AccueilLa « fabrique des citoyens ». L’enseignement des langues et des lettres en Europe (1848-1914)

La « fabrique des citoyens ». L’enseignement des langues et des lettres en Europe (1848-1914)

"The citizen factory" - teaching languages and literature in Europe (1848-1914)

*  *  *

Publié le vendredi 22 avril 2016 par Elsa Zotian

Résumé

L’ambition de cette journée d’étude est d’examiner l’évolution et les métamorphoses de l’enseignement des disciplines littéraires (langues classiques, langues vivantes, histoire) dans les écoles secondaires en Europe entre 1848 et 1914. Au cours de cette période, de nombreux pays européens sont confrontés à des défis communs. Dans un contexte caractérisé par une forte industrialisation et l’essor d'une petite et moyenne bourgeoisie désireuse de s'instruire, plusieurs milieux réformateurs mettent en question l'efficacité de la formation secondaire classique, essentiellement littéraire et d’esprit anti-utilitariste, qui ne leur semble pas adaptée aux besoins d’une société « moderne ». En partant de l'étude de différents cas nationaux (Allemagne, Belgique, France, Suisse et Italie), cette journée d'étude a pour objectif de comparer la manière dont les débats à ce sujet se sont déroulés dans les différents pays et de mettre en évidence les processus transnationaux d’échanges et de circulation des idées qui se sont opérés sur cette question.

Annonce

Argumentaire

L’ambition de cette journée d’étude est d’examiner l’évolution et les métamorphoses de l’enseignement des disciplines littéraires (langues classiques, langues vivantes, histoire) dans les écoles secondaires en Europe entre 1848 et 1914. Au cours de cette période, de nombreux pays européens sont confrontés à des défis communs. Dans un contexte caractérisé par une forte industrialisation et l’essor d'une petite et moyenne bourgeoisie désireuse de s'instruire, plusieurs milieux réformateurs mettent en question l'efficacité de la formation secondaire classique, essentiellement littéraire et d’esprit anti-utilitariste, qui ne leur semble pas adaptée aux besoins d’une société « moderne ». En partant de l'étude de différents cas nationaux (Allemagne, Belgique, France, Suisse et Italie), cette journée d'étude a pour objectif de comparer la manière dont les débats à ce sujet se sont déroulés dans les différents pays et de mettre en évidence les processus transnationaux d’échanges et de circulation des idées qui se sont opérés sur cette question. En combinant les regards de chercheurs européens issus d'horizons disciplinaires et géographiques variés, il s’agit de développer une analyse transversale des politiques éducatives européennes au XIXe siècle, susceptible de contribuer à jeter un éclairage nouveau sur cette problématique.

Programme

9h00-9h15 : Accueil

9h15-9h30 :Introduction de la journée par Cécile VANDERPELEN-DIAGRE et Mara DONATO DI PAOLA (Université Libre de Bruxelles)

Regards croisés sur l'enseignement des lettres et la « nationalisation » des élites

Chair : Cécile VANDERPELEN-DIAGRE (Université Libre de Bruxelles)

  • 9h30-9h50 : Pieter LAGROU (Université Libre de Bruxelles), « Ein Volk ist der Inbegriff von Menschen, welche dieselbe Sprache reden ». Langue, Nation et État en Europe à l’époque contemporaine 
  • 9h50-10h10 : Anouk DARME (Université de Genève), Apprendre à bien parler pour exprimer sa pensée : histoire de l'enseignement du français en Suisse romande (1848-1914)
  • 10h10-10h30 : Elena TABACCHI (Università degli Studi di Firenze), « Atene e Roma ». L’enseignement des langues classiques dans l’école secondaire et la nationalisation des élites italiennes (1893-1914)
  • 10h30-10h50 : Mara DONATO DI PAOLA (Université Libre de Bruxelles), Une suprématie contestée ? L'enseignement des humanités en Belgique à la fin du XIXe siècle (1870-1890)

10h50-11h30 : Discussion

Pause Café

L’histoire nationale au service de la patrie

Chair : Pieter LAGROU (Université Libre de Bruxelles)

  • 11h50-12h10 : Mauro MORETTI (Università per Stranieri di Siena), L'enseignement de l'histoire en Italie au XIXe siècle (1860-1910) : entre manuels et programmes scolaires
  • 12h10-12h30 : Aurélie DE MESTRAL (Université de Genève), Enseigner l'histoire en Suisse romande et construire la Nation helvétique : regards sur les manuels et les programmes scolaires (1848-1914)

12h30-12h50 : Discussion

Déjeuner 

Les langues étrangères : autonomisation, identités et régimes circulatoires transnationaux

Chair : Damiano MATASCI (Université de Genève)

  • 14h30-14h50 : Jérémie DUBOIS (Université de Reims), Les « lecteurs de langues étrangères » avant 1914 : des nouveaux vecteurs d’une circulation des modèles éducatifs et des savoirs entre Allemagne, Italie et France
  • 14h50-15h10 : Sébastien RIVAL (Universität Hamburg), Aux origines de l’échange des assistants de langues entre la France et l’Allemagne (1905-1914) 

15h10-15h30 : Discussion 

Pause Café

  • 15h50-16h10 :Marie-Pierre POULY (Université de Limoges), Langues pratiques ou langues scolaires ? Travail de mise en forme scolaire de l’activité économique et autonomisation scolaire des langues vivantes
  • 16h10-16h30 : Viviane ROUILLER (Université de Genève), Entre finalités patriotiques, éducatives, pratiques et culturelles : enjeux et contenus de l'enseignement de l'allemand en Suisse romande (1848-1914) 

16h30-16h50: Discussion

16h50-17h00 : Conclusion de la journée par Damiano MATASCI (Université de Genève)

Comité d'organisation

  • Mara Donato Di Paola
  • Damiano Matasci
  • Cécile Vanderpelen-Diagre
  • Michel Berré

Comité scientifique

  • Prof. Kenneth Bertrams (Université Libre de Bruxelles)
  • Prof. Rita Hofstetter (Université de Genève)
  • Prof. Martine Jey (Université Paris-Sorbonne)
  • Prof. Pieter Lagrou (Université Libre de Bruxelles)
  • Prof. Mauro Moretti (Università per Stranieri di Siena)
  • Prof. Bernard Schneuwly (Université de Genève)
  • Prof. Cécile Vanderpelen-Diagre (Université Libre de Bruxelles)

Lieux

  • Grande Salle du CIERL - Université Libre de Bruxelles 17, Avenue Franklin D. Roosevelt
    Bruxelles, Belgique

Dates

  • mercredi 25 mai 2016

Fichiers attachés

Mots-clés

  • enseignement, langues, lettres, circulations, comparaison

Contacts

  • Damiano Matasci
    courriel : Damiano [dot] Matasci [at] unil [dot] ch
  • Mara Donato di Paola
    courriel : mdonatod [at] ulb [dot] ac [dot] be

Source de l'information

  • Damiano Matasci
    courriel : Damiano [dot] Matasci [at] unil [dot] ch

Pour citer cette annonce

« La « fabrique des citoyens ». L’enseignement des langues et des lettres en Europe (1848-1914) », Journée d'étude, Calenda, Publié le vendredi 22 avril 2016, http://calenda.org/364441