AccueilL’ère des technologies de l’information et de la communication : éducation, formation, enseignement et développement durable

L’ère des technologies de l’information et de la communication : éducation, formation, enseignement et développement durable

The ITC communication age: education, training, teaching and sustainable development

Vers de nouveaux modèles d’apprentissage, de pratiques pédagogiques innovantes et TIC pour l’éducation au développement durable

New models of learning, innovative teaching practices and ITC in education and sustainable development

*  *  *

Publié le vendredi 08 janvier 2016 par Céline Guilleux

Résumé

Cette deuxième édition du colloque international entend faire le point sur les avancées scientifiques concernant l’usage des technologies de l'information et de la communication (TIC) dans l’éducation, les nouveaux modèles d’apprentissage et les nouvelles pédagogies,  permettant de mettre en perspective le sens donné à l’apprentissage et aux pratiques pédagogiques innovantes. De plus, le colloque vise à étendre la réflexion sur l’utilisation des outils numériques pour l’éducation au développement durable. L’originalité de ce colloque scientifique est de soulever, à travers de récents travaux, des questions sur les aspects scientifiques, éthiques et civiques liés à ce sujet de l’usage des technologies de l'information et de la communication pour l'enseignement (TICE) et du numérique dans l’optique de faire prospérer les apports réciproques entre chercheurs, éducateurs, formateurs et professionnels du terrain. Ce colloque réunira des experts de renommée internationale afin d’apporter un éclairage  sur les résultats des travaux de recherche portant sur la thématique du colloque favorisant ainsi les échanges des expériences professionnelles et l’ouverture pluridisciplinaire.

Annonce

Argumentaire

Dans le prolongement des travaux du colloque sur les TICE et la pédagogie active 2014, et sous l’égide de l’Université Ibn Zohr d’Agadir, la Faculté Polydisciplinaire de Ouarzazate, l’Equipe de Recherche " Linguistique, Analyse de Discours, Didactique des Langues et TICE " (LaDDLTICE), en association avec l’ " Espace Draa pour l’Education, la Culture et la Science", organisent, les 25, 26 et 27 octobre 2016, à Ouarzazate, en collaboration avec le Centre de Pédagogie, de Didactique et de Technologies de l’Information et de la Communication pour l’Enseignement (PeDTICE), Université de Sherbrooke, et l’Université des Sciences de l’Information et de la Communication "Politehnica" de Timisoara – Roumanie, la deuxième édition du Colloque international sur « L’Ère des Technologies de l’Information et de la Communication: Education, Formation, Enseignement et Développement durable ». Cette rencontre sera axée sur le thème : « Vers de nouveaux modèles d’apprentissage, de pratiques pédagogiques innovantes et TIC pour l’éducation au développement durable ».

À l’heure où l’éducation au numérique et par le numérique est réaffirmée avec vigueur comme un fondement des grandes orientations de la politique pédagogique et éducative, ce colloque ambitionne d’étudier les divers dispositifs d’éducation, d’enseignement et de formation qui s’imposent à la fois comme support et outil privilégié dont les plus-values en montrent tout l’intérêt.

Ce nouveau colloque reprend, dans un esprit pluriculturel et pluridisciplinaire (didactique des disciplines, économie, psychologie, sociologie, informatique, sciences du langage, sciences de l'éducation, sciences de l’information et de la communication), les questions sur les enjeux de l’usage des nouvelles technologies de l’information et de la communication pour l’enseignement. Il favorisera l’échange des expériences professionnelles, à l’échelle nationale et internationale, et des recherches théoriques ou appliquées aux usages numériques.

Cette manifestation scientifique entend faire le point sur les avancées scientifiques permettant de mettre en perspective le sens donné à l’apprentissage et aux pratiques pédagogiques innovantes dans différents contextes de formation. De plus, le colloque vise à étendre la réflexion sur l’utilisation des outils numériques pour l’éducation au développement durable. Ce paradigme  fondamental, dans les systèmes éducatifs, conduit à interroger à la fois les pratiques didactiques et pédagogiques, la formation des enseignants et les méthodes d’apprentissage.

L’originalité de la seconde édition du colloque est de soulever, à travers de récents travaux, des questions sur les aspects scientifiques, éthiques et civiques liés à ce sujet de l’usage des TICE et du numérique dans l’optique de faire prospérer les apports réciproques entre chercheurs, éducateurs, formateurs et professionnels du terrain. L’objectif majeur est donc de renforcer les liens entre chercheurs et praticiens, et de construire une culture commune à même de relever les défis du développement de l’éducation, de la formation, de la recherche et de la société pour un développement durable et une éducation à la citoyenneté.

