StartseiteTraduire l’oralité à l’ère de l’intelligence artificielle (TROL)

StartseiteTraduire l’oralité à l’ère de l’intelligence artificielle (TROL)

Traduire l’oralité à l’ère de l’intelligence artificielle (TROL)

Français parlé : descriptions, didactiques, traductions – troisième volet

*  *  *

Veröffentlicht am Montag, 10. Oktober 2022

Zusammenfassung

L’Università degli Studi di Torino et l’Institut de management et de communication interculturels de Paris (ISIT) organisent un colloque international centré sur une réflexion conjointe autour de l’évolution des pratiques langagières et traductives, à l’ère de l’intelligence artificielle (IA). L’objectif est de contribuer à la réflexion autour de l’oralité en prenant notamment en compte les apports des outils d’ingénierie assistée par ordinateur (IAO ou CAI tools), les systèmes de reconnaissance et de traduction automatique de la parole, les outils de transcription automatique de la parole, voire les traducteurs automatiques neuronaux.

Inserat

Présentation

Colloque international organisé par l’Université de Turin et l’ISIT Paris Panthéon-Assas avec la participation de l’Institut Français, l’Université Italo-française (UIF), le DORIF (Centro di Documentazione e di Ricerca per la Didattica della Lingua francese nell’Università italiana) et le Centro di Eccellenza Jean Monnet AI4EI.

Dans le cadre d’un accord de coopération scientifique, l’Università degli Studi di Torino et l’Institut de management et de communication interculturels de Paris (ISIT) organisent un colloque international centré sur une réflexion conjointe autour de l’évolution des pratiques langagières et traductives, à l’ère de l’IA. L’objectif du présent colloque est de contribuer à la réflexion autour de l’oralité en prenant en compte les apports issus des nouvelles applications intelligentes parmi lesquelles les outils IAO (ou CAI tools), les systèmes de reconnaissance et de traduction automatique de la parole, les outils de transcription automatique de la parole, voire les traducteurs automatiques neuronaux.

Des propositions de communication touchant ces sujets permettront d’enrichir le débat en cours sur le potentiel et les limites de ces outils pour développer un avenir durable et répondre en même temps aux grands défis politiques, écologiques et éthiques du monde contemporain.

Argumentaire

Troisième volet du projet de recherche Français parlé : descriptions, didactiques, traductions (Responsable : Ruggero Druetta), ce colloque se propose d’interroger les impacts de la révolution numérique, et plus précisément de l’Intelligence Artificielle (IA) sur la dimension orale de la langue pointant aussi bien les pratiques langagières, les enjeux de formation, les métiers de l’industrie des langues (Fantinuoli, 2018 ; Russo, 2021 ; Farina, Zotti, 2021). Si d’une part la dimension orale de la langue constitue « un chantier sans cesse en mouvement et de plus en plus un carrefour multidisciplinaire » (Galazzi, Jamet, 2017), reconnue en tant qu’objet d’étude aussi bien sur le plan descriptif (Blanche-Benveniste, 1997 ; Margarito et alii, 2001 ; Gadet, 2006 ; Druetta, 2009) que didactique (Weber, 2013) et interactionnel (Traverso, 2005 ; 2016), d’autre part le développement de la recherche dans le domaine du traitement automatique du langage naturel a introduit de nouvelles perspectives pour la modélisation et le transfert des données orales (Le Cun, 2019 ; Besacier et al., 2018), extrêmement difficiles à manipuler à cause de la porosité de leur structure syntaxique et prosodique, des disfluences, des écarts stylistiques (Yvon, 2015). Les avancées technologiques de ces vingt dernières années ont permis à l’IA de se développer considérablement et de trouver de nombreuses applications dans divers secteurs de la vie économique et sociale (Gilles et alii, 2022). Dans le domaine du traitement automatique des langues, l’IA est désormais à même de répondre rapidement aux besoins du transfert interlinguistique de discours écrits et oraux par le biais de systèmes de traduction automatique de nouvelle génération (approche neuronale) et d’outils de reconnaissance vocale et de transcription automatique de la parole (speech to text, speech to speech). L’essor de l’IA impose également de repenser certains paradigmes cognitifs concernant notamment la traduction (Yvon 2019 ; Göpferich 2019 ; O’Brien 2017 ; Carl, 2020) et la médiation orale et l’interprétation (voir entre autres Seeber, 2011, 2017 ; Muñoz Martín, 2017 ; Prandi, 2018 ; Defranq et Fantinuoli, 2021), ainsi que de réfléchir à la déontologie professionnelle et à l’avenir de ces métiers, de plus en plus confrontés aux progrès des performances des technologies de la parole (Russo, 2021).

