AccueilAllégorie et topographie à l'époque moderne (XVIe-XVIIIe siècle)

Allégorie et topographie à l'époque moderne (XVIe-XVIIIe siècle)

Allegory and topography in the modern age (16th-18th century)

*  *  *

Publié le jeudi 07 janvier 2016 par Céline Guilleux

Résumé

Les arts de la période moderne, de la Renaissance à la fin du XVIIIe siècle, accordent une importance majeure à l’allégorie comme mode d’évocation visuelle d’un universel invisible – que ce soit le divin chrétien ou les valeurs humanistes. Ainsi définie, la pensée de l’allégorie apparaît bien éloignée de la topographie en tant que prise en considération de la spécificité du lieu, à la fois visible, matériel et singulier. Or cette tension entre l’universel et le singulier, le visible et l’invisible, l’immatériel et le matériel, la figure et le lieu, la signification et la présentation est caractéristique de la culture et de l’art de la première modernité. Pendant cette époque on voit la mise en place d’un ordre du monde en Europe occidentale qui conjointement se décrit et se prescrit au travers de représentations symboliques complexes placées dans l’espace significatif qu’est le lieu.

Annonce

Paris, INHA, 9-10 juin 2016

Argumentaire

Les arts de la période moderne, de la Renaissance à la fin du XVIIIe siècle, accordent une importance majeure à l’allégorie comme mode d’évocation visuelle d’un universel invisible – que ce soit le divin chrétien ou les valeurs humanistes. Ainsi définie, la pensée de l’allégorie apparaît bien éloignée de la topographie en tant que prise en considération de la spécificité du lieu, à la fois visible, matériel et singulier. Or cette tension entre l’universel et le singulier, le visible et l’invisible, l’immatériel et le matériel, la figure et le lieu, la signification et la présentation est caractéristique de la culture et de l’art de la première modernité. Pendant cette époque on voit la mise en place d’un ordre du monde en Europe occidentale qui conjointement se décrit et se prescrit au travers de représentations symboliques complexes placées dans l’espace significatif qu’est le lieu.

Quatre relations majeures apparaissent, qui constitueront les axes de ce colloque.

  • La première est celle définie par le lieu de l’allégorie : celle-ci déploie des figures dans une étendue elle-même signifiante, selon des modalités variables (notamment dans la tension entre allégorie et personnification).
  • La deuxième concerne l’allégorie du lieu : cette dimension est spécialement importante à l’époque moderne du fait de la constitution de plus en plus ferme d’entités politiques définies par leurs limites, jusqu’à l’apparition de la notion moderne de frontière à la fin du XVIIIe siècle.
  • La troisième porte sur l’allégorie et le monde, la période moderne étant caractérisée par le renouvellement des connaissances du monde et un mouvement de découverte de la planète : il s’agira de montrer comment s’articulent l’allégorie et les nouveaux savoirs topographiques, au premier rang desquels la cartographie. Mais aussi, au delà de cette question, on pourra aussi interroger le lien entre l’allégorie et la représentation d’autres ‘mondes’, ceux intangibles de l’âme qui donnent forme à d’autres cartographies allégoriques.
  • Le quatrième porte sur l’espace allégorique, c’est-à-dire l’espace en tant que porteur d’un sens pour autant irréductible à une signification précise : on pourrait citer en particulier le paysage qui logerait le sens allégorique dans ses composantes caractéristiques (l’entrée d’une grotte, une cascade, un volcan etc.) laissant surgit parfois la représentation du sublime de la nature.

Cet appel à contribution s’adresse à tous ceux, jeunes chercheurs et chercheurs confirmés, dont les recherches portent sur les thématiques évoquées ; le colloque est ouvert aux approches interdisciplinaires.

Modalités de soumission

Les propositions en français ou anglais (maximum 500 mots, courte bibliographie comprise) accompagnées d’un curriculum vitae (une page) sont à envoyer 

avant le 10 février 2016 

aux organisateurs : allegory.topography@gmail.com

Le colloque est organisé avec le soutien de l’HiCSA, Université Panthéon-Sorbonne et le Centre André Chastel (UMR 8150), Université Paris-Sorbonne.

Comité de sélection et organisateurs

  • Etienne Jollet, professeur, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
  • Antonella Fenech Kroke, chercheur, CNRS, Centre André Chastel (UMR 8150)

Lieux

  • INHA, 2 rue Vivienne
    Paris, France (75002)

Dates

  • mercredi 10 février 2016

Mots-clés

  • allégorie, topographie, espace, lieu

Contacts

  • Antonella Fenech
    courriel : antonellafenech [at] gmail [dot] com

Source de l'information

  • Antonella Fenech Kroke
    courriel : antonellafenech [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Allégorie et topographie à l'époque moderne (XVIe-XVIIIe siècle) », Appel à contribution, Calenda, Publié le jeudi 07 janvier 2016, http://calenda.org/351941