AccueilAux frontières du tourisme

Aux frontières du tourisme

Frontiers of tourism

*  *  *

Publié le mardi 04 juillet 2017 par Céline Guilleux

Résumé

L’objectif de ces rencontres est de permettre un échange entre jeunes chercheurs et chercheurs plus expérimentés. Dans ce contexte, plusieurs pistes de réflexion et axes de questionnement sont proposés : les frontières temporelles du tourisme ; les frontières spatiales du tourisme ; de nouvelles pratiques aux frontières du tourisme ; de nouveaux acteurs aux frontières du tourisme ; les frontières culturelles ; les frontières disciplinaires.

Annonce

Argumentaire

Le tourisme, dans sa configuration contemporaine, est un phénomène qui se joue des frontières à de multiples niveaux. Phénomène non-nécessaire (Urbain, 2011) et éminemment révélateur de notre société, il se décline en une grande variété de pratiques qui prennent sens dans le temps et dans l'espace, et concerne une multitude d'acteurs en interaction au sein de ou par-delà leur culture. Étudié depuis longtemps par des disciplines très diverses (géographie, économie, sociologie etc.), on pourrait penser que l'objet « tourisme » est désormais bien connu. Cependant, loin d'être figé, le tourisme est un phénomène qui se transforme et se ré-invente sans cesse, au gré des évolutions de nos sociétés, des aspirations et des intérêts des individus qui la composent, ainsi que de celles des territoires qui l'accueillent. En effet, les éléments structurants permettant couramment de définir et circonscrire le tourisme tels que le temps, l'espace, les pratiques et les acteurs avec leur culture évoluent, faisant bouger les limites catégorielles qui définissent un phénomène en perpétuel mouvement. Dans ce sens, une des tendances récentes observée et étudiée se situe par exemple dans l'avènement d'un post-tourisme au sens de J. Urry (1995), qui se caractérise une difficulté à distinguer les phénomènes touristiques au sens classique du terme, du quotidien en raison de leur interpénétration croissante. Ce constat invite alors à se poser la question de la frontière entre activité touristique d'une part, supposée extra-ordinaire, et une activité relevant de l'ordinaire d'autre part.

Dans le langage courant ainsi qu'en géographie, le terme de frontière renvoie à une multitude de sens. Désignant dans le vocabulaire militaire une zone de contact avec une armée ennemie -front-, le terme possède un sens politique relatif à la limite d'un territoire d'Etat, fondée sur des obstacles naturels ou une décision arbitraire, sur lequel s'exerce une compétence territoriale. Plus généralement, il s'agit d'une ligne de démarcation entre deux choses différentes qu'elle sépare. Cependant, loin d'opérer une fermeture systématique, la frontière marque une discontinuité qui peut générer des échanges en agissant comme un filtre plus ou moins ouvert. Enfin, le sens figuré lui accorde la signification de territoire à découvrir ou à conquérir, pointant notamment des étapes de la connaissance vers lesquelles l'homme se dirige.

Ainsi, poser la question des frontières du tourisme pour de jeunes chercheurs, c'est s'intéresser aux limites entre touristique et non-touristique au niveau des éléments qui structurent le phénomène. Il s'agit d'une part  de tenter de circonscrire les contours d'un objet multidimensionnel, complexe et en perpétuelle mutation tant au niveau de ses temporalités que de ses espaces, de ses
acteurs et des cultures concernées. D'autre part, il paraît intéressant d'explorer la polysémie du mot frontière dans la mesure où celle-ci peut présenter un caractère heuristique : elle encourage les chercheurs à s'intéresser aux situations liminales, c'est-à-dire aux limites, aux marges de leur objet d'étude, tout en les poussant à s’intéresser aussi aux zones de contact. En effet, si ces lignes discriminantes peuvent parfois prendre appui sur des faits observables (frontières  "naturelles"), elles peuvent aussi reposer sur des postulats arbitraires (frontières artificielles) dont le questionnement permet de faire bouger les lignes pour laisser place à de nouveaux territoires de recherche. Enfin, la question des frontières du tourisme touche aussi aux limites des disciplines mobilisées et des moyens mis en œuvre pour étudier ce phénomène complexe.

