AccueilLe démon de la catégorie

Le démon de la catégorie

The demon of category

Retour sur la qualification en droit et en littérature

Qualification in law and literature

*  *  *

Publié le mercredi 11 mai 2016 par João Fernandes

Résumé

La réflexion portant sur les catégories, en droit et en littérature, a produit des résultats antagonistes. Pour mieux proclamer son autonomie et pour s’affranchir du positivisme, la théorie littéraire a depuis longtemps déconstruit ses catégories phares, l’auteur, le lecteur, la valeur, le style, etc., qu’elle a dénoncées comme une série d’illusions. À l’inverse, les juristes, qui ont besoin de catégories positives stables pour faire produire des effets prévisibles, y ont sans cesse recours lorsqu’ils doivent rendre des jugements concernant les textes littéraires. La finalité de ce colloque est donc de réunir des littéraires et des juristes afin qu’ils interrogent les catégories mobilisées de l’un et de l’autre côté de la frontière qui les sépare.

Annonce

Argumentaire

La réflexion portant sur les catégories, en droit et en littérature, a produit des résultats antagonistes. Pour mieux proclamer son autonomie et pour s’affranchir du positivisme, la théorie littéraire a depuis longtemps déconstruit ses catégories phares, l’auteur, le lecteur, la valeur, le style, etc., qu’elle a dénoncées comme une série d’illusions. À l’inverse, les juristes, qui ont besoin de catégories positives stables pour faire produire des effets prévisibles, y ont sans cesse recours lorsqu’ils doivent rendre des jugements concernant les textes littéraires. On comprend dès lors que le dialogue entre les deux disciplines puisse être nourri de malentendus. À l’heure où tout le monde s’accorde à remarquer la judiciarisation du monde de l’édition, il apparaît pourtant urgent de réfléchir aux conditions de possibilité de ce dialogue. Juger la Littérature impose une réflexion sur la manière dont les catégories de l’une et de l’autre discipline peuvent être importées ou exportées. Comparer les deux disciplines permettra en outre d’éclairer les fonctions heuristiques mais aussi normatives de ces catégories et d’en interroger la pertinence, voire les aspects dogmatiques. La finalité de ce colloque est donc de réunir des littéraires et des juristes afin qu’ils interrogent les catégories mobilisées de l’un et de l’autre côté de la frontière qui les sépare.

Programme

Jeudi 26 mai 2016

Amphithéâtre Michelet de la Sorbonne

9h Accueil

Présidence de séance : Anna ARZOUMANOV (Université Paris-Sorbonne)

9h30-10h30 Les catégories déformées

  • Thomas HOCHMANN (Université de Reims Champagne-Ardenne), « Y a-t-il une loi dans ce tribunal ? Théories juridiques et littéraires de l’interprétation »
  • Nicolas DISSAUX (Université Lille 2), « Les catégories juridiques à l'épreuve de la littérature »

10h30 Pause

11h-12h30 S’affranchir des catégories

  • Jean-Baptiste AMADIEU (CNRS/ENS), « Le style vu par les censeurs de l'Index : entre valeur esthétique et manipulation éthique »
  • Christine BARON (Université de Poitiers), « Normes juridiques et héroïsme de la dissidence »
  • André BAYROU (Université Paris 3), « Jocandi causa : la catégorie du jeu littéraire dans l’étude des poésies à scandale de la Renaissance et de leur censure »

Déjeuner libre

Présidence de séance : Arnaud LATIL (Université Paris-Sorbonne)

14h30-17h La littérature en procès

  • Anna ARZOUMANOV (Université Paris-Sorbonne), « La catégorie de la distanciation dans les procès de fictions »

15h Pause

15h30-17h Table ronde : Didier ALEXANDRE (Université Paris-Sorbonne), ChristopheBIGOT (avocat au barreau de Paris), Frédérique LEICHTER-FLACK (Université Paris-Ouest Nanterre),Emmanuel PIERRAT (avocat au barreau de Paris)

Dîner libre

Vendredi 27 mai 2016

Amphithéâtre Michelet de la Sorbonne

9h Accueil

Présidence de séance : Alexandra BENSAMOUN (Université Paris-Saclay)

9h30 Conférence de Gisèle SAPIRO (CNRS/EHESS)

10h30-12h30 Les catégories en commun

  • Patrick CHARAUDEAU (CNRS/Université Paris 13), « Une catégorie qui interroge le droit : le contrat de communication et les genres du discours »

11h - 11h15 Pause

  • Édouard TREPPOZ (Université Jean Moulin-Lyon 3), « L’“oeuvre” en droit et en littérature »
  • Yves-Edouard LE BOS (Université Sorbonne Nouvelle-Paris 3), « Naturalisme et catégories en –isme au 19e siècle »

12h30 Déjeuner libre

Présidence de séance : Judith SARFATI LANTER (Université Paris-Sorbonne)

14h-15h30 Les personnes et les personnages

  • Didier BOUTHORS (avocat au Conseil d’Etat et à la Cour de cassation), « La responsabilité du fait des personnages »
  • Fabrice DEFFERRARD (Université de Reims Champagne-Ardenne), « La distinction des res et des personae dans Les Animaux dénaturés de Vercors »
  • Mathilde BARRABAND (Université du Québec à Trois Rivières), « Faire parler et penser des personnages réels. L'autorité en question dans le récit contemporain ».

Pause

16h-17h30 Autour du plagiat

  • Hélène MAUREL-INDART (Université François Rabelais de Tours), « Terminologies littéraire et juridique de la contrefaçon et du droit de l’auteur »,
  • Arnaud LATIL (Université Paris-Sorbonne), « Le plagiat : faute littéraire ou juridique ? »

Cocktail de clôture

Catégories

Lieux

  • Amphithéâtre Michelet - 46 rue saint jacques
    Paris, France (75005)

Dates

  • jeudi 26 mai 2016
  • vendredi 27 mai 2016

Mots-clés

  • droit, littérature, catégorie littéraire, catégorie juridique, qualification, œuvre, auteur, style, procès, plagiat, contrefaçon

Contacts

  • Arnaud Latil
    courriel : arnaud [dot] latil [at] paris-sorbonn [dot] fr

Source de l'information

  • Arnaud Latil
    courriel : arnaud [dot] latil [at] paris-sorbonn [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Le démon de la catégorie », Colloque, Calenda, Publié le mercredi 11 mai 2016, http://calenda.org/366598