AccueilDescription et instrumentalisation des langues pour le développement durable

Description et instrumentalisation des langues pour le développement durable

Description and instrumentalisation of languages for sustainable development

*  *  *

Publié le mercredi 19 juillet 2017 par Céline Guilleux

Résumé

Depuis la seconde moitié du XXe siècle, le concept de développement est devenu la thématique centrale qui aura suscité le plus grand nombre de travaux en sciences sociales ; le concept a évidemment été examiné selon différentes perspectives et l’une des plus marquantes est assurément le développement dans et sa durabilité....

Annonce

En application de son Plan Triennal de recherche (2017-2019), le Laboratoire des Théories et Modèles Linguistiques (LTML) organise son colloque annuel 2017 le mercredi 29 novembre 2017 à l’Université Félix Houphouët-Boigny de Cocody, à Abidjanen Côte d’Ivoire.

Argumentaire

Depuis la seconde moitié du 20ème siècle, le concept de développement est devenu la thématique centrale qui aura suscité le plus grand nombre de travaux en sciences sociales ; le concept a évidemment été examiné selon différentes perspectives et l’une des plus marquantes est assurément le développement dans et sa durabilité.

La durabilité dont il est question ne peut être garantie que si elle repose sur des ressorts endogènes au nombre desquels se trouvent les langues maternelles/locales et à ce propos, les Nations Unies rappellent que ces médiums sont un instrument prépondérant pour l’atteinte des Objectifs du Développement Durable (ODD). D’abord, il faut bien convenir aussi que les langues ne pourront jouer ce rôle que si elles sont instrumentalisées, c’est-à-dire dotées de systèmes d’écritures, puis modernisées avec l’apport de termes techniques à même de nommer les notions ou référents scientifiques, techniques et technologiques. Au total, pour qu’elles soient écrites en vue de leur utilisation dans les systèmes éducatifs, nos langues maternelles / locales ont d’abord besoin d’être décrites! Pour ce qui est de leur écriture, certains chercheurs estiment toujours que la question relative au type de symboles scripturaux à utiliser n’est pas encore épuisée.

Quoiqu’il en soit, il reste que dans ce monde déjà très globalisé, la problématique des apports du langage au développement ne saurait ignorer les langues étrangères, héritages irréductibles de la jeune histoire du continent africain : parce que ces langues étrangères sont celles-là même qui sont les principaux vecteurs du processus de globalisation dans l’exacte mesure où elles chargent déjà d’en charrier les effets par-delà les frontières. En outre, par leurs apports exogènes, ces langues étrangères contribuent à ajuster les efforts endogènes du développement aux exigences de la globalisation.

Pour qu’elles participent au développement et pour que celui-ci soit durable, un recadrage des pratiques didactiques autour de ces langues étrangères est peut-être nécessaire, recadrage qui devra tenir compte des adaptations et évolutions auxquelles les langues européennes sont soumises à la faveur des contacts avec les langues locales africaines. En effet, l’enseignant du français peut-il rester indifférent à l’avènement du nouchi ivoirien ? Le professeur d’anglais au Nigéria peut-il se prémunir contre les intrusions linguistiques du PEN (Pidgin English of Nigeria) dans l’anglais standard qu’il croit devoir enseigner ?

Le présent colloque s’adresse en premier aux linguistes, aux didacticiens, aux sociolinguistes et aux psycholinguistes ; la contribution des sociologues, des psychologues et des anthropologues est tout aussi attendue.

Pour ce qui est des communications à proposer, le Comité scientifique insiste pour qu’elles s’inscrivent rigoureusement dans la thématique énoncée ci-dessus. Les potentiel(le)s participant(e)s pourraient s’inspirer des axes de réflexion suggérées ci-dessous, lesquels ne sont pas exhaustifs :

  • ­La description des langues africaines, d’hier à aujourd’hui
  • ­Langues africaines, orthographes et écritures
  • ­Les langues africaines dans l’éducation moderne
  • ­De la description des langues africaines à la conception des manuels scolaires 
  • ­L’intégration des langues africaines dans les systèmes d’éducation en Afrique 
  • Les langues africaines dans le développement de l’Afrique 
  • Les langues africaines dans la globalisation 
  • Les langues africaines à l’ère du numérique 
  • Autonomisation des langues africaines et terminologie linguistique du développement 
  • Les apports culturels exogènes au développement des peuples et pays africains
  • La « tropicalisation » des langues étrangères et leur enseignement dans l’espace francophone africain 

Calendrier

Le colloque est prévu pour la fin novembre 2017 et le chronogramme s’établit comme suit :

