HomeAct for better sustainable cities

HomeAct for better sustainable cities

*  *  *

Published on Thursday, December 01, 2022 by Lucie Choupaut

Summary

Cette dernière décennie a été marquée par une hausse considérable des températures, les plus hautes jamais enregistrées. Ce réchauffement climatique engendre non seulement des risques environnementaux mais aussi des risques socio-économiques et sanitaires de plus en plus étendus. Désormais, villes et changement climatique sont intimement liés. Au niveau mondial, les villes consomment plus des deux tiers de l’énergie et sont à l’origine de plus de 70 % des émissions de CO2. Cette conférence est proposée dans le cadre des enjeux associés à la durabilité des villes de demain. Il s’agit de mettre l’accent sur la vulnérabilité environnementale et socio-économique dans les zones d’agglomérations et étaler les nouvelles solutions envisagées pour y faire face.

Announcement

Présentation

Cette dernière décennie a été marquée par une hausse considérable des températures, les plus hautes jamais enregistrées. Ce réchauffement climatique engendre non seulement des risques environnementaux mais aussi des risques socio-économiques et sanitaires de plus en plus étendus. En Août 2021, est paru le sixième rapport du Groupes d’Experts Intergouvernemental sur l’Evolution du Climat (GIEC) qui insiste sur l’état d’urgence et le risque accru des changements climatiques en région méditerranéenne. Celle-ci est considérée comme un « Hot spot » au changement climatique pour ses nombreux facteurs de vulnérabilité : des activités humaines concentrées sur les zones littorales, une forte dépendance à la ressource en eau, un climat favorisant les sécheresses et les événements extrêmes comme les crues éclairs – appelées également « épisodes méditerranéens ».

Désormais, villes et changement climatique sont intimement liés. Au niveau mondial, les villes consomment plus des deux tiers de l’énergie et sont à l’origine de plus de 70% des émissions de CO2. « Les choix qui seront faits en matière d’infrastructures urbaines dans les décennies à venir – qu’il s’agisse d’urbanisme, de rendement énergétique, de production d’énergie ou de transports – auront une incidence décisive sur les rejets de gaz à effet de serre. C’est bien dans les villes que se décidera l’issue de la bataille du climat », a rappelé António Guterres ; Le Secrétaire général de l'Organisation des Nations Unies (ONU). En regardant de près, le cadre bâti se retrouve être au cœur de la problématique. En effet, le secteur du bâtiment est le premier consommateur d’énergie avec 37% de la consommation totale dans le monde.

Les objectifs du développement durables (ODD) établies par les Nations Unies pour les stratégies d’adaptation, prônent des villes et communautés durables. Ces objectifs recommandent que les villes et les établissements humains soient ouverts à tous, sûrs, résilients et durables par le biais de l’aménagement territorial, l’urbanisme durable, la mobilité, l’architecture durable, les matériaux locaux etc., mais aussi en préservant la biodiversité et les ressources naturelles et humaines. Près d'une centaine de grandes agglomérations de par le monde (Los Angeles, Paris, Londres...) ont déjà reconnu l'urgence climatique et opté pour des stratégies d’adaptation. Elles ont adopté, en octobre dernier, un « global green new deal » (nouveau pacte vert) s'engageant à remplacer les véhicules polluants par des alternatives propres, à réaliser des bâtiments « zéro carbone » et une politique « zéro déchet ». Le secteur a en effet un fort potentiel d’atténuation au vu des alternatives qui paraissent et qui intéressent de plus en plus les chercheurs.

Argumentaire

Cette conférence est proposée dans le cadre des enjeux associés à la durabilité des villes de demain. Il s’agit de mettre l’accent sur la vulnérabilité environnementale et socio-économique dans les zones d’agglomérations et étaler les nouvelles solutions envisagées pour y faire face.

