AccueilThe Great War from Below : entre parcours individuels et expériences collectives

*  *  *

Publié le jeudi 15 janvier 2015 par João Fernandes

Résumé

Ce colloque s’inscrit dans le cadre du projet The Great War from Below, un projet de recherche financé par le Service public de programmation de la politique scientifique fédérale (BELSPO). Ce projet a pour objet l’étude de l’impact de la première guerre mondiale sur la société belge et certains groupes sociaux spécifiques à partir de l’analyse de sources éclairant les expériences personnelles. Le but de ce colloque est d’explorer les nouveaux outils développés au profit de la recherche, de s’interroger sur les initiatives menées par différents acteurs actifs sur le terrain de l’histoire sociale de la première guerre mondiale et de mettre en avant une série de sources peu utilisées jusqu’ici. Dans un deuxième temps, l’ambition de cette journée est de présenter les nouvelles recherches en cours, leurs méthodes et leurs objectifs.

Annonce

Programme

8h30: Accueil

9h00-9h15: Mot d’accueil : Karel Velle (Archives générales du Royaume) 

Dans la foulée des commémorations : Nouveaux outils, démarches originales et éclairage sur des sources méconnues 

Portails d’archives, nouveaux outils pour l’histoire sociale de la Première Guerre mondiale ?

Au-delà des questions liées à l’amélioration de la conservation et de la consultation des sources, cette session a pour objectif de questionner le rôle des portails d’archives numérisées au sein de la recherche scientifique actuelle. Les intervenants aborderont la question du choix des sources en mettant l’accent sur celles censées éclairer la vie quotidienne, le vécu et l’histoire d’individus ou de familles plongées dans la guerre. 

  • 9h15-9h30 : CENDARI : the Collaborative European Archival Infrastructure for the study of World War I. Francesca Morselli (Trinity College - Dublin)

  • 9h30-9h45 : EUROPEANA 14-18 – histoires inédites et collections publiques en ligne de la Première Guerre mondiale. Frédéric Lemmers (Bibliothèque Royale de Belgique, membre du comité exécutif du projet « Europeana Collections 1914-1918 »)

  • 9h45-10h00 : The Archives Portal Europe (APEx) – a tool for researching the First World War? Susanne Waidmann (Bundesarchiv – Berlin and APEx)

 2) Nouveaux acteurs, nouveaux apports ?   

De plus en plus, l’histoire de la Première Guerre mondiale tend à sortir du cadre strictement académique. Quelles sont les initiatives prises en dehors des cénacles universitaires ? Quels en sont leurs buts ? Quels sont leurs apports  à la recherche scientifique, et particulièrement aux projets en cours ?  

  • 10h00-10h15 : The Names List and the commemoration of the First World War. Pieter Trogh (historian In Flanders Field Museum)

  • 10h15-10h30: « Kempense klaprozen » : een historisch-biografisch onderzoek naar Kempense gesneuvelden in de Groote Oorlog. Stijn  Marinus (erfgoedcoördinator Erfgoedcel Noorderkempen) en Herman Sterckx (leraar geschiedenis aan het Sint-Maria-Instituut in Geel)

10h30-11h00 : Séance de questions-réponses et pause-café

 3) Les collectes d’archives 14-18

A l’aube de la commémoration du centenaire de la Première Guerre mondiale, plusieurs institutions ont organisé de grandes collectes d’archives 14-18. Quel est le succès rencontré par ces initiatives ? Quels en sont les résultats, à court et à long termes, en particulier pour l’histoire sociale ?  

