AccueilSciences humaines et sociales, sciences du langage : méthodologies transversales

Sciences humaines et sociales, sciences du langage : méthodologies transversales

Humanities and Linguistics: Cross Disciplinary Methodologies

*  *  *

Publié le jeudi 19 novembre 2015 par Céline Guilleux

Résumé

Ce colloque interroge la sollicitation critique de méthodologies croisées entre les sciences humaines et sociales et les sciences du langage. En effet, la volonté de rendre compte au mieux de la complexité des objets d'études classiques tels que l'école, le travail, la famille, les migrations et des plus récents qui émergent avec l’évolution des rapports sociaux tels qu'Internet, les réseaux sociaux ou le genre, favorise la multiplication d'approches pluri-, trans-, inter- disciplinaires. Les jeunes chercheur·e·s sont ainsi parfois amené·e·s à aller voir au-delà de leurs propres disciplines et à investir des méthodologies variées et complémentaires. Leurs contributions interrogent la manière dont les objets de recherche de chacun·e·s ont nécessité la sollicitation de méthodologies transversales et dont ces méthodologies ont elles-mêmes participé à la reconfiguration de ces objets.

Annonce

Argumentaire

L’objectif de ce colloque est d’interroger la sollicitation critique de méthodologies croisées entre les sciences humaines et sociales et les sciences du langage. En effet, la volonté de rendre compte au mieux de la complexité des objets d'études classiques tels que l'école, le travail, la famille, les migrations et des plus récents qui émergent avec l’évolution des rapports sociaux tels qu'Internet, les réseaux sociaux ou le genre, voit apparaître une multiplication des approches pluri-, trans-, inter- disciplinaires. Les jeunes chercheur.e.s sont ainsi parfois amené.e.s à aller voir au-delà de leurs propres disciplines et à investir des méthodologies variées et complémentaires.

Certaines méthodologies transversales sont déjà bien ancrées en sciences du langage comme dans d'autres disciplines des sciences humaines et sociales. En témoignent par exemple les études de corpus et les analyses lexicologiques qui, loin d'être cantonnées aux sciences du langage, sont mises en œuvre dans des disciplines aussi diverses que la philosophie, l'histoire ou encore les sciences de l'information et de la communication. En témoigne également l'approche ethnographique du terrain, qui participe d'une reconfiguration des champs disciplinaires d'où ont émergé des disciplines mixtes telles que la sociolinguistique, l'ethnolinguistique ou encore l'anthropologie du langage.

De la même manière que des méthodologies transversales peuvent être sollicitées pour le recueil des données, il n'est pas rare, pour leur traitement, de faire appel à des outils développés initialement au sein d'autres disciplines. Ainsi, des programmes de transcription, des logiciels lexicométriques, ou d'analyse de contenu sont utilisés dans toutes les disciplines des sciences humaines et sociales. De nouveaux outils sont également créés dans le cadre de recherches transdisciplinaires.

Ces choix méthodologiques, au-delà de leur fonction heuristique, peuvent témoigner de la nécessité de nouvelles réflexions théoriques. Ils incitent d'autre part à s'interroger sur les apports, les enjeux, les perspectives des démarches transversales mais aussi sur leurs possibles limites et les difficultés qu'elles peuvent présenter pour les chercheur.e.s. Parmi les difficultés se posent notamment les questions de l'accès et de la formation à des méthodologies étrangères à son propre cadre disciplinaire et de la légitimité à les investir dans sa recherche, dans un milieu où la remise en question des frontières disciplinaires ne va pas de soi.

En s'articulant autour des thématiques soulevées précédemment (recueil, traitement et analyse des données, questionnement des frontières disciplinaires), les contributions interrogent la manière dont les objets de recherche de chacun.e.s ont nécessité la sollicitation de méthodologies transversales et dont ces méthodologies ont elles-mêmes participé à la reconfiguration de ces objets.

Programme

Jeudi 10 décembre 2015

  • 9h00-9h30 : Accueil des participants
  • 9h30-10h00 : Ouverture

10h00-12h00 : Discours et rapports sociaux

Présidence : MICK Carola (Maîtresse de conférence en sciences du langage, France)

  • CATTANI Paola (Analyse du discours, histoire des concepts, Italie) Des mots aux idées, entre histoire des concepts et analyse du discours.
  • HIM-AQUILLI Manon (Sciences du langage, France) Le concept de discours chez Foucault : un lieu de rencontre pour linguistes et sociologues.
  • DONOT Morgan (Science politique, France) Une approche méthodologie interdisciplinaire à l’épreuve de l’étude du discours politique argentin.

