AccueilViolences coloniales, violences impériales

Violences coloniales, violences impériales

Colonial violence, imperial violence

Comparaisons, circulations, transferts (XIXe-XXe siècle)

Comparisons, circulation, transfer (19th-20th century)

*  *  *

Publié le mercredi 04 février 2015 par João Fernandes

Résumé

De la conquête au travail forcé en passant par les brutalités quotidiennes et la gestion de la violence « d’en bas », les violences coloniales permettent d’approcher le phénomène colonial par le biais des pratiques plutôt que des systèmes. La violence physique de masse se trouve au croisement de différentes problématiques des études coloniales : celles des échelles des Empires, des pratiques et des gestuelles de violences et de la « transgression » des normes de violences en contexte colonial et impérial (Empires ottoman et russe inclus).

Annonce

Argumentaire

Le séminaire de recherche Violences coloniales et impériales organisé au sein du Centre d’histoire de Sciences Po étudie les violences coloniales dans la diversité de leurs formes, de leurs circulations et de leurs fonctions.

De la conquête au travail forcé en passant par les brutalités quotidiennes et la gestion de la violence « d’en bas », les violences coloniales permettent d’approcher le phénomène colonial par le biais des pratiques plutôt que des systèmes. La violence physique de masse – dérèglement d’une domination routinière, vérité nue du rapport de force, violence paroxystique ou quotidienne - se trouve au croisement de différentes problé- matiques des études coloniales : celles des échelles des Empires, des pratiques et des gestuelles de violences et de la « transgression » des normes de violences en contexte colonial et impérial.

Le programme du séminaire favorise la mise en perspective des violences dans une aire géographique large : l’année dernière, les empires européens et les cas japonais et nord-américain ont été abordés. En 2014/2015, la discussion s’enrichira d’études de cas portant sur les Empires ottoman et russe, et s’attachera à étudier les transferts de violences des colonies vers les métropoles. Ce séminaire de recherche organisé par le Centre d’Histoire de Sciences Po propose un espace de discussion méthodologique et historiographique des violences de masse coloniales.

Les séances reprennent dès le second semestre de 2014/2015. Le séminaire est ouvert à tous les doctorants et chercheurs

Organisateurs 

  • Lancelot ARZEL,
  • Aude-Cécile MONNOT,
  • Victor LOUZON,
  • Elissa MAILÄNDER et
  • Jakob VOGEL

Programme 

Séance d’introduction | 21 janvier 2015

Violences coloniales et impériales, un point théorique 

  • Paix impériale, violences impériales, Hamit BOZARSLAN (EHESS/CESPRA) 

Quels décalages entre espaces métropolitains et espaces périphériques, en termes de seuils de tolérance à la vio- lence, de répertoires d’action ? Quelles différences peuvent exister sur ces questions entre les empires coloniaux européens et les empires continentaux (russe, ottoman) ? Comment sont mis en place et justifiés les modes de gestion différenciés entre centre et périphérie ? 

Séance n°2 | 4 mars 2015

La «pacification» : histoire d’un concept nomade 

  • Pennequin l’école française de pacification. Madagascar - Indochine (1883-1911), Jean-François KLEIN (Centre de Recherches en Histoire Internationale et Atlantique, Université de Nantes) 

Quelle spécificité du vocabulaire et du modèle français de la pacification (Gallieni, Pennequin…) et de ses liens éventuels avec des modèles étrangers (d’où vient le terme ? a-t-il été repris, rejeté, modifié par d’autres puissances coloniales ? 

Séance n°3 | 18 mars 2015

Armées impériales et expérience de la Grande Guerre 

  • Cloé DRIEU (CNRS/EHESS Centre d’Études Turques, Balkaniques et Centrasiatiques CETOBAC) 

Comment comprendre les révoltes de 1916 contre la conscription en Asie centrale ? Quelles techniques de répression sont mises en place pour les contenir, aussi bien par l’armée que les populations de colons locales ? Existe-t-il des échanges de savoir-faire répressifs entre l’Empire russe et d’autres pouvoirs coloniaux ? 

Séance n°4 | 15 avril 2015

Des violences coloniales en métropole ? 

  • Répertoires et espaces coloniaux : la répression des manifestations d’Algériens à Paris (1949-1961), Emmanuel BLANCHARD (Centre de recherches sociologiques sur le droit et les institutions pénales, Université Versailles Saint-Quentin CESDIP/UVSQ) 
  • Corée/Japon : lieux coloniaux et post-coloniaux de la violence impériale –- Retour sur le grand massacre du Kantô (1923), Alain DELISSEN (EHESS Centre Corée, CNRS Chine/Corée/Japon, Institut d’Etudes Coréennes, Collège de France) 

De quels types de violence sont victimes les colonisés en métropole ? Peut-on les appeler violences coloniales, autrement dit le rapport colonial est-il fondamentalement lié à une emprise territoriale, ou plutôt à des identités (juridique, raciale…) ? 

Séance n°5 | 20 mai 2015

Les émeutes urbaines en situation coloniale 

  • Villes, mobilisations, répression : Alger, Casablanca et Paris, 1945-1962, Jim HOUSE (University of Leeds)

L’urbanisation induite par la colonisation produit-elle des formes de violence spécifique ? Quel est leur rapport avec les émeutes urbaines de l’Europe de la révolution industrielle ? De même qu’en est-il des pratiques de répression ? 

Séance spéciale | 27 mai 2015, de 13h30 à 16h30

Les sources visuelles de la violence coloniale 

Autour du documentaire, «L’Empire du Milieu du Sud», 2010 , Éric DEROO (chercheur associé au CNRS/UMR 7268 Anthropologie bioculturelle) 

Comment l’historien peut-il utiliser les sources visuelles pour documenter la violence coloniale ? 

Séance n°6 | 10 juin 2015

Police coloniale et modalités de contrôle des comportements sexuels dans les colonies : une lecture par l’histoire du genre 

  • Policing Gender and Sexuality in German Southwest Africa, Marie MUSCHALEK (Albert-Ludwigs-Universität Freiburg, Historisches Seminar) 
  • “Being clean is being strong”: policing cleanliness and gay vices in the Netherlands Indies in the 1930s, Marieke BLOEMBERGEN (Leiden University/KITLV) 

L’espace colonial est-il permissif, ou au contraire perçu comme une menace pour l’ordre genré ? Comment sont définies les normes sexuelles dans les colonies : qu’y est-il toléré, qu’y est-il interdit, et quelle différence avec la métropole ? Quelles sont les pratiques policières dans ce domaine ?

Catégories

Lieux

  • Centre d'histoire de Sciences Po, salle du Traité, 1er étage - 56 rue Jacob
    Paris, France (75006)

Dates

  • mercredi 21 janvier 2015
  • mercredi 04 mars 2015
  • mercredi 18 mars 2015
  • mercredi 15 avril 2015
  • mercredi 20 mai 2015
  • mercredi 27 mai 2015
  • mercredi 10 juin 2015

Mots-clés

  • histoire coloniale, colonisation, violence, histoire connectée, histoire transnationale, histoire comparée, empire, histoire impériale

Contacts

  • Victor Louzon
    courriel : victor [dot] louzon [at] sciencespo [dot] fr

Source de l'information

  • Victor Louzon
    courriel : victor [dot] louzon [at] sciencespo [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Violences coloniales, violences impériales », Séminaire, Calenda, Publié le mercredi 04 février 2015, http://calenda.org/317128