HomeLes populismes en perspective

HomeLes populismes en perspective

*  *  *

Published on Friday, June 17, 2022

Abstract

Avec Bolsonaro, Erdogan, Poutine, Orbán ou Trump, le retour des « hommes forts » confronte notre actualité à une réalité qui semblait appartenir au passé : le populisme. De la France des Lumières à la Russie des Narodniki, des États-Unis du People’s Party à l’Amérique latine d’hier et d’aujourd’hui, la journée de la Société d’histoire moderne & contemporaine (SHMC) entend dessiner une cartographie des configurations populistes dans le but d’en permettre la comparaison dans la longue durée. Elle voudrait ainsi mettre en perspective et à l’épreuve le concept de populisme pour en mieux saisir la trajectoire historique, la variabilité et les tensions constitutives. Cette table ronde donnera lieu à un dossier spécial à paraître dans la Revue d’histoire moderne & contemporaine avec les intervenants.

Announcement

Présentation

Avec Bolsonaro, Erdogan, Poutine, Orbán ou Trump, le retour des « hommes forts » confronte notre actualité à une réalité qui semblait appartenir au passé : le populisme. D’autant que pour une partie de la gauche, inspirée par les travaux d’Ernesto Laclau et de Chantal Mouffe, la manœuvre populiste apparaît comme une solution pour mobiliser les électorats populaires et construire des alternatives politiques. Dans l’un et l’autre camp, la définition même du concept s’est imposé comme un enjeu politique. Polémique, polysémique et labile, la catégorie du populisme décrit en réalité un ample éventail de discours, de pratiques et de configurations politiques dans une longue durée qui commence avec la revendication du principe de souveraineté du peuple ou de la nation au cours du XVIIIe siècle.

L’exaltation d’une image idéalisée de la nation a régulièrement accompagné la revendication d’un pouvoir providentiel capable de sauver la nation de ses ennemis, mais aussi de ses divisions internes en dépassant les antagonismes sociaux et les clivages politiques entre la droite et la gauche. Il s’appuie sur une rhétorique insistant sur la corruption des élites face au sens commun du peuple dont le leader serait le seul porte-parole. Fondés sur le lien affectivo-imaginaire immédiat entre le chef et les masses, les populismes construisent des formes de représentation spécifiques, souvent hostiles à la démocratie représentative et à ses processus délibératifs. Ils définissent également un rapport singulier entre État et société. En Amérique latine, ils restent ainsi associés à l’octroi des premiers droits sociaux et à une politique de modernisation planifiée de l’économie.

À différents degrés, ces éléments ont été présents dans l’extrême diversité des expériences populistes. De la France des Lumières à la Russie des Narodniki, des États-Unis du People’s Party à l’Amérique latine d’hier et d’aujourd’hui, la journée de la SHMC entend dessiner une cartographie des configurations populistes dans le but d’en permettre la comparaison dans la longue durée. Elle voudrait ainsi mettre en perspective et à l’épreuve le concept de populisme pour en mieux saisir la trajectoire historique, la variabilité et les tensions constitutives.

Programme

9:45 Accueil

10:00-10:15 Présentation de la journée

10:15>11:15 Session 1 : Le populisme : portée et limites d’un concept

  • Deborah Cohen (Université de Rouen), Théorisations d’un populisme révolutionnaire : le peuple face à ses magistrats, entre sommeil et veille (1789-1793)
  • Lynda Dematteo (CNRS), L'embarras des anthropologues face au concept de populisme
  • Federico Tarragoni (Université Paris-Cités), Les populismes en Amérique latine : vieilles et nouvelles hypothèses comparatistes

11:15>12:15 Discussion

14:00>15:00 Session 2 : Aux origines du populisme

  • Guillaume Fondu (EHESS-CERCEC), Un populisme sans leader ni élections. Les populistes russes du XIXe siècle
  • Nicolas Barreyre (EHESS-Mondes Américains-CENA), Du Populisme au populisme : tribulations historiques d'un mouvement politique étatsunien des années 1890
  • Bertrand Joly (Université de Nantes), Le populisme en France à la fin du XIXe siècle

15:00>16:00 Discussion

16:00>16:15 Pause

16:15>16:55 Session 3 : Populismes contemporains

  • Maud Chirio (Université Gustave Eiffel), De Vargas à Bolsonaro : enjeux mémoriels et politiques de l’usage de la catégorie de populisme au Brésil
  • Françoise Daucé (EHESS-CERCEC), Passions populistes et abandons démocratiques dans la Russie en guerre

16:55>17:45 Discussion

Information pratique

Entrée libre

Subjects

Places

  • Amphithéâtre Turgot - Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne - 17, rue de la Sorbonne
    Paris, France (75005)

Event attendance modalities

Full on-site event


Date(s)

  • Tuesday, June 21, 2022

Attached files

Keywords

  • histoire, moderne, contemporaine, populisme

Contact(s)

  • Tomasz Doussot
    courriel : tomasz [dot] doussot [at] mshparisnord [dot] fr

Information source

  • Tomasz Doussot
    courriel : tomasz [dot] doussot [at] mshparisnord [dot] fr

License

CC0-1.0 This announcement is licensed under the terms of Creative Commons CC0 1.0 Universal.

To cite this announcement

« Les populismes en perspective », Study days, Calenda, Published on Friday, June 17, 2022, https://doi.org/10.58079/195g

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search