Conscientes de leur rôle central dans la transformation des modes d’accès à l’information et de sa transmission aux apprenants, bon nombre d’universités, à travers le monde, se sont engagées dans des stratégies de soutien à l’utilisation du numérique dans l’enseignement, et ce, à travers des projets ambitieux de développement des TIC. L’évolution rapide de l’environnement numérique, ainsi que les recherches foisonnantes qui en découlent quant aux moyens d’adaptation des modalités traditionnelles d’enseignement et d’apprentissage, entraîne une redéfinition du rôle des acteurs du système éducatif.

Dans ce contexte, la formation des enseignants exige l’acquisition de nouvelles compétences professionnelles dans l'usage des TICE. Il est également question d’une évolution des activités enseignantes (élaboration des contenus ou modalités de leur mise en œuvre au moyen de nouveaux modèles et d’outils éducationnels) qui intègrent les technologies numériques.

De nombreux auteurs montrent que ces mutations sont profondes et que la mission, qui incombe à l’enseignant et à tous les acteurs du développement, est importante dans l’évolution de la société. Dans ce contexte, Cornu (2003) souligne que « L’école voit sa mission et son fonctionnement transformés ; l’enseignant exerce un métier nouveau, et la société attend de lui des compétences de plus en plus complexes et nombreuses » (pp. 3-14). Dans le prolongement de cette approche, l’auteur s’appuie sur le principe que «  Les évolutions technologiques et pédagogiques en matière d’éducation sont plus que jamais liées aux évolutions de la société ; l’enjeu des TICE dépasse amplement le strict cadre de l’école » [1].

Les efforts de la communauté éducative trouvent du sens dans cette nouvelle approche de formation qui consiste à créer de nouvelles dynamiques pédagogiques  pour mieux répondre aux  besoins de l’environnement socio-économique et accompagner l’évolution de la société de l’information.

Pourront d’ailleurs être évoqués, dans cette réflexion pluridisciplinaire, les résultats nouveaux concernant l’un des axes majeurs lié aux pratiques pédagogiques innovantes conduisant à multiplier les approches dont le croisement nous permet d’interroger en profondeur la mise en place de ces dispositifs. De quelle manière sont-ils intégrés dans l’enseignement et l’apprentissage ? Quel peut être l’apport des théories et des modèles d’apprentissage actuellement en vigueur ? Comment sont-ils susceptibles d’influencer et d’impacter les modes d’enseignement et d’apprentissage ? Quels modèles pédagogiques pour quels modèles d’apprenant ? Quels usages sont envisageables ou déjà effectivement mis en œuvre dans le champ de l’éducation? Quelles méthodes le chercheur peut-il mettre en place pour évaluer les situations d’apprentissage ? Comment ces dernières sont-elles conjuguées pour construire et reconstruire des savoirs dans le rapport à soi, à l’autre et au monde ?

Dans le fil de ces questionnements, les organisateurs invitent les contributeurs à apporter des éléments de réponse à ces interrogations et à d’autres, à travers des conférences et des interventions des professionnels impliqués dans le domaine, des didacticiens et des éducateurs qui mêleront approches universitaires et recherche de terrain. Ce Colloque sera l’occasion d’enrichir la réflexion et le débat sur les pratiques professionnelles innovantes des enseignants pour une meilleure efficacité d’enseignement et de formation, une efficience vis-à-vis du marché du travail et une amélioration de la qualité et la relevance de la recherche. Les chercheurs et les praticiens des domaines concernés sont donc conviés à proposer des communications sur les thèmes suivants, sans pour autant en exclure d’autres questions en lien avec la thématique du colloque :

Thème 1 : Usages des TIC dans l’éducation 

  • Recherche et innovation pédagogique.
  • Ingénierie pédagogique et technologie éducative.
  • Développement des compétences des apprenants pour une meilleure insertion sociale et professionnelle.
  • Dispositifs de formation des professeurs et développement des compétences à l’usage pédagogique des ressources numériques.
  • Evaluation des dispositifs technologiques innovants à usages didactiques.
  • Leviers et freins à l’usage des TIC dans l’enseignement et la formation.

Thème 2 : TIC et pratiques pédagogiques innovantes : vers de nouvelles modalités d’apprentissage, vers une nouvelle pédagogie 

  • De l’apprentissage individuel à l’apprentissage collaboratif et web collaboration.
  • Apprentissage mixte (présentiel et e-learning ; synchrone et asynchrone).
  • Autoformation, apprentissages formels, non-formels, informels.
  • Pédagogie différenciée, pédagogie de projets ou par problèmes.
  • Cours ouverts en ligne, MOOC (Massive Open Online Course).
  • Environnements d’apprentissage virtuels  (jeux sérieux, mondes virtuels 3D).
  • Environnements d'apprentissage mobiles, web 2.0, et réseaux sociaux.
  • Environnement Numérique de Travail (ENT) et développement de l’intelligence collective.

