AccueilLes outils numériques pour l’analyse et l’exploitation des discours universitaires

Les outils numériques pour l’analyse et l’exploitation des discours universitaires

Digital tools for the analysis and exploitation of university discourses

Une nouvelle approche méthodologique et didactique

A new methodological and teaching approach

*  *  *

Publié le mercredi 16 mars 2016 par João Fernandes

Résumé

Par bien des aspects, il est remarquable de constater que la question de l’intégration à l’université se pose autant pour les étudiants francophones que pour les allophones. De nombreux chercheurs se sont penchés sur le processus de réussite ou d’échec académique ainsi que sur la socialisation universitaire, consécutivement au phénomène de massification des effectifs à l’entrée en études supérieures observé ces dernières décennies.

Annonce

Argumentaire 

Avec l’accroissement de la mobilité étudiante ces dernières années, encouragé notamment au niveau intra-européen grâce au processus de Bologne, se sont développées de nombreuses réflexions didactiques concernant l’intégration des étudiants allophones dans l’enseignement supérieur français. Au cœur de récentes recherches, ces préoccupations semblent principalement orientées autour des questions de discours universitaires et de leur impact sur l’appropriation des savoirs. À cela, il apparait nécessaire d’ajouter les problématiques liées d’une part aux aspects proprement linguistique et culturel, puis d’autre part celles relatives à l’immersion dans un nouvel environnement éducatif.

Les étudiants allophones candidatant pour la première fois dans l’enseignement supérieur doivent attester d’un niveau B2 de français. Cependant, malgré ce niveau minimum, le taux de réussite aux examens des étudiants étrangers reste inférieur à celui des étudiants natifs. Pour pallier ces échecs, de nombreuses universités ont mis en place des formations spécifiques permettant de préparer les étudiants à l’intégration d’un cursus dit classique. Ces formations prennent en compte les spécialités que les étudiants intégreront la rentrée suivante. Liées aux spécialités, les formations s’appuient sur les contenus ainsi que les outils numériques utilisés par leurs futurs enseignants de discipline.

Par bien des aspects, il est remarquable également de constater que la question de l’intégration à l’université se pose autant pour les étudiants francophones que pour les allophones.

Du côté français, de nombreux chercheurs se sont penchés sur le processus de réussite ou d’échec académique ainsi que sur la socialisation universitaire, consécutivement au phénomène de massification des effectifs à l’entrée en études supérieures observé ces dernières décennies (Jellab, 2011). 

Deux axes de réflexion seront suivis lors de cette journée :

- Comment utiliser les TIC pour créer du contenu didactique ? Une réflexion sur les analyses, et les didactisations des documents-supports des enseignants, sera approfondie.

- De quelle manière les outils numériques peuvent et/ou doivent être utilisés dans ces formations ? Comment, dans une perspective actionnelle, peuvent-ils améliorer le transfert des connaissances et motiver les étudiants en les engageant personnellement dans des activités enrichissant le présentiel. 

La journée d’études vise à faire le bilan des recherches actuelles menées par plusieurs laboratoires en France et à l’étranger, sur ces questions, à dégager de nouvelles perspectives de travail et à mettre en place des partenariats entre les laboratoires impliqués. 

Programme de la journée 

9h – 9h15 : Accueil des participants

9h15 – 9h30 : Ouverture de la journée par Jan Goes, directeur de Grammatica et Brigitte Buffard-Moret, directrice de l’UFR de Lettres et Arts (sous réserve).

Présentation du programme et de l’organisation de la journée par Marie Beillet et Élodie Lang.

  • 9h30 – 10h : Élodie Lang et Jean-Marc Mangiante, Université d’Artois – Grammatica, Réflexion sur la création d’un dispositif FOU en ligne.

À partir de quelques exemples de conceptions numériques existantes dans le domaine du FOU, principalement réalisées dans une optique de présentiel enrichi, nous mènerons notre réflexion sur ce que pourrait être un dispositif FOU complètement en ligne.

  • 10h – 10h30 : Marie Beillet et Élodie Lang, Université d’Artois – Grammatica, L’utilisation des outils numériques dans les formations en FOU : l’exemple du DU FLEPES.

