AccueilCulture territoriale, innovation sociale et réorientation des modèles urbains

Culture territoriale, innovation sociale et réorientation des modèles urbains

Territorial culture, social innovation and redirections in urban models

L'expérience de Valence (Espagne) et d'autres villes sud-européennes

The experience of Valence (Spain) and other South-European cities

*  *  *

Publié le mercredi 24 janvier 2018 par Anastasia Giardinelli

Résumé

L'axe 4 du programme de recherche Métropoles crises et mutations étudie les effets socio-spatiaux de la crise et le déploiement d'un urbanisme de l'austérité dans les grandes villes espagnoles. L'objectif principal est d'analyser les transformations socio-spatiales, les nouvelles relations de pouvoir aux échelles locales et les reconfigurations en matière de politique publique à partir de trois contextes, Madrid, Valencia et Barcelone. En centrant les recherches sur les agendas urbains dans les grands domaines de la planification et de l'action publique (logement, mobilité, ...) mais aussi dans les stratégies mises en oeuvre (innovation sociale, action à partir des marges spatiales et sociales), les travaux mettent en lumière, de manière monographique ou comparative, les enjeux en termes de justice spatiale.

Annonce

Présentation

Le colloque annoncé constitue le deuxième rendez-vous du programme de recherche Métropoles crises et mutations - Axe 4, qui est porté conjointement par l'Ecole Française de Rome et par la Casa de Velázquez de 2017 à 2019.

L'axe 4 de ce programme étudie les effets socio-spatiaux de la crise et le déploiement d'un urbanisme de l'austérité dans les grandes villes espagnoles. L'objectif principal est d'analyser les transformations socio-spatiales, les nouvelles relations de pouvoir aux échelles locales et les reconfigurations en matière de politique publique à partir de trois contextes, Madrid, Valencia et Barcelone. En centrant les recherches sur les agendas urbains dans les grands domaines de la planification et de l'action publique (logement, mobilité, ...) mais aussi dans les stratégies mises en oeuvre (innovation sociale, action à partir des marges spatiales et sociales), les travaux mettent en lumière, de manière monographique ou comparative, les enjeux en termes de justice spatiale. 

La localisation à Valence s'explique par les liens construits avec les réseaux locaux de recherche et par le contexte historique et géographique. 

La trajectoire historique de la ville présente un cas singulier de spirale spéculative et de connivence des cercles politiques, financiers et économiques, particulièrement visible à travers l'appui aux grands projets et à travers l'abandon de critères raisonnés de planification spatiale. La suspension de plusieurs grands programmes et l'éclatement d'une série de scandales politico-financiers a fait de Valencia un symbole, sinon un icône de la crise espagnole. Au-delà de cette image médiatique, la ville offre  un cadre socio-spatial qui permet d'approfondir la compréhension de la complexité de l'action publique dans un contexte "post-crise". L'arrivée de nouvelles majorités au niveau municipal et régional a suscité de vives attentes sociales et peut entraîner des conflits en matière de priorisation des champs d'action, surtout dans un contexte de financement public défavorable.

Objectifs scientifiques

1. Politiques, échelles et nouveaux modèles de mobilité

Mod. Juan Miguel Albertos (Univ. Valence) et Nacima Baron (Univ. Paris Est)

La réorientation des politiques publiques en matière de déplacement et de mobilité constitue un facteur structurant du renouveau de la démarche planificatrice, surtout si elle est menée dans des périmètres pertinents. Cette relance induit non seulement des choix majeurs en matière technologique, mais ouvre à des visions politiques quant à la forme désirable de l'espace public et à l'organisation des pratiques individuelles et collectives de circulation ou de stationnement.  Cette session questionne de manière critique la réalité et la portée des ruptures engagées dans les politiques urbaines de mobilité en particulier en Espagne, avec des ouvertures à la France. Elle s'ouvre à une réflexion sur l'actualisation de la place et du rôle du mode automobile, elle étudie la façon dont s'affirment des modèles alternatifs locaux fondés sur des modes plus doux (le vélo) ou plus collectifs. Elle interoge enfin le sens des combats politiques en cours au plan local en identifiant les acteurs en place, les conflits et les contrepouvoirs qui freinent les transformations attendues, et les limites à une révolution profonde de la culture de mobilité à Valence et dans les villes au sud de l'Europe.