Thème  3 : Usages des TICE/ TIC en développement durable 

  • TIC au service du développement durable.
  • Ressources pédagogiques et numériques en éducation au développement durable.
  • Formation des enseignants dans le domaine des pratiques novatrices en développement durable : formation initiale, formation continue et enseignement à distance. 
  • Développement des compétences numériques pour l’enseignement au développement durable.
  • Environnement Numérique de Travail (ENT) au service du développement durable.
  • Indicateurs TIC pour le suivi des Objectifs de Développement Durable (ODD).
  • La Société de l’Information et les ODD.
  • L’information géospatiale pour le développement durable.

Note

[1] Cornu B. (2003), The teaching profession: a networked profession in new networked environments. In Dowling C. et Lai K.-W. (Eds), Information and communication technology and the teacher of the future (pp. 3-14).Dordrecht, Kluwer AcademicPublishers.

Conférences plénières

  • M. Denis Bédard, Professeur titulaire, Responsable du diplôme de troisième cycle en pédagogie de l’enseignement supérieur, Directeur du Centre d’études et de développement pour l’innovation technopédagogique (CEDIT), Université de Sherbrooke, Canada.
  • Mme. Helen Colley, Professeur de l’éducation permanente, Directeur de l’éducation universitaire pour l’Ecole d’Education et de Perfectionnement Professionnel, Université Huddersfield, U.K.
  • M. Philippe Dumas, Professeur émérite en Sciences de l’Information et de la Communication, Directeur honoraire du Laboratoire I3m, Equipe d’accueil 3820, Université de Toulon, France.
  • M. Mohamed Knidiri, Président de l’Université privée de Marrakech, Ancien Ministre de l’Education Nationale, Maroc.
  • M. François Jost, Professeur à l’Université Sorbonne Nouvelle-Paris 3, Directeur du Laboratoire Communication, Information, Médias, Directeur du Centre d’Etudes des Images et des Sons Médiatiques, Directeur de la revue Télévision (CNRS éditions).
  • M. Thierry Lancien, Professeur émérite de l’Université de Bordeaux-Montaigne. Sémiologue des médias, Responsable d'un programme de recherche sur les écrans au sein du Laboratoire MICA  - Médiation, Communication, Information, Art.
  • Mme Christelle Lison, Professeure à la Faculté d’éducation, Université de Sherbrooke, Canada.
  • M. Florian Meyer, Professeur à la Faculté d’éducation et Directeur du Centre de Pédagogie, de Didactique et de Technologies de l’Information et de la Communication pour l’Enseignement (PeDTICE), Université de Sherbrooke, Canada.
  • Mme. Mirela-Cristina POP, Maître de conférences à l’Université " Politehnica " Timişoara, Faculté des Sciences de la Communication, Roumanie, Département de Communication et Langues étrangères.
  • M. Mohamed Timoulali, Directeur GTOPIC sarl- Rabat, Maroc. 
  • M. Bernard Wentzel, Doyen de la Recherche de la Haute école pédagogique Bejune (Suisse), Coordinateur de l'Unité de recherche "Professionnalisation de la formation des enseignants et recomposition identitaire", Formateur en méthodologie de recherche et Sciences de l'éducation, Responsable du groupe de travail "Postures épistémologiques et pratiques en recherche qualitative ".

Soumission

Les langues du colloque seront le français et l’anglais.

Les propositions de communication sont à envoyer à l’adresse suivante :colloqueticefpo2016@gmail.com

Elles consisteront en une première page comportant les noms, affiliation, courriel, téléphone usuel, adresse postale de chaque auteur. Une deuxième page, entièrement anonyme, comportera, en français, le titre de la communication, le thème choisi et un résumé d’une page en format A4 (Word / PDF) comprenant : une problématique, un cadre théorique, une méthodologie, quelques résultats, 5 mots-clés et une bibliographie.

La date limite d’envoi est fixée au 10 avril 2016.

Les décisions du comité scientifique seront envoyées aux auteurs le 2 juin 2016.

Publication

Après sélection, une publication, avec comité scientifique, des travaux du colloque est prévue.

Les articles rédigés intégralement et définitifs seront à envoyer pour la publication après le colloque pour le 24 février 2017 date limite.

