AccueilFaire face aux risques en agriculture

Faire face aux risques en agriculture

Coping with risks in agriculture

Quels enjeux, quelles perspectives ?

What challenges and prospects?

*  *  *

Publié le mercredi 26 juillet 2017 par João Fernandes

Résumé

L’objectif de ce colloque international est de solliciter les chercheurs en sciences sociales et les partenaires du monde agricole afin de répondre à plusieurs questions qui se posent en agriculture. Ce colloque permettra de faire le point sur l’état des connaissances en management des risques en agriculture, en bénéficiant du retour d’expérience des acteurs et partenaires du monde agricole et des résultats des chercheurs internationaux en sciences sociales travaillant sur cette thématique de recherche. L’objectif de ce colloque est notamment de contribuer à une réflexion sur les enjeux auxquels les agriculteurs sont confrontés aujourd’hui en termes de risques, et comment ils y font face. Ce colloque a pour vocation de servir aux agriculteurs et décideurs pour une agriculture plus résiliente et viable.

Annonce

Enjeux et contexte

L’agriculture est un secteur particulièrement complexe du fait des multiples incertitudes et risques auxquels les exploitants sont confrontés à différentes échelles (exploitation, bassins, filières). Les agriculteurs doivent faire face à des risques dont la fréquence et l’ampleur des pertes augmentent :

La volatilité des prix devient un enjeu majeur pour les agriculteurs avec la libéralisation des marchés agricoles et la réforme de la PAC ;

Les exigences de qualité et de prix du secteur agro-alimentaire et de la grande distribution, doublé d’un environnement législatif de plus en plus exigeant peuvent réduire la marge de manœuvre et le pouvoir de négociation des agriculteurs ;

Le réchauffement climatique est un enjeu de taille pour l’agriculture dans les pays développés et en développement. Ce phénomène entraîne une augmentation de la fréquence d’évènements extrêmes (inondation, sécheresse, …) qui conduisent certains pays à proposer des assurances multirisques aux agriculteurs (comme en France), ou à développer d’autres instruments (microfinance…).

L’agriculture adopte des nouvelles technologies (robots, OGM, nanotechnologies, big data…) qui peuvent représenter de nouveaux risques ainsi que des opportunités pour les agriculteurs.

Objectifs

L’objectif de ce colloque est de solliciter les chercheurs internationaux en sciences sociales (sciences économiques, sciences de gestion, sociologie, droit, anthropologie, histoire, géographie, sciences politiques, philosophie, agronomie des territoires, …) et les partenaires du monde agricole (agriculteurs, Chambres d’agriculture, assureurs, coopératives, pouvoirs publics, banques, firmes agro-industrielles, experts agricoles…) afin de répondre à plusieurs questions qui se posent en agriculture. Quelle est l’offre et la demande en instruments de gestion du risque ? Comment les agriculteurs perçoivent-ils les risques aujourd’hui ? Quelles différentes stratégies de gestion des risques adoptent-ils (stratégies propres à l’exploitation comme le lissage de la consommation ou du revenu, ou stratégies de marché faisant appel notamment aux assurances ou aux produits dérivés) ? Comment les agriculteurs gèrent les risques ex ante (diversification, contrats de production ou de commercialisation, assurances...) et ex post (stratégies d’adaptation après la survenance d’un évènement) ? Comment rendre l’exploitation plus robuste, plus résiliente pour faire face à des évènements extrêmes ? Quel doit être le rôle d’une politique agricole en matière de gestion du risque ? Que penser des politiques agricoles en place dans les divers pays du globe ?

Ce colloque permettra de faire le point sur l’état des connaissances en management des risques en agriculture, en bénéficiant du retour d’expérience des acteurs et partenaires du monde agricole et des résultats des chercheurs internationaux en sciences sociales travaillant sur cette thématique de recherche. L’objectif de ce colloque est notamment de contribuer à une réflexion sur les enjeux auxquels les agriculteurs sont confrontés aujourd’hui en termes de risques, et comment ils y font face. Ce colloque a pour vocation de servir aux agriculteurs et décideurs pour une agriculture plus résiliente et viable.

