AccueilLa nation entre histoire et mémoire

La nation entre histoire et mémoire

Dans le cadre du programme de recherche, Les nations et l’Europe : deux mémoires en parallèle

*  *  *

Publié le lundi 12 janvier 2015 par Céline Guilleux

Résumé

Le colloque s’inscrit dans un programme de recherche sur trois années intitulé « Les nations et l’Europe : deux mémoires en parallèle ». Ce programme développé au sein du labex de Paris Ouest, Les passés dans le présent, a pour objectif l’analyse des relations entre le sentiment national et l’idée européenne depuis la fin du XVIIIe siècle. De l’Europe des révolutions qui ouvre le XIXe siècle à celle de Maastricht, un dialogue à la fois conflictuel et complémentaire a été poursuivi entre les tenants d’une identité nationale et ceux qui ont plaidé en faveur d’un destin commun des peuples de l’Europe.

Annonce

Présentation

Le colloque s’inscrit dans un programme de recherche sur trois années intitulé «Les nations et l’Europe : deux mémoires en parallèle». Ce programme développé au sein du labex de Paris Ouest, Les passés dans le présent, a pour objectif l’analyse des relations entre le sentiment national et l’idée européenne depuis la fin du XVIIIe siècle. De l’Europe des révolutions qui ouvre le XIXe siècle à celle de Maastricht, un dialogue à la fois conflictuel et complémentaire a été poursuivi entre les tenants d’une identité nationale et ceux qui ont plaidé en faveur d’un destin commun des peuples de l’Europe.

L’ objectif de la recherche est d’identifier les forces politiques, les milieux économiques, les groupes de pensée, les personnalités, les milieux culturels qui ont été à la source de ces débats, d’isoler les tournants, les moments de stabilisation, les crises, les conflits qui ont redéfini profondément le jeu de miroir entre les nations et l’Europe. 

L’ enjeu de ce programme international est encore de comprendre comment se sont construites par étapes, une mémoire des nations et une mémoire de l’Europe, comment se sont différenciées, au sein même des nations et de l’Europe, des mémoires des régions et d’analyser l’évolution des rapports de force entre ces mémoires sur la scène politique. Cette recherche a aussi pour ambition d’alimenter un débat d’actualité sur la place qu’occupent le sentiment national et l’idée européenne dans le contexte de crise ou les deux identités sont à l’épreuve.

Programme

5 février 2015 

9h – 13h

Ouverture du colloque par le président de l’Université Paris Ouest : Jean-François BALAUDE

La nation, quelle rupture dans l’histoire européenne ?

  • Francis DEMIER, Université de Paris Ouest, Introduction
  • Daniel DIATKINE, Université d’Evry, Comment l’intérêt des capitalistes s’est transformé en intérêt national
  • Matthijs LOK, Université d’Amsterdam, The United Kingdom of the Netherlands (1813-1830): a case of failed European nation building  (1814-1815)
  • Lilla Maria CRISAFULLI, Université de Bologne, The Values of the Nation in the plays of Percy Bysshe Shelley and of Mary Russell Mitford
  • Yannick MAREC, Université de Rouen, Du XIXe au XXe siècle, y-a-t-il eu un modèle national français de protection sociale?
  • Fulvio CAMMARANO, Université de Bologne, Italian nation in « fin de siècle » Europe (1870-1914)
  • Elena MUSIANI, Université de Bologne, Federica ZANETTI, Université de Bologne, Education et construction nationale dans l’Italie du  XIXe siècle et XXe siècle

