AccueilIntuition et forme : André Jolles (1874-1946)

*  *  *

Publié le mardi 13 janvier 2015 par João Fernandes

Résumé

Ce colloque international, organisé par le Département de sciences humaines de l’université d’Udine, par le GERCI (Groupe d’études et de recherches sur la culture italienne) de l’université Stendhal et par l’École normale supérieure de Pise, a pour ambition de tenter un bilan de la figure de Jolles et de son œuvre, en s’interrogeant aussi sur les possibilités d’application de ses catégories formelles à des disciplines différentes.

Annonce

Argumentaire 

André Jolles a été l’un des plus illustres représentants de la morphologie littéraire des débuts du XXe siècle. Chercheur en esthétique, ethnologie et folklore, interlocuteur privilégié de Warburg et Huizinga, italianisant et romaniste d’envergure, professeur d’université et traducteur de l’anglais, de l’italien et du français, Jolles incarne de manière exemplaire l’interdisciplinarité des sciences humaines de la période. Sa méthode d’analyse des productions culturelles, dont la formulation la plus aboutie – qu’on peut néanmoins lire aujourd’hui seulement à l’état de brouillon – se trouve dans les Einfache Formen, précède celles d’Auerbach, Curtius et Frye, actuellement plus célèbres. Ses recherches ont eu une certaine fortune à l’époque, dont témoignent les références présentes dans les écrits de ses contemporains et immédiats successeurs. Sauf de rares exceptions, pourtant, la mort de Jolles a été suivie par une damnatio memoriae de nature idéologique, à cause de son adhésion au nazisme. La redécouverte de son œuvre par le structuralisme (les Einfache Formen sont publiées en traduction française en 1972) a de même été caractérisée par une lecture partielle et biaisée de sa pensée critique.

Ce colloque international, organisé par le Département de Sciences Humaines de l’Université d’Udine, par le GERCI (Groupe d’Études et de Recherches sur la Culture Italienne) de l’Université Stendhal et par l’École Normale Supérieure de Pise, a pour ambition de tenter un bilan de la figure de Jolles et de son œuvre, en s’interrogeant aussi sur les possibilités d’application de ses catégories formelles à des disciplines différentes.

Axes thématiques

Ces quatre axes seront en particulier privilégiés :         

  1. La genèse de la pensée et du système critique de Jolles, à travers des contributions qui montrent en particulier comment sa réflexion morphologico-littéraire se caractérise, en même temps, en tant qu’exemple foncièrement accompli et dépassement de l’horizon positiviste ; ou encore, comment sa catégorisation esthétique se décline par rapport à la notion de « forme » introduite au début du XXe siècle. Les influences, rapports et réflexions parallèles sur l’idée de forme seront de même pertinentes à la thématique de cet axe du colloque (p.ex. la morphologie de Goethe, les rapports avec les Pathosformeln de Warburg, la pensée de Riegl et de Worringer).
  2. La biographie de Jolles. Dans cette section du colloque on s’interrogera en particulier sur des nouveaux éléments concernant les aspects les moins connus de sa vie : études orientalistes et antiquisantes, correspondance privée, écrits dispersés, activité éditoriale et d’animation culturelle, traductions, voyages et séjours à l’étranger, vie familiale et militaire, activités académiques, livres glosés, inventaires de sa bibliothèque, témoignages de contemporains.
  3. L’œuvre de Jolles et les différentes modalités de sa réception (littérature, p.ex. les études de Neuschäffer ou de Cottino Jones sur Boccace ; le système catégorial de Jauss ; l’inclusion de Jolles dans l’horizon du structuralisme ; ma aussi histoire de l’art, architecture, archéologie, folklore et ethnologie, recherches sur le conte de fées et le picaresque, études sur l’Antiquité, écriture créative, fortune de son théâtre). 
  4. Le dialogue de Jolles avec des intellectuels italiens et européens, les échanges épistolaires (p.ex. avec J. Huizinga et A. Warburg). Tentatives d’analyse jollesienne d’œuvres italiennes et européennes.  

Modalités pratiques d'envoi des propositions

Les propositions de communication, en italien, français ou anglais sont à adresser à Silvia Contarini (silvia.contarini@uniud.it), Filippo Fonio (filippo.fonio@u-grenoble3.fr) et Maurizio Ghelardi (maurizio.ghelardi@sns.it)

avant le 16 mars 2015.

Elles prendront la forme d’une présentation ne devant pas excéder 400 mots et seront accompagnées par un court profil biobibliographique des auteurs.       

Est prévue la publication d’un ouvrage collectif à la suite du colloque. 

Comité scientifique

  • Carlo Delcorno (professeur émérite, Université de Bologne)
  • Maurizio Ghelardi (ENS de Pise)
  • Philippe Guérin (Université de la Sorbonne Nouvelle)
  • Hans­Jörg Neuschäffer (professeur émérite, Universität des Saarlandes)
  • Salvatore Settis (ENS de Pise)
  • Serge Stolf (Université Grenoble Alpes, GERCI)

Lieux

  • Pise, Italie

Dates

  • lundi 16 mars 2015

Mots-clés

  • André Jolles, littérature, critique littéraire, intuition, forme

Contacts

  • Filippo Fonio
    courriel : filippo [dot] fonio [at] u-grenoble3 [dot] fr

Source de l'information

  • Francesco Bonelli
    courriel : bonellifrancesco [at] live [dot] it

Pour citer cette annonce

« Intuition et forme : André Jolles (1874-1946) », Appel à contribution, Calenda, Publié le mardi 13 janvier 2015, http://calenda.org/313144