AccueilAppel à participation pour une enquête sur les pratiques et usages des images en humanités numériques des enseignants-chercheurs en sciences humaines et sociales

Appel à participation pour une enquête sur les pratiques et usages des images en humanités numériques des enseignants-chercheurs en sciences humaines et sociales

Call for participation in a study of the use of images in the digital humanities by lecturers and researchers in the humanities and social sciences

*  *  *

Publié le vendredi 27 novembre 2015 par Elsa Zotian

Résumé

Cette enquête s'adresse aux enseignants-chercheurs en sciences humaines et sociales – notamment ceux pratiquant les images anciennes – travaillant, au moins occasionnellement avec des images provenant de banques de données en ligne (collections numériques de musées, bases institutionnelles, plateformes de partage) : reproduction de documents historiques, d'œuvres d'art, d'artefacts archéologiques, etc.

Annonce

Projet de recherche : Enquête sur les Images numériques & banques d'images en ligne : pratiques des enseignants-chercheurs en Sciences humaines et sociales.

Présentation

Comme l’indiquent de récentes études, les évolutions technologiques récentes ont un impact sur la gestion du patrimoine dans ces enjeux de recherche, d’enseignement, de conservation et de valorisation (Wergler-Barboza, 2012). Ainsi de nombreux outils expérimentaux et des bases de données historiques, artistiques et archéologiques sont en plein développement depuis plusieurs années. Certains sont développés par des entreprises privées et nécessitent un abonnement payant, d’autres le sont par des institutions publiques (laboratoires universitaires, CNRS), parfois dans le cadre de programmes nationaux ou européens (Athéna Plus par exemple) ou de manière plus restreinte dans le cadre d’une thèse CIFRE. Les modalités de la numérisation, les enjeux de l’archive commune ou de la multiplicité des bases de données, la question d’un langage commun dans l’accès aux (res)sources sont autant d’interrogations prégnantes de ce qu’on appelle aujourd’hui les Humanités numériques.

On le sait, la façon de faire des sciences humaines et sociales est modifiée par ces nouveaux outils, ces accès a priori facilité aux archives, aux œuvres, aux sources (Le Deuff, 2014). La gestion des collections, le recueil sur le terrain et sa conversation / diffusion, l’analyse même des corpus (re)composables à l’infini soulève ainsi de nombreuses questions dans les pratiques des chercheurs mais aussi des enseignants universitaires (Wiervorka, 2013).

Suite à différents échanges avec des membres de l’ISKO (International Society for Knowledge Organisation), nous souhaitons ainsi développer une réflexion sur ces aspects et observer les pratiques du numérique et surtout des images numériques dans les approches des enseignants-chercheurs travaillant sur l’image (dans leurs cours comme dans leurs projets de recherche) dans le cadre des sciences humaines et sociales. En effet, quels usages ont ces publics, très formés et très spécialisés, à la fois très autonomes et pourtant isolés dans leur posture professionnelle, des bases d’images numériques ? Quelle est leur formation et ont-ils une pratique du numérique courante (usage des espaces collaboratifs de leurs laboratoires de recherche et du bureau virtuel) ? Quelle transmission s’opère avec les étudiants sur ces sujets ? Nous interrogerons enfin les représentations socio-culturelles de ces images numériques : droit et propriété intellectuelle ; rapports entre grandes bases d’images et collection personnelle de recherche ; conservation numérique et patrimoine immatériel.

Cette enquête s'adresse donc aux enseignants-chercheurs en SHS - notamment ceux pratiquant les images anciennes - travaillant, au moins occasionnellement avec des images des humanités numériques : reproduction de documents historiques, d'oeuvres d'art, d'artefacts archéologiques, etc. Ce premier travail d’approche a pour but d’appréhender les grands axes du projet de recherche et de dessiner plus précisément un terrain d’études, lequel sera par la suite affiné par une série d’entretiens afin de mieux comprendre les mécanismes de ces pratiques.

Conditions de participation

Pour participez, merci de remplir le questionnaire en ligne : http://enquete.univ-reims.fr/limesurvey/index.php?sid=25813&lang=fr

avant le 30 décembre 2015

Le questionnaire prend une trentaine de minutes, votre participation est très importante pour le bon déroulement de l'enquête, ce pour quoi nous vous remercions.