  • 11h00-11h15 : Le site internet www.rtbf.be/14-18 et la collecte en bus 14-18 : une démarche historique et de proximité. Juliette Patriarche (RTBF – coordinatrice du projet de collecte et du site sur 14-18) et Nicolas Mignon (RTBF – collaborateur scientifique)

  • 11h15-11h30 : La Grande Collecte 14-18 aux Archives nationales de France : retour sur un projet mémoriel interactif. Isabelle Aristide-Hastir (Archives nationales de France, département des Archives privées)

 4) Les ego-documents comme sources de l’histoire sociale : méthode et utilisation

Les ego-documents sont de riches sources pour l’histoire sociale de la Première Guerre mondiale. Cette session a pour but de partager l’expérience des orateurs sur l’utilisation d’un grand corpus de sources « individuelles », telles que la correspondance, les journaux intimes, etc., et les résultats que ces sources peuvent produire. 

  • 11h30-11h45 : Méthodes et outils pour l’analyse des ego-documents et dossiers personnels de la Première Guerre mondiale : bases de données, analyse des trajectoires et des réseaux sociaux. Aurore François (UCL)

  • 11h45-12h00 : Other voices? Considerations on how to read women´s war diaries and war letters from Austria and Germany. Christa Hämmerle (Department of History – University of Vienna)

12h00-12h15 : Séance de questions-réponses 

The Great War from Below

L’après-midi est consacrée à la présentation des grands axes de recherche autour desquels s’articule le projet BRAIN Great War from Below (GWB). Chaque session consiste en une table ronde (45 minutes) durant laquelle un chercheur impliqué dans le projet présentera les sources utiles à son projet et les méthodes d’exploitation qu’il a développées. Chaque exposé sera suivi d’un dialogue entre le chercheur, un spécialiste des sources et un expert de la Première Guerre mondiale. Enfin, le public sera invité à contribuer à la réflexion.

  • 13h30-13h40 : Introduction to the project The Great War from Below. Nico Wouters (CEGESOMA)

  • 13h40-14h25 : Oud-strijders van de Eerste Wereldoorlog in België. Levenslopen en agency. Fabian Van Wesemael (UGent en UNamur)

Voorzitter : Antoon Vrints (UGent)

Sprekers : Tom Simoens (Koninklijke Militaire School) & Laurence Van Ypersele (UCL) 

  • 14h25-15h10 : Le travail forcé durant la Première Guerre mondiale. Focus sur les déportations de la population belge. Arnaud Charon (Archives générales du Royaume et ULB)

Président : Michaël Amara (Archives générales du Royaume)

Intervenants : Gert de Prins (DG Victimes de guerre) & Serge Jaumain (ULB)

15h10-15h25 : Pause-café 

  • 15h25-16h10 : Recherches et sources relatives à l’histoire de la collaboration et de la résistance. Florent Verfaillie (CEGESOMA et UGent)

Président : Axel Tixhon (UNamur)

Intervenants : Xavier Rousseaux (UCL) & Mélanie Bost (CEGESOMA) 

  • 16h10-16h55 : The impact of World War I in Belgium: Demographic explorations.

    Saskia Hin (KULeuven)

Chair : Koenraad Matthijs (KULeuven)

Speakers : Marij Preneel (Staatsarchief te Beveren) & André Lambert (ADRASS) 

  • 16h55-17h10/17h15 : Conclusions. John Horne (Trinity College – Dublin) 

Veuillez confirmer votre présence en adressant un courriel à communicat@arch.be, avant le 25 février, en mentionnant vos nom et fonction. La participation est gratuite. Nombre de places limité.

Lieux

  • 2-8, rue de Ruysbroeck
    Bruxelles, Belgique (1000)

Dates

  • mardi 03 mars 2015

Mots-clés

  • première guerre mondiale, great war from below

Contacts

  • Arnaud Charon
    courriel : Arnaud [dot] Charon [at] arch [dot] be

URLS de référence

Source de l'information

  • Arnaud Charon
    courriel : Arnaud [dot] Charon [at] arch [dot] be

Pour citer cette annonce

« The Great War from Below : entre parcours individuels et expériences collectives », Colloque, Calenda, Publié le jeudi 15 janvier 2015, http://calenda.org/314319