HomeLes esthétiques métaphysiques en France

HomeLes esthétiques métaphysiques en France

Les esthétiques métaphysiques en France

De la Révolution française à la première moitié du XXe siècle

*  *  *

Published on Tuesday, June 07, 2022

Abstract

Consacré aux esthétiques métaphysiques en France telles qu’elles se sont développées entre le début du XIXe et le milieu du XXe siècles, ce colloque s’inscrit dans la continuité d’un travail déjà accompli il y a quelques années dans le cadre du Centre Victor Basch, qui portait sur « Les esthétiques scientifiques en France entre 1857 et 1937 ». Le présent colloque entend poursuivre cette investigation sur ce moment fondateur de l’esthétique en considérant une tout autre mouvance des esthétiques françaises du XIXe siècle qui, elle, a au contraire poursuivi la tradition d’une métaphysique du beau.

Announcement

Présentation

Consacré au Esthétiques métaphysique en France telles qu’elles se sont développées entre le début du XIXème et le milieu du XXème siècles, ce colloque s’inscrit dans la continuité d’un travail déjà accompli il y a quelques années dans le cadre du Centre Victor Basch, qui portait sur « Les esthétiques scientifiques en France entre 1857 et 1937 ». Ce travail avait apporté une contribution précieuse à l’histoire de la constitution de l’esthétique comme domaine disciplinaire spécifique, en faisant apparaître l’importance de ces auteurs qui ont voulu utiliser les acquis des sciences positives de leurs temps. Le présent colloque « Les esthétiques métaphysiques en France. 1800-1950 » entend poursuivre cette investigation sur ce moment fondateur de l’esthétique en considérant une tout autre mouvance des esthétiques françaises du XIXème siècle qui, elle, a au contraire poursuivi la tradition d’une métaphysique du beau. Pensons à Victor Cousin, à Quatremère de Quincy, ou à Ravaisson dont Bergson disait que « toute sa philosophie dérive de cette idée que l’art est une métaphysique figurée et que la métaphysique est une réflexion sur l’art ». Pensons à Théodore Jouffroy qui, pour « l’art est l’expression de l’invisible par les signes naturels qui le manifestent », à Antelme Chaignet ou Paul Eugène Voituron qui envisageait l’esthétique comme une introduction psychologique à la métaphysique du beau. Voire, un peu plus tard, Maritain ou Lavelle et à toutes les esthétiques issues du spiritualisme du XXème siècle. Il y a là une tradition largement oublié qu’il serait intéressant de considérer pour elle-même et pour faire apparaître la richesse et la complexité d’un moment fondateur de la discipline qui donne son identité au Centre Victor Basch.

Programme

Jeudi 9 juin

14h 30 : Accueil des participants, ouverture du colloque, introduction

  • 15h Carole TALON-HUGON, Professeur à Sorbonne Université, Membre honoraire de l’IUF, Nécessité et utilité morale de l'art selon Quatremère de Quincy
  • 15h45 Laurent CLAUZADE, Maître de conférences habilité à l’Université de Caen Normandie, L'esthétique de Jouffroy : la sympathie et le beau de l'invisible

16h30 : pause

  • 16h45 Dominique CHATEAU, Professeur émérite à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, L'ambivalence de la notion d'arts plastiques : Lamenais et Taine
  • 17h30 Kevin TOUGAS, Doctorant en cotutelle Université de Montréal et SU, Paul Voituron (1824-1891) : Un penseur oublié au carrefour du spiritualisme et du progressisme

Vendredi 10 juin

9h30 : Accueil des participants

  • 10h Mark SINCLAIR, Reader in Philosophy à l’University of Roehampton, Londres (Grande-Bretagne), Le génie chez Séailles et Bergson
  • 10h45 Daniel DUMOUCHEL, Professeur à l’Université de Montréal (Canada), "Le sérieux de l'art". Jean-Marie Guyau et les enjeux de l'esthétique

11h30 : Pause

  • 11h45 Jean COLRAT, Agrégé de philosophie et docteur en Histoire de l'art, professeur en CPGE au lycée Pothier d’Orléans, Maurice Griveau : l'esthétique comme science idéaliste de la nature

12h30 : Pause déjeuner

  • 14h30 Roger POUIVET, Professeur à l’Université de Lorraine (Nancy) et membre honoraire de l’Institut Universitaire de France, Rationalisme et réalisme esthétiques chez Paul Souriau
  • 15h15 Maud POURADIER, Maîtresse de conférences d'esthétique et philosophie de l'art à l'Université de Caen, L'ars pour l'ars : le néothomisme esthétique de Jacques Maritain

16h30 : pause

  • 16h45 Danielle LORIES, Professeur d’esthétique philosophique à l’Université catholique de Louvain (Louvain-la-Neuve, Belgique), Victor Basch et le sentiment esthétique : quelques remarques sur sa critique de la Critique kantienne
  • 17h Audrey RIEBER, Maîtresse de conférences en philosophie à l’ENS de Lyon, De la nécessité d'introduire la philosophie hégélienne de l'art en France. La traduction non littérale des Cours d'esthétique par Charles Bénard

Informations pratiques

Pour assister au colloque, l’inscription (gratuite) est nécessaire : il suffit d’envoyer un e-mail comportant les noms des personnes intéressées à Carole.Talon-Hugon@paris-sorbonne.fr

Places

  • Amphi Guizot - La Sorbonne
    Paris, France (75005)

Event attendance modalities

Full on-site event


Date(s)

  • Thursday, June 09, 2022
  • Friday, June 10, 2022

Attached files

Keywords

  • esthétique, métaphysique

Contact(s)

  • Carole Talon-Hugon
    courriel : c [dot] talonhugon [at] gmail [dot] com

Information source

  • Laëtitia MARCUCCI
    courriel : laetitia [dot] marcucci [at] univ-rennes [dot] fr

License

CC0-1.0 This announcement is licensed under the terms of Creative Commons CC0 1.0 Universal.

To cite this announcement

« Les esthétiques métaphysiques en France », Conference, symposium, Calenda, Published on Tuesday, June 07, 2022, https://doi.org/10.58079/1927

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search