Responsable scientifique

Marianne Cailloux, Maître de Conférences en Sciences de l'Information et de la Communication, Université de Reims-Champagne-Ardenne, Centre d’Études et de Recherches sur les Professionnalisations, International Society for Knowledge Organisation

contact :marianne.argoud-cailloux@univ-reims.fr

Bibliographie

  • BARRET E., Quel rôle pour les bibliothèques dans les humanités numériques ? Mémoire d’études, Conservateur des bibliothèques sous la direction d’Isabelle Westeel, ENSSIB Lyon 2014.
  • BARTSCHERER T. & COOVER R., (2011). Switching codes: thinking through digital technology in the humanities and the arts, University of Chicago Press, Chicago 2011.
  • BENEL A., Quelle interdisciplinarité pour les « humanités numériques » ?, in « Les Cahiers du numérique », 4, 10, 2014, pp. 103-132
  • BONACCORSI J., Pratiquer les images en Sciences de l'information et de la communication : semiose, eikones, montage, in « Revue française des sciences de l'information et de la communication », 3, 2013.
  • BOULAIRE C., Synthèse des réponses au questionnaire sur les usages de la photo numérique dans les recherches en Lettres & Sciences humaines, introduction à la journée d’étudesdu 6 novembre à la MSH Ange-Guépin de Nantes, in « IconoRéseau, Images, bricolage et humanités numériques », 2013.
  • BURNARD L., Du literary and linguistic computing aux digital humanities : retour sur 40 ans de relations entre sciences humaines et informatique, in Read/write book 2 une introduction aux humanités numériques, dirigé par P. Mounier, OpenEdition Press, Marseille 2012, pp. 45-58
  • CHARTRON G., EPRON B. & MAHE A., Pratiques documentaires numériques à l’université, Presses de l’Enssib, Villeurbanne 2012.
  • CLIVAZ C. & VINCK D., Introduction. Des humanités délivrées pour une littératie plurielle, in « Les Cahiers du numérique », 3, 10, 2014, pp. 9-16
  • DACOS M. & MOUNIER P., Humanités numériques. État des lieux et positionnement de la recherche française dans le contexte international, Rapport commandé par l’Institut français, Ministère des Affaires étrangères pour l’action culturelle extérieur de la France, 2014.
  • DAGIRAL É. & TESSIER L., Explorer les cultures visuelles sur le web. Constituer un corpus à l'aide de la recherche inversée d'image, in « Les Cahiers du numérique », 3, 10, 2010, pp. 17-35
  • DUFOURNAUD N., Des humanités aux données. Méthodes en histoire à l'ère du numérique, témoignage d'une e-historienne, « Les Cahiers du numérique », 3, 10, 2010, pp. 73-88
  • DOUGHERTY J. & NAWROTZKI K., Writing history in the digital age, The University of Michigan Press, Ann Arbor 2013.
  • FEUGERE M., Les bases de données en archéologie, in « Cahiers philosophiques », 2, 141, 2015.
  • FEVRES-DE BIDERAN J., Premier aperçu de l’histoire des images de synthèse patrimoniales. Retour sur quelques expériences de restitution infographique, in La visualisation architecturale et patrimoniale, Journée d’étude Hist3D, 11 décembre, EnsAD, dirigé par P. Hénon, Paris 2012.
  • GALLEZOT G., Enquête sur les pratiques informationnelles des chercheurs : quelques résultats, in « URFIST Info », Paris 2011.
  • GARDINER E. & MUSTO R. G., The digital humanities: a primer for students and scholars, Cambridge University Press, New-York 2015.
  • GENET J.-PH. & ZORZI A., Les historiens et l'informatique: un métier à réinventer..Ateliers pour l'histoire et l'informatique, École française de Rome, Rome 2011.
  • IDMHAND F. & WALTER R., Les sources numériques de la recherche dans les sciences humaines et sociales. Le numérique bouleverse la donne : vers de nouvelles démarches scientifiques ?, in Colloque annuel de l’Académie Sciences Lettres, Toulouse 2014.
