AccueilÉcrire le XIXe siècle par l’image

*  *  *

Publié le jeudi 01 décembre 2016 par João Fernandes

Résumé

Le XIXe siècle occidental, auquel on se limitera ici, est marqué par une production, une reproduction et une circulation sur une échelle inédite d’images de toutes sortes (fixes, animées, stéréoscopiques). Porté par un train continu d’innovations techniques (de la lithographie au cinématographe), stimulé par des mutations sociales et culturelles d’envergure (urbanisation, essor d’un marché de la consommation culturelle), ce phénomène est aux sources de très profondes mutations, constitutives de notre modernité. Dans le cadre de l’axe 4 de son programme (« L’écriture de l’histoire par l’image »), le Centre d’histoire du XIXe siècle invite ses membres à une réflexion collective sur ces questions croisées.

Annonce

Centre d’histoire du XIXe siècle, Université Paris 1-Université Paris 4

Argumentaire

Le XIXe siècle occidental, auquel on se limitera ici, est marqué par une production, une reproduction et une circulation sur une échelle inédite d’images de toutes sortes (fixes, animées, stéréoscopiques). Porté par un train continu d’innovations techniques (de la lithographie au cinématographe), stimulé par des mutations sociales et culturelles d’envergure (urbanisation, essor d’un marché de la consommation culturelle), ce phénomène est aux sources de très profondes mutations, constitutives de notre modernité. Celles-ci concernent bien sûr les contenus et les usages sociaux de la culture, dans laquelle la part des images était croissante, mais aussi et plus fondamentalement la place du regard  dans les modes de perception du réel ou le rôle des images dans la construction des identités, qu’elles soient individuelles ou sociales. Ces éléments sont aujourd’hui connus. Ils ont et continuent de faire l’objet de nombreux travaux, empiriques autant que théoriques, que la notion de visual studies s’attache à conjuguer[1]. Pourtant, par-delà ce « domaine réservé », ils n’irriguent encore que modestement la pratique ordinaire de l’histoire, fortement logocentrée.

Cette « pulsion vers l’image[2] » n’a par ailleurs pas cessé de s’accentuer dans les siècles qui ont suivi, ce qui vient  compliquer le constat. Non seulement la demande sociale d’histoire, qui n’a sans doute jamais été aussi forte, exige qu’on lui offre des récits de plus en plus imagés, mais la perception même des époques historiques répond aujourd’hui à des images. Il y a bien en ce sens  « une image du XIXe siècle » qui est le produit combiné des imageries du siècle et de celles des représentations imagées que les XXe et XXIe siècles ont continué de créer.

Dans le cadre de l’axe 4 de son programme (« L’écriture de l’histoire par l’image »), le Centre d’histoire du XIXe siècle invite ses membres à une réflexion collective sur ces questions croisées. L’enjeu ne consiste évidemment pas à modifier son terrain ou ses objets d’analyse, mais à les considérer à l’aune d’une documentation principalement visuelle.

Trois séries d’interrogations pourront organiser la rencontre :

- Quels déplacements l’accent porté sur la dimension imagée ou visuelle des phénomènes étudiés peut-il affecter la nature même des objets de l’étude ? Quels types d’effets produit un questionnement qui s’intéresse en priorité à ce que « voient » les acteurs de l’histoire plutôt qu’à ce qu’ils lisent ? L’éclairage porté sur la visualité peut-il en d’autres termes modifier la compréhension même des relations sociales ?

- Quels ajustements méthodologiques une mobilisation accrue d’images suscite-t-elle dans une discipline dont les bases scientifiques sont nées de la philologie et de l’édition critique des textes ? Constitution de corpus, outils d’analyse, critique documentaire et administration de la preuve en sont-ils bouleversés ? Quid des pratiques d’écriture, de le construction de l’intrigue, des modalités d’exposition et de citation ?

- Quelle(s) représentation(s) du XIXe siècle un regard principalement imagé fait-il surgir ? Certaines de ces images ont-elles eu des effets sur le cours de l’histoire ? Faire défiler des images, celles du siècle comme celles produite par ses successeurs (notamment au travers des reconstitutions iconographiques ou audiovisuelles) fait-il surgir une « dix-neuviémité » autre ou alternative ?