Cette conférence offre un forum interdisciplinaire qui sera l’occasion de rassembler chercheurs, praticiens, universitaires et chercheurs dans différents secteurs pour débattre, échanger et partager leurs expériences et leurs résultats de recherche sur tous les aspects des préoccupations, méthodes et approches concernant la durabilité du cadre bâti. Le but de cette conférence est donc :

  • D’étudier les risques auxquels les villes sont confrontées face aux changements climatiques, et d’en présenter les répercussions environnementales en termes de biodiversité, pollution etc. mais aussi les répercutions socio-économiques
  • D’aborder la gouvernance durable et les problématiques juridiques liées au droit de l’environnement dans le cadre bâti
  • D’envisager les principes de conception d’un aménagement territorial, un urbanisme et des bâtiments durables qui prennent en considération le facteur climatique en vue d’améliorer la qualité de vie des citadins que cela soit d’un point de vue de confort, de gestion des ressources en énergie et en eau, des risque sanitaire …
  • De traiter la durabilité du cadre bâti en traitant l’emboîtement des échelles urbaine et architecturale, qui sont intimement liés et qui sont dépendantes
  • De mettre en avant les technologies et les solutions novatrices et innovantes pour un cadre bâti durable
  • De mettre l’accent sur l’innovation en termes de matériaux de construction durables
  • D’aborder la durabilité en rapport avec le patrimoine architectural et urbain

Les objectifs de cette rencontre visent, non seulement la sensibilisation des différents acteurs quant à leur rôle dans la transition durable des villes, mais aussi, par un retour d’expériences, échanger les connaissances autour du sujet.

Axes thématiques

Cette conférence internationale pluridisciplinaire appelle à des contributions des disciplines traitant du droit de l’environnement, l’urbanisme, l’architecture, le patrimoine, et l’ingénierie. Le colloque se focalise particulièrement sur les thématiques suivantes, et non limitées :

  1. Changement climatique, vulnérabilité et risques dans les zones d’agglomérations

    • Risques et vulnérabilité environnementale dans les zones d’agglomérations
    • Préservation de la biodiversité et du patrimoine naturel dans les zones d’agglomérations
    • Impacts socio-économiques liés aux changements climatiques dans les zones d’agglomérations
  1. Droit, gouvernance durable du cadre bâti

    • Planification, politiques et stratégies d’adaptation
    • Droit de l’environnement et réglementations liés au développement durable du cadre bâti
    • Gouvernance participative et durable du cadre bâti
    • Développement régional et impacts sociaux-économiques
  1. Territoire et urbanisme durable

    • Aménagement territorial, ville et communautés résilientes
    • Urbanisme durable
    • Gestion des ressources en énergie et en eau dans le cadre bâti
    • Morphologie urbaine et performance environnementale
    • Transports et mobilités durables
    • Infrastructures durables
    • Technologies, modèles, méthodes et outils innovants pour l'aménagement du territoire
    • Approche durable dans l’enseignement de l’urbanisme et l’aménagement du territoire
  1. Bâtiment et architecture durable

    • Bâtiment durable et architecture bioclimatique
    • Résilience environnementale et socio-économique des bâtiments
    • Efficience énergétique et confort thermique du bâtiment
    • Energies renouvelables
    • Matériaux de construction durables et innovation
    • Rénovation thermique et énergétique des bâtiments
    • Technologies, modèles, méthodes et outils innovants pour le bâtiment
    • Approche durable dans l’enseignement de l’architecture
  1. Patrimoine bâti et développement durable 

    • Durabilité et patrimoine comme source d’inspiration pour un cadre bâti durable
    • Restauration et réhabilitation durables
    • Pratiques participatives durables pour la préservation et la promotion du patrimoine
    • Technologies, modèles, méthodes et outils innovants pour le patrimoine

Modalités de soumission

Les propositions de communications devront être sous la forme d’un résumé long indiquant clairement la problématique traitée, le corpus étudié, la méthodologie adoptée ainsi que les résultats les plus importants.

Il s’agit d’un texte de 2500 mots maximum, contenant un titre, 4 à 5 mots-clés, une bibliographie indicative, accompagné d’une courte biographie (statut, courriel, affiliation, établissement, adresse).

Les langues acceptées sont le français, l’anglais et l’arabe.

Le participant devra mentionner :

  • Le format de l’intervention (présentation orale avec article long ou poster avec article court)
  • L’axe et le sous-thème de l’intervention

Les propositions doivent être envoyées à issbe.2023@gmail.com

avant le 15 janvier 2023.

Les évaluations seront réalisées en double aveugle, en adéquation avec les thématiques de la conférence et selon l’originalité de la communication ainsi que sa rigueur scientifique.

En fine, les communications finales seront :

  • Orales de 15 minutes, avec un article long de 8 à 12 pages maximum
  • Format poste, avec un article court de 4 à 6 pages maximum

Les templates pour les versions finales seront communiqués plus tard aux participants.

