AccueilLa guerre civile

La guerre civile

Civil war

*  *  *

Publié le mercredi 07 janvier 2015 par João Fernandes

Résumé

Ce troisième colloque du programme « L’homme et la guerre », patronné par l'Académie des sciences morales et politiques et soutenu par la fondation Simone et Cino Del Duca de l'Institut de France, est consacré à la guerre civile. Si la guerre est définie comme un conflit violent entre polities sur une transpolitie, il semblerait que les guerres civiles soient hors sujet. Pourtant, le concept de guerre dans sa définition stricte ouvre sur trois dimensions du phénomène : politique, instrumentale et opérationnelle. Cette dernière est tracée par la mise en œuvre des moyens de la violence, dont il n'y a pas de raison qu'elle diffère radicalement de son emploi dans la guerre civile, définie comme le partage d'une politie en deux factions, poussé jusqu'à la rupture violente du contrat politique et social.

Annonce

Argumentaire

Ce troisième colloque du programme « L’homme et la guerre », patronné par l'Académie des sciences morales et politiques et soutenu par la fondation Simone et Cino Del Duca de l'Institut de France, est consacré à la guerre civile. Si la guerre est définie comme un conflit violent entre polities sur une transpolitie, il semblerait que les guerres civiles soient hors sujet. Pourtant, le concept de guerre dans sa définition stricte ouvre sur trois dimensions du phénomène : politique, instrumentale et opérationnelle. Cette dernière est tracée par la mise en œuvre des moyens de la violence, dont il n'y a pas de raison qu'elle diffère radicalement de son emploi dans la guerre civile, définie comme le partage d'une politie en deux factions, poussé jusqu'à la rupture violente du contrat politique et social. Conceptuellement, la guerre civile oppose deux polities virtuelles, soit que les deux partis veuillent un partage politique soit qu'ils se battent pour deux conceptions distinctes de la vie en politie. Dans les faits sinon dans les concepts, la frontière entre guerre et guerre civile peut ainsi devenir floue sans s'effacer. Si l'on décide de la franchir, on aborde un champ d'études largement diversifié, car la guerre civile peut prendre les figures les plus variées. Les guerres paysannes n’ont pas les mêmes origines ni finalités que les guerres interdynastiques. Ce sont, pourtant, des guerres du point de vue des opérations et des moyens. De même sont des guerres celles dites révolutionnaires, qui sont elles-mêmes très différentes entre elles. On appellera « constructives » des guerres civiles développées à l'occasion d'une consolidation politique ou pour préserver l’unité de la politie. Certaines trouvent des accents sauvages, soit qu'elles versent dans la violence aveugle, soit qu’elles revêtent des formes larvées et éclatées. Enfin, on est conduit, en suivant le fil de la violence armée en groupe, à étudier d'autres phénomènes encore, qui ne sont ni des guerres ni des guerres civiles, comme la faide, le brigandage, la piraterie, le millénarisme. Le colloque a réuni un florilège de cas, cueillis aux époques et sur les aires culturelles les plus diverses possibles. 

Programme

Matinée (9 heures – 12 heures 30) : DÉFINITION 

Introduction générale, Jean Baechler, membre de l’Académie des Sciences morales et politiques 

  • « Guerres primitives et Faide », Patrick Menget, Directeur d’études émérite à l’École Pratique des Hautes Études
  • « Hétérodoxie, sociétés et ambitions dans les révoltes d'Asie Mineure au XVIe siècle », Jean-Louis Baqué-Grammont. Directeur de recherche émérite au CNRS
  • « Le fait piratique ou la ‘guerre’ contre l'État », Michèle Battestidirectrice du domaine "Défense et société" à l'IRSEM.
  • « La terre où l’on ne meurt pas. Réflexions sur le millénarisme amérindien », Salvatore d’Onofrio, professeur à l’Université de Palerme, Laboratoire d’Anthropologie Sociale, Collège de France.
  • « Almohades et Almoravides », Pierre Guichard, correspondant de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres. 

Après-midi (14 heures 30 – 17 heures 30) : LES GUERRES PAYSANNES

  • « Les révoltes paysannes en Europe occidentale, XVIe-XVIIIe siècles », Yves-Marie Bercé, membre de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres.
  • « Les guerres paysannes en Russie (XVIIe-XVIIIe siècles) », Wladimir Berelowitch, Directeur d’études à l’École des Hautes Études en Sciences sociales, Professeur émérite à l’Université de Genève
  • « Les guerres paysannes en Chine à l’époque impériale », Michel Cartier, Directeur d’études à l’École des Hautes Études en Sciences sociales.
  • « La Christiade : le grand soulèvement catholique contre le gouvernement anticlérical au Mexique, 1926-1929, 1932-1938 », Jean Meyer, CIDE. 

