AccueilAdieu Africa addio ? Décolonisation et indépendances africaines au prisme d’une archive cinématographique inclassable

Adieu Africa addio ? Décolonisation et indépendances africaines au prisme d’une archive cinématographique inclassable

Adieu Africa addio? Decolonisation and independence in Africa through the prism of unclassifiable cinematographic archives

*  *  *

Publié le mardi 27 janvier 2015 par João Fernandes

Résumé

Cette journée d’étude traite de la représentation du passé, de la réécriture de l’histoire et de la constitution de la mémoire à partir d’une réflexion sur une archive cinématographique, à savoir le film documentaire Africa Addio (1966). Ce documentaire à thèse porte sur la période des décolonisations et des indépendances africaines, et rassemble des séquences visuelles tournées au début des années 1960 dans différents pays d’Afrique (Kenya, Tanzanie, Congo, Rwanda, Zanzibar, Angola, Afrique du Sud) par deux réalisateurs italiens, Gualtiero Jacopetti et Franco Prosperi. Les images délibérément incompréhensibles d’événements historiques concomitants servent un propos apocalyptique sur un continent en proie à un déchaînement de violence sanguinaire pour défendre des thèses colonialistes et paternalistes. Les objectifs principaux de cette rencontre s’articulent autour de deux pôles : en amont, la production et la médiation de ce documentaire ; en aval, sa réception et ses usages sociaux.

Annonce

Argumentaire 

Cette journée d’étude traite de la représentation du passé, de la réécriture de l’histoire et de la constitution de la mémoire à partir d’une réflexion sur une archive cinématographique, à savoir le film documentaire Africa Addio (1966). Ce documentaire à thèse porte sur la période des décolonisations et des indépendances africaines, et rassemble des séquences visuelles tournées au début des années 1960 dans différents pays d’Afrique (Kenya, Tanzanie, Congo, Rwanda, Zanzibar, Angola, Afrique du Sud) par deux réalisateurs italiens, Gualtiero Jacopetti et Franco Prosperi. Les images délibérément incompréhensibles d’événements historiques concomitants servent un propos apocalyptique sur un continent en proie à un déchaînement de violence sanguinaire pour défendre des thèses colonialistes et paternalistes. Les objectifs principaux de cette rencontre s’articulent autour de deux pôles: en amont, la production et la médiation de ce documentaire; en aval, sa réception et ses usages sociaux.  

Programme 

17h-19h : Projection d’Africa Addio  

19h-20h15 : Présentations

  • Mark Goodall (Bradford University)

Africa Addio : the Italian Mondo Film and Decolonisation 

  • Vladimir Cagnolari (journaliste, France Inter)

Africa Addio, un film maudit ? Scandale et censure à l'époque des indépendances 

  • Etienne Smith (Chaire d'Etudes Africaines Comparées, UM6P, Rabat)

Nostalgies impériales et guerre froide : au cœur des ténèbres mercenaires 

  • Marie-Aude Fouéré (EHESS-IMAf)

Africa Addio à Zanzibar : réécrire le passé révolutionnaire à partir d’une source ambiguë 

20h15-21h : Table-ronde de discussion avec Elikia M’Bokolo (IMAf, EHESS), Odile Goerg (CESSMA, Paris Diderot) et Dominique Malaquais (IMAf, CNRS) 

Modérateur : Richard Banégas (CERI, Sciences Po)

Organisateurs

  • Marie-Aude Fouéré (IMAf, EHESS)
  • Etienne Smith (Chaire d'Etudes Africaines Comparées, UM6P, Rabat)

Date et lieu

Mercredi 04 février 2015, 17h-21h
Sciences Po, salle Leroy-Beaulieu, bâtiment A,
27 rue Saint-Guillaume
75007 Paris

Lieux

  • SCIENCES PO - 27 rue Saint Guillaume
    Paris, France (75007)

Dates

  • mercredi 04 février 2015

Fichiers attachés

Mots-clés

  • Africa Addio, Afrique

Contacts

  • Etienne Smith
    courriel : etienne [dot] smith [at] sciencespo [dot] fr
  • Marie-Aude Fouéré
    courriel : esw18192016 [at] gmail [dot] com

Source de l'information

  • Etienne Smith
    courriel : etienne [dot] smith [at] sciencespo [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Adieu Africa addio ? Décolonisation et indépendances africaines au prisme d’une archive cinématographique inclassable », Journée d'étude, Calenda, Publié le mardi 27 janvier 2015, http://calenda.org/316387