HomeConstruire la caribéanité au prisme de la transmodernité : théories, formes et enjeux

HomeConstruire la caribéanité au prisme de la transmodernité : théories, formes et enjeux

*  *  *

Published on Tuesday, July 26, 2022 by Lucie Choupaut

Summary

Dans le tournant postmoderne, les études postcoloniales et décoloniales ont inspiré de nombreuses réflexions autour de l’identité caribéenne. Dans quelle mesure l’espace caribéen constitue-t-il un terrain de recherches pertinent pour appréhender les différents champs d’expression de la postmodernité voire de la transmodernité ? Il conviendra dans cette journée d’étude de renforcer les liens entre les différentes aires linguistiques de la Caraïbe pour mettre en évidence les dernières mutations de l’esthétique caribéenne contemporaine. 

Announcement

Argumentaire

Dans le tournant postmoderne, les études postcoloniales et décoloniales ont inspiré de nombreuses réflexions autour de l’identité caribéenne. L’intérêt croissant pour les théories du philosophe Edouard Glissant apporte une visibilité sans précédent à la Caraïbe en tant que «Nouvelle Région du Monde» dont les populations métissées et digénétiques construisent une phénoménologie inédite de la Relation.

À la fin des années 1920, le mouvement moderniste anthropophage brésilien impulsé par Oswald de Andrade avait déjà revendiqué une vision révolutionnaire de l’identité brésilienne. Selon Anne-Marie Pascal, la pensée anthropophage, qui contrefait le discours sur la totalisation de l’identité, est une manifestation engagée de dialogue transculturel, puisqu’elle suggère un dialogue qui « synthétisé dans la joyeuse métaphore de l’anthropophagie, effaçant les marques de soumission et de catéchisation, nous semble être un élément précurseur de la notion de transculturalité »[1].

Dans la même perspective, l’anthropologue cubain Fernando Ortiz a forgé en 1940 le concept de « transculturation » en observant les effets produits par le mélange des cultures européennes, africaines, amérindiennes et asiatiques au sein de la population cubaine. De la « transculturation » à la « Relation », il semble que le « Diversel » que l’on retrouve dans les sociétés caribéennes peut être perçu comme une réponse à l’universalité et à l’essentialisme générés par la mondialisation[2] (R.C Lucien, 2017). En effet, la formation et la transformation des cultures qui s’opèrent dans l’espace panaméricain supposent un processus de réappropriation des identités en contact que nous souhaitons interroger dans le cadre de cette journée d’études.

La question de l’identité, parce qu’elle transcende les différentes aires linguistiques de la Caraïbe, reste un ferment actif de la caribéanité littéraire comme le souligne le romancier cubain Alejo Carpentier : « Nous autres caribéens nous écrivons en quatre ou cinq langues différentes mais nous avons le même langage »[3]. Par ailleurs, les liens démontrés par Claudia Barrera entre la pensée d’Antonio Bénitez-Rojo synthétisée dans La isla que se repite. El Caribe y la perspectiva postmoderna (1998) et les travaux d’Edouard Glissant viennent confirmer l’existence d’une cohésion spirituelle, artistique et littéraire dans un espace caribéen en perpétuelle évolution.

Si le concept de « négritude » développé par Aimé Césaire a ouvert la voie à l’émancipation des Afro-descendants caribéens, la pensée de Frantz Fanon et celle d’Edward Saïd ont quant à elles largement inspiré le mouvement des Subaltern Studies qui réhabilite dans les anciennes colonies la voix des dominés pour panser la « mémoire blessée » (Ricoeur, 2000) et combler les blancs de l’Histoire Officielle. Dès lors, il convient d’envisager à l’aune de la transmodernité une possible transition vers une nouvelle étape de la construction de l’identité caribéenne. Si le suffixe « trans » de transmodernité renvoie selon la philosophe espagnole Rosa María Rodríguez Magda à une période très actuelle qui succède à la postmodernité, il préfigure une nouvelle ère à construire selon Enrique Dussel, Aníbal Quijano, Ramón Grosfoguel, Walter Mignolo et tous les intellectuels latinoaméricains qui prônent le dépassement des interactions entre modernité et colonisation. 

Dans quelle mesure l’espace caribéen constitue-t-il un terrain de recherches pertinent pour appréhender les différents champs d’expression de la postmodernité voire de la transmodernité ? Il conviendra dans cette journée d’étude de renforcer les liens entre les différentes aires linguistiques de la Caraïbe pour mettre en évidence les dernières mutations de l’esthétique caribéenne contemporaine.  Les propositions de communication pourront suivre les axes de recherche suivants non exhaustifs :

Axe 1 : Apports théoriques sur la transmodernité

De la postmodernité à la transmodernité, comment les transitions idéologiques se manifestent-elles dans la zone Caraïbe ? Comment cette transmodernité est-elle mise en écriture ?