Jeudi 22 janvier 2015 

Matinée (9 heures – 12 heures 30): LES GUERRES INTER-DYNASTIQUES

  • « Les guerres inter-dynastiques en Mésopotamie : de la cité-état à l’empire d’Akkad », Laurent Colonna d’Istria, Membre du Département des Sciences de l’Antiquité (Université de Liège).
  • « La monarchie pharaonique à l'épreuve des conflits dynastiques », Frédéric Payraudeau, maître de conférences à l’Université Paris-Sorbonne (Paris IV)
  • « Les guerres inter-dynastiques en Chine », Michel Cartier, Directeur d’études à l’École des Hautes Études en Sciences sociales.
  • « Les guerres inter-dynastiques dans l’empire ottoman », Rhoads Murphey, professeur émérite à l’Université de Birmingham.
  • « Les empires de l’Amérique préhispanique et les guerres civiles », Daniel Lévine, correspondant de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres. 

Après-midi (14 heures 30 – 17 heures 30) : LES GUERRES RÉVOLUTIONNAIRES

  • « La stasis dans les cités grecques », Olivier Picard, membre de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres.
  • « Les guerres civiles à Rome au Ier siècle avant J.C. », Pierre Cosme, professeur à l’Université de Rouen.
  • « La Russie bolchévique 1917-1921 : utopie, guerre civile, guerre de conquête », Françoise Thom, maître de conférences à l’Université Paris-Sorbonne.
  • « La guerre civile en Chine : la turbulence sociale (1945-1949) », Diana Lary, professeur émérite à l’University of British Columbia.
  • « La guerre civile espagnole : une guerre inévitable ? », Benoît Pellistrandi, professeur en classes préparatoires, membre correspondant de la Real Academia de la Historia.

Vendredi 23 janvier 2015 

Matinée (9 heures – 12 heures 30) : LES GUERRES CONSTRUCTIVES

  • « La guerre civile en France de la guerre de Navarre (1356) à la Guerre folle (1485-1488) », Philippe Contamine, membre de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres.
  • « L'Angleterre de la guerre des Roses : entre chaos et construction politique », Aude Mairey, chargée de recherche au CNRS (LAMOP).
  • « ‘Prendre ce qui est sous le ciel’ ou l'unification par la conquête dans le Japon des Provinces en lutte (XVIe siècle) », Matthias Hayek, maître de conférence à l’Université Paris-Diderot.
  • « La Guerre de Sécession (1861-1865) », Florian Michel, maître de conférences à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne 

Après-midi (14 heures 30 – 18 heures) : LES GUERRES SAUVAGES

  • « La partition de l'Inde : guerre de sécession ou guerre de succession ? », Claude Markovits, Directeur de recherche émérite au CNRS.
  • « Violence et conflit armé en Colombie », Frédéric Massé, Directeur du Centre de Recherches et Projets Spéciaux de l'Université Externado de Colombie
  • « L’éclatement yougoslave fut-il une “guerre civile” ? », Jean-Arnault Dérens, rédacteur en chef du Courrier des Balkans.
  • « Les guerres civiles de la région des Grands lacs au XXe siècle : jeux politiques et identitaires », Jean-Pierre Chrétien, Directeur de recherche retraité au CNRS.
  • «  Changement politique et guerre civile : l’Algérie des années 1990 », Luis Martinez, Directeur de recherche au CERI.

Conclusion générale, Jean Baechler, membre de l’Académie des Sciences morales et politiques.

Lieux

  • Fondation del Duca - 10 rue Alfred de Vigny
    Paris, France (75008)

Dates

  • mercredi 21 janvier 2015
  • jeudi 22 janvier 2015
  • vendredi 23 janvier 2015

Fichiers attachés

Mots-clés

  • guerre, polémologie

Source de l'information

  • Pierre Kerbrat
    courriel : kerbrat [at] asmp [dot] fr

Pour citer cette annonce

« La guerre civile », Colloque, Calenda, Publié le mercredi 07 janvier 2015, http://calenda.org/312773