AccueilÉmotions

Émotions

Emotions

*  *  *

Publié le mercredi 11 mai 2016 par João Fernandes

Résumé

Les émotions occupent une place de plus en plus importante dans les sciences humaines et sociales contemporaines. Pour ce qui est de la sociologie, cette évolution n’est pas sans lien avec la généralisation du recours à l’enquête ethnographique et aux entretiens, qui placent souvent, sinon toujours, le sociologue face aux émotions des enquêtés, et face aux siennes. Des moments d’épreuves semblables à ceux que la société française a vécu avec les attentats de janvier et de novembre 2015 confèrent aussi à cette question des émotions une urgence particulière.

Annonce

Argumentaire

Les émotions occupent une place de plus en plus importante dans les sciences humaines et sociales contemporaines. Pour ce qui est de la sociologie, cette évolution n’est pas sans lien avec la généralisation du recours à l’enquête ethnographique et aux entretiens, qui placent souvent, sinon toujours, le sociologue face aux émotions des enquêtés, et face aux siennes. Des moments d’épreuves semblables à ceux que la société française a vécu avec les attentats de janvier et de novembre 2015 confèrent aussi à cette question des émotions une urgence particulière.

Loin d’être des réactions viscérales et futiles, les émotions, ou plus concrètement les comportements émotionnels, sont porteurs de jugements moraux et transforment en retour les situations qui les suscitent. Reléguées dans le passé à des épiphénomènes sans intérêt, les émotions constituent ainsi, désormais, un point d’entrée privilégié dans des sujets classiques des sciences sociales, tels les normes et les valeurs, permettant d’en renouveler l’approche. Elles se consolident aussi, en même temps, comme sujet d’étude à part entière, comme en témoigne le développement de la sociologie et de l’anthropologie des émotions.

Cette évolution interroge le rapport des sciences sociales à la biologie, en même temps que certains de nos présupposés fondamentaux. L’opposition entre la nature et la culture, de même que le dualisme du corps et de l’esprit, posent des obstacles indépassables à l’intelligence des émotions, qui semblent ne pouvoir être pensées que dans un cadre intégratif où le somatique, le mental et le socio-culturel, au lieu d’être conçus comme séparés et indépendants, constituent les strates en interaction d’une seule et même réalité complexe. Pour cette même raison, la question des émotions invite enfin à réfléchir aux fondements de la discipline sociologique et à ce que peuvent encore nous apporter les sociologues classiques qui, tels Durkheim, Weber ou Elias, accordaient déjà dans leurs analyses une place centrale à la question des affects.

Programme

8h30 Accueil café

9h-12h30 : Session 1 – Comment enquêter sur les émotions ?

Introduction de la journée par Martin Aranguren (CNRS, URMIS-Paris ; affilié au CEMS)

  • Angelo Montoni  (chercheur associé IMM-CEMS) « Propagande et violence : parcours émotionnel d’un message insurrectionnel »
  • Laurence Kaufmann & Philippe Gonzalez (Université de Lausanne; affiliés au CEMS) : « Ces événements qui nous affectent »
  • Isabelle Zinn (doctorante au CEMS et à l’Université de Lausanne) : « Comprendre l’"éthique florale" : les enjeux du travail bien fait »
  • Claire Sécail (Paris 13) et Pierre Lefébure (Paris 13) : « Emotions et opinion face au terrorisme :
 écrire au médiateur de l’information de France 2 après les attentats de 2015 »
  • Louis Quéré (CNRS, CEMS) : « Nature et formes de l’émotion collective »

Discussion : Marion Ink (doctorante contractuelle à l'IMM-CEMS) et Gérome Truc, (ATER à l'ENS Cachan et chercheur associé à l'IMM-CEMS et à l'ISP)

Déjeuner : 12h30 - 14h

14h-18h : Session 2 – Les émotions collectives : études de cas

  • Joana Sisternas Tusell (Doctorante CEMS-IMM, LeMetro.IFCS-UFRJ) : « L’étude des peurs dans une favela carioca : Retour sur les méthodes d’enquête »
  • Pierre Livet (Aix Marseille Université) : « Emotions collectives et virtualité du collectif »
  • Stéphane Lemaire (Université de Rennes 1) : « La honte collective : trois analyses de sa dépendance au contexte »
  • Céline Véniat (Doctorante CEMS-IMM) : « Exprimer ses émotions face à la violence des expulsions de bidonvilles : l’expérience des familles roms et des acteurs associatifs »
  • Christophe Traïni (IEP d’Aix-en-Provence) : « Émotions… contre-mobilisation ! Comment les entrepreneurs de cause mobilisent leurs adversaires ?

Discussion : Paola Diaz (chercheure associée à l'IMM-CEMS et  l'ISP) et Martin Aranguren (CNRS, URMIS-Paris ; affilié au CEMS)

17h30 : Conclusion Gérome Truc, (ATER à l'ENS Cachan et chercheur associé à l'IMM-CEMS et à l'ISP)

18h Clôture de la journée

Catégories

Lieux

  • École des Hautes Études en Sciences Sociales, salle 640 - 190-198 avenue de France
    Paris, France (75013)

Dates

  • mardi 24 mai 2016

Mots-clés

  • émotion, émotion collective, violence

Contacts

  • Martin Aranguren
    courriel : martin [dot] aranguren [at] cnrs [dot] fr

Source de l'information

  • Martin Aranguren
    courriel : martin [dot] aranguren [at] cnrs [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Émotions », Journée d'étude, Calenda, Publié le mercredi 11 mai 2016, http://calenda.org/366638