La conférence sera en langue française et anglaise (avec une traduction simultanée lors des séances plénières).

Thématiques scientifiques

Toutes les propositions de communications sont les bienvenues en matière de risques en agriculture. Les contributeurs sont encouragés de se positionner sur les enjeux sensibles qui se posent à l’heure actuelle sur les risques en agriculture dans les pays du Nord ou du Sud. Les propositions pourront porter sur les thématiques suivantes (mais ne se limitent pas à cette liste) :

  •  Instruments et acteurs de la gestion des risques (coopératives, assurances, contrats, marchés à terme…)
  •  Risques et diversification (filière bois, méthanisation, biocarburants, agrotourisme, approvisionnement local, circuits courts…)
  •  Risques agricoles, politiques publiques et évolution réglementaire (PAC, TAFTA, CETA…)
  •  Risque et incertitude liée à la complexité du monde agricole
  •  Perception, attitude et aversion des agriculteurs au risque
  •  Modes d’organisation des filières agro-alimentaires et gestion des risques prix et qualité pour les agriculteurs
  •  Crise(s) de l’agriculture et apprentissage
  •  Nouvelles technologies, opportunités et risques
  •  Qualité et sécurité sanitaire et environnementale dans les filières agro-alimentaires
  •  Libéralisation des marchés agricoles et volatilité des prix
  •  Stratégies d’atténuation et d’adaptation au changement climatique dans les PVD et pays développés
  •  Agriculture, risques et gestion des ressources naturelles (eau, sols, …)
  •  Risques au travail dans le monde agricole
  •  Adaptation aux risques et résilience en agriculture
  •  Risques et agriculture urbaine
  •  Complémentarités des systèmes de production agricoles et gestion des risques

Calendrier

Communications et propositions d’ateliers

  • Propositions d’ateliers

1-2 pages, incluant la thématique, le nom du coordinateur, le résumé de l’atelier (300 mots maximum) et la liste des intervenants et leurs contributions respectives : 1er octobre 2017
Réponse : le 21 octobre

  • Propositions de communication

2-3 pages, comprenant 1000 mots environ + 10 références bibliographiques (en français ou en anglais) : 1er octobre 2017
Réponse:  le 21 octobre

  • Communications

(20 pages maximum) et ateliers dans leur format définitif : 15 janvier 2018

Colloque : 22-23 février 2018

Organisation

Format des contributions : le format des contributions est libre, mais doit être basé sur une approche théorique ou épistémologique, conceptuelle (avec ou sans formalisation) ou empirique (études de cas, terrains, approches économétriques). Les communications basées sur des études de cas, sur un état des savoirs empiriques ou sur une revue de la littérature sont également les bienvenues. Les contributions peuvent être rédigées par des chercheurs (contributions « scientifiques ») ou des professionnels (contributions « études »).

*Les contributions « études » portent sur analyse empirique (études de cas, enquêtes, retour d’expérience) en matière de risques en agriculture. Elles seront évaluées en fonction de la qualité des données recueillies, l’originalité et l’enjeu de la contribution, la cohérence, et la capacité de recul par rapport aux résultats obtenus.

*Les contributions « scientifiques » portent sur une approche théorique, conceptuelle et/ou empirique basée sur des références scientifiques en matière de risques en agriculture. Elles seront évaluées en fonction de l’originalité de la problématique, la rigueur de la méthodologie et de l’analyse, la qualité des résultats et l’apport théorique et empirique par rapport à la littérature scientifique existante.

En dehors des contributions individuelles, nous encourageons également :

Des ateliers : un(e) coordinateur/coordinatrice propose une thématique d’atelierdont le programme et l’animation seront sous sa responsabilité. La proposition d’atelier mentionnera la thématique, le nom du coordinateur, le résumé de l’atelier (500 mots maximum) et la liste des intervenants, leur laboratoire/université/école de rattachement/institution, et les titres de leurs contributions respectives. Chaque atelier dure 2 heures maximum, et peut être composé soit de contributions « études », soit de contributions « scientifiques ».

