Calendrier

À la Une

  • 22/09/2018

    Force est de constater que « la crise migratoire » est au cœur de l’actualité. Omniprésente dans les médias, à l’ordre du jour de tous les sommets européens, les flux migratoires – dits incontrôlables – font vaciller des certitudes. Les traités internationaux sont régulièrement foulés au pied (droit d’asile, liberté de circulation des personnes, droit maritime, etc) et le devoir moral est renvoyé dos à dos au principe de réalité. Parallèlement, les personnes en situation migratoire autant que leurs détracteurs ont aussi fait leur apparition sur les scènes de théâtre. Dès lors, de nombreuses questions se posent. Quels sont les enjeux esthétiques et politiques de ces pièces ? Qui parle ? A qui ? Pour qui ? Et comment ? Comment le théâtre, art lent dans son processus, peut-il s’emparer de ces récits toujours marqués par l’urgence et que permet-il de comprendre ? Quel imaginaire crée-t-il et fait-il circuler autour des migrations ? Est-un théâtre nécessairement militant et pourquoi le choix majoritaire de formes documentaires ? ...

    Lire la suite
  • 26/09/2018

    Il y a vingt ans Abdelmalek Sayad nous quittait. Son œuvre, qui s’étend sur près de 40 années d’enquêtes et une centaine de publications, a très largement contribué au renouvellement des regards et des pratiques scientifiques sur le phénomène migratoire et sur un ensemble d’objets de première importance pour les sciences sociales.

    Lire la suite
  • 11/10/2018

    L'ingénierie climatique et de l'environnement vise les modifications intentionnelles de l'environnement par des techniques et pratiques mises en œuvre et projetées pour corriger les impacts nés de la pression anthropique. Largement exploré par les sciences exactes, le développement de la géoingénierie, des NET (Negative Emission Technologies) et de l'ingénierie environnementale interrogent aujourd'hui les sciences humaines et sociales, y compris le droit. À la croisée de l'éthique, de la science politique, des sciences et du droit, comment penser la régulation des activités dans cette dynamique corrective des impacts ? Quels sont les objectifs, les principes et les outils du droit pour appréhender cette nouvelle réalité ? Comment concilier les approches de prévention, d'adaptation et de correction ?

    Lire la suite
  • 27/09/2018

    Ces journées sont consacrées aux thèmes de la fête et du jeu, abondamment représentés dans les plafonds peints et les décors domestiques de la fin du Moyen Âge et de la Renaissance. Afin de faire découvrir toute la diversité de cet univers ludique en images, ces rencontres proposent d’explorer la place que ces thèmes occupent dans la maison bourgeoise ou la demeure seigneuriale en Europe occidentale.

    Lire la suite
  • 21/12/2018

    Les enfants ont été reconnus par les Childhood studies, puis par la sociologie de l’enfance française, comme des acteurs sociaux promoteurs de sens, interprétant et participant à leur culture, et détenteurs de savoir-faire et de compétences. Dans cette approche, « l’enfant acteur » n’est pas en dehors des structures sociales, ni soustrait aux effets de socialisation, mais il agit en interaction avec les autres et contribue à des processus plus larges de reproduction sociale, structurelle et culturelle dans et par ces interactions. Les enfants ne sont ainsi pas seulement des objets passifs de la socialisation, mais concourent à transformer les contextes relationnels dans lesquels ils vivent. Se pose alors la question de la variabilité et de la hiérarchisation des enfances, des tensions et conflits entre enfants, des conditions d’expression selon les contextes de vie, le genre, les situations sociales, culturelles et historiques.

    Lire la suite
  • 04/10/2018

    La numérisation croissante et la diffusion en ligne des archives et des photographies ethnographiques anciennes ou contemporaines posent la question des formes à donner à cette valorisation numérique, de sa réception et des usages qui peuvent en être faits. L’outil numérique permettant de montrer les contenus des collections différemment de l’édition imprimée et de l’exposition, et s’affranchissant de la base de données hiérarchique, est susceptible de modifier le discours scientifique produit sur les archives et les collections en ligne. Celles-ci sont aussi appropriées par divers publics, notamment les artistes, y compris dans les pays à partir desquels elles ont été constituées. D’autres discours peuvent alors les enrichir et leur donner une nouvelle forme d’existence.

    Lire la suite
  • 30/09/2018

    Le but principal de ce dossier de la revue Socio-anthropologie est d’analyser de manière critique et interdisciplinaire les caractères et les contradictions de ces deux processus différents et interconnectés de transformation des identités sociales des migrants. Les processus matériels, en effet, ne sont pas distincts des formes de leur réalisation et de leur représentation. Comprendre les premiers nous oblige à penser de manière critique les dernières. Le champ que souhaite couvrir ce numéro est donc large. Il vise à interroger toutes les disciplines et leurs approches théoriques ou empiriques sur les deux dimensions présentées, qui sont souvent enchevêtrées, puisque la numérisation soutient et amplifie la possibilité de transformer les identités des migrants en nombres (avec des finalités de contrôle, gestion, répression, calcul, secours, etc.).

