HomeFéministes, voyageuses transatlantiques et écrivaines des Amériques

HomeFéministes, voyageuses transatlantiques et écrivaines des Amériques

Féministes, voyageuses transatlantiques et écrivaines des Amériques

Programme de formation de l’école doctorale de l’université Bordeaux Montaigne

*  *  *

Published on Monday, December 05, 2022 by Lucie Choupaut

Summary

Cette journée d’étude propose de dialoguer autour des réflexions sur les motivations du voyage et de l’exil de figures féminines des Amériques durant les XXe et XXIe siècles. L’intérêt qui nous motive réside dans la volonté de diffuser leur vie et leur œuvre pour faire reconnaître l’importance de ces contributions. Notre intention est de dédier une attention particulière aux figures féminines originaires des Amériques et aux étrangères qui se sont installées sur ce continent au cours des deux derniers siècles et qui ont laissé des témoignages et des traces qui contribuent aujourd’hui à donner un regard différent de l’histoire.

Announcement

Argumentaire

Tables rondes dans le cadre du programme de formation de l’École Doctorale de l’Université Bordeaux Montaigne

Cette Journée d’études propose de dialoguer autour des réflexions sur les motivations du voyage et de l’exil de figures féminines des Amériques durant les XXe et XXIe siècles, sans pour autant exclure le cas des exploratrices et voyageuses du XIXe comme l’étatsunienne qui a fait le tour du monde, Elizabeth Jane Cochran, aussi connue sous le nom de Nellie Bly, ou le cas de la célèbre Flora Tristán, qui a voyagé seule au Pérou dans le but de réclamer son héritage. Nous pouvons également citer les latino-américaines Clorinda Matto de Turner et Gertrudis Gómez de Avellaneda.

L’intérêt qui nous motive réside dans la volonté de diffuser leur vie et leur œuvre pour faire reconnaître l’importance de ces contributions. Notre intention est de dédier une attention particulière aux figures féminines originaires des Amériques et aux étrangères qui se sont installées sur ce continent au cours des deux derniers siècles et qui ont laissé des témoignages et des traces qui contribuent aujourd’hui à donner un regard différent de l’Histoire.

Nous pensons particulièrement à deux figures du XXe siècle mexicain, Antonieta Rivas Mercado et Elena Garro. On observe des points convergents dans les deux trajectoires, comme leur résidence en France, dans la ville de Bordeaux et de Paris. Dans le même ordre d’idées on constate leur engagement social et politique, ainsi que leur vécu en tant que victimes qui les a poussés en quelque sorte à voyager en tant qu’exilées.

Les études sur leurs œuvres sont, de façon générale, encore naissantes car relativement récentes. Bien que l’importance de leurs figures dans le développement de la scène culturelle, pour certaines, soit indéniable, elles sont peu lues et très peu étudiées.

Le XXe siècle a sans aucun doute été une période de changements politiques, déclenchant souvent des luttes internes pour le pouvoir, lesquelles ont abouti à l’exil de milliers de personnes. Selon Edward Saïd[1], l’exilé, comme le migrant, quitte volontairement sa terre, la particularité de l’exilé est que son idéologie ne correspond pas à l’idéologie en vigueur, il ne peut donc pas retourner dans son pays tant qu’il n’est pas en mesure de revenir sans sentir qu’il a perdu toutes ses racines. Au Mexique, par exemple, à la suite de la Révolution mexicaine, des mouvements migratoires ont eu lieu au sein des cercles culturels nationaux, précisément en raison d’un désaccord avec les changements politiques. Ainsi, comme l’Europe a accueilli ces intellectuels qui partaient à l’étranger en raison de leur idéologie politique et culturelle, les Amériques ont reçu à leur tour par exemple les Républicains espagnols, les juifs qui fuyaient la Deuxième Guerre mondiale ou les Libanais pendant les crises économiques ou la guerre civile.

Nous pourrions qualifier de douloureuses ces périodes d’exil, mais aussi riches en termes de création, puisque les auteures se sont souvent réfugiées dans l’écriture autoréférentielle, mais aussi dans des réflexions poussées sur le paysage politique du pays qui les a chassées. Bien qu’elles n’aient pas participé ou appartenu aux organisations féministes de leur époque, les chercheuses féministes ont retrouvé leurs visions critiques du système patriarcal. Dans cet ordre d’idées, on invite à des propositions sur les voyageuses transatlantiques des Amériques, qui ont critiqué le patriarcat, mais aussi le colonialisme et la violence d’État.