Modalités d’intervention

Le temps alloué à chaque communication est de 20 minutes, suivi de 10 minutes de discussions et de questions ;

Les conférences dureront 45 minutes, suivies de 10 à 15 minutes de discussions et de questions.

Frais d’inscription 

Les droits d’inscription sont de 100€ pour les enseignants-chercheurs et de 40 € pour les étudiants justifiant d’une inscription universitaire.

Ce prix comprend la  participation au colloque, les pause-café, les déjeuners et les actes.

Les frais de transport et de logement sont à la charge des participants. Un choix d’hôtels sera proposé ultérieurement.

Présidents 

  • Youness Belahsen, Doyen de la Faculté Polydisciplinaire de Ouarzazate, Université Ibn Zohr d’Agadir, Maroc.
  • Mounia Touiaq, Enseignant-chercheur à la Faculté Polydisciplinaire de Ouarzazate, Responsable de l’Equipe de Recherche " Linguistique, Analyse de Discours, Didactique des Langues et TICE " (LaDDLTICE), Université Ibn Zohr d’Agadir, Maroc.

Comité scientifique

  • Ahmed Almakari (Université Ibn Zohr d’Agadir, Faculté des Lettres et des Sciences humaines, Maroc)
  • Abderrahmane Amsider (Université Ibn Zohr d’Agadir, Faculté des Lettres et des Sciences humaines, Maroc)
  • Gratien Gualbert Atindogbé (Department of Linguistics, Faculty of Arts University of Buea, Cameroon)
  • Denis Bédard (Université de Sherbrooke, Faculté d’éducation, Canada)
  • Youness Belahsen (Université Ibn Zohr d’Agadir, Faculté Polydisciplinaire, Ouarzazate, Maroc)
  • Mohamed Benaddy (Université Ibn Zohr d’Agadir, Faculté Polydisciplinaire, Ouarzazate, Maroc)
  • Nicole Biagioli (MCF Didactique des sciences, Université de Nice, France)
  • Julien Bugmann (Laboratoire EMA, Université de Cergy-Pontoise, France) 
  • Corinne Chevallier (Université Galatasaray, Istanbul)
  • Aziza Chouaibi (Université Ibn Zohr d’Agadir, Faculté des Lettres et des Sciences humaines, Maroc)
  • Helen Colley (Université  Huddersfield, U.K.)
  • Olivia Bernard Danjou (Université Sorbonne Nouvelle, Paris 3)
  • Christian Depover (Département des Sciences et de la Technologie de l'Education, Unité de Technologie de l’Education, Université de Mons, Belgique)
  • Christine Develotte (Ecole Normale Supérieure de Lyon-IFÉ, France)
  • Olivier Dezutter (Université de Sherbrooke, Faculté d’Education, Canada)
  • Philippe Dumas (Laboratoire I3m, Equipe d’accueil 3820, Université de Toulon, France)
  • Mohamed El Hajji (Centre Régional des Métiers de l’Education et de la Formation (CRMEF), Agadir, Maroc)
  • Soumya El Harmassi (Faculté des Sciences de l’Education, Rabat, Maroc)
  • Mohamed El Ouafdi (Université Ibn Zohr d’Agadir, Faculté Polydisciplinaire de Ouarzazate, Maroc)
  • Abdeljalil El Idrissi (Université Ibn Zohr d’Agadir, Faculté Polydisciplinaire de Ouarzazate, Maroc)
  • Ahmed Fahli (Université Hassan 1er Settat, Maroc)
  • Nelly Foucher Stenklov (Université des Sciences et Techniques de Norvège (NTNU)
  • Olivier Galibert (Université de Bourgogne, France)
  • Basma Georgie-Ghaly (Université Antonine, Liban)
  • Jean-Marie Gilliot (Télécom Bretagne, France)
  • Carolina Gonçalves (Escola Superior de Educação de Lisboa, Portugal)
  • Mohammed Hassi Rahou (Agence Nationale de Réglementation des Télécommunications, Rabat, Maroc)
  • Martine Joly (Université Bordeaux 3 Montaigne, France)
  • Mehdi Kaddouri (Faculté des Lettres et des Sciences Humaines, Oujda, Maroc)
  • Mohamed Knidiri (Université privée de Marrakech, Maroc)
  • Jean-Marc Labat (Laboratoire d'Informatique de Paris 6, Université Pierre et Marie Curie, Paris, France)
  • Thierry Lancien (Université Bordeaux 3 Montaigne, Laboratoire MICA, France)
  • Pascal Lardellie (Université de Bourgogne,  Franche-Comté, Dijon, France)
  • André Le Saout (Télécom Bretagne, France)
  • Marcel Lebrun (Université Catholique de Louvain, Institut de Pédagogie Universitaire et des Multimédias (IPM), Belgique)
  • Christelle Lison (Université de Sherbrooke, Faculté d’Education, Canada)
  • Florian Meyer (Université de Sherbrooke, Faculté d’Education, Canada)
  • Benoît Moreau (Université  de Nantes, France)
  • Racine Oumar N’Diaye (Faculté des Lettres et Sciences Humaines de l'Université de Nouakchott/ Mauritanie)
  • Julia Ndibnu-Messina (ENS, University of Yaounde I)
  • Brahim Ouardi (Université Dr Moulay Tahar, Facultés des Lettres, des Langues et des Sciences humaines et sociale, Saida, Algérie)
  • Cathia Papi (Université Téluq, Québec, Canada)
  • Maud Pelissier (Laboratoire I3M Toulon Nice, Université de Toulon, France)
  • David Peraya (TECFA, Faculté de psychologie et des sciences de l'éducation, Université de Genève, Suisse)
  • Benoit Petit (RÉCIT de la Commission scolaire de Saint-Hyacinthe, Québec, Canada)
  • Nathalie Pinede (Université Bordeaux, Montaigne – IUT, France)
  • Mirela-Cristina POP (Université des Sciences de l’Information et de la Communication "Politehnica" de Timisoara, Roumanie)
  • Joséphine Remon (Université Lyon 2, France)
  • Catherine Sable (Télécom-Bretagne, France)
  • Nabil Saffaj (Université Ibn Zohr d’Agadir, Faculté Polydisciplinaire, Ouarzazate, Maroc)
  • Jérome Santini (MCF Didactique des sciences, Université de Nice, France)
  • Mounia Sebane (Université de Mascara, Algérie)                     
  • Stephane Simonian (Université Lyon 2, France)
  • Miloud Slimani (Université Saida, Algérie)
  • Miloud Taifi (Université Sidi Mohamed Ben Abdellah, Fès, Maroc)
  • Mohamed Timoulali (GTOPIC sarl, Rabat, Maroc)
  • Mounia Touiaq (Université Ibn Zohr d’Agadir, Faculté Polydisciplinaire, Ouarzazate, Maroc)
  • Marc Trestini (Ecole Supérieure du Professorat et de l'Education (ESPE), LISEC - EA 2310, Université de Strasbourg)
  • Sophie Vauclin (Université des techniques et des sciences de Norvège, Trondheim)
  • Jean-Pierre Véran (Centre international d'études pédagogiques Sèvres, France)