    Lire la suite
  • 15/10/2018

    Dans la veine des critical race studies, ce dossier de la revue Civilisations propose d’appréhender les multiples circulations transnationales des processus d’altérisation en situations postcoloniales en opérant un décentrement du regard à travers la catégorie « Sud globalisé ». Par « Sud globalisé », nous faisons référence à un ensemble d’aires géopolitiques interconnectées entre elles par le biais d’histoires coloniales et/ou de transformations structurelles économiques et sociales. Si nous préférons cette catégorie à d’autres (comme « pays en développement » ou « pays du Sud »), c’est parce qu’elle pointe mieux les dynamiques et les reconfigurations qui structurent les rapports de domination à l’échelle mondiale. En l’adoptant, nous mettons ainsi l’accent sur les processus sociaux qui (re)produisent les rapports de pouvoir dans les sociétés contemporaines. D’une façon générale, ce numéro spécial vise à rassembler des textes qui porteront sur la fabrique de l’altérité et des identités racialisées dans le contexte des mobilités au sein du Sud globalisé.

    Lire la suite
  • 26/09/2018

    Les taux de mortalité infantile et de la petite enfance n'ont jamais été aussi bas dans les pays développés et le suivi médical des enfants est désormais généralisé, même si certaines pratiques de médecine préventive, telles que la vaccination, sont actuellement remises en cause. Pour faire un état des lieux de la médecine des enfants aujourd'hui et envisager les évolutions depuis la Renaissance, ce colloque réunit différents chercheurs et professionnels (historiens, spécialistes en architecture hospitalière, médecins). Les pratiques de soin envers les enfants, la variété des acteurs qui les mettent en œuvre (praticiens médicaux, entourage ou institutions publiques) et les structures hospitalières ou médicalisées qui leur sont dédiées seront particulièrement mises en lumière. Outre la reconnaissance  progressive par la médecine de la spécificité des maladies infantiles et enfantines, transparaissent les mutations dans la conception même de l'enfant et l'évolution des attitudes de la société à son égard depuis l'époque moderne.

    Lire la suite
  • 27/11/2018

    Avec le mouvement de l’ouverture des données de la recherche et du partage dit « Open Science », au niveau européen et international, de nombreux pays se sont engagés dans des politiques permettant le partage des résultats scientifiques et des données. L’Open Science est une nouvelle approche de la démarche scientifique, basée sur la production collaborative des produits de science, de leur partage, de leur libre circulation et réutilisation. La Commission européenne a émis dès 2012 des recommandations concernant la diffusion des résultats scientifiques. Elles invitent les chercheurs à s’appuyer sur les principes FAIR (Findable, Accessible, Interoperable, Reusable) permettant de favoriser la découverte, l’accès, l’interopérabilité et la réutilisation des données.

    Lire la suite
  • 04/10/2018

    Ce colloque propose une réflexion comparée sur la construction et la diffusion des savoirs sur la nature et l’environnement, en France et en Allemagne, afin d’interroger l’émergence et le succès du champ d’études des humanités environnementales. À travers une mise en regard épistémologique et pluridisciplinaire – associant les lettres et les sciences sociales –, il s’agit de se demander pourquoi l’on vient à parler d’humanités environnementales, dans quels contextes, à propos de quels objets et quels modes d’analyse, et ce alors même que l’énoncé n’est pas complètement stabilisé. Questionner la construction de ce champ dans les contextes nationaux français et allemand est riche de sens, d’autant que l’on sait les deux « traditions nationales » des rapports à la nature souvent présentées comme clivées (schématiquement, la filiation des Lumières en France, celle du romantisme en Allemagne), alors que les processus historiques ont été plus complexes.

    Lire la suite
  • 13/09/2018

    Plusieurs courants de recherche soutiennent la participation au processus de recherche de personnes directement concernées par les problématiques étudiées, telles que des personnes en situation de handicap ou de pauvreté, des personnes engagées dans des conduites délinquantes. Ce colloque interroge directement la question de la place occupée dans les dispositifs de recherche par ces groupes, qui soulève des enjeux théoriques, pratiques et déontologiques.

    Lire la suite
  • 15/09/2018

    À la lumière de l’évolution dans le temps des initiatives prises par la communauté internationale pour assurer la conservation de la biodiversité et des écosystèmes, on constate une faible présence des débats sur la place des enjeux globaux émergents, sur des questionnements éthiques et philosophiques en lien avec la viabilité, voire même, dans certains cas, la pertinence des aires protégées. La nécessité d’élargir ces débats au-delà du normatif s’impose aujourd’hui dans une perspective transdisciplinaire, en faisant appel entre autres aux sciences naturelles et de l’environnement, ainsi qu’aux sciences humaines et sociales. Il s’agit notamment de la philosophie, la sociologie, l’anthropologie, l’ethnologie, les sciences des religions, les sciences de la santé (humaine et animale), les sciences économiques, les sciences politiques, le droit, les arts, la littérature, la géographie, etc.