Nous proposons les axes suivants (liste non-exhaustive)

  • Littérature de voyage (mémoires, journal intime, autobiographie et récits auto référentiels)
  • Biographie d’écrivaines et attitudes émancipatrices ou féministes
  • Le voyage et l’esprit d’exploration et d’aventure
  • Écrivaines transatlantiques en exil : l’expérience de l’isolement et de la peur
  • Le deuil migratoire, la santé mentale et la précarité
  • La nostalgie d’un foyer et la recherche d’un refuge
  • Réseaux de soutien et de soins parmi les voyageuses
  • La maternité comme défi ou motivation pour le voyage/l’exil

Cette initiative se présente comme un deuxième volet du Colloque International “Mexicaines transatlantiques : féministes, voyageuses et écrivaines” organisé avec l’Université Autonome de l’État de Mexico (UAEMex)

Modalités de contributions

La journée d’étude se tiendra le jeudi 23 février 2023 à la Maison de la Recherche de l’Université Bordeaux Montaigne.

Les communications seront de 20 minutes, en espagnol, en anglais ou en français. Nous proposons un format présentiel avec transmission directe.

Les propositions, de 200 mots et accompagnées d’une courte présentation biographique, sont à envoyer à lizarlett.flores-diaz@u-bordeaux-montaigne.fr et alejandra-carolina.diaz-gutierrez@etu.u-bordeaux-montaigne.fr

avant le 12 janvier 2023.

La décision du comité sera communiquée le mercredi 18 janvier 2023.

Comité d’organisation

  • Alejandra Carolina Díaz (AMERIBER, CHISPA)
  • Lizarlett Flores Díaz (AMERIBER, Grial/Recherches Américanistes)

Bibliographie indicative

Andrade, Susan Z ; Julien, Eileen ; Rice Maximin, Michelin ; Songolo, Aliko. Atlantic Cross-currents : Transatlantiques. Africa World Press. Trenton, 2001.

Amicola, José. Autobiografía como autofiguración. Estrategias discursivas del Yo y cuestiones de género. Buenos Aires : Beatriz Viterbo, 2007.

Arasa, Yaelle. Les Voyageuses d’Albert Kahn 1905-1930. París : L’Harmattan, 2014.

Espinosa Damián, Gisela et Lau Jaiven, Ana. Un fantasma recorre el siglo. Luchas feministas en México, 1910-2010. México : UAM-Ítaca, 2011.

Farges, Patrick, Chamayou-Kuhn et Yavauz, Perin Emel. Le lieu du genre. La narration comme espace performatif du genre. Paris : Presse Sorbonne Nouvelle, 2011.

Garro, Elena. Memorias de España 1937. México, Siglo Veintiuno, 1992.

Gutiérrez de Velasco, Luzelena y Prado G., Gloria. Elena Garro. Recuerdo y porvenir de una escritura. México, Universidad Iberoamericana-CONACULTA, 2006.

Perrot, Michelle. Les femmes ou les silences de l’Histoire. Paris : Flammarion, 1998.

Rosas-Lopátegui, Patricia. El asesinato de Elena Garro. Periodismo a través de una perspectiva biográfica. Monterrey, Universidad Autónoma de Nuevo León-University of New Mexico, 2014.

_____________________ Diálogos con Elena Garro. vol. 1 y 2, México, Gedisa, 2020.

Rivas Mercado, Antonieta. Diario de Burdeos. Edición crítica. Editado por Jaime Labastida e Ivett Tinoco. México : Universidad Autónoma del Estado de México-Siglo XXI Editores, 2019.

_____________________. Páginas arrancadas. Edición de Tayde Acosta Gamas. México : Siglo XXI Editores, 2019.

Note

[1] Edward Said, “The Mind of Winter. Reflections on life in exile”, Harper’s Magazine 269, no. 1612 (septiembre 1984) : 49-56.

Places

  • Maison de la Recherche - Université Bordeaux Montaigne. Esp. des Antilles
    Pessac, France (33600)

Event format

Full on-site event


Date(s)

  • Thursday, January 12, 2023

Keywords

  • féministe, voyageuse transatlantique, écrivaine des Amériques, Antonieta Rivas Mercado, Elena Garro

Contact(s)

  • Lizarlett Flores Díaz
    courriel : lizarlett [dot] flores-diaz [at] u-bordeaux-montaigne [dot] fr
  • Alejandra Carolina Díaz Gutierrez
    courriel : alejandra-carolina [dot] diaz-gutierrez [at] etu [dot] u-bordeaux-montaigne [dot] fr

Information source

  • Lizarlett Flores Díaz
    courriel : lizarlett [dot] flores-diaz [at] u-bordeaux-montaigne [dot] fr

To cite this announcement

« Féministes, voyageuses transatlantiques et écrivaines des Amériques », Call for papers, Calenda, Published on Monday, December 05, 2022, https://calenda.org/1037124

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search