Cette communication s’articule autour de deux axes de réflexion : d’une part, sur l’apport des TICE à la conception d’outils spécifiques aux formations de FOU de spécialité, et d’autre part, sur la nécessité d’intégrer les outils numériques dans ce type de formation, afin de répondre au mieux aux besoins spécifiques de chaque étudiant.

10h30 – 11h : Pause

  • 11h – 11h30 : Stéphane Hafez, Université libanaise, Les outils numériques au service du FOU, quelle approche pour des formations motivantes et interactives ?

Ma communication a pour objectif d'évaluer un dispositif de FOU en ligne dans sa dimension didactique et technique pour y apporter d'éventuelles modifications. Ma démarche comprend deux parties : l’analyse des contenus de formation afin d'en dégager les avantages et les limites au niveau des TIC et l’élaboration d’activités pédagogiques pour une meilleure combinaison entre les outils numériques et la démarche FOU.

  • 11h30 – 12h : Thi Thu Hoai Tran et Rui Yan, Université d’Artois – Grammatica, Exploitation du corpus SCIENTEXT pour l’enseignement des patrons [V + ADV].

Cette recherche s’inscrit dans le cadre de la linguistique du corpus. Nous allons procéder dans un premier temps à la modélisation des patrons [V + ADV], ces descriptions linguistiques serviront par la suite aux exploitations didactiques à destination des étudiants allophones.

12h – 14h : déjeuner

  • 14h – 14h30 : Jean-François Bourdet, Université du Maine – Cren-InEdum, Littératies numériques : nouvelles compétences ?

Cette communication présentera les enjeux ingénieriques et pédagogiques liés aux usages du numérique en éducation. Le recours de plus en plus fréquent à de nouveaux outils d’interaction médiatisée modifie-t-il les pratiques et les compétences des usagers ? Quelles conséquences peuvent en être tirées ?

  • 14h30 – 15h : Pierre Salam, Université du Maine – Cren, Développement de la réussite étudiante par l’écriture créative et collective : le projet IPURE.

Cette communication fera état de la mise en place au sein de l’université du Maine du projet Innovation en Pédagogie Universitaire pour la Réussite Etudiante. S’adressant à un public primo-entrants (L1 principalement), ce projet vise l’amélioration des compétences transversales et linguistiques des étudiants à travers la participation à des ateliers tutorés via des  interfaces d’écritures partagées et collectives (wiki, etherpad, drive…).

15h – 15h30 : Pause

  • 15h30 – 16h : Jean-Paul Narcy-Combes, Université Paris 3 – Diltec, Le projet Paris-Siegen-Berlin. D'une pierre trois coups : co-construction collaborative d'un cours, échanges multiculturels et travail plurilingue.

La communication portera sur l’analyse d'un cours de Master en didactique des langues (TIC et apprentissage des langues) conjoint entre des universités en France et en Allemagne.

  • 16h – 16h30 : Isabelle Delcambre, Université de Lille – Théodile Cirel, Le discours évaluatif d'enseignants universitaires: de l'autre côté du miroir

L'analyse énonciative des discours évaluatifs d'EC en SHS éclaire sur les représentations des évaluateurs et des évalués, les conceptions différentes des pratiques d'évaluation et d'écriture, les rapports à la norme linguistique ou discursive. La comparaison entre disciplines oblige à interroger les pratiques en rapport aux épistémologies disciplinaires. Ce qui peut questionner, en conséquence, d'autres pratiques comme les pratiques numériques.

16h30 : clôture

Lieux

  • Maison de la Recherche, Université d'Artois - 9 rue du Temple
    Arras, France (62)

Dates

  • vendredi 01 avril 2016

Fichiers attachés

Mots-clés

  • outils numériques, discours universitaires, FOU, contenu didactique

Contacts

  • Elodie Lang
    courriel : elodie [dot] lang [at] univ-artois [dot] fr
  • Marie Beillet
    courriel : marie [dot] beillet [at] univ-artois [dot] fr

Source de l'information

  • Elodie Lang
    courriel : elodie [dot] lang [at] univ-artois [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Les outils numériques pour l’analyse et l’exploitation des discours universitaires », Journée d'étude, Calenda, Publié le mercredi 16 mars 2016, http://calenda.org/359866