Axes

L’objectif de ces rencontres est de permettre un échange entre jeunes chercheurs sur leurs propres travaux. Dans ce contexte, plusieurs pistes de réflexion et axes de questionnement ont été proposés :

  • Axe 1 : Les frontières temporelles du tourisme
  • Axe 2 : Les frontières spatiales du tourisme
  • Axe 3 : De nouvelle pratiques aux frontières du tourisme ?
  • Axe 4 : De nouveaux acteurs aux frontières du tourisme  ?
  • Axe 5 : Les frontières culturelles
  • Axe 6 : Les frontières disciplinaires

Programme provisoire

Jeudi 7 septembre

9h- 9h30 : Accueil des participants

9h30 - 10h :

Introduction : Maria GRAVARI-BARBAS Directrice de l’EIREST

Mot du Comité d’organisation : Présentation de l’organisation des journées David ABOULKHEIR, Katy DIENG, Aude LE GALLOU, Céline TASTET, Doctorants de l’EIREST

10h-12h30 : Session 1 : Tourisme et enjeux de définition : un phénomène recomposé par de nouvelles frontières spatiales et temporelles

Modérateur :  à confirmer

  • ROUX Morgane, « Les pratiques de déconnexions à l’épreuve des technologies de l’information et de communication (TIC) » - Doctorante, Université de Lausanne (Suisse)
  • GIORDANO Emanuele, « Touristification de la vie nocturne et changement urbain dans le quartier de la Barceloneta » - Doctorant, Université Paul Valéry Montpellier III (France)
  • BISSOU Daniel et KOUADIO Christophe, “Impact des variations climatiques sur le tourisme durable dans les localités du littoral ivoirien : Grand-Lahou” - Docteurs, Université Félix Houphouët-Boigny Abidjan (Côte d’Ivoire)
  • MOLINIE-ANDLAUER Marie-Alix, “Quelle transition entre le musée et son territoire ? Exemple du Musée des Civilisations de l’Europe et de la Méditerranée (MuCEM)” - Doctorante, Université Paris Sorbonne (France)
  • HÜRLEMANN Seraina, « Producing Tourist Places in Lashi Hai: Spatial transformation and socio-cultural change in North West Yunnan (China) » - Doctorante, Université de Lausanne (Suisse)

12h30 - 14h : Pause déjeuner

14h00 - 16h : Session 2 : Le tourisme, facteur d’intégration de nouveaux fronts territoriaux ?

Modérateur :  à confirmer

  • BLAISON Marjorie, « Innovation et tourisme : vers une gestion des mobilités touristiques » - Doctorante, Université de Perpignan Via Domitia (France)
  • MARTINS Célia, « Frontières entre intégration et subversion territoriale du resort : le cas portugais » - Doctorante, Université de Lisbonne (Portugal)
  • EGOUNLETI Ludivine, « Tourisme en territoire stigmatisé : Le cas du processus de création d’une identité touristique au Centre International de Séjour à Aubervilliers » - Chargée de réservation au Centre International de Séjour Eugène Henaff et chercheuse indépendante en ethnologie
  • ULLOA CACERES Jorge L., « Punta Cana, une ville, deux mondes : le profond abîme socio-social entre locaux et touristes »- Master 2, Institut des Hautes Etudes de l’Amérique Latine, Université Paris III Sorbonne Nouvelle (France)

16h - 16h30 : Pause café

16h30 - 17h30 : Conférencier invité : Johannes NOVY - Chercheur, School of Geography and Planning, University of Cardiff (Pays de Galles)

18h : Pot d’ouverture

Vendredi 8 septembre

9h - 11h : Session 3 : Le tourisme face aux frontières culturelles : possibilité de rencontre ou construction d’une altérité ?

Modérateur :  Aurélie Condevaux

  • BOYD Nan Alamillia, “Queer Tourism and Late Capitalism in San Francisco” - Professeur, San Francisco State University (Etats-Unis)
  • WALTERS Erica, « Hunting for Truffles and Self-Truths in Perugia » - Chercheuse indépendante en anthropologie culturelle
  • UMOH Samuel, « Cultural Heritage and Township Tourism; A case of Valley of One Thousand Hills » - Doctorant, University of KwaZulu-Natal, Durban (Afrique du Sud)
  • GARCIA DE TERESA Marco, « Frontières et rituels dans le tourisme chamanique à Huautla de Jiménez (Mexique) » - Doctorant, École des Hautes Études en Sciences Sociales, Paris / Universidad Autónoma Metropolitana – Iztapalapa, Mexico (Mexique)

11h - 11h30 : Pause café

11h30 - 12h30 : Projection et exposition “Maasai and Otherness” - Modérateur : à confirmer)

  • Visite commentée de l’exposition “Maasai beadwork: European Beads with African Stories” par Vanessa WIJNGAARDEN - Docteur, Université de Bayreuth (Allemagne)
  • Suivie de la projection de son documentaire « Eliamanis’ homestead »

12h30 - 14h : Pause déjeuner

14h - 16h : Session 4 : L’émergence de nouveaux acteurs touristiques, un facteur de renouvellement des pratiques ?