14h30 – 18h

Crises de la nation, ruptures de l’Europe  1880-1945

  • Lazlo NAJI, Université de Szeged, 1896, les célébrations du millénaire de la conquête des Magyars: une (ré)évaluation du passé 
  • Gerd KRUMEICH, Université Heinrich Heine, Düsseldorf, Le nationalisme allemand au tournant du XXe siècle.
  • Stefano CAVAZZA, Université de Bologne, L’identité nationale dans l'Italie fasciste
  • Marie Claude CHAPUT, Université de Paris Ouest Nanterre, Julio PEREZ SERRANO, Université de Cadiz, Deux conceptions de la nation espagnole : de  la Constitution de 1812 aux  dictatures
  • Allison TAILLOT, Université de Paris Ouest Nanterre, Les intellectuelles antifascistes et la « nation » dans l'Europe des années 1930.
  • Alya AGLAN, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Résistances et Etats-Nations en Europe pendant la Seconde Guerre mondiale
  • Clarisse BERTHEZENE, Université de Paris 7 Diderot, Raconter la nation: les conservateurs britanniques, la mobilisation des femmes et la construction d'un langage démocratique entre 1918-1951

6 février 2015

9h – 13h

Les nations face à la construction européenne depuis 1945

  • Yann RICHARD, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, L'intégration régionale européenne et la mémoire territoriale des nations
  • Alain BELTRAN, Directeur de Recherche, CNRS, L'entreprise nationale: construction historique et enjeux socio-politiques
  • Bernd ZIELINSKI, Université de Paris Ouest, Une nation - deux Etats ennemis. L'Allemagne 1949-1990
  • Andrée KARTCHEVSKY, Université de Reims Champagne Ardennes, Pauvreté et minima sociaux : convergence européenne et/ou dépendance au sentier (path dependency) national
  • Michael DELEPINE, Université de Paris Ouest, Le grand stade en France au XXe siècle: un enjeu national ?
  • Jean-Pierre WILLIOT, Université François Rabelais, Tours, De la construction des cuisines nationales aux identités alimentaires en Europe : entre affirmation politique et patrimoine commun
  • Paola LO CASCIO, Université de Barcelone, The welfare's nation: difficult memories, possible futures. The debate on the EC during the Spanish transition (1975-1986)

14h30 – 18h – Table ronde

Du XIXe au XXIe siècle comment s’est construite la mémoire des nations de l’Europe. Mémoire vivante ou commémorations ?

Présidence : Robert FRANK, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

  • Serge BERSTEIN, Institut d'Etudes Politiques de Paris, Les mutations du nationalisme français du XIXe au XXIe siècle
  • Anne-Marie THIESSE, Directrice de recherche au CNRS, Actualisations mémorielles : quelques exemples européens récents.
  • Philippe JOUTARD, Université de Provence et Ecole des Hautes Etudes en Sciences sociales Quand l'Etat en France se réapproprie la Mémoire (décennies 1980-1990)
  • Guy BURGEL, Université de Paris Ouest, La Grèce, une nation et l’Europe
  • Malgorzata KOWALSKA, Université de Bialystok, Entre l'Ouest et l'Est. Les politiques de la mémoire en Pologne
  • Marie Claire LAVABRE, Directrice de recherche au CNRS, Nations, identité, mémoire.

Conclusion : Robert SALAIS, Chercheur associé, IDHES-Cachan, Quel devenir pour les nations dans l’Europe d’aujourd’hui ?

Organisation du colloque

  • Francis DEMIER
  • Elena MUSIANI

Lieux

  • Salle des Conférences, bâtiment B, rez-de-chaussée - Université Paris Ouest Nanterre La Défense, 200 avenue de la République
    Nanterre, France (92)

Dates

  • jeudi 05 février 2015
  • vendredi 06 février 2015

Mots-clés

  • nation, mémoire, Union Européenne

Contacts

  • Francis Démier
    courriel : demier [at] u-paris10 [dot] fr
  • Elena Musiani
    courriel : elena [dot] musiani2 [at] unibo [dot] it

URLS de référence

Source de l'information

  • Hélène de Foucaud
    courriel : hdefouca [at] u-paris10 [dot] fr

Pour citer cette annonce

« La nation entre histoire et mémoire », Colloque, Calenda, Publié le lundi 12 janvier 2015, http://calenda.org/312987