AccueilTrajectoires des aires et stations touristiques

Trajectoires des aires et stations touristiques

Trajectories of tourist resorts and areas

Dynamiques d’innovation, mises en tension et enjeux prospectifs

Dynamics of innovation, tension and prospective issues

*  *  *

Publié le mardi 10 mars 2015 par João Fernandes

Résumé

Ce colloque souhaite approfondir les approches scientifiques du tourisme en examinant les trajectoires des stations et de leurs aires touristiques (villes-champignons, mutations des vocations, cycles d’aménagement, d’« industrialisation » et de « désindustrialisation » touristiques) au prisme des dynamiques de l’innovation et des tensions d’aménagement et de développement.

Annonce

Argumentaire

L’histoire du tourisme nous apprend qu’on est passé d’un système productiviste, fondé sur l’investissement et l’aménagement de lieux fonctionnant assez largement en isolat, à une organisation où la station ne serait plus qu’une des polarités du territoire et où l’activité touristique ne serait qu’une des activités, la mobilisation raisonnée de la ressource et l’immatériel offrant des leviers majeurs d’innovation.

Les mutations des systèmes d’acteurs et celles des pratiques auraient reconstruit – ou seraient en train de modifier - les logiques territoriales de politiques touristiques dans lesquelles la station ne serait plus seulement concernée. Les phénomènes de migrations d’agrément (« amenity migrations ») semblent transformer les zones à forte valeur touristique, en premier lieu sur le littoral, mais également en montagne et dans la plupart des métropoles touristiques.

Le colloque vise à identifier des familles de trajectoires d’évolution des aires et stations touristiques sur le temps long, en dégageant les facteurs explicatifs de leurs bifurcations par une lecture interdisciplinaire associant l’histoire contemporaine, l’aménagement et l’urbanisme, la géographie, la sociologie, l’économie et les sciences de gestion.

On y évaluera les causes et conséquences des décrochages, les adaptations des espaces productifs touristiques et on tentera d’y éclairer les mutations attendues.

Ce colloque est organisé dans le cadre du programme de recherche TRATSO – Les trajectoires des aires touristiques dans le Grand Sud-Ouest français depuis le XIXe siècle.

Programme scientifique colloque TRAST 2015

Jeudi 16 avril 2015

Salle des Assemblées et 2 salles attenantes, Hôtel de Région, Aquitaine, Bordeaux 

9h Accueil des participants

  • 9h45 Les capacités des territoires touristiques du grand Sud-Ouest français à innover, par Luc PABOEUF, Président du Conseil économique, social et environnemental régional
  • 10h Les processus de transformation à l’œuvre dans les relations des stations à leur territoire : des questions modélisables ? par Vincent VLES (Université Toulouse–Jean-Jaurès) & Christophe BOUNEAU (Université Bordeaux Montaigne)

10h30 Pause

10h45 Ateliers 1, 2 et 3 – simultanément (3 salles)

Atelier 1 – Les processus de territorialisation

Les processus de territorialisation peuvent s’entendre comme une combinaison de territoires autour des stations, une structuration (socio-économique, administrativo-politique, communicationnelle…) d’aires touristiques dont le point d’origine est l’existence d’une station (par effet de polarisation) ou de plusieurs stations (par effet de coalescence), phénomène dont l’économie du tourisme et des loisirs représente un facteur majeur.

Ce passage contemporain du pôle à l’aire touristique (« méta-station »), manifesté par différentes « ruptures d’ancrage » (fonctionnelles, spatio-temporelles, représentationnelles…), marque-t-il l’émergence d’un microsystème territorial (systémogénèse) très largement ouvert sur l’extérieur ? Dans ce cas, quelles sont les modalités choisies par les acteurs pour construire le projet de territoire qui l’accompagne ? Quels phénomènes de « diversification » des activités relevant du secteur touristique et/ou associés aux autres activités produisent-ils cette transformation (élargissement de l'usage touristique de l’espace par la résidentialité, activités de pleine nature et/ou diverses formes de mise en ressource de « patrimoines » divers, communication territoriale, filières économiques, emploi…) ? Quels indicateurs peuvent être envisagés comme à même de bien traduire la dynamique territoriale par l’activité touristique (mesure des délaissés, par exemple), la structuration territoriale et les formes d’articulation ou de confrontation entre démarche touristique et démarches patrimoniales ?