[1]. Voir à ce propos Quentin Deluermoz, Emmanuel Fureix, Manuel Charpy, Christian  Joschke, Ségolène Le Men, Neil McWilliam et Vanessa Schwartz, « Le XIXe siècle au prisme des visual studies », Revue d'histoire du XIXe siècle, n° 49, 2014, p. 139-175.

[2]. Philippe Hamon, Imageries. Littérature et image au XIXe siècle, Paris, José Corti, 2001.

Programme

Mercredi 14 décembre

9h00 : Accueil/Introduction  par Dominique KALIFA (Centre d’histoire du XIXe siècle-Université Paris 1) et Jacques-Olivier BOUDON (Centre d’histoire du XIXe siècle-Université Paris 4).

9h15 : Figurer l’événement

Présidence : Emmanuel FUREIX (CRHEC-Université Paris-Est/Créteil Val-de-Marne)

  • 9h15 : Guillaume mazeau (Centre d’histoire du XIXe siècle-Université Paris 1) : La fin de l’histoire borgne ? visualité et révolutions (1789-1848).
  • 9h40 : Grégoire franconie  (Centre d’histoire du XIXe siècle-Université Paris 1) : La mort du duc d’Orléans (1842), du phénomène médiatique à l'histoire sociale.
  • 10h05 : Jeanne moisand (Centre d’histoire du XIXe siècle-Université Paris 1) : Images de la 1èrerépublique espagnole.
  • 10h30 : Jean-Pierre chaline (Centre d’histoire du XIXe siècle-Université Paris 4) : Écrire la guerre par l’image ? l’exemple de l’assiette historiée.

10h55-11h25 : discussion/pause

  • 11h25 : Eric fournier (Centre d’histoire du XIXe siècle-Université Paris 1) : La Commune de 1871 : un sphinx face à ses images
  • 11h50 : Mélodie simard-houde  (Centre d’histoire du XIXe siècle-Université Paris 1) : L’aviation photographiée : entre imaginaires, techniques et médias.
  • 12h15 : Nicolas Picard (Centre d’histoire du XIXe siècle-Université Paris 1) : Interdictions et circulations des photographies d’exécutions en France au xxe siècle.

12h40 : déjeuner

14h15 : Voir l’autre : individus et groupes, 1

Présidence : Roselyne LETTERON (Centre d’histoire du XIXe siècle-Université Paris 4)

  • 14h15 : Eric anceau (Centre d’histoire du XIXe siècle-Université Paris 4) : L’art de paraître dans les portraits photographiques de députés au mitan du xixe siècle.
  • 14h40 : Pierre porcher  (Centre d’histoire du XIXe siècle-Université Paris 4) : La république des écoliers. Enjeux et postérité des représentations d’élèves en France (1848-1914).
  • 15h05 : Victoria afanasyeva (Centre d’histoire du XIXe siècle-Université Paris 1) : On y voit tout. Suffragettes françaises face aux anti-alcoolistes sous la iiie République.

15h30-16h00 : discussion/pause

16h00-17h00 : Conférence : Vanessa SCHWARTZ  (Visual StudiesResearch Institute- University South California) : L'autorité de l'image et la possibilité de l'histoire visuelle. 

Présentation Isabelle DASQUE (Centre d’histoire du XIXe siècle-Université Paris 4) (sous réserve)

Jeudi 15 décembre

9h00 : Voir l’autre : individus et groupes, 2

Présidence : Christophe CHARLE (IHMC-Université Paris 1)

  • 9h00 : Sarah huguet (Centre d’histoire du XIXe siècle-Université Paris 4) : Jules Lemaître (1853-1914) dessiné par lui-même.
  • 9h25 : Jean-Noël luc (Centre d’histoire du XIXe siècle-Université Paris 4) : Du cogne au « brav' pandore » : images des gendarmes au xixe siècle.
  • 9h50 : Stéphanie soubrier (Centre d’histoire du XIXe siècle-Université Paris 1) : Portrait du guerrier indigène en soldat de la république (1870-1918).

