AccueilLa visibilité des femmes migrantes dans l'espace public en Europe

*  *  *

Publié le mardi 10 février 2015 par João Fernandes

Résumé

Les femmes migrantes, ou « primo-arrivantes » connaissent en Europe des parcours et des modalités d’intégration dans les sociétés d’accueil qui sont propres à leur profil et au contexte de leur projet migratoire. Elles sont également l’objet de représentations diverses qui apparaissent dans les débats publics, les discours politiques, les médias etc.

Annonce

Argumentaire

Les recherches ont d’abord investi le thème de l’installation des femmes migrantes dans le cadre du regroupement familial qui s’intensifie à partir des années 70 jusqu’à aujourd’hui. Mais la féminisation accrue des flux migratoires depuis la fin des années 90 incite les chercheurs à étudier les nouveaux profils de migrantes, leurs motivations, leurs trajectoires personnelles et leurs relations avec les pays de départ (famille, groupes sociaux etc.). De même, la prise en compte des doubles discriminations (genre et origine) ont ouvert un autre champ de recherches.

Axes thématiques

Ce dossier vise à comparer l’état des lieux des travaux sur les migrations féminines dans plusieurs pays européen et à montrer comment cette catégorie de migrants est passée de l’invisibilité à une plus grande visibilité dans l’espace public. Il s’agit de traiter les thèmes suivants :

  • La relation entre féminisation des flux migratoires et visibilité des femmes migrantes ;
  • Le traitement des femmes migrantes comme catégorie des politiques publiques ;
  • Les représentations sociales des femmes migrantes dans les discours politiques, les médias et dans l’opinion publique ;
  • Les formes d’expression des femmes migrantes dans l’espace public : mobilisation collective, créations culturelles et artistiques ;
  • Les pratiques associatives et de médiations portées par les femmes migrantes ;
  • L’entrepreneuriat et développement économique initiés par des femmes migrantes dans les pays d’accueil et d’origine.

Modalités pratiques d'envoi des propositions

Les propositions de contribution sont à envoyer par email à Marie Poinsot (marie.poinsot@histoire-immigration.fr) et copie à hetm@histoire-immigration.fr

au plus tard le 1er mars 2015.

Les versions définitives des contributions retenues seront à envoyer avant le 1er juin 2015. Les articles ne devront pas dépasser 30 000 signes espaces compris, soit environ une douzaine de pages.

Comité scientifique

  • Augustin Barbara. Sociologue, université de Nantes.
  • Jacques Barou. Sociologue, CNRS - Cerat (Centre de recherche sur le politique, l'administration, la ville et le territoire), Grenoble.
  • Yvan Gastaut. Historien, maître de conférences à l’université de Nice Sophia Antipolis, UFR STAPS.
  • Abdelhafid Hammouche. Sociologue, Abdelhafid Hammouche, Professeur des Universités, Lille 1, Directeur du Clersé-CNRS-USTL (UMR 8019), Directeur du Master Sociologie et Anthropologie des Enjeux Urbains.
  • Mustapha Harzoune. Journaliste.
  • Marie Lazaridis. Enseignante, spécialisée sur la scolarisation des enfants de migrants et issus des minorités.
  • Mohamed Madoui. Professeur des Universités. Groupe innovation du CNAM (EA LIRSA et UMR LISE).
  • Khelifa Messamah. Économiste, maître de conférence à l'université Paris VIII.
  • Jean-Baptiste Meyer. Directeur de recherches à l'IRD, sociologue.
  • Marie Poinsot. Politologue, Rédactrice en chef de la revue, responsable du département Editions du Musée de l'histoire de l'immigration.
  • Edwige Rude-Antoine. Juriste, chargée de recherche au CNRS-URMIS (Unité de recherches migrations et sociétés) et Curapp (Centre universitaire sur les administrations et les politiques publiques), Amiens.
  • Alain Seksig. Inspecteur de l'Education nationale, membre du Haut Conseil à l'Intégration.
  • Alain Somia. Directeur général de Aces international et membre du conseil d'administration de l'Association Amana.
  • Anne de Tinguy. CNRS-Ceri (Centre d'études et de recherches internationales).
  • Vasoodeven Vuddamalay. Chercheur-géographe à l’université d’Évry-Val-d’Essonne.
  • Serges Weber. Chercheur-géographe à l'Université Paris-est Marne-la-Vallée
  • Catherine Wihtol de Wenden. Juriste et sociologue, CNRS-Ceri (Centre d'études et de recherches internationales).

Dates

  • dimanche 01 mars 2015

Mots-clés

  • femme, migrante, Europe, intégration, société d’accueil, pays d'origine, entrepreneuriat, développement économique, pratique associative, politique publique, visibilité, création culturelle et artistique

Contacts

  • Karima Dekiouk
    courriel : karima [dot] dekouk [at] palais-portedoree [dot] fr

Source de l'information

  • Karima Dekiouk
    courriel : karima [dot] dekouk [at] palais-portedoree [dot] fr

Pour citer cette annonce

« La visibilité des femmes migrantes dans l'espace public en Europe », Appel à contribution, Calenda, Publié le mardi 10 février 2015, http://calenda.org/316795