HomeDeux post-doctorats pour le projet « Urbanisations subalternes dans les montagnes touristique d’Asie du Sud et du Sud-Est » (URBALTOUR)

HomeDeux post-doctorats pour le projet « Urbanisations subalternes dans les montagnes touristique d’Asie du Sud et du Sud-Est » (URBALTOUR)

Deux post-doctorats pour le projet « Urbanisations subalternes dans les montagnes touristique d’Asie du Sud et du Sud-Est » (URBALTOUR)

Two post-doctoral positions for the project "Subaltern Urbanization in the Touristic Mountains of Southern and South-Eastern Asia" (URBALTOUR)

*  *  *

Published on Wednesday, September 14, 2022 by Elsa Zotian

Summary

L’ANR URBALTOUR (Urbanisations subalternes dans les montagnes touristique d’Asie du Sud et du Sud-Est) analyse les convergences entre logiques urbaines et touristiques à partir des stations d’altitude fondées à l’époque coloniale en Inde, au Sri Lanka, au Myanmar, au Vietnam, en Indonésie et en Malaisie. Dans le cadre de ce projet sont proposés deux contrats post-doctoraux. Le premier pour une durée de douze mois en études urbaines et/ou touristiques consistera à étudier deux stations d’altitude de l’époque coloniale jusqu’à nos jours dans une perspective à la fois urbaine et touristique en Malaisie (Cameron Highlands) et en Indonésie. Le second, d'une durée de dix-huit mois en histoire coloniale, consistera à travailler, à partir d'archives, à l'étude des stations d’altitude à l’époque coloniale dans une perspective à la fois urbaine et touristique en Asie du Sud et du Sud-Est (Malaisie, Indes orientales néerlandaises, Indochine française, Inde britannique, Ceylan).

Announcement

Présentation du projet

L’ANR URBALTOUR (URBanisations subALternes dans les montagnes TOURistique d’Asie du Sud et du Sud-Est) analyse les convergences entre logiques urbaines et touristiques à partir des stations d’altitude fondées à l’époque coloniale en Inde, au Sri Lanka, au Myanmar, au Vietnam, en Indonésie et en Malaisie.

Il repose sur 2 hypothèses : le tourisme agit comme un puissant vecteur de circulation de modèles urbains mondialisés et il contribue à de profondes restructurations des systèmes d’acteurs.

Il est structuré en 4 axes : les outils de la production urbaine par et pour le tourisme, l’utilisation distinctive du patrimoine colonial, l’appropriation de la montagne par des sites touristiques panoptiques, et une ethnographie digitale des lieux de monstration et de contestation on-line.

En étudiant cette urbanisation subalterne encore négligée, URBALTOUR participera à mieux rendre compte de la diversité du fait urbain dans le monde dans une perspective postcoloniale.

Dans le cadre de ce projet sont recherchés deux post-doctorants :

  • Un premier contrat de 12 mois en études urbaines et/ou touristiques sur deux stations d’altitude en Indonésie et en Malaisie.
  • Un second contrat de 18 mois en histoire coloniale sur les stations d’altitude d’Asie du Sud et du Sud-Est.

Chercheur·e en études urbaines et touristiques – Indonésie Malaisie

Objectif général

À partir des hypothèses de travail du projet URBALTOUR, la personne recrutée devra mener une étude approfondie de deux stations d’altitude de l’époque coloniale jusqu’à nos jours dans une perspective à la fois urbaine et touristique en Malaisie (Cameron Highlands) et en Indonésie (choix définitif encore à déterminer à ce stade). L’objectif du postdoctorat est ainsi de contribuer à l’analyse comparative des trajectoires urbaines des stations d’altitudes en mêlant méthodes quantitatives et qualitatives.

Descriptif détaillé des missions

Etape 1 : Préparation de la première mission de terrain par l’alimentation d’une base bibliographique sur le sujet, le traitement statistique de données sur les stations d’altitude indonésiennes et malaisiennes et la préparation des grilles d’enquête.

Etape 2 : Première mission dans la station de référence choisie en Indonésie afin de procéder à :

  • L’identification de sources locales (littérature grise, statistique, archives).  o Des relevés photographiques et cartographiques à partir du cadastre.
  • Des entretiens avec des acteurs politiques et administratifs des services de l’urbanisme et du tourisme et des professionnels du secteur touristique.
  • Des observations semi-participantes et une enquête auprès des touristes fréquentant cette station pour mieux comprendre leurs profils et leurs pratiques.

Etape 3 : Traitement des données construites lors de cette première mission et préparation de la deuxième mission en Malaisie.

Etape 4 : Deuxième mission en Malaisie, selon une méthodologie similaire.