    Lire la suite
  • 18/09/2018

    Ce numéro 7 de la Revue française d’éthique appliquée prendra l’éthique comme objet de réflexion. Il ne s’agira cependant pas, en première intention, d’inviter les contributeurs à proposer une définition philosophique de l’éthique, mais plutôt à la considérer comme un champ de pratiques sociales protéiformes se désignant elles-mêmes comme relevant de l’ éthique. Que devons-nous et que voulons-nous faire de cette profusion des pratiques de l’éthique ? Quels rôles social et politique cette sphère de l’éthique est-elle en mesure de porter dans l'espace démocratique ?

    Lire la suite
  • 24/10/2018

    Communément reconnu comme « maître de l'horreur » grâce à des films dont l’impact culturel excède largement la semi-clandestinité généralement attachée à ce genre, John Carpenter doit paradoxalement ce surnom à sa participation à deux modestes épisodes de la série anthologique Masters of Horror (2005-2006), qui ambitionnait de revitaliser l’épouvante télévisuelle contemporaine en faisant appel à d’anciennes gloires du cinéma de genre des années 1970-1990. De manière tout aussi curieuse, le cinéaste a commencé à son grand étonnement à être considéré comme un « auteur » au moment où une succession d’échecs commerciaux semble peu à peu l’avoir conduit à délaisser son métier de réalisateur au profit d’autres activités plus ou moins liées au cinéma et à sa carrière passée (composition d’albums de musique et tournées mondiales devant des salles ferventes, écriture de comics, participation au développement artistique de jeux vidéo).

    Lire la suite
  • 09/09/2018

    Les enjeux de santé liés aux mondes miniers ont fait l’objet ces dernières années d’une attention renouvelée de la part de l’histoire et des sciences sociales : c’est en particulier le cas de la silicose. Ils constituent en même temps, à l’échelle mondiale, autant de questions très contemporaines, incontestables enjeux d’avenir.

    Lire la suite
  • 15/10/2018

    La reconnaissance de la place des femmes dans les sociétés américaines est devenue un enjeu social, culturel, politique et économique majeur. Des mouvements de revendications rendus visibles sur la scène internationale comme Ni una menos initié en Argentine – mouvement féministe qui lutte contre les féminicides et la violence de genre – ou encore les « Marches des femmes » contre le président Donald Trump aux États-Unis le prouvent. Ces problématiques mettent en évidence une forme de continuum entre les luttes et expressions féministes d’hier et leurs réactualisations dans l’espace public : des luttes pour obtenir le droit de vote, en passant par la révolution sexuelle des années 1960 et les mouvements sociaux dénonçant les violences de genre dans les milieux urbains et ruraux par exemple.

    Lire la suite
  • 06/07/2018

    Les contaminations environnementales sont partout. Leurs effets délétères sur la santé mais aussi sur le bien-être social et le développement durable des populations sont régulièrement dénoncés du niveau local au niveau international depuis des décennies. Les conséquences incertaines de leur accumulation (effet cocktail) lors d’expositions indésirables recèlent un potentiel conflictuel et sanitaire générateur d’inquiétudes. Ce colloque international interdisciplinaire est centré sur l'analyse des contaminations environnementales tant du point de vue de leur évaluation scientifique (notamment interdisciplinaire) que de leur prise en charge politique ou sociale.

    Lire la suite
  • 05/09/2018

    Les grands musées européens conservent pour la plupart des traces de pratiques de collecte de restes humains et de trophées de tous ordres opérée durant la période coloniale. Le phénomène, très répandu lors des guerres de conquête coloniale et des pacifications, de constitution de butins d’objets à forte portée symbolique pour les populations locales, voire de prélèvement de têtes humaines à des fins de recherche anthropologique ou de profanation, a suscité le développement de recherches de plus en plus dynamiques. La collecte de ces objets et de ces trophées n’a pas obéi aux mêmes logiques. Certains furent avant tout des trophées de guerre, enlevés dans la violence du combat, d’autres furent négociés dans un processus moins unilatéral. Les interventions mettront en valeur cette diversité des pratiques. 

    Lire la suite
  • 29/06/2018

    Faisant suite à une réflexion engagée il y a plusieurs années au sein du Centre de recherche et d'études en droit et sciences politiques (CREDESPO), en collaboration avec d'autres laboratoires français ou palestiniens, cette journée d'études entend tenter de répondre à une question : « de quoi parle-t-on quand on dit “Palestine” ? ». Alors que l'actualité souligne encore la situation dramatique et délicate de la Palestine, les organisateurs se proposent de réunir des chercheurs francophones autour de cette problématique, au croisement de la science politique, de la sociologie, de l'histoire et du droit.

    Lire la suite

Dernières annonces

Toutes
En français
masque
masque
masque
masque