HomePartage de connaissances et circulation des savoirs

HomePartage de connaissances et circulation des savoirs

*  *  *

Published on Monday, December 05, 2022

Abstract

Cette journée d’étude réunira doctorant·e·s et jeunes chercheur·se·s de toutes disciplines en sciences humaines et sociales (géographie, aménagement, urbanisme, sociologie, sciences politiques, etc.) autour d’un questionnement sur le partage de connaissances et de circulations des savoirs. Ce sera l’occasion de partager nos interrogations sur les relations entre nos disciplines de recherche et les acteurs sur le terrain.

Announcement

Argumentaire

Dans The Ecological Thought (2010), le philosophe Timothy Morton présente le concept d’hyperobjet pour caractériser les phénomènes particulièrement complexes et englobants. Ceux-ci sont si grands qu’ils ne peuvent être compris par un unique point de vue et ne peuvent être approchés qu’à travers les effets qu’ils entraînent. Il est facile de classifier les crises environnementales comme un hyperobjet, et on peut faire l’argument que d’autres phénomènes tels que le patriarcat ou le capitalisme le sont également.

Plus généralement, la volonté de comprendre des phénomènes complexes nécessite de plus en plus souvent un échange avec des disciplines distinctes. Mais cet échange peut poser de nombreuses difficultés : les concepts et théories utilisées ne se parlent pas toujours, le langage propre à chaque domaine peut constituer une barrière à l’entrée et la connaissance ne circule pas facilement ou gratuitement.

Dans cet appel, nous définissons ici « information » comme des faits accumulés et interprétés pour constituer une « connaissance » maîtrisée par un individu. La connaissance prend alors la forme d’un savoir lorsque celle-ci est codifiée et diffusée.

Dans un contexte où l’information est accessible, circule rapidement, où la connaissance est produite par une grande diversité de parties prenantes, nous assistons à l’émergence de nouvelles interdépendances entre disciplines académiques et acteurs, du fait de la complexité des objets. Collecter des connaissances fiables et pertinentes pour l’objectif poursuivi devient alors un enjeu moderne majeur.

Chaque individu possède des informations, des compétences, des savoirs, etc. La distribution des connaissances est à la fois horizontale (nombreux acteurs) et verticale (entre les citoyens, les professionnels, les institutions et centres de pouvoirs, etc.). Pour autant, elle n’est pas répartie également entre ces entités, ce qui peut être problématique pour accéder à l’information.

Plusieurs problématiques sont ainsi posées : 

  • Comment reconstituer une connaissance détenue par des acteurs différents, ayant des rôles et des pouvoirs différents, et placés à des échelles multiples ? Comment ensuite la restituer ?
  • Quelles stratégies locales et globales les acteurs choisissent-ils pour partager informations et connaissances ? 
  • Quelles conséquences a cette dissémination de l’information entre acteurs dans leurs échanges ? Dans leurs relations ? 
  • Quelle place occupe aujourd’hui la circulation des savoirs et comment s’organise-t-elle au vu d’une interdépendance qui se renforce entre acteurs et champs d’action ?

Afin de répondre à ces problématiques, nous proposons les pistes de réflexion suivantes :

Axe 1 : Quand la recherche rencontre le terrain : partage et application du savoir

Dans de nombreuses disciplines, il est courant que les chercheurs échangent avec les acteurs, au travers de méthodes diverses, dans le but de vérifier leurs hypothèses, notamment. À condition d’un intérêt mutuel, la circulation des savoirs ne se limite pas à la sphère académique et l’interaction entre chercheurs et acteurs est bénéfique. Cette dernière va au-delà d’une simple transmission des savoirs. Le chercheur a besoin des connaissances des acteurs sur le terrain pour mettre à l’épreuve et enrichir ses thèses. À l’inverse, on peut se demander dans quelle mesure et dans quels buts les acteurs ont également besoin de l’expertise des chercheurs. Le dialogue avec les acteurs sur le terrain et la diffusion des connaissances créées au niveau académique participe à la circulation des savoirs, voire à leur co-production, essentielle à la compréhension de nombreux enjeux contemporains. Comment s’organise ce processus de partage des connaissances ? Quels types d’interactions entre chercheurs et acteurs pour la circulation des savoirs ?

Axe 2 : Savoirs et savoir-faire

« Bonnes pratiques », « échanges d’expériences », « mise en réseau », … Les politiques publiques, quel qu’en soit le domaine, sont aujourd’hui marquées de ces termes génériques aux contours parfois mal définis. Ils comportent cependant une caractéristique commune : ils impliquent une volonté de faire circuler savoirs et connaissances. Les acteurs organisent eux-mêmes cet échange à différentes échelles et dans des domaines variés pour partager au mieux l’information et faire face à des enjeux contemporains complexes, comme la crise environnementale. Ces problématiques nécessitent de dépasser un fonctionnement en silos inter et intra-organisationnel (institutions publiques, entreprises privées, associations, etc.). Au sein des organisations, les échanges entre groupes d’acteurs s’ancrent dans des stratégies de long terme déterminantes dans la réussite de leurs objectifs. Concrètement, quel rôle joue cette circulation des savoirs entre les acteurs sur le terrain dans la gestion des enjeux contemporains ? Quelles initiatives sont mises en place pour faciliter ce processus et répondre à des problématiques contemporaines impliquant des interdépendances ?

Modalités de contributions

Merci d’envoyer votre proposition de résumé en 1500 caractères espaces compris, ainsi qu’un titre et accompagnés d’une courte biographie de présentation à doctorants.places@gmail.com

avant le 20 janvier 2023.

Cette journée est ouverte à toutes et tous les doctorants et jeunes chercheurs en sciences humaines et sociales (géographie, aménagement, urbanisme, sociologie, sciences politiques, etc.).

La journée d’étude se tiendra en présentiel sur le site des Chênes à Cergy-Paris Université le vendredi 17 mars 2023.

Dates importantes

  • Date d’envoi des résumés : d’ici au 20/01/2023
  • Réponse du comité scientifique : 07/02/2023
  • Date de la journée d’étude : 17/03/2023

Comité d’organisation

Doctorant·e·s du laboratoire PLACES de Cergy-Paris Université :

  • Fanny Di Tursi
  • Tristan Majou
  • Chloé Sénécat

Subjects

Places

  • Cergy-Paris Université - Site des Chênes - 33, boulevard du Port
    Cergy, France (95)

Event attendance modalities

Full on-site event


Date(s)

  • Friday, January 20, 2023

Keywords

  • connaissance, savoir, information, circulation, acteur

Information source

  • Fanny Di Tursi
    courriel : doctorants [dot] places [at] gmail [dot] com

License

CC0-1.0 This announcement is licensed under the terms of Creative Commons CC0 1.0 Universal.

To cite this announcement

« Partage de connaissances et circulation des savoirs », Study days, Calenda, Published on Monday, December 05, 2022, https://doi.org/10.58079/1a4l

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search