10h15-10h45 : discussion/pause

10h45 : Corps et territoires, 1

Présidence : Philippe BOUTRY (Centre d’histoire du XIXe siècle-Université Paris 1)

  • 10h45 : Sophie panziera (Centre d’histoire du XIXe siècle-Université Paris 1) : Le sommeil en images : les représentations médicales du sommeil au xixe siècle.
  • 11h10 : Laurence  guignard (CRHLU-Université de Loraine) : Les images de la lune (1850-1914).
  • 11h35 : Vincent robert (Centre d’histoire du XIXe siècle-Université Paris 1) : L'usage des cartes dans Le magasin pittoresque d'Edouard Charton.

12h00-12h30 : discussion

12h30 : déjeuner

14h15 : Corps et territoires, 2

Présidence : Sylvie APRILE (IRHiS-Université Lille 3)

  • 14h15 : Tanize   costa (Centre d’histoire du XIXe siècle-Université Paris 1) : L’exotisme imagé : Brésil écrit et Brésil illustré dans la presse française de la fin du xixe siècle.
  • 14h40 : Aïcha salmon (Centre d’histoire du XIXe siècle-Université Paris 1) : Donner à voir l’intime. Les images de la nuit de noces en France au xixe siècle.
  • 15h05 : Isabelle rabault-MAZIÈRES (Centre d’histoire du XIXe siècle-Université Paris 1)  : La naissance de la banlieue résidentielle au miroir des images photographiques.
  • 15h30 :  Dominique kalifa (Centre d’histoire du XIXe siècle-Université Paris 1) : Comment les cartes postales modifièrent l’imaginaire « Belle Époque ».

15h55-16h25 : discussion/pause

16h25-17h25, Conférence : Thierry GERVAIS (RIC-Ryerson University). Titre  à venir

Présentation Jacques-Olivier BOUDON (Centre d’histoire du XIXe siècle-Université Paris 4) (sous réserve)

Vendredi 16 décembre

9h00 Visualiser, 1

Présidence : Anne-Emmanuel DEMARTINI (Pléiade-Université Paris 13)

  • 9h00 : Corinne doria (Centre d’histoire du XIXe siècle-Université Paris 1) : « Bien voir » au xixe siècle : mesurer l’acuité visuelle au siècle des images.
  • 9h25 : Nicolas Todorov  (Centre d’histoire du XIXe siècle-Université Paris 4) : L’histoire de l’Allemagne napoléonienne par les images : impact et problèmes de méthode.
  • 9h50 : Laurent BIHL (Centre d’histoire du XIXe siècle-Université Paris 1) : Un art du média simplement immédiat ? Les historiens face au matériau satirique de la presse du xixe siècle.

10h15-10h45 : discussion/pause

9h00 Visualiser, 2

Présidence : Myriam TSIKOUNAS (Centre d’histoire du XIXe siècle-Université Paris 1)

  • 10h45 : Marie-Laure massei-chamayou (Centre d’histoire du XIXe siècle-Université Paris 1) :  Jane Austen au prisme des images : défis et limites de l’adaptation.
  • 11h10 : Sébastien le pajolec (Centre d’histoire du XIXe siècle-Université Paris 1) : Adaptations audiovisuelles des Mystères de Paris.

11h35-12h35 :  Conférence :  Bertrand TILLIER (IDHES-Université Paris 1) : Mobiles, muettes, fixes : le XIXe siècle en images de Sacha Guitry. 

Présentation Eric FOURNIER (Centre d’histoire du XIXe siècle-Université Paris 1)

12h35 : Cocktail

Lieux

  • Bibliothèque Paul-Marmottan - 7, Place Denfert-Rochereau
    Boulogne-Billancourt, France (92)

Dates

  • mercredi 14 décembre 2016
  • jeudi 15 décembre 2016
  • vendredi 16 décembre 2016

Mots-clés

  • histoire, image, XIXe, XXe

Contacts

  • Sophie Lhermitte
    courriel : sophie [dot] lhermitte [at] univ-paris1 [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Sophie Lhermitte
    courriel : sophie [dot] lhermitte [at] univ-paris1 [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Écrire le XIXe siècle par l’image », Colloque, Calenda, Publié le jeudi 01 décembre 2016, http://calenda.org/386826