AccueilJustice, procès de crimes de guerre et Asie orientale

Justice, procès de crimes de guerre et Asie orientale

Justice, War Crime Trials and East Asia

東アジアにおける正義と戦犯裁判

Série de conférences de Barak Kushner (Cambridge)

Lecture series of Barak Kushner (Cambridge)

バラック・クシュナー(ケンブリッジ大学)連続講演会

*  *  *

Publié le mardi 27 janvier 2015 par João Fernandes

Résumé

Le but de cette série de conférences sera d’abord de présenter le déroulement de procès de crimes de guerre moins connus, quoique tout aussi importants, dont il est rarement fait mention en Occident. Il s’agira d’analyser la nature des poursuites pour crime de guerre en Asie orientale et ce qu’elles représentaient, de voir dans quelle mesure elles différaient de leurs équivalents européens. Dans le même temps, nous tenterons de mettre en lumière la façon dont cette question a évolué en Chine, à Taiwan et au Japon après 1950, et les traces laissées par ces procès. Le fait que cette question continue de susciter de vives émotions montre que, pour comprendre la situation actuelle dans la région, il est nécessaire de revenir d'abord sur les processus par lesquels l’autorité se trouva légitimée sur les ruines de l’empire japonais. Les procès de crimes de guerre constituèrent un microcosme de cette histoire.

Annonce

Argumentaire

Le but de cette série de conférences sera d’abord de présenter le déroulement de procès de crimes de guerre moins connus, quoique tout aussi importants, dont il est rarement fait mention en Occident. Il ne sera pas question des crimes de guerre de classe A, jugés lors du Procès de Tokyo et sur lesquels existent déjà de nombreux travaux, mais des 5 700 individus inculpés dans environ 2 244 dossiers jugés à l’occasion de 49 procès à travers toute l’Asie orientale de 1946 à 1954, puis à nouveau dans 45 dossiers instruits par les communistes chinois en 1956. Ces procès concernent les crimes de guerre de classe B et C. Il s’agira d’analyser la nature des poursuites pour crime de guerre en Asie orientale et ce qu’elles représentaient, de voir dans quelle mesure elles différaient de leurs équivalents européens et comment la rivalité entre Chinois et Japonais s’accompagna d’un affrontement sur la scène internationale au sujet de ces crimes.

Dans le même temps, nous tenterons de mettre en lumière la façon dont cette question a évolué en Chine, à Taiwan et au Japon après 1950, et les traces laissées par ces procès. Le fait que cette question continue de provoquer la fureur de la droite japonaise et de susciter de vives émotions en Chine montre que, pour comprendre la situation actuelle dans la région, il est nécessaire, de revenir d'abord sur les processus par lesquels l’autorité se trouva légitimée sur les ruines de l’empire japonais. Les procès de crimes de guerre constituèrent un microcosme de cette histoire.

Programme

Jeudi 12 février 2015

de 18h à 20h

  • «Justice, procès de crimes de guerre et sortie de guerre en Asie orientale», conférence organisée par la Fondation France-Japon de l’EHESS

Lieu : EHESS (190 av de France 75013 Paris), salle 638 (6ème étage)

Discutants : Henry Rousso (Institut d'histoire du temps présent/CNRS), Samia Ferhat (Université Paris Ouest Nanterre La Défense), Alain Delissen (EHESS) 

Vendredi 13 février 2015

de 9h à 12h

  • «Une approche multidisciplinaire pour comprendre l’histoire de l’Asie orientale», séance doctorale.

* Les étudiants qui souhaiteraient faire une présentation ou assister à cette séance sont invités à nous contacter à l’adresse suivante : ffj@ehess.fr

Lieu : EHESS (190 av de France 75013 Paris), salle 662 (6ème étage) 

Vendredi 13 février 2015

de 14h à 16h

  • «Mediating War Responsibility in Early Postwar Japan: Confusion, Love Statues and Shell Fish»

Conférence de Barak Kushner organisée par l’INALCO. Cet événement sera suivi d’une conférence d’Arnaud Doglia intitulée :

  • «Médecine et bureaucratie dans le Japon du début du XXème siècle: Un cas d’intervention étatique?»

Lieu : INALCO (65, rue des Grands Moulins, 75013 Paris), salle 3.15 

*Inscription vivement récommandée : ffj@ehess.fr 

Profil

Barak KUSHNER enseigne l’histoire du Japon moderne à la Faculté des Études d’Asie et du Moyen-Orient de l’Université de Cambridge. Il a publié de nombreux articles et contributions, ainsi que trois ouvrages : Men to Devils, Devils to Men: Japanese War Crimes and Chinese Justice (Harvard University Press, 2015); Slurp! A culinary and social history of ramen - Japan's favorite noodle soup (Brill, 2012), récompensé en 2013 du Prix Sophie Coe pour l’histoire de l’alimentation – le prix le plus ancien et le plus généreux pour les travaux en anglais sur ce sujet ; ainsi que The Thought War - Japanese Imperial Propaganda (Hawaii, 2006). Ses recherches portent sur la propagande japonaise et chinoise en temps de guerre, les médias japonais, les relations sino-japonaises, l’humour, l’histoire de l’alimentation, les crimes de guerre et la guerre froide. Il travaille actuellement à une monographie sur l’histoire de l’après-guerre en Asie orientale, ainsi qu’à un ouvrage sur les crimes de guerre dont le titre provisoire est The Construction of Justice in East Asia and the Search for Legitimacy. Il a récemment lancé un projet quinquennal financé par le Conseil européen de la recherche intitulé « The Dissolution of the Japanese Empire and the Struggle for Legitimacy in Postwar East Asia, 1945–1965 »

Lieux

  • 65, rue des Grands Moulins
    Paris, France (75013)

Dates

  • jeudi 12 février 2015
  • vendredi 13 février 2015

Fichiers attachés

Mots-clés

  • justice, procès de guerre, seconde guerre mondiale, Asie orientale, Chine, Japon, Taiwan

Contacts

  • Ken Daimaru
    courriel : ffj [at] ehess [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Ken Daimaru
    courriel : ffj [at] ehess [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Justice, procès de crimes de guerre et Asie orientale », Cycle de conférences, Calenda, Publié le mardi 27 janvier 2015, http://calenda.org/315986