HomeÊtre colonisateur·trice, être colonisé·e

HomeÊtre colonisateur·trice, être colonisé·e

Être colonisateur·trice, être colonisé·e

Premier rendez-vous d’histoire coloniale

*  *  *

Published on Monday, July 04, 2022

Abstract

Le Groupe de recherches sur les ordres coloniaux (GROC) organise un rendez-vous d’histoire coloniale. L’objectif de ce colloque est de réinvestir la question de la domination, liant l’étude des interactions micro à leurs dispositions globales. La production et la reconduction des dominations coloniales dans les interactions entre acteurs·trices seront particulièrement questionnées. Les notions d’hybridation et de capacités d'agir seront réintérrogées à l’aune de la question de la domination en les considérant comme des pratiques aux cadres contraints. Les études sur les interactions (incarnées par les Colonial Studies) et les perspectives critiques de la domination ont en effet tendance à rester sourdes les unes aux autres. Or, ces interactions, au cœur des rapports de domination impériaux, sont constitutives des positions de colonisateur·trice(s) et de colonisé·e(s).

Announcement

Dates et lieux

Archives nationales d’Outre-mer, 7 et 8 juillet 2022.

Marseille, 9 juillet 2022.

Argumentaire

L’histoire impériale et coloniale de ces trois dernières décennies a montré un intérêt croissant pour les « figures de l’entre-deux » de la colonisation, la « capacité d’agir » des colonisé·e·s, les « intermédiaires » de la colonisation, les « métissages » et les « hybridations » en situation coloniale. Un demi-siècle après la vague des indépendances des années 1960, il s’agissait, notamment, de ne pas résumer les histoires nationales des territoires jadis sous domination coloniale à cette exclusive caractéristique. Ces perspectives ont certes beaucoup apporté à la compréhension de formes de résistances quotidiennes, parfois qualifiées d’ « infra politiques », des populations dominées en situation coloniale, ainsi qu’à la complexité de l’articulation de pouvoirs concurrents, ou encore à l’inégale perception et l’inégale réception selon les contextes de la présence coloniale.

Pour autant, elles ont aussi pu impliquer, par une focale principalement portée sur des trajectoires biographiques, des parcours individuels, des interactions très localisées, un recul en termes de conception des rapports de force et de répartition des champs des possibles des acteurs. L’intérêt pour les formes d’autonomie des colonisé·e·s a ainsi pu conduire à une forme de relativisme de la domination, conduisant par exemple à qualifier la colonisation de « parenthèse ». En somme, les frontières de la domination coloniale seraient à relativiser car elles n’étaient pas absolues.

L’objectif de cette journée d’étude sera donc de réinvestir la question de la domination, liant l’étude des interactions micro à leurs dispositions globales. Il s’agira ainsi de questionner la production et la reconduction des dominations coloniales dans les interactions entre acteurs·trices. Il conviendra ainsi de réinterroger, à l’aune de la question de la domination, les notions d’hybridation et de capacités d’agir, en les considérant comme des pratiques aux cadres contraints. Les études sur les interactions (incarnées par les Colonial Studies) et les perspectives critiques de la domination (qu’il s’agisse des Postcolonial ou des Critical Race Studies par exemple) ont en effet tendance à rester sourdes les unes aux autres. Or, ces interactions, au cœur des rapports de domination impériaux, sont constitutives des positions de colonisateur·trice(s) et de colonisé·e(s).

Programme

Jeudi 7 juillet (14h – 17h)

Dès 13h30 – Accueil

Panel 1. Travail, travailleurs et pratiques de contrôle

Discutante : Iris Seri-Hersch (IREMAM)

  • Samuel TRACOL (CRHXIX, Sorbonne Université), Administrer le bagne : les agents antillo-guyannais de l’Administration pénitentiaire coloniale (1852-1953).
  • Armel CAMPAGNE (Institut européen universitaire), L’économie morale de la domination salariale et coloniale. Monopole de la violence « légitime » et rapports de classe « bienveillants » dans les mines de charbon du Vietnam colonial (1897-1937).
  • Chloé ROSNER (UMR TEMPS), Les acteurs de l’archéologie en Palestine mandataire.

Panel 2. Au chevet de l’empire ? Soins, discipline et enjeux d’identification

Discutante : Silvia Falconieri (IMAF)

  • Christine OROBITG (TELEMME, Aix-Marseille Université), Discours médical et transferts de pouvoir vers les élites créoles (Mexique, fin du XVIe siècle).
  • Gaëlle ANTISTE (CERLIS, Université de Paris et CIRESC, EHESS), Soigner « les rebuts de la société » et former de bonnes domestiques : les sœurs de Saint-Paul de Chartres en Martinique, entre apostolat et mission civilisatrice (1848-1860).
  • Paul MARQUIS (IMAF et CHSP), Un face-à-face colonial ? Les entretiens médicaux à l’hôpital psychiatrique de Blida-Joinville (Algérie, 1933-1962).

Vendredi 8 juillet (9h – 15h)

Dès 8h30 – Accueil

Panel 3. Contourner, confronter et conforter les dominations

Discutant : François Dumasy (Mesopolhis)

  • Clémence LEOBAL (CNRS, Lavue), Une ethnologue au sein de l’administration du territoire de l’Inini : science, care et intimité dans la Guyane postcoloniale.
  • Martino OPPIZI (IHTP), La question coloniale au sein de la communauté juive livournaise de Tunisie (1930-1956) : de l’insouciance à une conscience critique.
  • Anna NASSER (Sculoa Superiore Meridionale), Eliminating slavery and protecting the empire : Jane Vialle’s Role at the UN ad hoc Committe on Slavery (1949-1951).