12h00-14h00 : Déjeuner

14h00-15h00 : conférence

  • CHARAUDEAU Patrick (Professeur émérite, chercheur en sciences du langage, France), Comment promouvoir une interdisciplinarité dans les sciences humaines et sociales

15h00-15h30 : Pause

15h30-18h00 : langues et frontières

Présidence : PANIS Caroline (Docteure en sciences du langage, France)

  • DANOS Félix (Sociolinguistique, France) Langue(s) et territoire(s), rapports socio-discursifs de pouvoir dans la mise en frontière.
  • MATIAS Raquel, OLIVEIRA Nuno & ORTIZ Alejandra (Sociologie, Portugal) Implementing Portuguese for Speakers of Other Languages in Portugal: the case of immigrant adults with no or low education in any language.
  • ASSIPOLO Laurain (Sociolinguistique, Cameroun) Étudier la variation dans une postcolonie pluriethnique et multilingue.
  • BLACK Alexis (Anthropologie linguistique et cognitive, Canada) “L’Orient éternel” : metaphor, taboo and the imagination of death.

18h30-20h30 : Cocktail

Vendredi 11 décembre 2015

9h30-10h00 : Accueil des participants

10h00-12h00 : (s'af)franchir des frontières

Présidence : PETIT Véronique (Professeure en démographie, France)

  •  SALDARRIAGA Ana Victoria (Psychanalyse, France) La méthodologie transversale du sujet logique.
  • SAVTCHENKO Mikhaïl (Littérature française, France) Les textes de chansons : entre le langage et la musique (sur l’exemple de la « chanson formaliste » française des années 1950 – 1980).
  • ALESSANDRIN Agnès (Sciences du langage, France) De la pratique de la pluridisciplinarité en sciences humaines et sociales à l’ouverture aux sciences du vivant.

12h00-14h00 : Déjeuner

14h00-15h00 : conférence

  • CHABIT Yves (Professeur émérite et chercheur en démographie, France), La recherche interdisciplinaire de la théorie au terrain

15h00-15h30 : Pause

15h30-17h30 : transmission des savoirs

 Présidence : BARON Georges-Louis (Professeur en sciences de l'éducation, France)

  • BENOIT Ariane (Ethnolinguistique, France) La pluridisciplinarité : condition nécessaire à l'étude des pratiques interactionnelles influant sur le développement du jeune enfant inuit de l'Arctique québécois.
  • CONFAIS Aurélia (Sociologie, France) L’analyse catégorielle du concours de CPE assistée par Alceste : une méthode à la croisée de la sociologie et de la linguistique.
  • MATTIAUDA Odile (Philosophie de l'éducation, USA) Bros talking in the Sex Ed Class.

17h30-18h00 : Clôture

Comité scientifique

  • Michelle Auzanneau - Professeure en sciences du langage, ILPGA, Université Paris 3, Sorbonne Nouvelle, France ;
  • Sémir Badir - Maître de recherches en sciences du langage, FNRS, Université de Liège, Belgique ;
  • Valérie Brunetière - Professeure en sciences du langage, CERLIS, Université Paris Descartes, France ;
  • Cécile Canut - Professeure en sciences du langage, CERLIS, Université Paris Descartes, France ;
  • Christine Deprez - Professeure en sciences du langage, CEPED, Université Paris Descartes, France ;
  • Alexandra Filhon - Maîtresse de conférence en sociologie, ESO, Université Rennes 2, France ;
  • Clara Keating - Professeure en linguistique, CES, Universidade de Coimbra, Portugal ;
  • Bernard Lahire - Professeur en sociologie, CNRS, École Normale Supérieure de Lyon, France ;
  • Deirdre Meintel - Professeure d’anthropologie, CEETUM, Université de Montréal, Canada ;
  • Carola Mick - Maîtresse de conférence en sciences du langage, CEPED, Université Paris Descartes, France ;
  • Victor Pereira da Rosa - Professeur en sociologie et anthropologie, Université d’Ottawa, Canada ;
  • Jan Spurk - Professeur en sociologie, LASCO-Monde Contemporain, Université Paris Descartes, France ;
  • Daniel Véronique - Professeur en sciences du langage, LPL, CNRS, Université Aix-Marseille, France ;
  • Patricia Von Münchow - Professeure en sciences du langage, EDA, Université Paris Descartes, France.

Comité d'organisation

École doctorale 180 SHS, Université Paris Descartes, France :

  • Jéssica Barraza Bizama, sciences du langage, MODYCO ;
  • Shimeen-KhanChady, sciences du langage, CEPED ;
  • Alice Coutant, sciences du langage, CERLIS ;
  • Alexandra Piesen, sociologie, CERLIS ;
  • Fabio Scetti, sciences du langage, CEPED.

Lieux

  • Amphithéâtre Durkheim, Sorbonne - 1 rue Victor Cousin
    Paris, France (75005)

Dates

  • jeudi 10 décembre 2015
  • vendredi 11 décembre 2015

Mots-clés

  • interdisciplinarité, transdisciplinarité

Contacts

  • Alice Coutant
    courriel : colloquesdlshs2015 [at] gmail [dot] com
  • Fabio Scetti
    courriel : colloqueshssdl2015 [at] gmail [dot] com

URLS de référence

Source de l'information

  • Alice Coutant
    courriel : colloquesdlshs2015 [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Sciences humaines et sociales, sciences du langage : méthodologies transversales », Colloque, Calenda, Publié le jeudi 19 novembre 2015, http://calenda.org/347316