HomeDu racisme anti-Noirs en Tunisie

HomeDu racisme anti-Noirs en Tunisie

*  *  *

Published on Thursday, October 06, 2022

Abstract

En Tunisie, le racisme anti-Noirs cible avant tout les Tunisiens noirs et les Noirs d’origine étrangère. Malgré l’adoption le 9 octobre 2018 par l’Assemblée des représentants du peuple tunisien d’une loi sur l’élimination de toutes les formes de discrimination, la question raciale demeure en suspens. Quatre ans plus tard, il nous semble nécessaire d’interroger ses effets ou l’absence d’effets, aussi bien sur les populations discriminées que sur l’ensemble de la société tunisienne. Tel est l’objectif de cette table ronde qui se propose de faire un état des lieux de la question.

Announcement

Argumentaire

En Tunisie, le racisme anti-Noirs cible avant tout les Tunisiens noirs, qui représentent environ 10 à 15 % de la population, et les Noirs d’origine étrangère. Alors que la population « noire tunisienne » est formée à la fois de descendants d’esclaves et d’immigrés d’Afrique subsaharienne, le discours social actuel continue d’associer les personnes de peau noire à des descendants d’esclaves, comme l’illustrent des épithètes abid (esclave) ou wasif (serviteur) qui leur sont souvent accolés. 

Présente en Tunisie depuis la fin du XIXe siècle, cette racialisation est toujours opérante, et donne lieu à une image dévalorisante de ces populations. Dans l’imaginaire collectif tunisien, les personnes de couleur continuent d’être stigmatisées, assimilées spontanément aux classes sociales inférieures disposant d’un faible niveau d’éducation. Elles restent prisonnières de stigmates les renvoyant tantôt à la violence, tantôt à leur supposée apathie et soumission à une domination sociale.

Ces clichés ont également été plaqués sur les travailleurs immigrés subsahariens qui ont commencé à investir l’espace public tunisien depuis que le gouvernement de Ben Ali (1987-2011) a opéré un rapprochement politique avec l’Afrique subsaharienne. S’ajoute à cela le flux de réfugiés subsahariens ayant fui la Libye depuis 2011. Ces derniers se sont heurtés à un racisme plus accentué que les Tunisiens noirs, du fait qu’en plus d’être de couleur de peau plus foncée, ils ne parlent pas forcément la langue arabe et ne sont pas de confession musulmane. Depuis la révolution de 2010-2011, le mouvement des noirs qui a vu le jour en Tunisie a attiré l’attention des chercheurs qui, en mettant en lumière leurs revendications, ont contribué à nourrir le débat sur la question raciale, aussi bien dans la sphère académique que dans les champs politico-médiatique et militant.

Alors que le triangle “femme-peau noire-disponibilité sexuelle” reste très ancré dans l’imaginaire racial de la société tunisienne, la question des femmes noires s’est posée avec plus d’acuité du fait des nouvelles formes d’oppression et leur convergence. Si la campagne #EnaZeda a mis en exergue le harcèlement sexuel des femmes tunisiennes, le mouvement n’a guère défendu la cause des femmes noires, silence qui a entraîné la création du collectif “Voix des femmes tunisiennes noires”.

Malgré l’adoption le 9 octobre 2018 par l’Assemblée des représentants du peuple tunisien d’une loi sur l’élimination de toutes les formes de discrimination, la question raciale demeure en suspens. Quatre ans plus tard, il nous semble nécessaire d’interroger ses effets ou l’absence d’effets, aussi bien sur ces populations discriminées que sur l’ensemble de la société tunisienne. Tel est l’objectif de cette table ronde qui se propose de faire un état des lieux de la question. 

Programme

9h30 Accueil du public

9h45 Mot de bienvenue par Isabel Ruck et Maha Abdelhamid

10h00 – 11h30 Panel 1 / Le racisme, l’impensé des sciences humaines et sociales arabes ?

Modération : Leïla Seurat, CAREP Paris

  • Marie Peretti-Ndiaye, CREF / Université Paris-Nanterre, Racisme et mécanismes d’invisibilisation
  • Kmar Bendana, Université de la Manouba / IRMC, Le racisme en Tunisie : réflexions sur une question minorée dans les SHS (par Zoom)
  • Amir Al-Azraki, Renison / Université de Waterloo, Anti-Black Racism in Arab Culture : Roots and representations (par Zoom et en anglais)

11h30 – 13h00 Panel 2 / Racines historiques du racisme en Tunisie

Modération : Mireille Fanon-Mendès-France, Fondation Frantz Fanon

  • Salah Trabelsi, Université Lumière Lyon II / CIHAM,Les minorités noires en Tunisie face au déni de l’histoire
  • M’hamed Oualdi, SciencesPo -Centre d’histoire, Esclavages des Européens, Caucasiens et des Ouest-Africains dans la Tunisie du XIXe siècle : différences historiques et effets sociaux aujourd’hui
  • Shreya Parikh, SciencesPo – CERI / IRMC, Ya Hasra ? Le passé nostalgique comme une construction racialisée (par Zoom)

13h00 – 14h30 Pause déjeuner

14h30 – 16h00 Panel 3 / Evolution du racisme dans la Tunisie post-révolutionnaire

Modération : Maha Abdelhamid, CAREP Paris

  • Yasmine Wardi Akrimi, Université de Gand, La migration subsaharienne en Tunisie au prisme de l’intersectionnalité (par Zoom)
  • Inès M’Rad Dali, Université de la Manouba / FLAHM, Être noir·e tunisien.ne après 2011 : changements et positionnements identitaires
  • Omar Fassatoui, Mesopolhis, La question raciale en Tunisie : entre politisation et juridicisation

16h00 – 17h30 Panel 4 / Mobilisations contre le racisme en Tunisie : approches intersectionnelles

Modération : Isabel Ruck, CAREP Paris

  • Khayam Turki, Think Tank Joussour, Au-delà du racisme anti-Noir : l’existence d’un racisme social et régional en Tunisie
  • Maha Abdelhamid, CAREP Paris, S’engager contre le racisme : de la recherche à l’action collective
  • Fathia Debech, Écrivaine, Résister à travers l’écriture : le cas du roman Mélanine (par Zoom)

17h30 Conclusions

Organisation

  • Centre arabe de recherches et d’études politiques de Paris (CAREP Paris)
  • Fondation Frantz Fanon
  • Institut de recherche sur le Maghreb contemporain (IRMC)

Inscription à distance

Lien

Places

  • Entrée sur rue - 12, rue Raymond Aron
    Paris, France (75013)

Event attendance modalities

Hybrid event (on site and online)


Date(s)

  • Thursday, October 27, 2022

Keywords

  • racisme, race, Tunisie, anti-Noirs, esclavage

Contact(s)

  • Isabel Ruck
    courriel : isabel [dot] ruck [at] carep-paris [dot] org

Reference Urls

Information source

  • Isabel Ruck
    courriel : isabel [dot] ruck [at] carep-paris [dot] org

License

CC0-1.0 This announcement is licensed under the terms of Creative Commons CC0 1.0 Universal.

To cite this announcement

« Du racisme anti-Noirs en Tunisie », Study days, Calenda, Published on Thursday, October 06, 2022, https://doi.org/10.58079/19mq

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search