AccueilMaupassant revisité

Maupassant revisité

Maupassant revisited

Publication d'un ouvrage collectif

The publication of a collective work

*  *  *

Publié le mercredi 21 janvier 2015 par Céline Guilleux

Résumé

Cent vingt années sont passées après la mort ignominieuse à la clinique du docteur Émile Blanche de celui qui déclarait cyniquement n’écrire que pour gagner de l’argent. Il s’agit du conteur-nouvelliste, romancier, poète, dramaturge, épistolier, chroniqueur et auteur-voyageur Guy de Maupassant.

Annonce

Argumentaire

Cent vingt années sont passées après la mort ignominieuse à la clinique du docteur Emile Blanche de celui qui déclarait cyniquement n’écrire que pour gagner de l’argent. Il s’agit du conteur-nouvelliste, romancier, poète, dramaturge, épistolier, chroniqueur et auteur-voyageur Guy de Maupassant.  

Cent vingt années qui ne se sont guère écoulées sans une vie maupassantienne post mortem : peintures artistiques, sculptures, caricatures et lithographies de Guy de Maupassant ; éditions et rééditions de son œuvre ; traduction, numérisation et critique littéraire de cette dernière ; publication des biographies de Maupassant ; organisation d’ateliers, de séminaires, de journées d’études, de colloques et de congrès pour une rediscussion de son œuvre ; transposition des romans et des nouvelles sur les plans cinématographique et théâtral, puis, pour finir, débats dans des émissions télévisées et radiophoniques sur la vie et l’œuvre de celui qui marqua à jamais le conte français.

En effet, Maupassant, comme sujet de débats audio-visuels, peut surpasser le fait littéraire, et, outre un intérêt scientifique multidisciplinaire accordé à cet élève de l’Ecole flaubertienne, une orientation critique comme le journalisme politique peut s’inviter pour contextualiser les loisirs d’un Chef d’Etat. Effectivement, le 27 juillet 1979, l’émission Apostrophes, dirigée avec habileté par le classique Bernard Pivot, consacrée, dans son numéro199, entièrement à Guy de Maupassant, a provoqué, avant même sa diffusion, une coulée d’encre journalistique ; une presse ayant jugé, sans retenue, l’intervention du Président de la République alors Valéry Giscard d’Estaing d’« incongrue », néanmoins, les arguments de la participation et les interventions littéraires du Président Valéry Giscard d’Estaing ne furent pas sans talents ; elles valaient celles des invités : Armand Lanoux (auteur), Louis Forestier (Professeur) et Alexandre Astruc (réalisateur).

Une vingtaine d’années après cette spéciale Apostrophes, Maupassant s’invite de nouveau. En 2006, France 2 a diffusé le film Une vie, une adaptation réussie du roman éponyme. En 2007, 2008 et 2011 la même chaîne de télévision a diffusé Chez Maupassant, il s’agissait de 3 saisons de 24 épisodes filmiques réalisés à partir de contes et nouvelles. En 2007, en Algérie, un pays Observateur dans l’OIF, le Centre Culturel Français d’Oran a organisé la présentation d’une série d’adaptations théâtrales de 4 nouvelles interprétées par Daniel Soulier et mises en scènes par Camilla Barnes. En juin 2013, l’Université Babes-Bolyai de Cluj-Napoca en Roumanie a organisé un Colloque International sur Guy de Maupassant. Entre 2004 et 2009, un peu partout dans le monde, un certain nombre de chaînes radiophoniques, sur ondes et sur Internet telles que France Inter, Canal Académie et d’autres, se sont intéressées de près à la vie et à l’œuvre de Guy de Maupassant en invitant, pour en parler avec talent, des essayistes et des professeurs universitaires éminents tels que Nadine Satiat, auteure d’une biographie remarquable, après celle d’Armand Lanoux, sur l’enfant prodige de Normandie.

Somme toute, est-il nécessaire, aujourd’hui, de rééditer, de lire, de relire et d’enseigner Maupassant ?

Faut-il, pour la recherche universitaire, revisiter, à la lumière des théories nouvelles (sans exclure aucune discipline) l’œuvre de Guy de Maupassant ?

Est-il impératif, pour l’histoire, de revenir sur des conclusions d’essayistes et de thésards ; auteurs de brillantes études dont les résultats, discutables, ont été obtenus après les modélisations de corpus entièrement constitués de fictions ?  

Modalités de soumission

Les collègues désireux de participer à cet ouvrage collectif sont priés d’envoyer leurs articles à l'adresse électronique suivante : abdelkader.sadouki@univ-mascara.dz

avant le 30 avril 2015.

L'article doit comprendre, dans cet ordre :

  • Nom de l'auteur,
  • Rattachement de l'auteur,
  • Titre et éventuel sous-titre,
  • Texte de l'article,
  • Bibliographie,
  • Résumé.

Comité scientifique

  • Fernando Gomes, Université d’Evora, Portugal
  • Patrick Suter, Université de Berne, Suisse
  • Selim Yilmaz, Université de Marmara, Turquie
  • Mokhtar Atallah, Université de Mostaganem, Algérie
  • Miloud Benhaimouda, Université de Mostaganem, Algérie
  • Mohamed Lasheb, Université de Mascara, Algérie
  • Saadedine Fatmi, Université de Mascara, Algérie
  • Abdelkader Sadouki, Université de Mascara, Algérie

Lieux

  • Mascara, Algérie

Dates

  • jeudi 30 avril 2015

Fichiers attachés

Mots-clés

  • Maupassant, littérature, approches pluridisciplinaires,

Contacts

  • Abdelkader Sadouki
    courriel : abdelkader [dot] sadouki [at] univ-mascara [dot] dz

URLS de référence

Source de l'information

  • Abdelkader Sadouki
    courriel : abdelkader [dot] sadouki [at] univ-mascara [dot] dz

Pour citer cette annonce

« Maupassant revisité », Appel à contribution, Calenda, Publié le mercredi 21 janvier 2015, http://calenda.org/314783