Les participations peuvent se faire en ligne.

Les articles acceptés et présentés lors de ce colloque feront l’objet de publication.

Dates importantes

  • Date butoire de réception des résumés longs : le 15/01/2023
  • Notification de l’acceptation des résumés : le 15/02/2022
  • Réception des articles définitifs, inscription et paiement :le 01/04/2023
  • Date de la conférence : les 5 et 6/05/2023

Frais d’inscription et de participation

Participants Tunisiens

  • Enseignants chercheurs ou professionnels : 150 DT
  • Doctorants : 100DT

Participants étrangers

  • Enseignants chercheurs ou professionnels : 150 Euro
  • Doctorants : 100 Euro

Ces frais couvrent en partie la documentation, les pauses café, les déjeuners ainsi que les frais de publication des articles. Ces frais ne couvrent pas l’hébergement et les déplacements qui sont à la charge des participants.

Organisateurs et partenaires

Le colloque international « Act for better sustainable cities » est organisé par le Laboratoire de Recherche en Patrimoine et Architecturologie LaRPA (LR21ES20), plus spécialement l’équipe PAE3C : Patrimoine architectural et environnemental, Connaissance Compréhension et Conservation ; de l’Ecole Nationale d’Architecture et d’Urbanisme de Tunis (ENAU), Université de Carthage. L’équipe de recherche traite deux axes majeurs : L’étude et la préservation du patrimoine bâti et l’évaluation de la durabilité des architectures à l’échelle urbaine et architecturale.

Les partenaires de ce colloque sont :

  • L’organisation Heinrich Böll Stiftung (HBS) –Tunis qui est une organisation non-gouvernementale allemande « verte » qui collabore avec des partenaires dans plus de 60 pays et qui dispose d'un réseau de 34 bureaux dans le monde. Parmi les principes et valeurs qui les animent, ils aspirent à faire valoir la dignité humaine, défendre les droits des générations futures à un environnement sain et promouvoir l'égalité des opportunités pour toutes et pour tous. Leurs principes fondamentaux sont essentiellement le développement durable, la démocratie et les droits humains.
  • L’association Edifices & Mémoires, qui vise la réappropriation "autrement" du patrimoine, elle se place comme organisme médiateur entre la recherche scientifique et l’action citoyenne. Edifices & Mémoires cherche à offrir à tous, non seulement, un terrain de recherche-action pluridisciplinaire pour ceux qui auront besoin d’avoir accès à des relevés, des cartographies, des informations sur des lieux faisant partis de notre mémoire d’hier et d’aujourd’hui, mais aussi à offrir un terrain d'études, d’immersion et de rencontre entre des professionnels, académiques, artistes et tout citoyen voulant valoriser et mettre en place de nouvelles technologies pour faciliter l’accès et s’approprier "autrement" le patrimoine.
  • L’association Green Compass qui est spécialisée dans la défense et la conservation des richesses nationales en matière de biodiversité marine et terrestre et qui a pour mission la participation à des travaux de recherche scientifique en vue de créer des projets de développement pour la conservation de la nature, de l'environnement et de la faune.

Comité d’organisation

  • Nour El Houda Jouini, Architecte, Docteure en architecture, LaRPA, ENAU, Université de Carthage,Tunis
  • Safa Achour Younsi, Architecte, Docteure en architecture, Maître Assistante à l’ENAU, LaRPA, ENAU, Université de Carthage, Tunis
  • Asma Guedria, Architecte, Docteure en architecture, Maître Assistante à l’ISTEUB, LaRPA, Université de Carthage, Tunis
  • Athar Chabchoub, Architecte, Docteure en architecture, LaRPA, ENAU, Université de Carthage, Tunis
  • Nidhal Attia , Coordinateur-programme, Fondation Heinrich Böll Stiftung Tunisie, Tunis
  • Safa Cherif, Architecte, Doctorante, Université La Sapienza / Université de Carthage, membre LaRPA, membre Edifices & Mémoires
  • Khaoula Stiti, Architecte, Doctorante, Université libre de Bruxelles - Université de Carthage, membre LaRPA, Membre Edifices & Mémoires