Le colloque se propose donc de solliciter la complémentarité qui existe entre différentes expertises relevant d’une multiplicité de domaines et de contextes : les institutions, la formation universitaire, l’industrie des langues, les espaces sociaux de la médiation et le monde des entreprises internationalisées, entre autres. Ce dialogue sera focalisé sur les défis linguistiques et technologiques posés par l’oralité aux systèmes de reconnaissance automatique de la parole, de traduction automatique de la parole et de traduction neuronale, en prenant en compte les processus propres à la traduction et l’interprétation institutionnelles, la médiation, les pratiques de formation, ainsi que les flux opérationnels de l’industrie des langues et des organisations. Ces pratiques outillées seront analysées prioritairement en rapport au binôme français-italien sans exclure pour autant une ouverture multilingue.

Axes thématiques

Trois axes seront développés lors du colloque :

Oralité, IA et traduction automatique de la parole

Ce premier axe vise à aborder l’application de l’IA au traitement automatique des langues pour répondre aux besoins économiques et sociaux du transfert interlinguistique de discours écrits et oraux par le biais d’outils de reconnaissance vocale et de transcription automatique de la parole (speech to text, speech to speech). Pour cet axe nous sollicitons des propositions de communication sur les enjeux de l’IA dans les différents domaines marqués par la convergence et l’hybridation entre l’oral et l’écrit : les discours numériques, la littérature et l’e-littérature, l’audiovisuel, l’interprétation (de dialogue, consécutive et simultanée) et la formation en langues. En particulier, les technologies de l’IA pourront être explorées sous leurs différents aspects techniques, applicatifs et expérimentaux sans oublier leurs implications cognitives, professionnelles et déontologiques dans l’industrie des langues.

Oralité, IA, société et médiation

Ce deuxième axe vise à faire émerger les enjeux de l’IA au service de la médiation linguistique et culturelle. Face aux exigences émergentes à l’heure actuelle, l’intégration des applications intelligentes vise à répondre aux nouvelles modalités d’interaction mises en place dans la pluralité des champs d’intervention de la médiation. A cet égard, on interrogera les différents domaines d’application de l’IA afin de cerner le lien qui existe entre besoins spécifiques et contextes de la médiation, tout en valorisant le rôle de l’humain vis-à-vis de la machine. Pour cet axe, nous attendons des propositions de communication sur des domaines en construction reflétant de nouveaux besoins sociétaux tels que la télémédecine, l’IA inclusive, la diplomatie numérique, la cybermuséologie, etc.

Oralité, IA, organisations et politique linguistique

Le troisième axe du colloque se penche sur la gestion de l’oralité dans les flux opérationnels ainsi qu’au niveau de l’élaboration des politiques linguistiques au sein des organisations internationales, des institutions et des entreprises. Cette réflexion sera étendue aux enjeux de l’IA en lien avec la définition de stratégies de communication multilingues, la réalisation de processus de prise de décision et le déroulement d’opérations de management stratégique. Enfin, on s’intéressera aux questionnements éthiques autour de l’adoption de l’IA dans le milieu politique et social, plus en général. Des propositions de communication touchant ces sujets permettront d’enrichir le débat en cours sur le potentiel et les limites de ces outils pour développer un avenir durable et répondre en même temps aux grands défis politiques, écologiques et éthiques du monde contemporain.

