AccueilArts et humanitaire

Arts et humanitaire

Panel for European Conference on African Studies

*  *  *

Publié le mercredi 14 janvier 2015 par Céline Guilleux

Résumé

En Afrique, l’art ou, du moins, le travail de certains artistes, fonctionne souvent comme un outil de sensibilisation voire un dispositif de guérison. Il a pu être à cet effet instrumentalisé par des régimes politiques qui y ont vu un vecteur idéal pour propager leurs idées. Cependant, l’exercice du pouvoir politique ne peut plus se résumer à une simple concentration autocratique. Son hybridation et sa dissémination à travers différentes institutions locales comme internationales, notamment les ONG, se répercutent sur les dynamiques propres au champ artistique, tant dans le domaine des arts visuels que dans celui des arts de la scène. Toutes ces cultures expressives abordent des problématiques sociales bien ciblées en vue d’un changement ou d’un dépassement des traumatismes.

Annonce

Argumentaire

En Afrique, l’art ou, du moins, le travail de certains artistes, fonctionne souvent comme un outil de sensibilisation voire un dispositif de guérison. Il a pu être, à cet effet, instrumentalisé par des régimes politiques qui y ont vu un vecteur idéal pour propager leurs idées.

Cependant, l’exercice du pouvoir politique ne peut plus se résumer à une simple concentration autocratique. Son hybridation et sa dissémination à travers différentes institutions locales comme internationales, notamment les ONG, se répercutent sur les dynamiques propres au champ artistique, tant dans le domaine des arts visuels que dans celui des arts de la scène. Toutes ces cultures expressives abordent des problématiques sociales bien ciblées en vue d’un changement ou d’un dépassement des traumatismes.

On constate que la démarche de l’artiste sur le marché de l’humanitaire est autant éthique qu’esthétique tant domine dans la doxa une rhétorique de la prescription en faveur du développement et de la paix.

Faut-il lire, dans cette tendance artistique transdisciplinaire qui s’observe en Afrique, une actualisation du paradigme bien connu de l’engagement de l’artiste, indiquant l’entrée dans un nouveau régime d’historicité ?

Le passage d’un art nationaliste, plus ou moins inféodé au pouvoir, à un art apparemment dégagé de toute injonction gouvernementale permet-il d’observer l’émergence d’une expression plus subversive voire contestataire ?

Le panel accueillera des communications issues de champs disciplinaires divers et variés mais également pluridisciplinaires portant sur les arts  de la scène (musique, danse et théâtre), arts visuels (peinture, photographie, cinéma)  et leurs différentes médiations : outre l’événement et la performance, le texte écrit (livre, brochure ou presse) ainsi que la radio et la télé.

Modalités de soumission

Les propositions de contribution seront reçues jusqu’au 15 janvier 2015

L’événement aura lieu du 8 au 10 juillet 2015

Les candidats peuvent déposer un court texte de présentation (environ 300 mots)

Comité de sélection

  • Maëline Le Lay
  • Émilie Matignon

Lieux

  • Paris, France (75)

Dates

  • jeudi 15 janvier 2015

Mots-clés

  • art, humanitaire

Contacts

  • Émilie Matignon
    courriel : emilie [dot] matignon [at] justicerestaurative [dot] org

Source de l'information

  • Émilie Matignon
    courriel : emilie [dot] matignon [at] justicerestaurative [dot] org

Pour citer cette annonce

« Arts et humanitaire », Appel à contribution, Calenda, Publié le mercredi 14 janvier 2015, http://calenda.org/314746