AccueilÀ double fonds : les archives des femmes

*  *  *

Publié le lundi 19 janvier 2015 par Céline Guilleux

Résumé

Dans le cadre du séminaire semestriel mis en place conjointement par les Archives nationales et le Centre d'études féminines et d'études de genre de l'université Paris 8, les Archives nationales accueillent une journée-atelier le 21 janvier prochain.

Annonce

Argumentaire 


Les études portant sur l'histoire des femmes, sur l'histoire des modalités de construction sociale, politique et économique des différentiations et identités sexuelles, se doivent d'être porteuses d'interrogations sur le problème des sources. C'est au rapport complexe entre archives personnelles, sources documentaires et archives administratives qu'est consacrée la journée « À double fonds, les archives des femmes ». Cette journée-atelier clôture le séminaire semestriel initié par Denise Ogilvie et Emmnuelle Giry pour les Archives nationales et Isabelle Tournier pour le Centre d'études féminines et d'études de genre de l'université Paris 8.

Programme

Matinée, 10h-12h30

Les fonds documentaires, fonds militants ?

  • Sur le fonds Marie-Louise Bouglé à la Bibliothèque historique de la Ville de ParisCaroline Fayolle, ATER université Rennes 2, Denise Ogilvie, Archives nationales.
  • Le destin des fonds « femmes » des ministères sociaux. Catherine Baude, chef du bureau de la politique documentaires, ministères sociaux.
  • Ma bibliothèque de travail sur l'histoire des femmes, constitution et usages. Michelle Perrot, professeur émérite, université Paris VII-Diderot.

Déjeuner (restauration possible sur place à la charge des participants).

Après-midi: 14h30-17h30

« À double fonds, les archives des femmes »

Discutante: Michelle Perrot.

  • Le métier de préfète : les épouses de préfets entre invisibilité et rôle public dans la France du XIXe siècle. Pierre Karila-Cohen, Université Rennes 2, IUF.
  • « Les femmes, réfugiées politiques? » dans les fonds de la police générale du ministère de l'Intérieur. Anne Leblay-Kinoshita, Archives nationales.
  • « Ce qui n'est pas nommé n'existe pas ! »: la disparition des femmes dans les inventaires d'archives à la fin du XIXe siècle. Nicole Dufournaud, membre associée au LaDéHis, EHESS.
  • Représentation des femmes dans le fonds de l'association Act up-Paris. Patrice Triboux et Cécile Bosquier-Britten, Archives nationales.

Catégories

Lieux

  • Salle de commissions 1 - Archives nationales, 59, rue Guynemer
    Pierrefitte-sur-Seine, France (93)

Dates

  • mercredi 21 janvier 2015

Mots-clés

  • femmes, archive

Contacts

  • Denise Ogilvie
    courriel : denise [dot] ogilvie [at] culture [dot] gouv [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Denise Ogilvie
    courriel : denise [dot] ogilvie [at] culture [dot] gouv [dot] fr

Pour citer cette annonce

« À double fonds : les archives des femmes », Journée d'étude, Calenda, Publié le lundi 19 janvier 2015, http://calenda.org/315135