Modérateur :  Sébastien Jacquot

  • ESCALLIER Christine, “De la survie d’une économie à la survie d’une identité maritime : les stratégies touristiques de la communauté de pêcheur nazaréenne” - Maître de Conférence, Université de Madère (Portugal)
  • LAMRANI Roua, “Pour un tourisme d’intelligence territoriale : la délicate question des acteurs” - Doctorante, Ecole Nationale de Commerce et de Gestion de Tanger (Maroc)
  • ALVES Daiane S., « Vers un développement participatif du tourisme. Le cas des expérimentations participatives au Brésil » - Doctorante, Université Paul Valéry Montpellier III (France)
  • LOISY Marine, « L’habitant : nouvelle pépite du tourisme ? Places et rôles des Parisiens dans les activités touristiques de la capitale » - Doctorante CIFRE, Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, Paris / Mairie de Paris (France)

16h - 16h30 : Pause café

16h30 - 17h30 : Table-ronde : Pistes pour l’étude des nouvelles frontières de l’objet touristique : tendances et enjeux. (Participants à confirmer)

17h30 - 18h30 : Sortie de terrain

Visite du quartier de la Cité Universitaire en compagnie de Greeters, accompagnée et contextualisée par Marine Loisy.

Samedi 9 septembre

9h-11h : Session 5 : De nouvelles pratiques pour de nouvelles méthodes d’appréhension des phénomènes touristiques

Modérateur :  Francesca Cominelli

  • PREUIL Sébastien, « Tourisme solidaire et volontourisme dans la province de Siem Reap : des visites et actions éthiques aux frontières du tourisme ? » - Docteur en Géographie, Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines (Paris)
  • SALLENAVE Léa, « Le ‘Grenoble Street Art Fest’, vecteur d’un tourisme in nourri de pratiques off » - Doctorante, Université de Genève (Suisse)
  • GEFFROY Valérian, « Tourisme ou mode de vie? Réflexions sur l'engagement dans les pratiques touristico-sportives » - Doctorante, Université de Lausanne (Suisse)
  • APCHAIN Thomas, « L'influence du tourisme sur la construction du discours journalistique. Enquête sur le traitement médiatique des favelas de Rio de Janeiro pendant l'organisation des Jeux- Olympiques 2016 » - Doctorant, Université Paris-Descartes (France)

11h-11h30 : Pause café

11h30 - 12h30 : Session5 bis - Modérateur : à confirmer

  • SANCHEZ Lionel, « Le tourisme culturel, entre frontière symbolique et pratiques culturelles nouvelles » - Chercheur associé au Centre de Recherches sur les Sociétés et Environnements en Méditerranée (CRESEM), Université de Perpignan Via Domitia (France)

12h30 - 13h : Clôture des RIJCT 2017

Mot de clôture - Synthèse des RIJCT 2017 par Maria GRAVARI-BARBAS, Directrice de l'EIREST

Inscriptions

La participation à ces Rencontres est libre et gratuite, néanmoins une inscription préalable est obligatoire avant le 31 août 2017 : https://goo.gl/forms/LW5lCMjYwFbrQqT33

Informations

https://rijct2017.sciencesconf.org/

Suivez-nous sur Facebook : https://lc.cx/qDKV

Lieux

  • Fondation Hellénique Cité Internationale Universitaire de Paris - 47b Boulevard Jourdan
    Paris, France (75014)

Dates

  • jeudi 07 septembre 2017
  • vendredi 08 septembre 2017
  • samedi 09 septembre 2017

Mots-clés

  • tourisme, interdisciplinaire, frontière

Contacts

  • David Aboulkheir, Aude Le Gallou, Katy Dieng, Céline Tastet (comité d'organisation RIJCT 2017)
    courriel : rijct2017 [at] gmail [dot] com

Source de l'information

  • Céline Tastet
    courriel : rijct2017 [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Aux frontières du tourisme », Colloque, Calenda, Publié le mardi 04 juillet 2017, http://calenda.org/410908