Panel 4. Élites locales et administrations coloniales : une convergence d’intérêts ?

Discutant : Christine Mussard (IREMAM)

  • Simon DESCHAMPS (Université Toulouse 2 – Jean-Jaurès), La loge maçonnique comme espace de médiation : le cas de la communauté parsi de Bombayà la fin du XIXe siècle.
  • Ziqi WU (EHESS), Negotiating with French colonial governance : Chinese merchants and local society in Guangzhouwan from 1900 to 1920s.
  • Myriam YAKOUBI (Université Toulouse 2 – Jean-Jaurès), La coopération entre les Britanniques et les Hachémites au Moyen-Orient (1914-1958) : interactions locales au service d’une domination régionale.

Déjeuner offert par le GROC.

Panel 5. Élites locales et administrations coloniales : une convergence d’intérêts ?

Discutante : Sara Legrandjacques (SIRICIE / ICM)

  • Maud DRUAIS (Université de Paris, URMIS et université de Laval, CIERA), L’approche micro-historique de la trajectoire de vie d’un colon libre en Nouvelle-Calédonie.
  • Rachid OULAHAL (Université de la Réunion, laboratoire DIRE), Les transportés algériens de Nouvelle-Calédonie : mémoires et traces d’une colonisation subie et agie.
  • Darlène KUYU (ENS-PSL, EHESS), Les étudiants « coloniaux » philippins à Madrid dans le dernier tiers du XIXe siècle (1869-1898) : des colonisés comme les autres ?

Samedi 9 juillet

Matinée. Balade patrimoniale « Marseille, de la capitale coloniale à la ville-monde » (complet)

Avec l’association Ancrages. Celle-ci propose de revenir sur les événements liés à l’histoire de la ville de Marseille, en relation avec le fait colonial et impérial : construction du port de la Joliette, expositions coloniales, migrations post-coloniales... Les façons dont la colonisation a façonné la ville de Marseille seront questionnées : traces urbaines, statues, etc.

Après-midi. Table-ronde « Marseille, ville-coloniale et impériale » (14 h)

Coco Velten au 16, rue Bernard Dubois (13001 Marseille) - Salle 256 (2e étage).

La balade patrimoniale sera suivie d’une discussion avec des chercheuses et chercheurs spécialistes de l’histoire de la ville de Marseille et du fait colonial et impérial. Les intervenantes et intervenants prévus sont :

  • Vincent Bollenot (SIRICE)
  • Julien Rateau (TELEMME)
  • Céline Regnard (TELEMME)
  • Pauline Saveant (TELEMME)

Ces trois journées feront l’objet d’épisodes dédiés du podcast Des Colonisations, préparé par divers membres du Groupe de recherche sur les ordres coloniaux en collaboration avec la plateforme Spectre.

Comité scientifique et d’organisation

  • Élise Abassade, docteure, Université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis – IDHES
  • Étienne Arnould, doctorant, Université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis – IDHES
  • Aliénor Cadiot, docteure, ICMigrations
  • Vincent Bollenot, doctorant, Paris 1 Panthéon-Sorbonne - UMR Sirice – ICMigrations
  • Quentin Gasteuil, docteur, École Normale supérieure Paris-Saclay – ISP
  • Thaïs Gendry, docteure, CIRESC-CERMA
  • Thierry Guillopé, doctorant et ingénieur d’études, Université Gustave Eiffel – ACP / Archival City
  • Mélina Joyeux, doctorante, Aix-Marseille Université – TELEMME
  • David Leconte, doctorant, Université Le Havre-Normandie – IDEES
  • Sara Legrandjacques, docteure, Paris 1 Panthéon-Sorbonne – UMR Sirice – ICMigrations
  • Adélaïde Marine-Gougeon, doctorante, Sorbonne Université – Centre d’histoire du XIXe siècle – CIRESC
  • Julie Marquet, MCF, Université du littoral Côte d’Opale – HLLI
  • Antonin Plarier, MCF, Université Jean Moulin Lyon 3 – LARHRA
  • Margo Stemmelin, doctorante, Université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis – IDHES

Journées organisées avec le soutien de l’IDHE.S (UMR 8533) et le programme de recherche Archival City (université Gustave Eiffel), en collaboration avec les Archives nationales d’outre-mer et l’association Ancrages.

Inscriptions

Renseignements et inscriptions : journeegrocanom@gmail.com. Les places étant limitées pour chacun des moments de ces rencontres il convient d’écrire à cette adresse afin de s’inscrire.

Places

  • 29, chemin du Moulin de Testas
    Aix-en-Provence, France (13)

Event attendance modalities

Hybrid event (on site and online)


Date(s)

  • Thursday, July 07, 2022
  • Friday, July 08, 2022
  • Saturday, July 09, 2022

Keywords

  • colonisation, colonial studies, domination

Contact(s)

  • Groupe de recherches sur les ordres coloniaux (GROC)
    courriel : journeegrocanom [at] gmail [dot] com

Information source

  • Thierry GUILLOPE
    courriel : thierry [dot] guillope [at] gmail [dot] com

License

CC0-1.0 This announcement is licensed under the terms of Creative Commons CC0 1.0 Universal.

To cite this announcement

« Être colonisateur·trice, être colonisé·e », Conference, symposium, Calenda, Published on Monday, July 04, 2022, https://doi.org/10.58079/197d

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search