Axe 2 : L’esthétique littéraire caribéenne et son rapport à l’histoire

Quelle est la place de l’écriture/réécriture de l’histoire dans cette dynamique transmoderne ? Roman historique et devoir mémoire : Quelles sont les principales préoccupations de l’écrivain caribéen ?

Axe 3 : Transculturation, anthropophagie et créolisation

Dans quelle mesure les concepts de transculturation et d’anthropophagie ont-ils un impact sur la production littéraire caribéenne contemporaine ? Quelles perspectives identitaires proposent les artistes, écrivains et intellectuels caribéens qui s’engagent dans ces dynamiques transculturelles ?

Modalités de contribution

Les propositions de communication sont à envoyer à l’adresse suivante : je.transmodernitecaraibe@gmail.com. Elles comporteront : le titre de la communication, un résumé de 350 mots maximum et une brève notice biobibliographique précisant l’affiliation institutionnelle. 

  • Date limite d'envoi des propositions : 15 septembre 2022

  • Réponse du comité scientifique : 25 septembre 2022
  • Date du colloque : 22 et 23 novembre 2022

Organisation

  • CHARLES-CHARLERY Clarissa ( Université des Antilles)
  • DAULER Clara ( Université des Antilles)

Comité scientifique

  • ARTHERON Axel (MCF Histoire et esthétique du théâtre dans la Caraïbe – Université des Antilles)
  • BARRIO GARCIA Alejandra (MCF Linguistique études hispaniques – Université des Antilles)
  • CHALI Jean-Georges (PR Littérature comparée – Université des Antilles)
  • DONATIEN Patricia (PR Littératures et arts de la Caraïbe – Université des Antilles)
  • JNO BAPTISTE Bruce (MCF Etudes anglophones – Université des Antilles)
  • VIALA Fabienne (MCF Littérature hispanique – University of Warwick)

Bibliographie indicative

BENÍTEZ ROJO, Antonio, La isla que se repite, el Caribe y la perspectiva posmoderna, San Juan, Puerto Rico, Editorial Plaza Mayor, 2010.

DUSSEL Enrique, MENDIETA Edouardo, BOHORQUEZ Carmen, El pensamiento filosófico latinoamericano, del Caribe y latino [1300-2000]: historia, corrientes, temas y filósofos., Mexico city, Siglo XXI Editores, 2009.

GLISSANT, Edouard, Introduction à une poétique du Divers, Paris, Gallimard, 1996.

ANDRADE, Oswald, Manifeste anthropophage, Paris, Blackjack éditions, 2011

HAESBAERT, Rogério, « Hybridité culturelle, « anthropophagie » identitaire et transterritorialité », Géographie et cultures, 78/2011, p. 21-40

ORTIZ, Fernando, Controverse cubaine entre le tabac et le sucre : leurs contrastes agraires, économiques, historiques et sociaux, leur ethnographie et leur transculturation, traduit de l'espagnol par Jacques-François Bonaldi, Montréal, Mémoire d'encrier, 2011

RICOEUR, Paul, La mémoire, l’histoire, l’oubli, Paris, Seuil, 2000

RODRIGUEZ, MAGDA, Rosa María, Transmodernidad, Madrid, Anthropos, 2004

Notes

[1] Pascal Anne-Marie, « Le voyage transculturel de Ruy Duarte de Carvalho : Angola-Brésil » in L’Afrique lusophone postcoloniale, (sous la direction de) João Carlos Vitorino Pereira, Paris, Ed. des Archives contemporaines, 2008, p. 126

[2] Renée-Clémentine Lucien invitée dans l’émission radio intitulée : « Les Caraïbes, matrice d’une culture-monde », www.radiofrance.fr, 28/09/2017

[3] Alejo Carpentier à Edouard Glissant, in Edouard Glissant, Introduction à une poétique du divers, Paris, Gallimard, 1996, p. 43

Places

  • Campus de Schoelcher, BP 7209
    Schœlcher, Martinique (97233)

Event format

Hybrid event (on site and online)


Date(s)

  • Thursday, September 15, 2022

Keywords

  • transmodernité, caribéanité, anthropophagie littéraire, créolisation, transculturation, littératures

Contact(s)

  • Clara Dauler
    courriel : claradauler [at] gmail [dot] com
  • Clarissa Charles-Charlery
    courriel : charlescharlery [dot] clarissa [at] gmail [dot] com

Information source

  • Clara Dauler
    courriel : claradauler [at] gmail [dot] com

To cite this announcement

« Construire la caribéanité au prisme de la transmodernité : théories, formes et enjeux », Call for papers, Calenda, Published on Tuesday, July 26, 2022, https://calenda.org/1010377

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search