Comité d'organisation 

  • Youness Belahsen (Faculté Polydisciplinaire de Ouarzazate (FPO), Maroc)
  • Mounia Touiaq (Faculté Polydisciplinaire de Ouarzazate (FPO), Maroc)
  • Omar Baba (FPO)
  • Mohamed Benaddy (FPO) 
  • Julien Bugmann (Laboratoire EMA –Université de Cergy-Pontoise, France)
  • Hassan Chaib (FPO)          
  • Mohamed Chakraoui (FPO)         
  • Abderrahmane Drissi (Président du Conseil Municipal de Ouarzazate et Conseiller au Parlement, Maroc)
  • Mohamed El Hajji (Centre Régional des Métiers de l’Education et de la Formation (CRMEF), Agadir, Maroc)
  • Abdeljalil El Idrissi (FPO)           
  • Abdelkrim El Mouatasim (FPO) 
  • Ahmed Khettouch (FPO)  
  • Mohamed Laghdaf Cheikh Maolainaine (Délégation du Ministère du tourisme, Maroc)
  • Ahmed M’ hamdi (Faculté des Sciences, Université Ibn Zohr d’Agadir, Maroc)
  • Mohamed Timoulali (GTOPIC sarl – Rabat, Maroc)
  • Hssaine Zgou (FPO)

Dates

  • dimanche 10 avril 2016

Mots-clés

  • tice, tic, éducation, formation, enseignement, apprentissage, innovation pédagogique, information, communication, développement durable, société de l'information

Contacts

  • Mounia Touiaq
    courriel : m [dot] touiaq [at] uiz [dot] ac [dot] ma
  • Youness Belahsen
    courriel : y [dot] belahsen [at] uiz [dot] ac [dot] ma

Source de l'information

  • Mounia Touiaq
    courriel : m [dot] touiaq [at] uiz [dot] ac [dot] ma

Pour citer cette annonce

« L’ère des technologies de l’information et de la communication : éducation, formation, enseignement et développement durable », Appel à contribution, Calenda, Publié le vendredi 08 janvier 2016, http://calenda.org/352178