  • Date de tenue du colloque : le 29 novembre 2017
  • Réception des résumés de communication : avant le 15 septembre 2017

  • Notification de l’acceptation du projet de communication : au 10 octobre 2017
  • Envoi de la communication rédigée : le 10 novembre 2017

Toutes les correspondances (résumés, communications rédigées, demandes d’informations) relatives à la participation au colloque devront être adressées à l’une des adresses ci-après indiquées :

  • Dr Silué Djibril (Univ FHB Cocody) : djibrilsilue@gmail.com
  • Dr IRIE Bi Benjamin (UAO de Bouaké) : iriebi.tie@gmail.com
  • Dr ADOPO Achi Aimé (ENS) : adopoaime1971@gmail.com
  • Dr KONE Antoine: kiyof15@hotmail.ca

Modalités de soumission

Le résumé des projets de communication, d’une longueur de 200 mots, devront être précédés de la mention « LTML Thématique 2017 ».

Les modalités pratiques de déroulement du colloque seront communiquées en temps opportun.

Comité scientifique

Président du Comité scientifique : Dr SILUE S Jacques, Maître de Conférences, Département d’anglais, Univ F. Houphouët-Boigny, Côte d’Ivoire

Membres d’honneur :

  • Prof PRAH Kwaa Kwesi, The Center for Advanced Studies of African Society (CASAS), Ville du Cap, Afrique du Sud
  • Pr SERY Bailly, (Département d’anglais, Université F. Houphouët-Boigny, Côte d’Ivoire
  • Pr KOUADIO N’guessan  Jérémie K,. (Sciences du langage, Université F. Houphouët-Boigny, Côte d’Ivoire
  • Prof Miti Lazarus, The Center for Advanced Studies of African Society (CASAS), Ville du Cap, Afrique du Sud
  • Pr Hounkpatin B. Christophe CAPO, Université d'Abomey-Calavi (Bénin)
  • Pr Mamadou KANDJI, Université Cheick Anta Diop (Sénégal)

Membres :

  • Pr Laurent DANON-BOILEAU, Université Paris Descartes / EHESS (France)
  • Pr KABORE Raphaël, Université Paris III (France)
  • Pr Joan Lucy CONOLLY, Durban University of Technology (Afrique du Sud)
  • Pr DJITE G. Paulin, University of Western Sydney (Australie)
  • Pr ABOMOU Camille Roger, Université Alassane Ouattara de Bouaké (Côte d’Ivoire)
  • Pr Thomas BEARTH, Université de Zurich (Suisse)
  • Pr Jeffrey HEATH, University of Michigan, Ann Arbor (USA)
  • Pr Maarten MOUS, Leiden University (Pays-Bas)
  • Pr OBOU Louis (Département d’anglais, Univ F. Houphouët-Boigny, Côte d’Ivoire
  • Dr ABO K. Justin, Maître de Conférences, Directeur de ILENA, Univ F. Houphouët-Boigny, Côte d’Ivoire
  • Dr KOUASSI Jérôme, Maître de Conférences, Département d’anglais, Univ F. Houphouët-Boigny, Côte d’Ivoire
  • Dr BOGNY Joseph, Maître de Conférences, Sciences du langage, Univ F. Houphouët-Boigny, Côte d’Ivoire
  • Dr KPLI Yao Kouadio J-F., Maître de Conférences, Département d’anglais, Univ F. Houphouët-Boigny, Côte d’Ivoire
  • Dr Germain K. N’GUESSAN, Maître de Conférences, Département d’anglais, Univ F. Houphouët-Boigny, Côte d’Ivoire
  • Dr DAHIGO Guézé Habraham, Maître de Conférences, Département d’anglais, Université Alassane Ouattara, Bouaké, Côte d’Ivoire)
  • Dr TOUGBO Koffi, Maître de Conférences, Univ F. Houphouët-Boigny, Côte d'Ivoire)

Catégories

Lieux

  • Abidjan, Côte d'Ivoire

Dates

  • vendredi 15 septembre 2017

Mots-clés

  • description, instrumentalisation, langue, développement durable

Contacts

  • Djibril Silué
    courriel : djibrilsilue [at] gmail [dot] com
  • Bi Benjamin Irie
    courriel : iriebi [dot] tie [at] gmail [dot] com
  • Achi Aimé Adopo
    courriel : adopoaime1971 [at] gmail [dot] com
  • Antoine Kone
    courriel : kiyof15 [at] hotmail [dot] ca

Source de l'information

  • Sassongo Jacques Silue
    courriel : sassongosiluejp [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Description et instrumentalisation des langues pour le développement durable », Appel à contribution, Calenda, Publié le mercredi 19 juillet 2017, http://calenda.org/411513