2. Agir avec les habitants : Innovation sociale et commoning

Mod.:  Heloïse Nez (Univ. Tours) et Julia Salom (Univ. Valéncia)

 La session étudie la manière dont un "commun" se dit, se négocie et se produit - ou non - entre des acteurs inscrits dans des processus de collaboration démocratique et de participation au niveau local. Les communications, réalisées à partir d'observations dans des villes portugaises, grecques, italiennes et espagnoles, observent la manière dont se structurent et se socialisent ces collectifs à partir de réseaux formels ou informels. Elles montrent également la manière dont les acteurs construisent, par la sociabilité, des réponses concrètes aux contrecoups de la crise (en particulier du logement) et retravaillent les liens de solidarité, renouvellent les manières d'habiter l'espace privé ou public. Une attention particulière est portée sur les ressources sociales et politiques mises en oeuvres mais aussi sur les écueils, les échecs et les ambiguïtés qui affectent les dispositifs d'expérimentation et de médiation lancés par les municipalités du changement.

3. Régénérer les quartiers... et la planification

Mod  : Mathieu Petithomme  (Univ. Besançon) y Joaquin Farinós (Univ. Valencia)  

 La session rassemble des travaux sur l'épuisement des formes et techniques d'organisation de l'espace aux échelles les plus ponctuelles (l'ilot) jusqu'à la région urbaine. Elle rassemble des travaux sur la manière dont les planificateurs tentent de réinsuffler  de la continuité, de la cohésion et de la cohérence (à la fois au plan politique et spatial) à partir de réalités urbaines fragmentées, inégales, conflictuelles et contradictoires. Un premier ensemble de communications porte sur l'application d'un urbanisme réorienté dans ses principes et objectifs, et questionne en particulier la manière d'accompagner la production urbaine sans relancer des processus de réactivation des marchés immobiliers ou de renforcement de la ségrégation, si vifs dans des secteurs littoraux. Un autre ensemble de travaux aborde le champ des "transitions" en matière de régénération de l'espace et les stratégies mobilisées par les autorités pour porter, tout en les redéfinissant, les projets urbains emblématiques des centres dans une perspective de réarticulation spatiale et d'ouverture à des usages.

4. Alimentation, solidarités ville - campagne et contrôle de la croissance métropolitaine

Mod.: Juan Romero (Univ. Valencia) y Coline Perrin (INRA)

Dans la plupart des régions métropolitaines d'Europe du sud, des dynamiques d' "industrialisation" de l'agriculture et de la production immobilière, gouvernées depuis des décennies par des forces économiques terriblement puissantes, ont profondément reconfiguré la morphologie et les paysages des espaces ouverts et généré des processus de valorisation/dévalorisation mais aussi de déconnexion/reconnexion avec l'univers urbain. La reconstruction des liens sociaux, spatiaux et économiques entre des réalités si disjointes est aujourd'hui au centre des préoccupations des acteurs territoriaux espagnols. L'alimentation, à la fois comme fonction vitale et comme valeur sociale constitue un axe fort pour aborder la reconquête des périphéries. Les travaux ancrés dans des contextes italiens, français et espagnols montrent que la réappropriation en cours implique une articulation complexe entre les stratégies politiques et l'orientation des modèles productifs relocalisés. 

Programme

Le colloque est organisé sur 3 jours pleins (30, 31 Mai et 1er juin) et comporte quatre sessions thématiques, avec des keynote, des communications et des témoignages ou rencontres avec des professionnels de l'aménagement et des représentants de la société civile.

