HomeL’apprentissage de la lecture entre finalités, obstacles et procédures

HomeL’apprentissage de la lecture entre finalités, obstacles et procédures

*  *  *

Published on Tuesday, November 15, 2022 by Sarah Zingraff

Summary

Le colloque sera consacré aux enseignements de la lecture ainsi qu’aux bienfaits de cette activité formatrice qui permettent aux apprenants de développer leur maîtrise de compréhension, aux moyens de stratégies diverses. Dans une perspective interdisciplinaire, cet événement tend à regrouper autour de la problématique de l’apprentissage de la lecture, des chercheurs et des chercheuses ainsi que des enseignants de différentes disciplines : didactique, littérature, sciences du langage, neuroscience, orthopédagogie etc. Cet appel à communication invite les praticiens du terrain et les chercheurs à réfléchir à propos de l’apprentissage de la lecture et ses difficultés, aux possibilités d’aide aux apprenants en difficultés, à travers les différentes étapes de leur scolarité ainsi qu’aux corrélations éventuelles entre apprentissages scolaires et extrascolaires.

Announcement

École Normale Supérieure de Mostaganem, Département de la langue française

Colloque international en ligne, 27et 28 décembre 2022

L’apprentissage de la lecture entre finalités, obstacles et procédures

Argumentaire

La lecture, cette habilité mentale et complexe ne cesse de préoccuper les didacticiens, les linguistes et les psycholinguistes. Il s’agit d’une pratique cognitive créatrice et inventive qui joue un rôle prépondérant dans le développement intellectuel, social et affectif de tout un chacun. En effet, l’exercice de la lecture permet d’octroyer au texte des significations plurielles et mobiles faisant de nous des spécialistes du lire et écrire. Pour ce faire, tout lecteur passe par trois stratégies : celles de pré- lecture [1], celles associées à la construction des modèles de situation ; et celles consécutives à la lecture qui permettent de critiquer, d’évaluer, et de résumer l’information retenue. (FALARDEAU et GAGNÉ, 2012)

Les chercheurs en psychologie cognitive s’intéressent essentiellement à la façon dont le lecteur passe d’une perception visuelle d’un mot, à la compréhension du sens qui lui est associé. Autrement dit, la capacité de lire repose sur deux processus psycholinguistiques : la reconnaissance des mots et la compréhension des phrases (M. FAYEL, 1980). En ce sens, la compétence qui consiste à identifier les mots, est la seule qui soit spécifique à la lecture. Ainsi, l’attention portée sur les habiletés et les stratégies de l’apprentissage de la lecture font du sujet lecteur un individu impliqué capable de décoder tout genre de texte dans toute discipline (T. Ridgway 2000).

Rappelons que l’apprentissage de la lecture n’est pas strictement une activité de recueil d’informations, mais une activité constructive qui nécessite un investissement de la part du lecteur. Un lecteur modèle, (Eco 1979) partenaire du texte, censé être capable de comprendre, d’interpréter tous les textes et de se représenter la lecture comme un acte et non comme une compétence technique ; et de tirer profit de ses lectures. Dans le même sillage, les travaux de Jocelyne Giasson (2012) aspirent à inculquer aux apprenants à devenir des lecteurs compétents et à acquérir le goût de la lecture.

Cependant, cette activité psychosensorielle se heurte dans certains cas à des obstacles qui entravent le bon fonctionnement de ce processus. Pierre Lecocq, dans son ouvrage, Apprentissage de la lecture et dyslexie (1991), met en avant le domaine des neurosciences qui explique les causes de ce handicap par un disfonctionnement cérébral chez le sujet, entrainant une difficulté dans le décryptage des monèmes.

Par ailleurs, les travaux de Gilles Thérien (1997) définissent la lecture comme une activité protéiforme dont dépendraient cinq processus que le lecteur s’ingénie à mettre en œuvre au cours de sa lecture : processus neurophysiologique, cognitif, affectif, argumentatif, et symbolique. En outre, les théories de J. Goody (2007), soulèvent un problème de fond en suggérant que quiconque ne maîtrise pas la lecture se retrouve exclu[2] des sociétés lettrées.

En nous appuyant sur les théories citées ci-dessus, nous nous interrogeons sur la façon dont le lecteur en formation mobilise des compétences diverses et interactives pour se construire une relation intime avec le texte lu et les avantages qu’il peut en tirer. Autrement dit, comment un lecteur-apprenant se familiarise avec le livre pour en faire une source incontournable de connaissance, voire de plaisir ?

Nous souhaiterions mettre l’accent sur les caractéristiques théoriques et les démarches susceptibles de construire un modèle méthodologique et efficient de la lecture. De mettre la lumière sur les différentes problématiques récurrentes relatives aux aspects ainsi qu’aux apprentissages de la lecture, aux difficultés d’apprentissage de la lecture ; et aux possibilités d’aider tous les élèves, y compris ceux en difficulté, à devenir des lecteurs compétents et à acquérir le goût de la lecture (Giasson, 2011).