  • JOYEUX-PRUNEL B., L’histoire de l’art et le quantitatif, in « Histoire & mesure », 23, 2, 2008, pp. 3-34
  • KHEMIRI N., SIDHOM S. & GHENIMA M., Capitalisation des connaissances sur l’objet image du patrimoine : acception de partage et de communication par les acteurs, in 2nd International Conference on Information Systems and Economic Intelligence - SIIE 2009, Feb 2009, Hammamet, Tunisia, 1, dirigé par M. Ghenima, S. Sidhom & A. Ouksel, ed. Tunis, Tunis 2009, pp. 913-931
  • LAMASSE S. & RYGIEL PH., Nouvelles frontières de l’historien, in « Revue Sciences/Lettres », 2, 2014, pp. 1-12
  • LECOMPTE B., Europeana comme modèle de portail de diffusion des archives et du patrimoine, 2015.
  • LE DEUFF O. Humanisme numérique et littératies, in « Semen - Revue de sémio-linguistique des textes et discours », 2012, pp. 117-134
  • LE DEUFF O., Le temps des humanités digitales: la mutation des sciences humaines et sociales, FYP éditions, Limoges 2014.
  • LE GALLIARD M., De la gestion de collection à l’analyse historique, in « Études photographiques », 19, 2006, pp. 141-152
  • LEPAGE C., Nouvelles contributions des technologies informatiques aux recherches en archéologie, histoire de l'art et iconographie. Expériences byzantines et éthiopiennes (information), in « Comptes rendus des séances de l'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres », 141, 3, 1997, pp. 679-692
  • RYGIEL PH., La diffusion des produits de la recherche historique à l’ère du Web 2.0. Une étude de cas, in L'histoire contemporaine à l'ère numérique Contemporary history in the digital age, dirigé par . Clavert & S. Noiret, P. Lang, Bruxelles 2013, pp. 253-260
  • VALLET J.-M., DE LUCA L. & FEILLOU M., Une nouvelle approche spatio-temporelle et analytique pour la conservation des peintures murales sur le long terme, dans « In Situ », 19, 2012.
  • WELGER-BARBOZA C., Du musée virtuel au musée médiathèque: le patrimoine à l'ère du document numérique, L'Harmattan, Paris 2011.
  • WELGER-BARBOZA C., Le musée virtuel à l’épreuve de l’enseignement et la recherche en histoire de l’art, in Les institutions culturelles et le numérique, ICHIM, Ecole du Louvre, 8-12 septembre 2003.
  • WELGER-BARBOZA C., Enseignement supérieur et Digital Humanities, atelier THATCamp, Paris 2010.
  • WELGER-BARBOZA C., Les catalogues de collections des musées en ligne, au carrefour des points de vue. De la médiation à la propédeutique de l’image numérique, in Numérisation du patrimoine et nouvelles formes de médiation, dirigé par B. Dufrêne, M. Ihadjadène & D. Bruckmann, Ed. Hermann, Paris 2012.
  • WELGER-BARBOZA C., Les digital humanities aujourd’hui : centres, réseaux, pratiques et enjeux, in Read/write book 2 une introduction aux humanités numériques, dirigé par P. Mounier, OpenEdition Press Marseille 2012.
  • WELGER-BARBOZA, C.,  L’histoire de l’art à l’ère numérique–Pour une historiographie médiologique, in Digital Humanities, actes du colloque Alliance of Digital Humanities Organizations, Hamburg 2012.
  • WIEVIORKA M., L'impératif numérique ou La nouvelle ère des sciences humaines et sociales ?, CNRS éd, Paris 2013.

Dates

  • mercredi 30 décembre 2015

Mots-clés

  • image, enseignants-chercheurs, usages, numérique

Source de l'information

  • Marianne Cailloux
    courriel : marianne [dot] argoud-cailloux [at] univ-reims [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Appel à participation pour une enquête sur les pratiques et usages des images en humanités numériques des enseignants-chercheurs en sciences humaines et sociales », Informations diverses, Calenda, Publié le vendredi 27 novembre 2015, http://calenda.org/348597