30 mai 2018    

Ouverture

9h00 - 9h30 Representants de l'Université et de Casa de Velazquez

9h30 - 9h45 Responsables scientifiques du Programme de recherche Métropoles

  • Nacima Baron (Univ. Paris Est)  y Dominique Rivière (Univ. Paris Diderot)

9h45 - 10h30 Josep V. Boira (Secr. autonomique logement, travaux publics, aménagement)

Valencia y su región urbana en el contexto español y europeo 

Session 1    

Politiques, échelles et modèles des mobilités urbaines

Keynote

10h30 - 11h00

  • Carme Miralles (Univ. Autonoma Barcelona) La movilidad sostenible se juega en las escalas metropolitanas

11h00 - 11h30 

  • Frédéric Héran (Univ. Lille 2) Les difficultés de la transition écomobile

Communications

11h30 - 11h50

  • Cyprien Richer, Mathieu Rabaud (CEREMA Lille) Mobilités actives et « tactical urbanism » : l’expérience de la métropole lilloise

11h50 - 12h10

  • Gustavo Romanillos, Juan Carlos García Palomares (Univ. Compl.Madrid) BigData y movilidad urbana sostenible: aplicaciones para conocer y promover el uso de la bicicleta

12h10 - 12h30 Pause café

12h30 - 12h50

  • Carlos López, Ángel Pueyo (Univ. Saragosse) Desplazamientos sostenibles y conflictos ciudadanos: la implantación y desarrollo de la movilidad en bicicleta en la ciudad de Zaragoza

12h50 - 13h10

  • Azahara Sillero, Àngel Cebollada (Univ. Autonoma Barcelona) La (re)introducción de la bicicleta en la ciudad. Nuevos conflictos y disputas en el espacio público de Barcelona

Témoignage

13h10 - 16h00 Débat, déjeuner à l'Université, transfert en métro à la Mairie de Valence   

16h00 – 19h00 Rencontre avec Giuseppe Grezzi, Conseiller Municipal de Valence aux mobilités durables et à l'espace public, et tour en bicyclette de points clés de l'aménagement

31 mai 2018

Session 2   

Agir avec les habitants : De l'innovation sociale au commoning

Keynote

9h00 - 9h30

  • Ismael Blanco (Univ. Aut. Barcelona) Innovación social y desigualdad social. La experiencia de Catalunya

9h30 - 10h00

  • Héloïse Nez (Univ. Tours) Relations entre mouvements sociaux et participation institutionnelle, le cas de l'urbanisme

Session 2 A.  S'organiser : autour des pratiques collectives  

Communications

10h - 10h15

  • Sergio Belda (Univ. Pol. de Valence) Políticas públicas locales e innovación social colectiva: Repensando la acción pública para acompañar la construcción de nuevos modelos sociales desde abajo 

10h15 - 10h30

  • Inmaculada Caravaca (Univ. de Seville) Crisis, transformaciones urbanas e innovación social en Sevilla: contrastes y complejidades

10h30 - 10h45

  • Athina Arampatzi (Univ. Complutense Madrid) Post-crisis urban governance transformations in Southern Europe: lessons from Athens

10h45 - 11h00

  • Pascale Froment (Univ. Paris 8) Biens communs et innovation sociale locale :  les espaces occupés à Naples

11h00 - 11h30 Débat et café

SESSION 2 B. Participer et construire des alternatives

Communications

11h 30 - 11 h 45  

  • Andrés Walliser et Rosa de la Fuente (Univ. Complutense de Madrid) Los nuevos activismos urbanos

11h 45 - 12 h 00

  • Giovanni Allegretti (Univ. Coimbra) António J. Pires de Brito (Univ. Lisboa) Re-centering the right to the city in Lisbon Metropolitan area: which post-austeritarian trends in the housing and planning domain ?

12h00 - 12h15

  • Alice Lancien (Raons públiques - Roquetes) L’urbanisme à l’épreuve de l’action communautaire dans les quartiers populaires.

12 h 15- 12 h 30

  • Carlo Salone (Univ. Torino) Contested urban regeneration in ‘deprived’ inner areas. Practices and policies in Turin.

• 12h30 - 12h45

  • Diego Miralles Buil (Univ. Lyon 2) L’habitat coopératif, de l’innovation sociale à la création de nouveaux communs territoriaux.

