AccueilProActif : analyse(s) de l'activité pour la formation

ProActif : analyse(s) de l'activité pour la formation

ProActive: the analysis of training activities

*  *  *

Publié le mercredi 25 octobre 2017 par João Fernandes

Résumé

L’analyse de l’activité est devenue une expression très courante dans le domaine de la formation professionnelle. L’idée sous-jacente est simple : la formation professionnelle doit s’adosser, d’une manière ou d’une autre, à une compréhension du travail qui va au-delà de son aspect prescrit. De nombreux travaux mentionnent ainsi une analyse de l’activité comme phase première du travail de recherche mais sans qu’en soit donné beaucoup plus de détails.

Annonce

Présentation

Le Laboratoire de Recherche sur les Apprentissages en Contextes (LaRAC, ex-LSE) lance le premier appel à candidatures pour l'école thématique ProActiF qui se tiendra du 5 février 2018 au 7 février 2018 au Campus de Saint-Martin d'Hères.

L'école thématique "Analyse(s) de l'activité pour la formation", soutenue par l'Idex de l'Université Grenoble Alpes, vise à informer et débattre de la diversité des acceptions et des méthodes de l'analyse de l'activité pour la formation professionnelle (voir aussi https://proactifblog.wordpress.com/)

Argumentaire

L’analyse de l’activité est devenue une expression très courante dans le domaine de la formation professionnelle. L’idée sous-jacente est simple : la formation professionnelle doit s’adosser, d’une manière ou d’une autre, à une compréhension du travail qui va au-delà de son aspect prescrit. De nombreux travaux mentionnent ainsi une analyse de l’activité comme phase première du travail de recherche mais sans qu’en soit donné beaucoup plus de détails.

Or si cette étape est première, c’est qu’elle est cruciale et porteuse d’enjeux scientifiques et socio-économiques :

Tout d’abord, dans une orientation de recherche, l’expression et l’idée de l’analyse de l’activité sont partagées par différentes communautés. La multiplication de références à l’analyse de l’activité prend un relief particulier par des emprunts interdisciplinaires qui ne sont pas toujours explicités. De fait, elle contraste avec l’hétérogénéité des objectifs, des méthodes et de l’exploitation diversifiée  des résultats obtenus.

Puis, dans une orientation de formation professionnelle, l’enjeu de l’analyse de l’activité est une conception de situations de formation qui prennent appui sur les nécessités du travail, sans pour autant en reproduire tous les aspects. La façon dont l’analyse de l’activité est organisatrice de l’ingénierie de la formation devient alors une question fondamentale; en effet, les choix effectués au niveau de la conception conditionnent en retour les possibilités de transfert des apprentissages réalisés en formation, vers le travail.

Enfin, dans une orientation de recherche appliquée à la formation, plus récente, l’analyse de l’activité est pensée comme une méthode de formation à part entière. Des formations à l’analyse de l’activité voient le jour dans des organisations, et y sont présentées comme des moyens de développement professionnel internes.

Faire le point sur les différentes acceptions de l’analyse de l’activité, sur ses objectifs possibles, sur les méthodes et les outils employés, sur les résultats obtenus et la manière dont ils sont exposés et exploités, constitue un enjeu majeur tant au niveau de la recherche académique qu’au niveau socioprofessionnel de ceux qui mobilisent les méthodes d’analyse des activités.

Les participants y trouveront des explicitations conceptuelles de l’activité fondées sur une grande variété de contextes de travail et de formation.  Ils y trouveront également des méthodes, précisément exposées et argumentées, qui leur permettront de faire des choix fondés pour leurs propres recherches, travaux et pratiques. Ils auront également des points de repères pour rendre compte des résultats obtenus au cours d’une analyse de l’activité, de manière à pouvoir servir un objectif d’ingénierie ou d’analyse de formation.

Le programme est construit avec des conférences, des cours pratiques et des ateliers.

Conférenciers invités et comité scientifique

  • Laurent Filliettaz (Université de Genève)
  • Paul Olry (AgroSup Dijon)
  • Germain Poizat (Université de Genève)
  • Lucile Vadcard (Université Grenoble Alpes)
  • Laurent Veillard (Université de Lyon)
  • Christine Vidal Gomel (Université de Nantes)

Le public, impliquant des étudiants de Master, des doctorants mais également des professionnels de la formation, pourra éprouver ces méthodes lors d’ateliers couplés aux enseignements. Un espace d’échange privilégié sera instauré entre les intervenants et les autres participants grâce au format à « taille humaine » de l’école thématique. Les participants pourront obtenir des retours sur leurs propres travaux et réflexions lors d’une session de posters.

Modalités de candidature

Le nombre de participants étant limité, une sélection sur dossier est faite par le comité scientifique lors du dépôt de candidature à l’École Thématique ProActiF par mail à Vasiliki.Markaki-Lothe@univ-grenoble-alpes.fr

Le dossier de candidature est composé des éléments suivants :

  • CV
  • une lettre où le candidat expose ses intérêts et motivations à participer à l’école, ainsi que les projets de recherche et/ou de formation sur lesquels il est en train de travailler

Deadline pour le dépôt des candidatures : le 15 décembre 2017.

Catégories

Lieux

  • BSHM - 1251, Avenue Centrale
    Saint-Martin-d'Hères, France (38040)

Dates

  • vendredi 15 décembre 2017

Mots-clés

  • formation professionnelle, analyse de l'activité

Contacts

  • Vasiliki Markaki Lothe
    courriel : Vasiliki [dot] Markaki-Lothe [at] univ-grenoble-alpes [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Vasiliki Markaki Lothe
    courriel : Vasiliki [dot] Markaki-Lothe [at] univ-grenoble-alpes [dot] fr

Pour citer cette annonce

« ProActif : analyse(s) de l'activité pour la formation », École d'été, Calenda, Publié le mercredi 25 octobre 2017, http://calenda.org/418542