Le colloque sera consacré aux enseignements de la lecture ainsi qu’aux bienfaits de cette activité formatrice qui permettent aux apprenants de développer leur maîtrise de compréhension, aux moyens de stratégies diverses. Dans une perspective interdisciplinaire, cet événement tend à regrouper autour de la problématique de l’apprentissage de la lecture, des chercheurs et des chercheuses ainsi que des enseignants de différentes disciplines : didactique, littérature, sciences du langage, neuroscience, orthopédagogie etc. Cet appel à communication invite les praticiens du terrain et les chercheurs à réfléchir à propos de l’apprentissage de la lecture et ses difficultés, aux possibilités d’aide aux apprenants en difficultés, à travers les différentes étapes de leur scolarité ainsi qu’aux corrélations éventuelles entre apprentissages scolaires et extrascolaires.

Axes thématiques

De cette problématique peuvent découler, à titre indicatif et non exhaustif, les axes suivants :

  • Pratiques et théories de l’apprentissage de la lecture.
  • Le rôle de la psychologie cognitive dans le processus de lecture
  • Littératie numérique et apprentissage de la lecture.
  • Les sciences du langage et la lecture orale articulation et diction.
  • La lecture littéraire : finalités, obstacles et procédures.
  • Les troubles de la parole liés à l’activité de la lecture : Dyslexie, dysphasie…

Modalités de participation

Chaque proposition de communication devrait inclure : 1. Nom, prénom de l’auteur. 2. Email, Téléphone, institution/établissement de rattachement. 3. Titre de la proposition et l’axe choisi. 4. Un résumé d’environ 300 mots (10 à 15 lignes). 6. Bibliographie et liste des références.

À envoyer à : Colloque ens27.colloque.fr@gmail.com

Avant le 28 novembre 2022

-Les communications seront présentées en français, en anglais et en arabe, en 20 minutes maximum.

Calendrier

  • Date de lancement de l’appel à communication 04 novembre 2022
  • Date butoir pour l’envoi des propositions 28 novembre 2022
  • Date de notification d’expertise du Comité scientifique 04 décembre 2022
  • Date de réception des communications intégrales 20 décembre 2022
  • Date de diffusion du programme final 25 décembre 2022
  • Date de tenue du colloque 27 et 28 décembre 2022

Comité d’organisation

Président d’honneur

  • Professeur MAZARI Abdelkader, Directeur de l’ENS de Mostaganem.

Les présidentes du colloque

  • Dre MESSOUS Khansa, ENS de Mostaganem
  • Dre DAMERDJI Chahinez, ENS de Mostaganem

Dre MESSOUS Khansa, ENS de Mostaganem, Dre DAMERDJI Chahinez, ENS de Mostaganem, Dre LATROCH Amina, ENS de Mostaganem, Dre CHALI Wahiba ENS de Mostaganem, M. HADJIDJ Lotfi, ENS de Mostaganem, M. EBNDAHMANE Harag, ENS de Mostaganem, M. AMAMRA Laid, ENS de Mostaganem, Mme BENZIDANE Nezhet, ENS de Mostaganem, M. CHAKROUNE Hassen, Dre Lachachi Amina université de Ain Temouchent, Dre MESSAOUDI Noria ENS de Mostaganem, Melle OUL HADRI Imène, ENS de Mostaganem.

Comité scientifique

Pr. OUARDI Brahim, Université Moulay Tahar, Saida. Pr. AMARA Abderrazak, Université Abdel Hamid Ibn Badis, Mostaganem.  Pr. KRIDECH Abdelhamid, Université, Abdel Hamid Ibn Badis, Mostaganem.  Pr. BENHOUHOU Nabila, ENS de Bouzaréah, Alger. Pr. AIT DJIDA Mohand, Université Hassiba Ben Bouali, Chlef. Pr. BENSELIM Abdelkrim, Université de Ain Temouchent. Pr. BENZOURA Abderrahmane, Université Abdelhamid Ibn Badis, Mostaganem. Pr. HAMOUDI Mohamed, Université Abdelhamid Ibn Badis, Mostaganem. Pr. BESRA Chihab, Université Yahia Farès Médéa. Pr. BOUDERBALA Tayeb, Université de Batna. Pr. VOISIN Patrick, agrégé de grammaire et professeur de chaire supérieure (H), Laboratoire Babel EA 2649, Université de Toulon, France. Pr. COLY Augustin, chef de département de Lettres modernes de la Faculté des Lettres et sciences humaines, Université Cheikh Anta Diop, Dakar. Pr. DIOUF Abdoulaye, Directeur de l’Institut de français pour les Étrangers, Université, Cheikh Anta Diop, Dakar. Pr. NASSALANG Jean Denis, Maitre de conférences titulaire, chef de département de Lettres modernes, Faculté des sciences et technologies d’Éducation et de la formation, Université Cheikh Anta Diop, Dakar. De SAINT-CHÉRON François, Maître de conférences à la Faculté des Lettres, Université de Sorbonne, Paris. LABOURET Denis, Maître de conférences HDR émérite à la Faculté des Lettres Université de Sorbonne, Laboratoire CELLF (UMR 8599). Paris. Dr DIAW Alioune, Maitre de conférences titulaire, Université Cheikh Anta Diop, Dakar. Dr ALIOU Moufida, Université de Manouba, Tunis. Dr. BENHAMOUDA Miloud, MCA, Université de Mostaganem M. ZEMALI Mustapha, ENS de Mostaganem. Dr BELMOKHTAR Hicham, MCA, Université Ahmed Ben Yahia El Wancharissi, Tissemsilt. Dr MEKKAOUI Mohamed, MCA, Université Mustapha Stanbouli, Mascara. Dr CHIKHI Nadjet, MCA, Université de M’sila. Dr. MALEK Azzedine, MCA, ENS de Mostaganem. Dr HARIG Fatima Zohra, MCA, Université Oran 2. Dr. KHELLADI Sid Ahmed, MCA, Université d’Adrar Dr. LOUT Zineb, MCA, ENS de Mostaganem. Dr. ELHABITRI Rachid, ENS de Mostaganem, Dr. ZITOUNI Abdellah MCA ENS de Mostaganem. Dr. BELKHOUANE Kamel, MCA ENS de Mostaganem. Dr. BELHADJ Djelloul, MCA, ENS de Mostaganem.