Etape 5 : Traitement des données, finalisation et valorisation des résultats (communications, publications) en collaboration avec l’équipe de l’ANR.

Conditions d'emploi et de rémunération

La personne recrutée sera intégrée à l’équipe de l’ANR Urbaltour (URBanisations subALternes dans les montagnes TOURistiques d’Asie du Sud et du Sud-Est) financée par l’Agence Nationale de la Recherche (ANR) - https://anr.fr/Project-ANR-21-CE22-0008.  

Dans ce contexte de travail, la personne recrutée fera l’objet d’un suivi renforcé. A Lyon, Judicaëlle Dietrich (MCF en géographie, spécialiste de l’Indonésie) et Emmanuelle Peyvel (MCF en géographie, porteuse du projet, spécialiste du Vietnam) s’assureront de l’accueil administratif et matériel. Scientifiquement, la personne recrutée sera encadrée par Judicaëlle Dietrich.

Le poste est rattaché au sein du laboratoire EVS (150 chercheurs et administratifs permanents, 180 doctorants), unité mixte de recherche multisite CNRS / Université de Lyon et de Saint-Etienne. Toutefois, la nature du travail offrira une certaine flexibilité au chercheur.e recruté.e qui pourra se déplacer pour accéder à certaines sources et surtout pour se rendre sur le terrain dans le cadre de missions en Malaisie et en Indonésie. En conséquence, la personne recrutée devra faire preuve d’une certaine autonomie.

L’ANR faisant l’objet d’une collaboration inter-UMIFRE renforcée entre l’IRASEC (Institut de Recherche sur l’Asie du Sud-Est Contemporaine) et l’IFP (Institut Français de Pondichéry), la personne recrutée bénéficiera d’un accueil facilité sur place.  

  • Laboratoire : UMR5600 EVS (https://umr5600.cnrs.fr/fr/accueil/)
  • Lieu de travail (rattachement administratif) : Lyon
  • Type de contrat : CDD Scientifique, contrat post-doctoral
  • Durée du contrat : 12 mois
  • Date d'embauche prévue : 1er janvier 2023
  • Quotité de travail : Temps complet
  • Rémunération : entre 2 675 et 3 805 euros brut suivant expérience

Profil recherché

Compétences attendues

  • Le/la candidat.e doit être titulaire d'un doctorat dans le champs des études urbaines et/ou touristiques et disposer d'une compétence en recherche, attestée par au moins une publication en premier/co-premier ou deuxième auteur.rice.
  • Une expérience de terrain dans la région est nécessaire.
  • La maîtrise de l’anglais est obligatoire, du malaisien ou de l’indonésien fortement recommandée.

Formation et diplôme exigés

Doctorat en géographie, urbanisme, histoire, anthropologie sciences politiques ou sociologie portant sur les archipels indonésiens et malaisiens. La thèse peut avoir été soutenue en néerlandais, anglais ou français.

Conditions de candidature et de sélection

Date limite de candidature : lundi 31 octobre 2022

Les candidatures comporteront un CV, une lettre de motivation, la thèse en format numérique ainsi que le rapport de soutenance, et au moins une lettre de recommandation adressée directement aux encadrantes du projet.

Après sélection des candidatures, un entretien oral sera organisé en novembre avec plusieurs membres de l’équipe.

Contacts mail : emmanuelle.peyvel@irasec.com ; judicaelle.dietrich@univ-lyon3.fr

Chercheur.e en histoire coloniale et/ou des aires du Sud et du Sud-Est asiatique

Objectif général

À partir des archives conservées aux Pays-Bas (Leiden, La Haye), à Londres (Kew et British Library) et secondairement en France (ANOM), la personne recrutée devra étudier les stations d’altitude à l’époque coloniale dans une perspective à la fois urbaine et touristique en Asie du Sud et du Sud-Est (Malaisie, Indes orientales néerlandaises, Indochine française, Inde britannique, Ceylan). D’éventuelles missions en Inde, en Indonésie et en Malaisie seront envisagées si nécessaire.

Descriptif détaillé des missions

Etape 1 : Mise à niveau bibliographique sur le sujet en réalisant un état de l’art des sources secondaires.

Etape 2 : Repérage dans les archives pour déterminer leur localisation et évaluer leur volumétrie. Mise au point d’un calendrier de dépouillement.

Etape 3 : Consultation et dépouillement des archives repérées, en se concentrant plus spécifiquement sur les documents généraux portant sur les stations d’altitude, leur plans d’aménagement, leur fréquentation.

