Página inicialPenser, écrire la ville

Página inicialPenser, écrire la ville

*  *  *

Publicado quarta, 15 de junho de 2022

Resumo

Il s’agit de rendre compte, dans le cadre de ce colloque international à propos de la ville et dans une perspective interdisciplinaire, de la richesse discursive dont les supports, les lieux de prise de parole et les versions s’entrecroisent dans ce que l’on peut nommer aujourd’hui l’écriture de l’urbain. Ouverte à des chercheurs provenant d’horizons disciplinaires et culturels différents, cette rencontre scientifique se veut l’occasion d’un échange autour des différentes représentations de l’urbain et de l’influence de ce dernier sur les arts, l’architecture, la littérature, la philosophie, l’histoire, la géographie, la gestion des territoires.

Anúncio

Argumentaire

Le laboratoire de Recherches Interdisciplinaire des Sciences Humaines (LARISH) de la faculté des lettres et des sciences humaines de Mohammedia – Université Hassan II organise un colloque  international autour du thème «Penser, écrire la ville » du mardi 23 au mercredi 24 novembre 2022.

En ce début du XXIème siècle, il est devenu tautologique de dire que la ville occupe dans nos vies un rôle prépondérant dans tous les domaines culturel, économique, politique et sociologique. L’urbanisation galopante affecte profondément toutes les sphères de notre existence.

La ville  est plus que jamais le lieu de brassage et métissage, où le citadin est soumis aux forces centrifuges et centripètes de l’exclusion et ou de l’inclusion. Elle a depuis l’Antiquité constitué un terreau privilégié de la réflexion et de l’imaginaire humains.

La présence de la ville dans le « Logos » et le « Mythos » remonte à une temporalité lointaine. Pendant l’Antiquité, l’intérêt pour la cité (polis), essentiellement sous sa forme idéale (utopique) ou politique de cité-état,  ne s’est jamais démenti (Aristote La Politique, (384- 322 av. J .-C) Platon La République (427 à 348 av. J.-C.)). La tradition biblique a consacré, quant à elle, l’image d’une construction  maudite, objet de toutes les haines, voire de toutes les répulsions, bâtie par des mains fratricides,  lieu de dépravation et de perversion,  objet de l’ire et du courroux divins. Dans ce contexte théologique, la ville taxée de triviale et d’obscène, s’oppose diamétralement au modèle spirituel et sacrosaint de la « cité de Dieu », érigée bien entendu en utopie unique dotée de vertus. En littérature,  depuis l’avènement du roman picaresque, la ville s’est muée en poncif incontournable dans l’écriture romanesque. La modernité au XIXe siècle  va voir l’entrée triomphale de la ville dans le temple de la poésie (Badelaire, Verhaeren…) tandis que   l’émergence des sciences humaines en a fait un creuset et un carrefour d’écriture dans lesquels l’urbanité et l’urbain se déclinent en symboles et représentations qui saturent tous les niveaux   et les espèces du dire et des discours scientifiquement institués. Au XXe siècle,  le cinéma et le roman moderne dont l’essence et l’essor sont profondément citadins, ont puisé dans la ville leur substance, leur matière et leur vision du monde.

Il s’agit, pour nous, de rendre compte, dans ce colloque international interdisciplinaire de cette richesse discursive dont les supports et les versions s’entrecroisent dans ce que l’on peut actuellement nommer la pensée et l’écriture de l’urbain.

Ce colloque invite les chercheurs  provenant d’horizons  et de disciplines divers à contribuer à une discussion riche et pluridisciplinaire autour du sujet de la ville, de l’influence de l’urbain sur la littérature, les arts visuels, la philosophie, pour ne citer que ceux-ci. Seront les bienvenues des communications se proclamant des humanités, de la littérature, de l’architecture, de l’histoire, de la linguistique, de la géographie, du cinéma, les sciences sociales, et de l’informatique (ville connectée, smart city).

Axes thématiques :

  • Sans s’y limiter, les propositions peuvent porter sur :
  • Fragmentation de la ville : frontières et limites
  • Additions architecturales : construction et inachèvement    
  • Ville et histoire des rapports sociaux
  • Ville et politique territoriale
  • L’urbanité dans les récits historiques
  • Les villes anciennes et les défis de la modernisation
  • Ville, langues et langages, territoires linguistiques, territoires et parlers urbains, mixité, transmission et identité 
  • La ville et les arts visuels (peinture, cinéma, installations, etc.)
  • Les écritures urbaines (affiches, graffitis, tags, etc.)
  • Le roman de la ville
  • La ville numérique, la smart city, la ville connectée.