Bibliographie sélective

CHARTIER, R. (1993). Pratiques de la lecture. Payot et Rivages, Petite Bibliothèque Payot. Paris.

CHAUVEAU, G., RÉMOND, M., ROGOVAS-CHAUVEAU, E. (1993). L’Enfant apprenti lecteur : l’entrée dans le système écrit. L’Harmattan-INRP. Paris.

DUMONTIER, F., DE SINGLY, F., THELOT, C. (1990). La Lecture moins attractive qu’il y a vingt ans. Économie et statistique (223).

FAYOL, M., GOMBERT, J-E., LECOCQ, P., SPRENGER-CHAROLLES, L., ZAGAR, D. (1992). Psychologie cognitive de la lecture. Presses universitaires de France (Psychologie d’aujourd’hui). Paris.

FALARDEAU, É. et GAGNÉ, J.-C., 2012, L’enseignement explicite des stratégies de lecture : des pratiques fondées par la recherche, CRIFPE, Université LAVAL.

GAONAC’H, D. (1993). Les Composantes cognitives de la lecture. Le français dans le monde (255).

GELBERT, G. (1994). Lire c’est vivre, comprendre et traiter les troubles de la parole, de la lecture et de l’écriture. Odile Jacob. Paris.

GELBERT, Gisèle. (1998). Lire c’est aussi écrire. Odile Jacob. Paris.

GELBERT, G. (2010). Parler, lire Écrire autrement dits. Odile Jacob. Paris.

GIASSON, J. (1991). La compréhension de la lecture. Pratiques pédagogiques, De Boeck Supérieur. Belgique.

GIASSON, J. (2011). La lecture : Apprentissage et difficultés. Boucherville. Gaétan Morin.

GILBERT, G. (1994). Lire c’est aussi écrire. Odile Jacob. Paris.

GOODY, J. (2007). Pouvoirs et savoirs de l’écrit. La Dispute. Paris.

HASSENFORDER, J. (1993). Lecteurs et lectures en éducation. INRP- L’Harmattan (Éducation & formation). Paris.

JOUVE, V. (1997). Espace et lecture : la fonction des lieux dans la construction du sens. Cahiers de Narratologie, pp. 177-191.

LECOCQ, P. (1992). La Lecture : processus, apprentissage, troubles, Presses universitaires. Lille.

LECOCQ, P. (1991). Apprentissage de la lecture et dyslexie, Mardaga. Bruxelles.

INSTITUT NATIONAL DE RECHERCHE PÉDAGOGIQUE (1993), Lecture/écriture : des approches de recherche, INRP. Paris.

POULAIN, M. (1993). Lire en France aujourd’hui, Cercle de la Librairie. Paris.

PRIVAT, J-M., REUTER, Y. (1991). Lectures et médiations culturelles, actes du colloque de Villeurbanne, Presses universitaires. Lyon

TALBOT, L. (dir.) (2005). Pratiques d’enseignement et difficultés d’apprentissage, Érès. Paris.

Notes

[1] Parcourir rapidement certains éléments clés d’un texte, comme le sommaire, le résumé : éléments qui préparent la lecture. Voir FALARDEAU. É, et GAGNÉ. J.-C., 2012, L’enseignement explicite des stratégies de lecture : des pratiques fondées par la recherche, CRIFPE, Université LAVAL.

[2] Voir « autisme social » chez Alain BENTOLLA, 2015, dans « De l’illettrisme en général et de l’école en particulier » Éditions PLON.

Places

  • Mostaganem, Algeria (27000)

Event format

Full online event


Date(s)

  • Monday, November 28, 2022

Keywords

  • apprentissage, lecture, pédagogie, objectif, obstacles

Contact(s)

  • Khansa MESSOUS
    courriel : kmessous [at] gmail [dot] com

Information source

  • Khansa MESSOUS
    courriel : kmessous [at] gmail [dot] com

To cite this announcement

« L’apprentissage de la lecture entre finalités, obstacles et procédures », Conference, symposium, Calenda, Published on Tuesday, November 15, 2022, https://calenda.org/1032453

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search