AccueilQuelle archéologie territoriale pour demain ?

Quelle archéologie territoriale pour demain ?

What territorial archaeology for tomorrow?

*  *  *

Publié le mercredi 02 décembre 2015 par João Fernandes

Résumé

La redéfinition en cours des territoires, la révision du cadre juridique de la protection des patrimoines, l'évolution des pratiques et la diversification des acteurs ont contribué à renouveler la manière de faire l'archéologie et invitent aujourd’hui à repenser la place de l’archéologie dans les politiques publiques territoriales. Les journées de l’ANACT ont pour ambition de donner la parole aux initiatives, expérimentations et réflexions engagées pour construire l’archéologie territoriale de demain en s’appuyant à la fois sur des expériences concrétisées, des projets en cours mais également sur des considérations pratiques ou théoriques.

Annonce

Argumentaire

La redéfinition en cours des territoires, la révision du cadre juridique de la protection des patrimoines, l'évolution des pratiques et la diversification des acteurs ont contribué à renouveler la manière de faire l'archéologie et invitent aujourd’hui à repenser la place de l’archéologie dans les politiques publiques territoriales. Les enjeux économiques, sociaux et environnementaux comptent également parmi les facteurs majeurs de mutation de la discipline. Ils induisent une nécessaire adaptation pour répondre au mieux aux attentes des usagers de l'archéologie (porteurs de projets, publics, etc.) mais aussi pour anticiper les évolutions futures.

Touchant à la fois aux territoires et à l’émergence de nouveaux acteurs, les changements à l'œuvre impliquent de fait une redistribution des compétences entre les collectivités territoriales. Parallèlement le champ d'application du patrimoine couvre désormais le milieu, l’environnement et les paysages, qu’ils soient urbains, ruraux ou maritimes.

Partout, ces mutations suscitent des initiatives, des projets et des expérimentations destinés à accompagner une refonte de l’action publique territoriale qui constitue une réponse aux attentes européennes. Si l'ensemble de la chaîne opératoire de l'archéologie se nourrit de ces ajustements et de ces mutations, il apparaît aujourd'hui indispensable de réinterroger les modèles économiques, opérationnels et idéologiques qui ont prévalu ces vingt dernières années.

Les journées de l’ANACT, qui se tiendront les 23 et 24 juin 2016 à Clermont-Ferrand, ont pour ambition de donner la parole aux initiatives, expérimentations et réflexions engagées pour construire l’archéologie territoriale de demain en s’appuyant à la fois sur des expériences concrétisées, des projets en cours mais également sur des considérations pratiques ou théoriques. Les échanges seront d'autant plus riches qu'ils sauront s'étendre au-delà du champ de l'archéologie pour investir ceux des territoires, des patrimoines et de l'action culturelle.

Axes thématiques

Le débats s'orgnariseront autour de trois axes :

L'archéologie territoriale dans la fabrique des patrimoines

  • les rapports entre archéologie et nouveaux champs patrimoniaux
  • l'archeologie territoriale dans la gestion, la protection et la mise en valeur des patrimoines
  • l'inscription de l'archéologie dans les nouvelles formes juridiques de la protection patrimoniale
  • l'archéologie territoriale à l'échelle de l'Europe

L'archéologie territoriale, nouvelles organisations, nouvelles pratiques

  • les mutations de l'archéologie préventive
  • partenariats et mutualisation en archéologie entre collectivités territoriales et avec d'autres acteurs
  • partiques et enjeux d'ingénierie territoriale
  • l'adaptation aux nouvelles formes de l'aménagement territorial
  • quelles innovations en archéologie territoriale?
  • de l'opération archéologique au projet territorial

L'archéologie territoriale à destination de ses publics.

  • archéologie et musées : quelles perspectives?
  • le patrimoine archéologique hors les murs : opprotunités et stratégies de développrement
  • le patrimoine archéologique à l'heure du numérique
  • nouvelles formes de médiation, nouveaux habitus
  • mise en valeur et accessibilité des nouveaux patrimoines

Ces rencontres sont ouvertes non seulement aux archéologues, notamment territoriaux, mais aussi aux autres professions des collectivités territoriales et du patrimoine, particulièrement dans les champs musées, médiation culturelle, monuments historiques, urbanisme, aménagement du territoire, tourisme.

Modalités de soumission des propositions de contribution 

Les propositions de communication (titre et résumé de quelques lignes) sont à envoyer par mail à l'adresse : anact.archéologie@yahoo.fr avant 

le 30 janvier 2016

informations complémentaires  : 02 31 57 18 34 

Conseil scientifique 

  • Karl BOUCHE - archéologue, chef du service archéologie de  Cap Calaisis, HALMA-UMR 8164
  • Bruno DUFAY - archéologue, chef du Service départemental d'archéologie d'Indre-et-Loire
  • Mathias DUPUIS - archéologue, Chef du service départemental d'archéologie des Alpes de Haute Provence
  • Cristina GONCALVES-BUISSART - archéologue Bureau du patrimoine archéologique de Seine-Saint-Denis
  • Vincent HINCKER - archéologue, Service départemental d'archéologie du Calvados
  • Olivier LABAT - archéologue, service départemental d'archéologie d'Eure-et-Loir
  • Ivan LAFARGE - archéologue, bureau du patrimoine archéologique de Seine-Saint-Denis, chercheur associé à l'équipe d'histoire des techniques; IHMC-UMR8066 Universtié Paris 1
  • Sandrine LEFEVRE - médiatrice du patrimoine, service archéologique départemental des Yvelines
  • Jean-Michel MORIN - Responsable du service archéologie préventive, département du Loiret
  • Silvia PAIN - Restauratrice d'objets archéologiques, service archéologique départemental des Yvelines
  • Anne PARIENTE - Chef du service archéologique dela Villede Lyon
  • Vianney RASSART - Archéologue, service archéologique dela Villede Lyon
  • Audrey ROCHE - Archéologue, Musée Savoisien
  • Antide VIAND - Responsable de la mission archéologique départementale de l'Eure
  • Sébastien ZIEGLER - Archéologue, chef de l'Unité d'archéologie de Château-Thierry

Lieux

  • Clermont-Ferrand, France (63)

Dates

  • samedi 30 janvier 2016

Fichiers attachés

Mots-clés

  • archéologie territoriale, nouveaux champs patrimoniaux, organisation et pratiques, rapport au public

Contacts

  • Vincent Hincker
    courriel : anact [dot] acheologie [at] yahoo [dot] fr

Source de l'information

  • Ivan Lafarge
    courriel : ivanlafarge [at] yahoo [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Quelle archéologie territoriale pour demain ? », Appel à contribution, Calenda, Publié le mercredi 02 décembre 2015, http://calenda.org/349300