Modérateurs : Anne GOMBAULT (KEDGE Bordeaux) et Ludovic FALAIX (Université Clermont-Ferrand) ;

Rapporteurs : Emeline HATT (Aix Marseille Université) ; Stéphane CANARIAS, directeur de l’Office de tourisme du Pays de Brive-la-Gaillarde (professionnel)

Communications

Atelier 2 – Le management des destinations

Autour des stations, les aires touristiques, plus communément appelées destinations, peuvent être assimilées à des systèmes dans lesquels un sous-système de décision organise et régule un sous-système opérant qui fournit aux touristes les biens et les services nécessaires à leur séjour. Par conséquent, on pourrait approcher l’aire touristique comme un territoire qui peut être en lui-même un produit touristique, c'est-à-dire un ensemble de biens et services qui gravitent autour d’éléments attractifs et qui, dans son ensemble, peut répondre aux besoins d’un segment de touristes. C’est ce rapport au produit qui fait que la destination, dans sa globalité, peut être assimilée à une entreprise virtuelle qui, à partir de son activité, tente de répondre aux besoins de ses clients, les touristes.

Si la gestion du produit-destination touche autant le marketing que la gestion des ressources humaines, elle a toujours le même objectif principal : la performance touristique du territoire qu’est la destination. Comment faire correspondre la trajectoire du touriste qui va vers un lieu toujours identifié et légitimé comme destination et le cheminement des territoires vers le statut de destination ? Comment gérer durablement la performance touristique des aires-destinations ? De quelles conceptualisations et analyses les Destination Management Organization (DMO) font-elles (ou peuvent-elles faire) l’objet ? Quels en sont les acteurs clés et les pratiques ?

Toutes les questions que pose l’atelier 2 visent ainsi à produire une actualisation de la réflexion sur l’organisation, le management, les stratégies et les pratiques des responsables touristiques des stations et aires touristiques.

Modérateurs : Laurent BOTTI (Université de Perpignan Via Domitia), Alain ESCADAFAL (Université Bordeaux Montaigne),

Rapporteurs : Isabelle FROCHOT (Université Savoie Mont Blanc), Jean-Luc BOULIN (MOPA)

Communications

Atelier 3 – L’adaptation au changement, le rôle des stations et aires dans le changement

Depuis les années 1985-1990, le secteur touristique semble entré dans une phase de changement global marqué par de multiples facteurs, tels que la concurrence accrue entre les destinations, le vieillissement de la population touristique, l’affaiblissement des dynamiques internes, l’apparition d’initiatives nouvelles, les déficits chroniques d’exploitation d’équipements, les exigences croissantes de qualité esthétique et environnementale ou encore la gestion des risques et incertitudes.

Alors que l’homme prend conscience de l’impact de son activité sur l’équilibre planétaire, l’idée d’une refonte du modèle de développement par l’activité touristique émerge lentement, mais progressivement et cette troisième question posée par le colloque propose d’en examiner les facteurs de mutation et d’adaptation socio-environnementale. Les perspectives d’adaptation des stations et aires touristiques sont-elles le résultat plutôt d’un discours ambiant, de bon aloi et d’ordre technocratique « top-down » ou sont-elles plutôt le résultat de luttes, de groupes de pression ? Les changements observés relèvent-il d’un processus subi ou d’un processus choisi par les acteurs ? Se manifestent-ils dans le rapport qu’entretiennent les acteurs avec leur territoire et ses ressources  (patrimoniales / environnementales / organisationnelles etc..) ? L’adaptation des stations et des aires touristiques repose-t-elle sur des phénomènes d’innovations (formes / processus / types d’innovateurs, etc.) ? Sont-ils constitutifs de stratégies de diversification des territoires touristiques ?

