AccueilMultimodalité et encodage en mémoire, implications pour la didactique des langues

Multimodalité et encodage en mémoire, implications pour la didactique des langues

Multimodality and encoding in memory. Implications for language teaching

*  *  *

Publié le mercredi 11 mai 2016 par Céline Guilleux

Résumé

La multimodalité au service de l’apprentissage des langues et/ou de la remédiation a connu un essor considérable dans les années 1970. Gattegno développa l’approche silent way appuyée sur un code couleur-phonème. Borel-Maisonny, quant à elle, élabora un code geste-phonème pour appréhender l’écrit. Aujourd’hui, ces aides sont connues chez les orthophonistes et autres professionnels en remédiation, mais moins chez les enseignants.

Annonce

Argumentaire

La multimodalité au service de l’apprentissage des langues et/ou de la remédiation a connu un essor considérable dans les années 1970. Gattegno développa l’approche Silent Way appuyée sur un code couleur-phonème. Borel-Maisonny, quant à elle, élabora un code geste-phonème pour appréhender l’écrit. Aujourd’hui, ces aides sont connues chez les orthophonistes et autres professionnels en remédiation, mais moins chez les enseignants.

Il convient de s’interroger sur l’organisation de ces informations en mémoire et sur l’effet de cet encodage sur le développement de compétences en langues. Cela peut concerner l’apprentissage de la langue maternelle tout comme l’apprentissage des langues étrangères et régionales, éventuellement dans une perspective d’intercompréhension.

Les présentations de la journée contribueront à faire avancer la réflexion vers le développement d’outils numériques adaptés à la situation d’enseignement-apprentissage des langues en milieu scolaire et universitaire. L’objectif est de proposer des outils qui soient en accord avec l’ergonomie cognitive des apprenants et qui facilitent également l’enseignement des langues par des enseignants non-spécialistes.

Programme

9h15 : accueil

  • 9h45 : La grammaire en couleurs (Françoise BOCH, LIDILEM, U. Grenoble Alpes)
  • 11h15 : La méthode Borel Maisonny et l’approche Gattegno : gestes et couleurs en didactique des langues (Emilie MAGNAT, CERCLL, UPJV)

Pause déjeuner

  • 13h30 : Retours d'apprenants de FLE sur une approche multimodale en contexte de remédiation phonétique (Sylvain COULANGE, LIDILEM, U. Grenoble Alpes)
  • 14h : Utiliser l'action en mémoire pour lier et coller les informations (Mathieu HAINSELIN, CRP-CPO, UPJV)
  • 14h30 : Les réseaux cérébraux du langage dans l'apprentissage d'une langue seconde: quelques résultats en imagerie fonctionnelle (Murielle FABRE, Collège de France, Unité de Neuro-imagerie Cognitive, INALCO - CRLAO)

Pause café

  • 15h15 : Kinéphones : applications, conséquences et prolongements d'une dynamique sur la multimodalité (Yoann GOUDIN, CERLOM-INALCO, Innovalangues, U. Grenoble Alpes)
  • 16h : Discussions

Catégories

Lieux

  • Logis du Roy, salle Sagittaire - Passage du Logis du Roy
    Amiens, France (80)

Dates

  • lundi 13 juin 2016

Mots-clés

  • multimodalité, didactique, langue

Contacts

  • Émilie Magnat
    courriel : emilie [dot] magnat [at] u-picardie [dot] fr

Source de l'information

  • Émilie Magnat
    courriel : emilie [dot] magnat [at] u-picardie [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Multimodalité et encodage en mémoire, implications pour la didactique des langues », Journée d'étude, Calenda, Publié le mercredi 11 mai 2016, http://calenda.org/365979