Modalités de participation

Nous demanderons aux participant(e)s  de bien vouloir fournir les éléments suivants

avant le 15 Juillet 2022 :

  • Une proposition comportant un titre et un résumé (150-300 mots en français, en anglais ou en arabe)
  • Une courte présentation ou biographie du participant.(e)  et de ses recherches en cours (env. 150 mots en français, en arabe ou en anglais)

Les auteur.e.s des propositions de contribution sont prié.e.s d’envoyer celles-ci sous format .doc ou .pdf aux adresses suivantes : 

  • ouledalla_m@yahoo.fr
  • ahmedtouba100@gamil.com
  • hzrizi@gmail.com  

Réponse du comité scientifique  au plus tard le 30 juillet 2022

Publication des actes du colloque en 2023

Les communications retenues par le comité scientifique après lecture en double aveugle seront adressés avant le 30 décembre 2022  à :

  • Ouledalla_m@yahoo.fr
  • ahmedtouba100@gamil.com
  • hzrizi@gmail.com  

Normes typographiques

  • Les textes soumis doivent contenir 30 000 caractères -bibliographie non incluse- et tapuscrits en Cambria, 12, interligne 1.5.
  • Les citations doivent respecter un retrait gauche et droit de 2 cm.
  • Les articles doivent être aussi accompagnés d’un titre et d’un résumé en anglais ainsi que d’une liste de mots clés.
  • Les notes de bas de pages doivent être numérotées en continu et respecter les normes suivantes : (voir exemple ci-après)
  • Articles : CASSIRER, Ernst 1991a « La tragédie de la culture », Logique des sciences de la culture, Paris, Cerf. (Traduction de J. CARRO.)
  • Ouvrages : Renard J.-P., Picouet P., 2007, Les frontières mondiales, origines et dynamiques, Nantes : Temps, coll. Une Géographie, 159 p.

Comité scientifique

  • Zrizi Hassan professeur FLSHM Mohammedia Université Hassan II
  • Marc Gontard   professeur Emérite Université de Rennes France
  • Mansour Mhenni   professeur Emérite Universté Al Manar Tunisie
  • Touba Ahmed professeur FLSHM Mohammedia Université Hassan II
  • Ibn El Farouk Abdelhamid professeur FLSHM Mohammedia Université Hassan II
  • Yahyaoui Mostapha professeur FLSHM Mohammedia Université Hassan II
  • Kembouche Khéira professeur FLSHM Mohammedia Université Hassan II
  • El Asri Abderrazak professeur FLSHM Mohammedia Université Hassan II
  • Serhani Mounir professeur FLSHM Mohammedia Université Hassan II
  • Ouled Alla Mohamed professeur FLSHM Mohammedia Université Hassan II

Comité d’organisation

  • Lyazidi Souad
  • Ouled Alla  Mohamed
  • Serhani Mounir
  • Kembouche Khéira
  • El Asri Abderrazak

Categorias

Locais

  • Faculté des Lettres et des Sciences Humaines, Avenue Hassan II
    Mohammedia, Marrocos

Formato do evento

Evento híbrido (online e no local)


Datas

  • sexta, 15 de julho de 2022

Palavras-chave

  • Ville, urbain, architecture, littérature, art, sociologie, territoire, philosophie, histoire, interdisciplinarité

Contactos

  • Mohamed Ouledalla
    courriel : ouledalla_m [at] yahoo [dot] fr

Urls de referência

Fonte da informação

  • Mohamed Ouledalla
    courriel : ouledalla_m [at] yahoo [dot] fr

Licença

CC0-1.0 Este anúncio é licenciado sob os termos Creative Commons CC0 1.0 Universal.

Para citar este anúncio

« Penser, écrire la ville », Chamada de trabalhos, Calenda, Publicado quarta, 15 de junho de 2022, https://doi.org/10.58079/1937

Arquivar este anúncio

  • Google Agenda
  • iCal
Pesquisar OpenEdition Search

Você sera redirecionado para OpenEdition Search