Modérateurs : Pierre TORRENTE (Université Toulouse-Jean Jaurès) et Jacinthe BESSIERE, (Université Toulouse-Jean Jaurès)

Rapporteurs : Sylvie CLARIMONT (Université de Pau et des Pays de l’Adour), Franck BOCHER (Direction départementale des Territoires des Hautes-Pyrénées)

Communications

  • 18h00 fin des sessions
  • 18h30 départ du bus vers le vignoble de Pessac-Léognan
  • 19h-21h30 soirée “tourisme patrimonial” : cocktail, dîner, intervention d'acteurs locaux sur cette thématique.
  • 21h30-22h retour en centre-ville en bus 

Vendredi 17 avril 2015

Salle des Assemblées, Hôtel de Région, Aquitaine, Bordeaux

9h-10h15 Rapports des Ateliers (3x20’)

  • Emeline HATT (Aix Marseille Université) et Stéphane CANARIAS (directeur de l’Office de tourisme du Pays de Brive-la-Gaillarde)
  • Isabelle FROCHOT (Université Savoie Mont Blanc) et Jean-Luc BOULIN, directeur de la MOPA
  • Sylvie CLARIMONT, Université de Pau et des Pays de l’Adour et Franck BOCHER, Direction départementale des Territoires des Hautes-Pyrénées

10h15-10h30 Pause

10h30-12h Éclairages internationaux (3x20’)

  •  Laurent TISSOT, professeur d’histoire, Université de Neuchâtel
  •  Jean-Michel DECROLY, professeur de géographie, Université Libre de Bruxelles
  •  François de GRANPRÉ, professeur de sciences économiques, Université du Québec à Trois-Rivières

12h-12h30 débats

12h30-14h buffet

14h-15h30 Table ronde de discussion (5-6 participants scientifiques et professionnels), animée par Wilfried GROUNON, directeur délégué du CESER Aquitaine ou Jean-Claude GUICHENEY, Conseil économique, social et environnemental d’Aquitaine.

15h45-16h30 Conclusion et perspectives, par Yannick LUNG, Vice-Président recherche de l’Université de Bordeaux.

15h45-16h30 dîner au centre-ville de Bordeaux, soirée “tourisme urbain”. 

Samedi 18 avril 2015

Excursion dans le Bassin d'Arcachon Sud – "tourisme balnéaire créatif"

9h30 Départ du centre-ville de Bordeaux

10h30 Visite d'un chantier naval, d'un ostréiculteur et balade en pinasse. Témoignages des acteurs traditionnels du bassin.

12h30 Cocktail déjeunatoire.

14h Table ronde avec des acteurs du tourisme créatif du Bassin d'Arcachon dans un hôtel design.

16h Départ pour Bordeaux

17h Arrivée à Bordeaux Centre

Lieux

  • Hôtel de Région - 14 Rue François de Sourdis
    Bordeaux, France (33)

Dates

  • jeudi 16 avril 2015
  • vendredi 17 avril 2015
  • samedi 18 avril 2015

Mots-clés

  • tourisme, trajectoire, aire, économie, dynamique, innovation, station, industrialisation, aménagement, développement

Contacts

  • Christophe Bouneau
    courriel : christophe [dot] bouneau [at] msha [dot] fr
  • Vincent Vles
    courriel : vincent [dot] vles [at] univ-tlse2 [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Marion Daubanes
    courriel : Marion [dot] Daubanes [at] msha [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Trajectoires des aires et stations touristiques », Colloque, Calenda, Publié le mardi 10 mars 2015, http://calenda.org/317780