Comité scientifique

  • Fakher Kharrat, Architecte, Professeur à l’ENAU, LaRPA, ENAU, Université de Carthage, Tunis
  • Yadh Zahar, Ingénieur Urbaniste, Professeur à l’ENAU, Université de Carthage, Tunis
  • Pierre Fernandez, Architecte, Professeur à l’ENSA Toulouse
  • Sami Yassine Turki, Ingénieur Urbaniste, Maître de conférences à l’ISTEUB, Université de Carthage, Tunis
  • Mariem Jaidane, Ingénieur, Professeure à l’ENIT, Université Manar, Tunis
  • Afef Hammami Marrakchi, Professeure en droit, FDSF, Université de Sfax, Sfax
  • Hind Karoui, Architecte, Maître de conférences à l’ENAU, Université de Carthage, Tunis
  • Samia Ben Rejeb, Architecte, Associate Professor, Ecole Polytechnique de Bruxelles - Université Libre de Bruxelles (U.L.B)
  • Safa Achour Younsi, Architecte, Maître assistante à l’ENAU, Université de Carthage, Tunis
  • Olfa Ben Medien, Architecte Urbaniste, Maître assistante à l’ISTEUB, Université de Carthage, Tunis
  • Hind Ben Othmen, Architecte Urbaniste, Maître Assistante à l’ISTEUB, Université de Carthage, Tunis
  • Lilia Makhloufi, Architecte, HDR, Ecole Polytechnique d’Architecture et d’Urbanisme (EPAU), Alger
  • Yasmine Attia Ben Cherifa, Architecte Urbaniste, Maître assistante à l’ISTEUB, Université de Carthage, Tunis

Bibliographie indicative

Brugmann, Jeb. Welcome to the Urban Revolution How Cities Are Changing the World.New York: Bloomsbury Publishing, 2009.

Dubois, Catherine. Adapter les quartiers et les bâtiments au réchauffement climatique : Une feuille de route pour accompagner les architectes et les designers urbains québécois, Luc Adolphe et André Potvin, Université Laval, Québec, Canada. Thèse de doctorat en sur mesure en ambiances physiques architecturales et urbaines, Toulouse: INSA, 214.

Emilianoff, Cyria. «Ville Durable.» Dans Dictionnaire de la pensée écologique, de Alain Papaux, & Dominique Bourg, 1038-1042. Paris: PUF Quadrige, 2015.

Garat, Isabelle, Maria Gravari-Barbas, et Vincent Veschambre. «Préservation du patrimoine bâti et développement durable : une tautologie ? Les cas de Nantes et Angers.» Développement durable et territoire. 03 Mars 2008. http://journals.openedition.org/developpementdurable/4913 (accès le Février 01, 2022).

Givoni, Baruch. L'homme, l'architecture et le climat (Man, climat and architecture). CEP, 1978.

Normandin, Julie-Maude, Marie-Christine Therrien, Mark Pelling, et Shona Paterson. «The Definition Of Urban Resilience: A Transformation Path Towards Collaborative Urban Risk Governance.» Resilient cities, 9-25 2018.

Pallet, Helen, et Jason Chilvers. «“A Decade of Learning about Publics, Participation, and Climate Change: Institutionalising Reflexivity?» Environment and Planning A: Economy and Space 45, no. 5, n°5 2013: 1162-83.

Rode, Philipp, Christian Keim, Guido Robazza, et Pablo Viejo. «Cities and energy: Urban morphology and residential heat-energy demand.» Environment and Planning B: Planning and Design, Volume 41 2014: 138-162.

Sprain, Leah. «Paradoxes of public participation in climate change governance.» The Good society, 25, n°1 2017: 62-80.

Uyen, BUI To. , L'intégration du developpement durable dans les projets de quartiers : La cas de la ville de Hanoi. Thèse de doctorat en Architecture, Toulouse: ENSA, 2013.

Verhage, Roelof, et Marie Loroy. «Développement urbain durable : Comment apprendre des expériences d’écoquartiers.» Géocarrefour, 2014: 235-245.

Places

  • Tunis, Tunisia

Date(s)

  • Sunday, January 15, 2023

Keywords

  • durabilité, ville durable, patrimoine, architecture, urbanisme

Contact(s)

  • Athar Chabchoub
    courriel : issbe [dot] 2023 [at] gmail [dot] com

Information source

  • Athar Chabchoub
    courriel : issbe [dot] 2023 [at] gmail [dot] com

To cite this announcement

« Act for better sustainable cities », Call for papers, Calenda, Published on Thursday, December 01, 2022, https://calenda.org/1036237

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search