Publication des contributions : les meilleures communications seront sélectionnées pour une publication (revues à comité de lecture) que les organisateurs préciseront avant la date de tenue du colloque.

Participants : la conférence est ouverte à tous les chercheurs, enseignant-chercheurs, doctorants, professionnels et étudiants intéressés par la thématique du colloque sur inscription.

Inscription

L’inscription au colloque sera enregistrée après paiement. Les frais couvrent les pauses café et les repas du midi. La participation au gala du 22 février au soir représentera 50 euros de plus.

Inscription « early bird » jusqu’au 10 décembre 2017 : 120 euros (étudiants) et 240 euros (chercheurs et professionnels)

Frais d’inscription étudiants (après le 10 décembre 2017) : 150 euros

Frais d’inscription chercheurs et professionnels (après le 10 décembre 2017) : 300 euros

Comité d’organisation

  • Sylvie Lupton (INTERACT, UniLaSalle),
  • Nalini Rakotonandraina (INTERACT, UniLaSalle),
  • Loïc Sauvée (INTERACT, UniLaSalle),
  • Hanitra Randrianasolo (Université Paris-Sud, UniLaSalle),
  • Michel Dubois (INTERACT, UniLaSalle),
  • Thierry Dechêne (Groupama Paris Val de Loire),
  • François Delaisse (Groupama Paris Val de Loire),
  • Estelle Escamilla (Groupama Paris Val de Loire)

Comité scientifique

  • Zohra Bouamra-Mechemache (Toulouse School of Economics, INRA),
  • Ben  Bradshaw (University of Guelph), 
  • Jean Cordier (AgroCampus Ouest),
  • Toni Darbas (CSIRO), 
  • Yann De Mey (Wageningen University & Research), 
  • Michel Dubois (INTERACT, UniLaSalle),
  • Muriel Figuié (CIRAD, UMR MOISA, Montpellier), 
  • Robert Finger (ETH Zürich), 
  • Alberto Garrido (Universidad Politécnica de Madrid), 
  • Françoise Gérard (CIRAD, UPR GREEN, Nogent-sur-Marne), 
  • John Brian Hardaker (University of New England), 
  • Raymond Jussaume (Michigan State University),
  • Richard Just (University of Maryland) , 
  • Sylvie Lupton (INTERACT, UniLaSalle),
  • Bill Malcolm (University of Melbourne),
  • Nadine Marshall (CSIRO),
  • Claude Ménard (Centre d’Economie de la Sorbonne, Université Paris 1),
  • Miranda Meuwissen (Wageningen University & Research),
  • Hanitra Randrianasolo (University of Paris-Sud, UniLaSalle),
  • Daniel Rodriguez (University of Queensland),
  • Carla Roncoli (Emory University),
  • Pascal Salembier (Tech-CICO, Université de Technologie de Troyes), 
  • Loïc Sauvée (INTERACT, UniLaSalle),
  • Nicola Shadbolt (Massey University),
  • Ganesh Shivakoti (Arizona State University, AIT Bangkok),
  • Vincent Smith (Montana State University),
  • Inès Sneessens (ICEDD), 
  • Joshua Woodard (Cornell University), 
  • Bryan Wynne (Lancaster University), 
  • Milad Zarin-Nejadan (University of Neuchâtel)

Lieux

  • Collège des Bernardins - 20 rue de Poissy
    Paris, France (75005)

Dates

  • dimanche 01 octobre 2017

Mots-clés

  • risques, agriculture, monde agricole, gestion des risques, risque agricole, résilience en agriculture, agriculture urbaine, système de production agricole

Contacts

  • Sylvie Lupton
    courriel : sylvie [dot] lupton [at] unilasalle [dot] fr

Source de l'information

  • Sylvie Lupton
    courriel : sylvie [dot] lupton [at] unilasalle [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Faire face aux risques en agriculture », Appel à contribution, Calenda, Publié le mercredi 26 juillet 2017, http://calenda.org/412621