Modalités de soumission

Langues de travail du colloque : français, italien.

Les contributions prendront la forme de communications de 20 minutes maximum, suivies de 10 minutes de discussion.

Les propositions de communications doivent être adressées à :

  • mattioda@unito.it,
  • cennamo@unito.it,
  • lambertini@unito.it

Avant le 15 octobre 2022

Elles doivent comporter les informations suivantes : Nom et prénom, institution de rattachement, adresse électronique, titre de la communication, résumé de 250 mots environ à l’exclusion des références.

Un projet de publication des contributions est envisagé.

Calendrier

  • 22 août 2022 : diffusion de l’appel à communications
  • 30 septembre 2022 : deuxième diffusion de l’appel à communications
  • 15 octobre 2022 : date limite pour l’envoi des propositions de communication
  • 20 octobre 2022 : notification aux auteurs de la décision du Comité scientifique
  • 5-6 décembre 2022 : colloque

Comité d’organisation

  • Ilaria Cennamo (Université de Turin),
  • Ruggero Druetta (Université de Turin),
  • Patricia Kottelat (Université de Turin),
  • Vincenzo Lambertini (Université de Turin),
  • Ludovica Maggi (ISIT Paris),
  • Maria Margherita Mattioda (Université de Turin),
  • Claire- Emmanuelle Nardone (Université de Turin)

Comité scientifique

(En cours de constitution)

  • Archibald James (Université de Turin/Conseil Supérieur de la langue française),
  • Laurent Besacier (Université de Grenoble Alpes/Laboratoire Neverlabs),
  • Caterina Falbo (Université de Trieste),
  • Mathieu Guidère (Université ParisVIII/INSERM),
  • Rachele Raus (Université de Bologne),
  • Antonio Romano (Université de Turin), Micaela Rossi (Université de Gênes),

Références bibliographiques

AIIC (Association Internationale des Interprètes de Conférence) (2022). Code d’éthique professionnelle. En ligne : https://aiic.org/document/10277/CODE_2022_E&F_final.pdf (consulté en juillet 2022).

BLANCHE-BENVENISTE C., Approches de la langue parlée, Paris, Ophrys, 1997. BESACIER L. et al., « Prédiction de performance des systèmes de reconnaissance automatique de la parole à l’aide de réseaux de neurones convolutifs », Revue TAL, ATALA (Association pour le Traitement Automatique des Langues), 2018.

CARL M., « Translation, artificial intelligence and cognition », The Routledge Handbook of Translation and Cognition, Routledge, 2020, pp. 500-516.

DEFRANQ B., FANTINUOLI C., « Automatic speech recognition in the booth. Assessment of system performance, interpreters’ performances and interactions in the context of numbers », Target. International Journal of Translation Studies 33(1), 2021, pp. 73-102.

DRUETTA R., La question en français parlé, Torino, Trauben, 2009.

FANTINUOLI C. (ed.), Interpreting and technology, Berlin, Language Science Press, 2018. FARINA A., ZOTTI V. (coord. par), Industries des langues France-Italie, Synergies Italie, 17/2021.

GADET F., La variation sociale en français, Paris, Ophrys, 2006.

GÖPFERICH S., « Competence, translation », Routledge Encyclopedia of Translation Studies, Routledge, 2019. 89-95.

LE CUN Y., Quand la machine apprend. L, Paris, Odile Jacob, 2019. PÖCHHACKER F., Introducing Interpreting Studies, London, Routledge, 2022.

GALAZZI E., JAMET M.C., Les Z’oraux. Les français parlés entre sons et discours, Repères/Dorif, n° 12, 2017.

GILLES A. et al., État de l’art des technologies linguistiques pour la langue française, [Rapport de recherche] CNRS - LISN. 2022.