Etape 4 : La personne recrutée participera à alimenter les 4 grandes tâches structurant l’ANR :

  • Constitution et analyse de corpus documentaire à partir des archives néerlandaises, britanniques et secondairement françaises des stations d’altitude dans la zone.
  • Transmission de statistiques permettant d’alimenter le SIG (Système d’Informations Géographiques) du programme, pour retracer l’évolution urbaine et touristique de ces stations du point de vue de leur population, fréquentation et des infrastructures dédiées.
  • Identification de documents plus précis sur les sept stations d’altitude étudiées par l’équipe, en particulier sur les bâtiments faisant aujourd’hui l’objet d’un réinvestissement touristique et patrimonial.
  • Publications et communications dans des colloques en collaboration avec le reste de l’équipe.

Conditions d'emploi et de rémunération

 La personne recrutée sera intégrée à l’équipe de l’ANR Urbaltour (URBanisations subALternes dans les montagnes TOURistiques d’Asie du Sud et du Sud-Est) financée par l’Agence Nationale de la Recherche - https://anr.fr/Project-ANR-21-CE22-0008.

La personne recrutée fera l’objet d’un appui renforcé. A Lyon, Judicaëlle Dietrich (MCF en géographie, spécialiste de l’Indonésie) et Emmanuelle Peyvel (MCF en géographie, porteuse du projet, spécialiste du Vietnam) s’assureront de l’accueil administratif et matériel. Scientifiquement, la personne recrutée sera encadrée par Eric Jennings, Professeur d’histoire coloniale spécialiste de l’Indochine française à Toronto et membre de l’ANR Urbaltour.

Le poste est rattaché au sein du laboratoire EVS (150 chercheurs et administratifs permanents, 180 doctorants), unité mixte de recherche multisite CNRS / Université de Lyon et de Saint-Etienne. Toutefois, la nature du travail offrira une certaine flexibilité au chercheur.e recruté.e qui pourra résider au plus près des archives, en particulier néerlandaises et britanniques. La personne recrutée devra de ce fait faire preuve d’une certaine autonomie.

L’ANR faisant l’objet d’une collaboration inter-UMIFRE renforcée, entre l’IRASEC (Institut de Recherche sur l’Asie du Sud-Est Contemporaine) et l’IFP (Institut Français de Pondichéry), la personne recrutée bénéficiera d’un accueil facilité si des missions dans les archives locales s’avèrent nécessaires.

  • Laboratoire : UMR5600 EVS ((https://umr5600.cnrs.fr/fr/accueil/)
  • Lieu de travail (rattachement administratif) : Lyon
  • Type de contrat : CDD Scientifique, contrat post-doctoral
  • Durée du contrat : 18 mois
  • Date d'embauche prévue : 1er janvier 2023
  • Quotité de travail : Temps complet
  • Rémunération : entre 2 675 et 3 805 euros brut suivant expérience

Profil recherché

Formation et diplôme exigés

Doctorat en histoire coloniale et/ou portant sur le sous-continent indien, les archipels indonésiens et malaisiens. La thèse peut avoir été soutenue en néerlandais, anglais ou français.

Compétences attendues

  • Le/la candidat.e doit être titulaire d'un doctorat en histoire et disposer d'une compétence en recherche, attestée par au moins une publication en premier/co-premier ou deuxième auteur.
  • Une expérience archivistique est nécessaire.
  • La maîtrise de l’anglais est obligatoire, celle du néerlandais sera très appréciée.

Conditions de candidature et de sélection

Date Limite des candidatures : lundi 31 octobre 2022

Les candidatures comporteront un CV, une lettre de motivation, la thèse en format numérique ainsi que le rapport de soutenance, et au moins une lettre de recommandation adressée directement aux encadrants du projet. Après sélection des candidatures papier, un entretien oral sera organisé en novembre.

Contacts mail : emmanuelle.peyvel@irasec.com ; eric.jennings@utoronto.ca ; judicaelle.dietrich@univ-lyon3.fr


Date(s)

  • Monday, October 31, 2022

Keywords

  • études urbaines, études touristiques, histoire coloniale, montagne, station d'altitude, urbanisation, tourisme, Indonésie, Malaisie, Inde, Sri Lanka, Vietnam

Contact(s)

  • Emmanuelle Peyvel
    courriel : emmanuelle [dot] peyvel [at] irasec [dot] com

Information source

  • Emmanuelle Peyvel
    courriel : emmanuelle [dot] peyvel [at] irasec [dot] com

To cite this announcement

« Deux post-doctorats pour le projet « Urbanisations subalternes dans les montagnes touristique d’Asie du Sud et du Sud-Est » (URBALTOUR) », Scholarship, prize and job offer, Calenda, Published on Wednesday, September 14, 2022, https://calenda.org/1015553

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search