12 h 45 - 14 h 00 Débat et déjeuner

Session 3

Régénérer les quartiers... et la planification

Keynote

16h15 - 17h00  

  • Ramón Marrades Sempere (Marina de Valencia) et Civic Wise La activación productiva y la apropiación ciudadana de la Marina de Valencia

Communications

17 h 00 - 17 h20  

  • Maria Prezioso, Angela D’Orazio (Univ. Roma) Les enjeux de la régénération urbaine: Rome ou le changement inachevé

17h20 - 17 h 40  

  • Dominique Rivière (Univ. Paris Diderot) Le littoral dans le modèle métropolitain romain: culture territoriale et contexte de la crise 

17h40 - 18h00

  • Annick Tanter Toubon (Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales) Vers de nouvelles formes d'annexion : Ivry Port sous l'emprise de la métropolisation

18h00 - 18h20

  • Joaquin Fariños (Univ. Valencia) Enrique Peiro (Univ. A. B), A. GomisEvolution de la planification et de l'aménagement des espaces métropolitains

Pause

Témoignage  

19h00 - 20h30

  • Planifier Valencia aujourd'hui. Présentation des démarches de planification en cours sur la façade littorale, la huerta et l'aire métropolitaine par Vicente Domenech puis visite guidée à Cabanyal 

21h00 Dîner officiel à la Marina Royale

1er juin 2018

Session 4

Alimentation, solidarités ville - campagne, contrôle de la croissance métropolitaine  

Keynote

9h - 9h30

  • Rafael Mata (Univ. Autonoma de Barcelona) Balance y desafios de la agricultura periurbana a la luz de la experiencia de España

9h30 - 10h00 

  • Coline Perrin, CT Soulard, A. Baysse-Lainé, A N Hasnaoui (INRA) Renouvellement agricole et alimentaire dans les métropoles françaises

Communications

10h00 - 10h20

  • Giacomo Pettenati and Egidio Dansero (Univ. Torino) Alternative Food Networks and Food Citizenship in Turin Metropolitan area

10h20 - 10h40

  • Nikolaidou Sofia (Univ. Madrid Complutense) Metropolitan initiatives for 'food justice': rural-urban solidarity in Greece

10h40 - 11h00  

  • Isabelle Duvernoy (INRA), Liliane Sochacki (Univ. Toulouse) Nuevos tipos de horticultores para el sistema alimenticio urbano. La producción hortícola entre incitación y concierto públicos y nuevas formas de convivencia

11 h - 11 h 20 café

11h20 - 11h40  

Carme Melo, Juan Romero (Univ. Valencia) Spanish mediterranean huertas: theory and reality in the planning and management of peri-urban agriculture and cultural landscapes  

11h40 - 12h00

  • Esther Sanz Sanz, Rafael Mata Olmo, Carolina Yacamán (Univ. Aut. de Madrid) Apropiación del territorio a través de la alimentación. Los ejemplos de Aviñón y de Madrid 

12h00 -12h20

  • Carles Sanchis-Ibor (Univ. P. de Valencia) La reconexión de la huerta y la ciudad en el Área Metropolitana de València

12h20 - 14h00 Débats, Conclusions, suites du programme

Lieux

  • Campus Tarrongers - - 28 avenida Blasco Ibañez - Valencia (métro Facultad)
    Valence, Espagne (46022)

Dates

  • mercredi 30 mai 2018
  • jeudi 31 mai 2018
  • vendredi 01 juin 2018

Fichiers attachés

Mots-clés

  • culture territoriale, action publique locale, innovation sociale, villes euroméditerranéennes, crise, austérité

Contacts

  • Nacima BARON
    courriel : nacimabaron [at] gmail [dot] com

URLS de référence

Source de l'information

  • Nacima BARON
    courriel : nacimabaron [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Culture territoriale, innovation sociale et réorientation des modèles urbains », Colloque, Calenda, Publié le mercredi 24 janvier 2018, https://calenda.org/431052

Archiver cette annonce

  • Google Agenda
  • iCal