MARGARITO M., GALAZZI E., LEBHAR POLITI M., Oralité dans la parole et dans l’écriture : analyses linguistiques, valeurs symboliques, enjeux professionnels, Torino, Cortina, 2001.

MUÑOZ MARTÍN R., Looking Toward the Future of Cognitive Translation Studies, In J. W. Schwieter et A. Ferreira (dirs.), The Handbook of Translation and Cognition, Wiley Blackwell, Malden, 2017, pp. 555-572.

O’BRIEN S., Machine Translation and Cognition, In J. W. Schwieter et A. Ferreira (dirs), The Handbook of Translation and Cognition, Wiley Blackwell, Malden, 2017, pp. 313-331.

PRANDI B., An exploratory study on CAI tools in simultaneous interpreting: Theoretical framework and stimulus validation, In C. Fantinuoli (dir.), Interpreting and Technology, Berlin, Language Science Press, 2018, pp. 29-59.

RUSSO M. (dir.), Interpretare da e verso l’italiano. Didattica e innovazione per la formazione dell’interprete, Bologna, Bononia University Press, 2021.

SEEBER K.G., « Cognitive load in simultaneous interpreting: Existing theories – new models », Interpreting 13(2), 2011, pp. 176–204.

SEEBER K.G., Multimodal Processing in Simultaneous Interpreting, In J. W. Schwieter et A. Ferreira (dirs.), The Handbook of Translation and Cognition, Wiley Blackwell, Malden, 2017, pp. 445-60.

TRAVERSO V., L’analyse des conversations, Paris, Colin, 2005. TRAVERSO V., Décrire le français parlé en interaction, Paris, Ophrys, 2016.

YVON F., « Les deux voies de la traduction automatique », Hermès, La Revue, 2019/3 (n° 85), p. 62-68.

YVON F. et al., « Traduire la parole : le cas des TED Talks », Revue TAL, ATALA (Association pour le Traitement Automatique des Langues), 2015, 55, pp. 13-45.

WEBER C., Pour une didactique de l’oralité. Enseigner le français tel qu’il est parlé, Paris, Didier, 2013.

Corpus, banques de données et plateformes/IA pour traitement des données orales

Speech translator (v 1.8) https://www.machine-interpreting.com/

Speech repository https://webgate.ec.europa.eu/sr/search-speeches

Interpreter Training Resources. Resources for students of conference interpreting http://interpretertrainingresources.eu/simultaneous/

Orte

  • Università degli Studi di Torino - Dipartimento di Lingue e Letterature Straniere e Culture Moderne, Via Giuseppe Verdi, 10
    Turin, Italien (10124)

Veranstaltungsformat

Hybridveranstaltung


Daten

  • Samstag, 15. Oktober 2022

Schlüsselwörter

  • langage, traduction, traduction automatique, ia, intelligence artificielle, oralité, oral, numérique, médiation, politique linguistique

Kontakt

  • Maria Margherita Mattioda
    courriel : marita [dot] mattioda [at] unito [dot] it
  • Ilaria Cennamo
    courriel : ilaria [dot] cennamo [at] unito [dot] it
  • Vincenzo Lambertini
    courriel : vincenzo [dot] lambertini [at] unito [dot] it

Verweis-URLs

Informationsquelle

  • Claire-Emmanuelle Nardone
    courriel : claireemmanuelle [dot] nardone [at] unito [dot] it

Lizenz

CC0-1.0 Diese Anzeige wird unter den Bedingungen der Creative Commons CC0 1.0 Universell .

Zitierhinweise

« Traduire l’oralité à l’ère de l’intelligence artificielle (TROL) », Beitragsaufruf, Calenda, Veröffentlicht am Montag, 10. Oktober 2022, https://doi.org/10.58079/19q0

Beitrag archivieren

  • Google Agenda
  • iCal
Suche in OpenEdition Search

Sie werden weitergeleitet zur OpenEdition Search