sur les enjeux de la proximité et de la distance entre chercheur et objet d’étude. Cette volonté d’avant-garde encourage les chercheur.e.s, toutes disciplines confondues, à concilier différentes approches et méthodologies qui questionnent cette barrière souvent invisible entre leur subjectivité et leur objectivité.

Annonce

Pour une cinquième année, l’Association des étudiant.e.s aux cycles supérieurs en sciences des religions (AÉCSSR) de l’Université du Québec à Montréal (UQÀM) vous invite cordialement à son colloque annuel qui aura lieu les 13 et 14 mars 2015. Cette cinquième édition propose aux participant.e.s de venir partager leurs intérêts de recherche et d’échanger sur le caractère interrelationnel de leur approche du religieux.

Argumentaire

Depuis la fondation du Département de sciences des religions de l’UQÀM, l’approche religiologique s’affaire à jeter un regard non-confessionnel sur le religieux et ses manifestations au sein des cultures et des sociétés. La recherche résultant de cette approche tend à dépasser le statu quo académique pour s’intéresser autant à l’objet religieux qu’à la posture qui le sous-tend. De ce fait, une attention grandissante est portée, d’année en année, sur les enjeux de la proximité et de la distance entre chercheur et objet d’étude. Cette volonté d’avant-garde encourage les chercheur.e.s, toutes disciplines confondues, à concilier différentes approches et méthodologies qui questionnent cette barrière souvent invisible entre leur subjectivité et leur objectivité.

Alter/natif : de cette notion émanent deux grandes idées. D’une part, s’y inscrivent les mouvements politiques, artistiques ou encore les courants qui contestent, voire remettent en question ou tendent à subvertir une structure ordonnée, génératrice de l’Idéologie dominante. D’autre part, en sciences sociales, la catégorie du natif, de l’insider, est souvent prise comme évidente. Dans son acception la plus large, elle réfère à la position de celui qui est au pouvoir par rapport à un savoir, qui nait dans une culture et en porte l’identité dans ses formes et ses expressions. À l’inverse, l’idée de l’Autre, de l’outsider cette fois, est comprise en tant que celui qui est reconnu par son déracinement, par sa différence, par son ignorance des normes et des coutumes, par son langage décalé. Plus globalement, l’alternatif peut renvoyer à la relation qui participe à définir une marge vis-à-vis d’une norme. Or, en sciences des religions, ces idées sont interprétées de façons différentes : de sa position initiale d’Autre, le chercheur, par le fait même de ses observations ainsi que de leur transposition en langage académique, contribue à fonder l’altérité au sein de celui qu’il observe. Natif, dans ce cas, renvoie au chercheur, vu comme un expert au sein de sa communauté, scientifique en ce qui nous concerne, lui conférant conséquemment une autorité par rapport à la construction du savoir sur son objet. Ces catégories depuis longtemps discutées demeurent néanmoins au cœur des contraintes qu'implique la recherche. Comment passer au-delà ? Cela est-il possible ? Les sciences des religions et la religiologie constituent-elles des outils suffisants pour y arriver ? Sont-elles alternatives par rapport à la théologie, par exemple, ou par rapport à une communauté religieuse ? Pour entrer en relation avec un objet, est-il nécessaire de s’en distancer ? Qu’est-ce que ces objets d’étude ont à nous apporter en tant que chercheurs avec une approche définie ? Comment leur donner une plus grande place, sinon la première, dans l’élaboration d’un discours scientifique qui se veut objectif et qui ne cesse de reconnaître la multiplicité des subjectivités ?

À partir de la thématique de l’alternativité, nous vous invitons à proposer des communications s’inscrivant dans les axes suivants : 

1. Traditions et mouvements religieux

2. Politique et espace public

3. Arts et productions culturelles

4. Culture et contre-culture

5. Études empirique : apports et méthodes

6. Concepts : définitions historiques et néologismes

7. Engagement et implication dans l’objet de recherche

8. Études féministes, études de genre et études queer

Conditions de soumission

Ce colloque de l’AÉCSSR se veut un milieu d’échanges et de débats pour les jeunes chercheur.e.s issu.e.s de différentes universités.

Pour soumettre une proposition, veuillez nous envoyer un résumé de 250 mots max s’inscrivant dans l’un des axes déterminités

 avant le 31 janvier 2015.

Accompagnez votre résumé d’un titre et de vos coordonnées (nom, université d’attache, niveau de scolarité, axe choisi [1er et 2e choix], courriel et téléphone) en nous faisant parvenir le tout à l’adresse suivante : colloqueaecssr@gmail.com

L’AÉCSSR compte sur votre participation pour la pleine réalisation de ce cinquième colloque ! Une publication dans la revue départementale Religiologiques est également envisagée.

Contacts

Pour nous joindre : colloqueaecssr@gmail.com

Comité scientifique

  • Nicolas Boissière,
  • Stéphanie Boulais,
  • Léa Lefevre-Radelli,
  • Rachid Mrani,
  • Hicham Tiflati.

Lieux

  • Pavillon Thérèse-Casgrain - 455 est, Boul. René-Lévesque 3e étage – local W-3020
    Montréal, Canada (H2L 4Y2)

Dates

  • samedi 31 janvier 2015

Mots-clés

  • sciences des religions, religious studies, feminist studies, anthropologie des religions, études culturelles, études féministes, Indigineous studies

Contacts

  • Martin Lepage
    courriel : colloqueaecssr [at] gmail [dot] com

URLS de référence

Source de l'information

  • Martin Lepage
    courriel : colloqueaecssr [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Interrroger le religieux : regards alter/natifs », Appel à contribution, Calenda, Publié le lundi 05 janvier 2015, http://calenda.org/311352